mercredi 10 octobre 2018

Johannes Gros. Cydalise ou le péché dans le miroir (vers 1930). Beau curiosa illustré de 8 eaux-fortes libres par T. Mertens. Rare.


[Johannes GROS]

CYDALISE OU LE PÉCHÉ DANS LE MIROIR. Illustré de huit eaux-fortes de T. Mertens.

Sans lieu ni date [Dijon, imprimerie Darantière, vers 1930]

1 volume in-8 (19 x 13,5 cm), broché, 229-(1) pp., couverture rempliée avec titre imprimé en capitales bleues sur le premier plat et au dos. Exemplaire extérieurement défraîchi (couverture salie et légèrement tachée, dos partiellement fendu). Intérieur frais. Les gravures sont tirées sur un papier teinté. Bien complet de 7 eaux-fortes hors-texte en noir et blanc et un frontispice. Cachet disgracieux d'un bibliophile peu stylé à l'angle supérieur de la page de titre : "collection Robert Marchand" (et aussi sur le faux-titre et la première garde blanche). Exemplaire méritant une reliure.


Édition originale.

Tirage à 700 exemplaires.

Celui-ci, 1 des 600 sur vélin (celui-ci ne porte pas de numéro).


Ouvrage condamné pour la première fois le 29 mai 1954.

"L'auteur de ce texte de qualité est Johannes Gros" (Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°1331)


"Pendant que, de mes baisers, je chavirais son âme, ma main droite descendue à sa braguette, s'y insinuait félinement et étreignait la volumineuse carrure de son vit. [...] D'une reptation habile de sa main, il avait forcé l'étau de mes cuisses jusqu'à l'ogive, et dans la fente de ma gaine de satin il pointa son médius sur le lieu sensible de ma vertu. [...] Mes doigts s'instruisant du dessin conique de la quille faisaient la navette de sa base massive à sa tête renflée qui hochait à mon passage, et je percevais sa nervure tendue et le gonflement des veines qui bosselaient sa surface. [...]" (extrait)


Bon exemplaire de cet ouvrage qu'on rencontre rarement malgré le tirage annoncé.

Prix : 490 euros

Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails