mercredi 23 mai 2018

Edmond Haraucourt. La Légende des Sexes du Sire de Chambley (Edmond Haraucourt). Edition originale imprimée à 212 exemplaires. Celui-ci 1 des 12 rarissimes exemplaires imprimés sur Japon. Magnifique reliure allemande signée W. Collin (Berlin). Exceptionnel en tous points.


LE SIRE DE CHAMBLEY (Edmond H...) [Edmond HARAUCOURT]

LA LÉGENDE DES SEXES. POÈMES HYSTÉRIQUES.

Imprimé à Bruxelles pour l'auteur. 1882 (date sur le titre). Achevé d'imprimer le 15 avril 1883 (colophon).

1 volume in-8 (22,7 x 15) de 147-(1) pages.

Reliure de l'époque plein maroquin bois de rose, dos à nerfs orné aux petits fers dorés, décor doré en encadrement des plats (fleurettes et fleurs en écoinçons), tête doré, non rogné (relié sur brochure). Couverture imprimée non conservée. Reliure signée W. COLLIN Hofbuchbinder Berlin. Reliure en superbe état. Infimes traces. Intérieur très frais.

IL A ÉTÉ TIRÉ DE CET OUVRAGE DEUX CENTS EXEMPLAIRES, EN DEUX SÉRIES, ET DOUZE EXEMPLAIRES SUR JAPON. CES VOLUMES, TOUS NUMÉROTÉS ET PARAPHÉS PAR L'AUTEUR, NE POURRONT ETRE VENDUS.

CELUI-CI 1 DES RARISSIMES 12 EXEMPLAIRES SUR JAPON PORTANT LE NUMÉRO 1.


La dédicace a été anciennement découpée et remplacée (au moment de la reliure) par un morceau de papier Japon identique.

La Légende des Sexes est le premier ouvrage de l'auteur. Haraucourt a 26 ans lorsqu'il publie de manière confidentielle à 212 exemplaires seulement (il existe plusieurs contrefaçons publiées ensuite) ces poèmes hystériques, véritable "épopée du bas-ventre".



Qui mieux que lui pouvait motiver l'écriture de ces poèmes à saveur de soufre : "Donc, dans le coït, rien ; à côté, rien. Avons-nous essayé les premiers la force contractile du sphincter anal ? (...) Avons-nous inventé le travail des langues, et le baiser adultère des taureaux ou des cygnes ? Rien ! nous n'avons rient fait, et nous ne ferons rien ! Il ne nous reste qu'un espoir, qu'un rêve irréalisé encore : l'application de l'envahissante électricité au travail voluptueux de nos sens. Et même doutons-nous, misérables que nous sommes, dans notre espérance dernière : car peut-être l'amour et le désir ne sont-ils que ces phénomènes dynamo-électriques , nos sexes, des accumulateurs ou des piles chargés de voltes et d'ampères, et desquels jaillit, par l'approche d'un pôle contraire, la resplendissante électricité de l'amour. (...)" (extrait de la Préface).




Élaboré en contre pied de la Légende des Siècles du grand Hugo, ce livre eut le succès du scandale. Haraucourt, même s'il continuait à dédicacer ce volume lors des dînes du Cornet dans les années 1920/1930, ne fut pas très à l'aise avec ces textes de jeunesse, de premier jet, pourrait-on dire. Du coït des atomes en passant par le Sonnet pointu ou le Sonnet honteux, ce volume composé de 39 poèmes est une aventure sextuelle au pays des libertés curieuses.



Sonnet honteux

L'anus profond de Dieu s'ouvre sur le Néant,
Et, noir, s'épanouit sous la garde d'un ange.
Assis au bord des cieux qui chantent sa louange,
Dieu fait l'homme, excrément de son ventre géant.
Pleins d'espoir, nous roulons vers le sphincter béant
Notre bol primitif de lumière et de fange ;
Et, las de triturer l'indigeste mélange,
Le Créateur pensif nous pousse en maugréant.
Et un autre…



Sonnet pointu


Reviens sur moi ! Je sens ton amour qui se dresse ;
Viens, j'ouvre mon désir au tien, mon jeune amant.
Là... Tiens... Doucement... Va plus doucement...
Je sens, tout au fond, ta chair qui me presse.
Rythme bien ton ardente caresse
Au gré de mon balancements,
O mon âme... Lentement,
Prolongeons l'instant d'ivresse.
Là... Vite !
Plus longtemps !
Je fonds ! Attends,
Oui, je t'adore...
Va ! va ! va !
Encore.
Ha !



La jeune

J'ai rêvé d'une vierge impécable, aux yeux froids,
Qui d'un bond, émergeant des moiteurs de sa couche,
Vient accrocher le poids de son corps à ma bouche
Et pointe sur mon coeur le roc de ses seins droits.
Longtemps, pieuse et chaste, elle a porté la croix
De l'orgueil vertueux que nul désir ne touche ;
Mais voilà que le rut s'est éveillé, farouche,
Et la chair en révolte a réclamé ses droits...
Elle plaque à ma peau la peau d'un ventre ferme,
Et furieusement crispée, elle m'enferme
Dans l'effort ingénu de sa lubricité.
Ses canines d'enfant mordent ma chair de mâle...
A moi, toute ! Et la fleur de sa nubilité,
Pourpre, s'épanouit sous l'onde baptismale.



Un mystère reste entier : a qui cet exemplaire n°1 appartenait-il ? On serait tenté de penser que Haraucourt s'est réservé le n°1 comme aiment à le faire nombre d'auteurs. Nous avons retrouvé plusieurs exemplaires sur Japon de cet ouvrage dont 1 vendu lors de la vente Gérard Nordmann (Bibliothèque érotique, 2006). Les exemplaires sur Japon consultés sont toujours enrichis d'un envoi autographe, de vers autographes, de dessins originaux ajoutés. Ici rien de tout cela. L'absence de truffe laisse entendre qu'il pourrait s'agir de l'exemplaire de l'auteur lui-même (le contraire ne serait pas logique). La chose est étonnante et reste sans réponse (pour le moment).



Superbe reliure de luxe à la hauteur de la rareté de ce tirage sur Japon.

Prix sur demande



vendredi 11 mai 2018

Le Journal d'une Fille de Ferme (vers 1952). Roman pornographique illustré clandestin. 12 illustrations libres en bistre. Bel exemplaire tel que paru. Ouvrage peu commun.


ANONYME.

LE JOURNAL D'UNE FILLE DE FERME.

S.l.n.n. (vers 1952 ? 1953 ?)

1 volume in-4 (25 x 19 cm), en feuilles sous couverture imprimée rempliée. 81 pages. 12 illustrations libres tirées en sanguine. Texte imprimé en bleu et encadré d'une frise mince imprimée en lie de vin.

ÉDITION ORIGINALE.

TIRAGE ANNONCÉ A 500 EXEMPLAIRES.



Celui-ci est numéroté au stylo bleu. Il est fort probable que le tirage réel de ce volume a été bien moindre que celui annoncé à la justification. Il ne se rencontre pas facilement.

Notre exemplaire est bien le premier tirage mentionné par Dutel. Publié au début des années 1950. Elle se distingue de la contrefaçon, parue très peu de temps après, par une couverture imprimée en bleu et un format plus grand (25 x 19 cm au lieu de 22,5 x 17,5 cm pour la contrefaçon). Dutel ne mentionne aucune information tant pour l'auteur que pour l'illustrateur.

Ouvrage condamné pour la première fois le 18 décembre 1954.



"Plusieurs années après la fermeture des maisons closes un étudiant qui occupait la chambre d'une ancienne pensionnaire trouva sous une lame de parquet le manuscrit que nous publions. Les feuillets, sous l'assaut de la vermine, étaient rognés à de nombreux endroits et nous avons rétabli le texte de notre mieux." (Note de l'éditeur).



"Ses seins affleuraient le bord de son corsage et me tentèrent. Je les dégageai et posai mes lèvres sur le bout rose que je caressai d'instinct avec la langue. Elle haletait en poussant de petits cris. A la fin elle n'y tint plus, écarta les jambes, me prit la main qu'elle posa sur son sexe. Je fus étonnée de voir qu'elle avait tant de poil car j'étais loin d'être aussi bien fournie. Et puis, si je savais branler les hommes je n'avais encore jamais branlé de femme, pas même moi, si étrange que cela puisse paraître. [...] Au moment de jouir elle reprit ma main et introduisit directement mon doigt dans son vagin en lui donnant un rapide mouvement de va et vient. Alors elle se tordit littéralement en criant et quand je retirai ma main elle était toute mouillée. [...]" (extrait).

Référence : Dutel, Bibliographies des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°1808.



BEL EXEMPLAIRE, TEL QUE PARU.

Prix : 450 euros



mercredi 9 mai 2018

[Etude complète sur la nuit de noce] Die Brautnacht: Eine Ethnologisch-Kulturgeshichtliche und Sexualphysiologisch Schilderung Ihres Wesens und Ihrer Bedeutung (1931). Complet des 6 photographies originales de nus. Bel exemplaire.


HARTWICH (Dr. Alex.), KAUS (Gina), KIND (Dr. Alfred) - MANASSE, HEINZ VON PERCKHAMMER (illustrateurs / photographes)

DIE BRAUTNACHT, EINE ETHNOLOGISCH-KULTURGESCHICHTLICHE UND SEXUALPHYSIOLOGISCHE SCHILDERUNG IHRES WESENS UND IHRER BEDEUTUNG. EINE MORPHOLOGIE IHRER ERSCHEINUNGSFORMEN von Dr. Alex Harwich, Gina Kaus und Dr. Alfred Kind. [LA NUIT DE LA JEUNE MARIÉE, UNE ETUDE ETHNOLOGIQUE ET CULTURELLE, PHYSIOLOGIQUE ET SEXUELLE, etc.]

Verlag für Kultuforschung, Wien, Berlin, Leipzig, 1931 [Vienne]

1 volume in-8 (24 x 17 cm) de 192 pages + 1 album de 6 tirages photographiques montés sur carton (tirage argentiques). Nombreuses illustrations en noir et en couleurs dans le texte et hors-texte.

Cartonnage éditeur pleine percaline verte, décor doré en encadrement du plat supérieur, dos doré. Excellent état. Les ors sont très frais. Infimes frottements aux extrémités (coiffes et coins). Reliure décorative et solide.

ÉDITION ORIGINALE.



Ce livre est recherché pour les 6 tirages argentiques de nus qu'il contient (datés 1927). On trouve en outre dans le volume une photo de Manassé, de Heinz von Perckhammer, de Willinger-Lechner, de Schien, tirées en hélio en bistre. Certaines planches sont en couleurs.



Cette somme sur la nuit de la mariée ou nuit de noce contient à peu près tout ce qu'il faut savoir, depuis les prémices jusqu'à la défloration (physiologie avec photographies à l'appui), sur le passage de la jeune fille à la femme mariée.



Texte en langue allemande.

Référence : Bertolotti, La Bibliothèque érotique, pp. 116-117.



BEL EXEMPLAIRE BIEN COMPLET DE L'ALBUM DE 6 PHOTOGRAPHIES ORIGINALES.

Prix : 950 euros



jeudi 3 mai 2018

Les Mémoires d'une chanteuse allemande illustrés par Georges Pichard (1978). 1 des 100 ex. de tête. Format grand in-folio avec 50 illustrations hors-texte + suite (50). Une des plus belles illustrations érotico-pornographique de ce texte savoureux redécouvert et publié par Guillaume Apollinaire en 1913. Exemplaire enrichi d'une épreuve signée par G. Pichard.


Wilhelmine Schroeder-Devrient [cantratrice allemande] / Guillaume APOLLINAIRE - Georges PICHARD, illustrateur.

MÉMOIRES D'UNE CHANTEUSE ALLEMANDE. Illustrations originales de Georges Pichard.

L'Hérésiarque, Paris, 1978

1 volume grand in-folio (43 x 31 cm), 242-(1) pages. 50 illustrations à pleine page en noir dont 1 en frontispice. Livré en feuilles sous emboîtage toile bleue de l'éditeur avec vignette en couleurs sur le premier plat. Feuillets de garde et doublure en papier illustré de compositions de G. Pichard également. Vignettes érotiques dans le texte (lettrines, bandeaux, culs-de-lampe) par le même artiste. Seuls les exemplaires de tête étaient livrés en feuilles. Excellent état. Bord extérieur de l'emboîtage légèrement passé, sinon parfait état de l'ensemble.



PREMIER TIRAGE DES ILLUSTRATIONS ÉROTIQUES DE GEORGES PICHARD.

TIRAGE DE LUXE A 2.015 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, 1 DES 100 EXEMPLAIRES DE TÊTE SUR PAPIER A GRAIN DE RIVES IVOIRE 170 GRAMMES.

EXEMPLAIRE ENRICHI DE LA SUITE DES 50 GRANDES COMPOSITIONS HORS-TEXTE TIRÉES SUR VÉLIN D'ARCHES 250 GRAMMES.

EXEMPLAIRE ENRICHI D'UNE ÉPREUVE PLEINE PAGE SIGNÉE AUTOGRAPHE PAR L'ARTISTE. (papier teinté).

Il s'agit du premier volume de la collection Plein Folio de la maison d'édition l'Hérésiarque (le second volume (publié fin 1979 - janvier 1980), également illustré par G. Pichard est Trois filles de leur mère. Ce  premier volume donne l'intégralité du célèbre texte érotique découvert et publié par Guillaume Apollinaire peu avant la première guerre mondiale et publié pour la première fois en 1868-1875.

Le livre majeur de la littérature érotique allemande, les Mémoires d'une Chanteuse allemande, a été attribué à une célèbre cantatrice du XIXème siècle, Wilhelmine Schroeder-Devrient, qui défraya la chronique par ses mœurs dissolues et ses très nombreux amants et amantes. Dans sa version originale, ce roman épistolaire en deux volumes fut publié pour la première partie en 1868, soit huit ans après la mort de la chanteuse lyrique, et pour la seconde partie en 1875. Guillaume Apollinaire découvrit ces deux ouvrages lors d'un voyage à Strasbourg et fut si enthousiasmé par sa lecture qu'il décida d'éditer le texte. C'est ainsi que parurent en France deux éditions en 1913, l'une, édulcorée, aux « Maîtres de l'Amour », collection que dirigeait Apollinaire qui avait assuré la traduction du livre avec l'aide de Blaise Cendrars. Les préfaces des différentes éditions sont reproduites, et Guillaume Apollinaire, qui signa la préface à l'édition clandestine « Dr H. E. », semble persuadé que l'auteur est bien une femme. Dans ses premières lettres, la narratrice conte son éducation sexuelle. Les dernières lettres de Wilhelmine Schroeder-Devrient, qui constituent le second volume, narrent sa vie sexuelle de femme, d'autant qu'après avoir lu Nerciat, la chaude soprano a découvert Sade et perfectionné ses expériences. Tout y est, dans un crescendo déchaîné prenant pour cadre les plus grandes capitales d'Europe.


Les illustrations in-folio dues au talent de Georges Pichard (1920-2003) en font une des plus belles versions illustrées de ce célèbre texte. C'est seulement à partir de 1977 (soit un an seulement avant les Mémoires d'une chanteuse Allemande et deux ans avant Trois filles de leur mère) que Georges Pichard se tourne presque exclusivement vers l'illustration érotique (pornographique dirons certains). Il avait commencé cependant plusieurs années auparavant avec la série des Paulette (1971-1984) et Blanche Épiphanie. Georges Pichard avait commencé dans la publicité pour le compte de l'agence Drager puis dessinateur d'humour il travailla de longues années pour Le Rire et Le Fou-Rire. Ses premières bandes-dessinées sont publiées dans Pilote, Charlie Mensuel et France Soir. L'un des principaux représentants de la bande dessinée pour adultes de son époque, Pichard aime surtout mettre en scène des femmes bien en chair aux prises avec l'adversité, comme Blanche Épiphanie, Ténébrax et Paulette sur des scénarios de Georges Wolinski. C'est cette série, publiée pendant des années dans les premières pages de Charlie Mensuel, qui le fait réellement connaître en France. Ce sera ensuite Caroline Choléra, et Marie-Gabrielle de Saint-Eutrope, dont le graphisme reste l'un des plus élaborés jamais entrepris par l'auteur. Son dessin est influencé par l'art nouveau, Robert Crumb et le marquis de Sade pour la thématique. (Source Wikipédia).


BEL EXEMPLAIRE DE CETTE ÉDITION TRÈS GRAND FORMAT AU TIRAGE LIMITÉ, RARE COMME ICI EN TIRAGE DE TÊTE A 100 AVEC SUITE COMPLÈTE ET UNE ÉPREUVE SIGNÉE PAR L'ARTISTE.

TRÈS RECHERCHÉ.

Prix : 900 euros



mercredi 2 mai 2018

Roman pornographique. Daisy et Isabelle (1986), jouisseuses effrenées (amours saphiques et lesbiennes). Bel exemplaire à l'état proche du neuf.


Mary JOLY

DAISY ET ISABELLE, JOUISSEUSES EFFRÉNÉES.

Blue Star, Paris, 1986

1 volume in-8 (21 x 15 cm), broché, dos carré collé, 154 pages. Premier plat de couverture illustré en rouge, imprimé en noir. Exemplaire à l'état proche du neuf, dos non marqué, beau papier blanc.

ÉDITION ORIGINALE.


"Nous avions si bien commencé la soirée qu'il était bien difficile de s'arrêter en si bon chemin, d'autant plus que les picotements que je ressentais sur les lèvres de mon con et sur le clitoris demandaient un calmant. Jugeant de mon état excité par ce que nous venions de faire, Corine se mit entre mes cuisses et me gamahucha [...]" (extrait)

Un roman pornographique très bien écrit et entièrement consacré aux plaisirs saphiques ou les aventures sexuelles de deux lesbiennes très hardies.


BEL EXEMPLAIRE.

Prix : 100 euros



vendredi 27 avril 2018

Clayton's College illustré de 12 lithographies avec remarques libres (vers 1955). Très beau curiosa érotico-policier. Très bel exemplaire enrichi de la suite de Gaston de Sainte-Croix pour le même ouvrage publié à la même époque.


ANONYME [José André LACOUR]

CLAYTON'S COLLEGE. Illustré de 12 lithographies originales en couleurs.

Sans lieu ni date [vers 1955], Sous le signe d'Eros.

1 volume in-4 (24 x 19 cm), en feuilles, sous étui et emboîtage de l'éditeur (muet), couverture de papier main (muette). 139 pages. 12 lithographies hors-texte en couleurs. Très bon état, très frais. Emboîtage frotté.

TIRAGE A 525 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, UN DES 472 EXEMPLAIRES SUR GRAND VÉLIN DE RIVES A LA FORME, AVEC LES LITHOGRAPHIES EN COULEURS.

EXEMPLAIRE ENRICHI DE 19 POINTES SÈCHES ORIGINALES DE GASTON DE SAINTE-CROIX DONT 2 EN ÉPREUVE D'ARTISTE SIGNÉES ET TIRÉES A 10 EXEMPLAIRES SEULEMENT. (cette série de pointes sèches a également servi à illustrer une autre édition de Clayton's College parue en 1955).



Clayton’s College, publié pour la première fois à la fin des années 1940, a été condamné trois fois par la 17e chambre correctionnelle de la Seine, en 1950, 1953 et 1957, chacune de ces condamnations ayant été maintenue en appel. Ce roman érotico-policier brûlant est un classique. On ne sait rien de l'illustrateur de cette édition. Les lithographies sont ici en deux tons, grisaille et ocre. Orné de 21 lettrines érotiques imprimées en noir et surimprimées en bleu (lettre).

Références : Dutel, 1243 ; Edition inconnue à Pia (227 pour l'édition de Losfeld, vers 1955)


ÉDITION CLANDESTINE RARE IMPRIMÉE AVEC LUXE.

Prix : 850 euros


jeudi 26 avril 2018

Pierre Letellier. Suite Nue (1966). 35 lithographies originales 38 x 30 cm. Superbe exemplaire du très rare tirage de tête à 25 exemplaires sur Japon nacré. Magnifique ensemble complet.


LETELLIER, Pierre. - ROGER-MARX, Claude (préface).

SUITE NUE.

S.d. (1966), [Paris, Presses de Fernand Mourlot, Typographie de Dominique Viglino]

1 portfolio 38,5 x 30,5 cm, en feuilles, sous emboîtage toilé or moiré à fenêtre rectangulaire sur le premier plat laissant apparaître partiellement la lithographie de couverture. A l'intérieur on trouve 6 pages de préface par Claude Roger-Marx (ici avec croquis original au crayon pleine page, avec dédicace de l'artiste à M. Rousières, daté 25. XI 66. On trouve à la suite : 22 lithographies sur Japon nacré + 11 lithographies tirées sur papier de couleur + 1 lithographie originale en deux couleurs (noir et ocre). Soit au total 34 lithographies + la lithographie de couverture + 1 petite lithographie en fin de préface. Complet.


ÉDITION ORIGINALE.

TIRAGE DE GRAND LUXE A 325 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, 1 DES 25 EXEMPLAIRES DE TÊTE SUR JAPON NACRÉ.

Il porte le numéro 18 imprimé. Les autres exemplaires sont tous tirés sur papier B.F.K. de Rives.



"Pierre LETELLIER est né le 23 août 1928, en véritable normand de Caen où il fréquenta l’École des Beaux Arts en 1942. Il a toujours représenté en son œuvre, la beauté évocatrice. Peintre de renommée internationale, il fut un spécialiste évident de la représentation de la nature, de la faune sauvage, de la chasse, tout en réunissant d'admirables personnages, comme ses souples ballerines et ses petits nus audacieux et sensuels. Mais, bien sûr, Pierre LETELLIER sut concevoir avec sa maestria particulière, toute une saga séduisante de forêts, d'étangs, d'espaces automnaux ou hivernaux au sein desquels il savait capter avec brio, de belles anecdotes et de mélancoliques impressions, au fil d'une palette de couleurs racées, finement posées, qu'il proposait aussi avec éloquence en de superbes et inoubliables natures mortes. Il est décédé le 31 décembre 1999." (André RUELLAN).



"La suite de nus que Pierre Letellier vient de graver sur pierre montre les bienfaits qu'un artiste qui, jusqu'alors, avait surtout excellé dans le paysage, à tirés d'un contact quotidien avec un modèle aimé qu'il a laissé libre d'improviser son chant sans l'obliger à aucune attitude. [...] Si voluptueuses que soient certaines de ces lithographies, avec leurs croupes tendues, leurs genoux deserrés, leurs seins offerts, aucune de ces précisions, qui, par le trouble qu'elles nous apportent et le feu qu'elles attisent, risquent de détourner notre admiration de l'essentiel, à savoir, redisons-le, la merveilleuse entente naturelle entre les contours, les volumes, les valeurs, et les passages infinis du clair à l'obscur, de l'ambre à l'ombre." (extrait de la Préface de Claude Roger-Marx).



SUPERBE EXEMPLAIRE DE CE TRÈS RARE TIRAGE SUR JAPON NACRÉ.

Prix : 1.700 euros

mercredi 25 avril 2018

Pierre Louÿs. Cydalise (1949). Edition originale de ce choix de poésies érotiques puissamment illustrées par Jean Traynier. Curiosa rare et recherché. Tirage à 262 exemplaires.


Pierre LOUYS

CYDALISE. Avec des illustrations originales gravées à l'eau-forte [par Jean Traynier].

Les Amis de l'écrivain, Paris, 1949

1 volume in-4 (28,5 x 19 cm), en feuilles, sous couverture rempliée (emboîtage éditeur avec un C au dos - légèrement usé). 139 pages et 16 eaux-fortes pleine page tirées en vert. Très bon état. Complet.



ÉDITION ORIGINALE DE CES POÈMES DE PIERRE LOUYS.

TIRAGE A 262 EXEMPLAIRES SEULEMENT (et non 265 comme annoncé en tête de la justification).

CELUI-CI, UN DES 200 EXEMPLAIRES SUR VÉLIN DE LANA.


Cette superbe édition est illustrée de 16 puissantes eaux-fortes dues au talent de Jean Traynier (qui a également illustré Point de lendemain (1957). Ces illustrations sont résolument pornographiques et d'une imagination réjouissante.


Il s'agit d'un choix de poésies érotiques de Pierre Louÿs, rassemblées par les amis de l'écrivain. Les éditeurs joignent à cette édition, pour contrer toute réfutation d'attribution de ces poèmes à l'auteur d'Aphrodite, deux fac-similés. Et il en conte l'histoire : "A la mort de l'écrivain, ses héritiers s'étant partagé ses manuscrits, il advint que le possesseur de ces poèmes les fit lire à un ami. Conquis par leur saveur particulière, ce dernier désira les recopier et obtint la faveur de les emporter. Du temps passa ... l'ami trépassa. Le sort l'ayant voulu, opposition fut mise à son testament. La restitution du manuscrit devint alors bien aléatoire pour autant que son véritable propriétaire n'avait aucun titre valable à produire. Les années passèrent, et le testament enfin légalisé, notre héritier s'imagina que son manuscrit pourrait, sans encombres, regagner enfin les rayons de sa bibliothèque. [...]"


Et pour le plaisir le poème éponyme :

"Cydalise, êtes-vous malade ?
- Ah ! mon cher, ne m'en parlez pas !
La fouterie et l'enculade
En une nuit m'ont mise à bas.

Sous promesse de fortes sommes
J'ai bien voulu faire l'amour
Toute nue avec vingt-quatre hommes
Qui se relayaient tour à tour.

Du soir jusqu'à l'aube première
J'ai tiré quatre-vingt six coups
Dont trente et un dans le derrière
Et j'ai bien mal à mes deux trous.

J'ai déchargé pendant quatre heures,
A la fin je n'en pouvais plus,
Les joyeusetés les meilleures
N'ont-elles pas leurs superflus ?

Pierre Louÿs



Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°1333.

TRÈS BON EXEMPLAIRE.

BEAU LIVRE ILLUSTRÉ ÉROTIQUE CLANDESTIN.

VENDU



mardi 24 avril 2018

Crébillon Fils. Le Sopha illustré par Louis Icart (1935). Magnifique livre illustré moderne coté et recherché. 1 des 35 ex. sur Hollande. Broché. Rare.


CREBILLON FILS - ICART, Louis (illustrateur)

LE SOPHA. Illustré de vingt-trois eaux-fortes originales en couleurs de Louis ICART.

Le Vasseur et Cie, Paris, 1935 [imprimerie Coulouma à Argenteuil]

1 volume in-4 (24,5 x 19,2 cm), broché de 342-(1) pages. 23 eaux-fortes dont 21 hors-texte en couleurs. Couverture de papier crème avec le titre imprimé en rouge sur le premier plat. Quelques légères rousseurs à la couverture et dans le corps d'ouvrage, sans incidence sur la qualité de l'ensemble. Bel exemplaire, très frais.

PREMIER TIRAGE DES EAUX-FORTES ORIGINALES DE LOUIS ICART.

TIRAGE A 517 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, 1 DES 35 EXEMPLAIRES SUR HOLLANDE VAN GELDER.


Les exemplaires du tirage à 440 ex. sont sur vélin de Rives. Les 22 premiers exemplaires sont sur Japon impérial.



Notre exemplaire ne contient pas la suite en noir de toutes les planches avec remarques gravées à la pointe sèche.

Les eaux-fortes originales en couleurs de Louis Icart ont été tirées en taille-douce sur les presses de A. Porcabeuf et Cie à Paris.


Le Sopha fut rédigé par Crébillon fils en 1737 et publié pour la première fois en 1740. De nombreuses rééditions se succédèrent montrant l’engouement pour ce type de littérature. Ce fut un succès de scandale. Le conte adopte un récit cadre oriental qui renvoie aux Mille et une nuits et s’affirme comme une réflexion sur les aléas du désir et de l’amour. Le narrateur, Amanzéï, est transformé en sopha et ne retrouvera sa forme humaine que « quand deux personnes se donneraient mutuellement et sur [lui] leurs prémices ». À l’intention du sultan Schah-Baham, qui s’ennuie, et de la sultane, il raconte les scènes dont il a été le témoin en faisant défiler sept couples. Le dernier, formé de deux adolescents (Zéïnis et Phéléas) dont les jeunes cœurs jouissent innocemment du plaisir qu’ils se donnent, remplit la condition permettant de le libérer. La virtuosité de Crébillon consiste à broder à l’infini sur le même thème sans jamais répéter exactement les mêmes notes. Les différents épisodes – dont le plus long (9 chapitres) est celui de Zulica – de ce roman qui « conjugue vitriolage psychologique, satire politique et mise en abyme des pouvoirs de la fiction et du langage », sont autant d’occasions de ridiculiser l’hypocrisie sous ses différentes formes (respectabilité mondaine, vertu, dévotion). Le Sopha circulait déjà sous le manteau bien avant sa publication officielle en 17421, nonobstant les défenses qui lui avaient été faites. Après sa publication, l’auteur est exilé par le cardinal de Fleury à 30 lieues de Paris le 7 avril 1742 en raison du cynisme de l’ouvrage et de son libertinage, mais surtout parce que certains croient reconnaître Louis XV dans le personnage ridicule et amusant du sultan Schah-Baham. Crébillon prit alors le chemin de l’Angleterre, sans en informer son père qui demanda de ses nouvelles au chancelier d’Aguesseau, qui lui répondit le 31 mai. Crébillon parvint à faire valoir pour sa défense que l’ouvrage aurait été commandé par Frédéric II de Prusse et n’aurait été publié qu’à la suite d’une indiscrétion et contre sa volonté. Rappelé le 22 juillet, il s’empressa de rentrer en France. Avec le Sopha, Crébillon obtint un nouveau succès de scandale. Lorsqu’il fut introduit auprès du public anglais par Lord Chesterfield, qui avait donné les trois cents exemplaires, que lui avait envoyés Crébillon, à vendre chez l’éditeur White, le succès en fut énorme ; Walpole lui-même le trouva admirable. Hogarth a trouvé le moyen de le représenter dans son Mariage à la mode (1745), enfoncé dans un coin du canapé. Le Sopha a eu une influence sur les Bijoux indiscrets de Diderot, où la bague de Mangogul joue le même rôle d’objet voyeur que le sopha crébillonien, et les Liaisons dangereuses de Laclos où Mme de Merteuil lit un chapitre du Sopha pour se disposer à la venue de Belleroche.


Cette édition moderne illustrée avec talent par Louis Icart est sans doute une des plus belles versions du XXe siècle de texte érotique. Elle est très recherchée et se trouve rarement sur le marché des beaux livres illustrés.

BEL EXEMPLAIRE TEL QUE PARU DU TIRAGE RARE SUR HOLLANDE.

Prix : 1.900 euros


Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails