vendredi 13 décembre 2019

Roman pornographique 1900 : Alphonse Momas et les Carbonari de l'Amour ou Histoire d'un Château Pyrénéen. Rare seconde édition imprimée sur beau papier. Très bon exemplaire en condition d'époque.


Alphonse MOMAS [sous le pseudonyme de V. D'ANDORRE]

LES CARBONARI DE L'AMOUR. Histoire d'un Château Pyrénéen par V. D'ANDORRE. Première partie : LA NOUNOU. Deuxième partie : L’ÉPINE BLANCHE.

Imprimerie du Temple de Cythère, A Paphos, s.d. (vers 1905)

2 parties en 1 fort volume in-18 (17,5 x 11,5 cm) de 274 et 288 pages. Pages de titre imprimées en rouge et noir. Impression sur beau papier vergé teinté.

Cartonnage pleine toile rose de l'époque, titre doré au dos. Bon état général de la reliure avec de légères usures sans gravité, intérieur très frais. Rousseurs à quelques feuillets seulement.

SECONDE ÉDITION RARE.

La première édition, très rare, de cet ouvrage pornographique, a paru en 1894. Cette seconde édition, tout aussi rare, a été publiée à Paris vers 1905, d'après M. Dutel (Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en Français entre 1880 et 1920). Elle est imprimé sur un papier vergé à pontuseaux horizontaux.

« Rien de politique chez ces Carbonari et s'ils se forment en société secrète, ce n'est que pour conspirer contre de charmants pucelages, trousser de nombreux cotillons et adorer Vénus sous toutes ses formes. »


« L'écartement des jambes permit à l'heureux Olivier de mieux contempler la délicate ouverture du bonheur ... la languette rose surgit soudain dans l'écartement des grandes lèvres. A cette vue Olivier n'y tint pas. Sa langue hardie se porta sur les secrets appas d'Evelyne qui se soumit, sans protester, à ce nouvel outrage, et endura jusqu'à la consommation de son déshonneur, cet hommage lascif. [...] mais de ce combat inégal où se liguaient contre elle une soubrette friponne, un amant vigoureux, et ses propres ardeurs sexuelles, la pauvrette succomba délicieusement ... - Oh ! la vilaine ! criait Justine, fi donc ! la polissonne qui, devant moi, fait son mari cocu ! Bravo, Marquis, tapez dru ! ... Enfoncez jusqu'à la matrice ! Transpercez-là, cette vilaine, avec votre grosse pique ... moi, je vais lui fouetter le cul ! ... plic ! plac ! sur les fesses satinées de la chaste et pûre châtelaine. [...]. » (extrait)

Alphonse Momas est né en 1846 et est mort à Paris le 6 juin 1933. Fonctionnaire à la Préfecture de la Seine dans les années 1890, il s'est surtout fait remarqué par les très nombreux romans érotiques et pornographiques dont il abreuva l'édition française de 1895 à 1910 environ. Il vira mystique et publia ensuite, à la fin de sa vie, plusieurs opuscules ésotériques. Pour livrer ses orgies verbales au public il utilisa plusieurs pseudonymes : Bébé, Clic-Clac, L'Érotin, Fuckwell, Le Nismois, Léna de Mauregard, Camille Mireille, Mercadette, Pan-Pan, Tap-Tap, Trix, Un journaliste du dernier siècle, Zéphyr, etc.

Références : Perceau 152-3 ; Pia 162 ; Dutel, 109

TRÈS BON EXEMPLAIRE DE CE LIVRE RARE D'UNE LUBRICITÉ INOUÏE.

Prix : 950 euros

vendredi 6 décembre 2019

L'Adam lascif ou Lettre à la marquise, attribué à Mirabeau. Edition clandestine illustrée par Gaston Barret (1950). 19 pointes sèches érotiques. Tirage à 352 exemplaires. Exemplaire d'artiste. Rare.


[Gabriel Honoré Riquetti, comte de MIRABEAU]

L'ADAM LASCIF OU LETTRES A LA MARQUISE. Avec des figures finement gravées pour animer par l'image ces billets fort galamment troussés.

Au Carquois d'Argent, s.d. [vers 1950]

1 volume in-4 (25 x 19,5 cm), en feuilles, sous couverture rempliée imprimée en gris et bleu, étui carton de l'éditeur. Couverture légèrement insolée par endroit, très bon état par ailleurs. Très frais.

TIRAGE A 352 EXEMPLAIRES SEULEMENT.

CELUI-CI, UN EXEMPLAIRE D'ARTISTE SUR MARAIS PUR FIL AVEC LE TIRAGE DÉFINITIF EN SANGUINE.

19 POINTES SÈCHES TIRÉES EN SANGUINE PAR GASTON BARRET.

Le détail du tirage est le suivant : 1 ex. unique sur Japon nacré ; 1 ex. sur Japon Impérial ; 18 ex. sur Marais pur fil ; 50 ex. sur Marais pur fil ; 50 ex. sur Marais pur fil ; 130 ex. sur Marais pur fil ; 50 ex. sur Hollande et 26 ex. sur Marais pur fil et 26 ex. sur Marais pur fil (marqués différemment, avec suites et dessins selon les tirages).


Edition publiée vers 1950 d'après Dutel, ornée de 19 gravures libres (pointes sèches) de Gaston Barret tirées en noir, dont 10 hors-texte et 9 bandeaux. Vignettes sur bois tirées en bistre en tête de chaque lettre.

L'ouvrage fut saisi par arrêté de la Cour d'Assises de Paris du 29 mai 1956.

Cet ouvrage épistolaire attribué à Mirabeau le fils, auteur de l'Erotica Biblion, est composé de 9 lettres adressées à une marquise. Le ton galant et libre du texte s'accorde parfaitement avec l'illustration délibérément furieuse et érotique donnée ici par Gaston Barret.




"Saviez-vous, Marquise très chère, que je languis furieusement de vous, à un point que vous ne pouvez soupçonner et que l'absence de vos nouvelles porte à son comble ? Je me meurs de vous dévêtir en imagination, de vous caresser de mille manières et de feindre que je vous fais pâmer sans pâmer moi-même. Et je n'ai même plus la ressource d'aller besogner cette chambrière dont je vous ai parlé : la belle s'est enfuie l'autre semaine avec une troupe de comédiens ambulants. [...] Sachez pour le moment que le jour approchait où notre charmante Eve et notre fol Adam allaient être, hélas ! chassés du paradis terrestre. Je ne sais ce que le serpent avait déjà conté à votre aïeule, mais elle montrait depuis quelques temps de la langueur et passait de longues heures à rêver sur la mousse. On eût dit qu'elle ne montrait plus la même vivacité à caresser et à sucer le beau vit de son seigneur et maître et n'avait plus la même hâte à recevoir dans son con la baguette enchantée ! [...]" (extrait)

Ouvrage savoureux en tous points.



Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°951 ; Inconnu à Pia.

BEL EXEMPLAIRE DE CE CLANDESTIN BIBLIOPHILIQUE RARE.

Prix : 650 euros



Hugues Rebell. Les Nuits chaudes du Cap français. Aquarelles originales de Marc Vincent. 1966. Exemplaire relié pleine peau avec suite.


Hugues Rebell.

Les Nuits chaudes du Cap français. Aquarelles originales de Marc Vincent.

Editions G. Raoult, Paris, s.d. (1966)

1 volume in-4 (25 x 19,5 cm) de 172-(1) pages. 16 aquarelles hors-texte reproduites au pochoir.

Reliure éditeur plein simili-cuir rouge, plats richement décorés de fleurettes dorées, tête dorée, non rogné. Etui bordé de l'éditeur. Excellent état de l'ensemble. Dos de la reliure uniformément éclairci. Beau papier.

Tirage limité à 1.050 exemplaires.

Celui-ci, un des 150 exemplaires auxquels on a joint une suite en noir avec remarques des illustrations.

Exemplaire de dédicace offert et signé par l'artiste "avec la sympathie de l'artiste".




"Les nuits chaudes du Cap Français" est le roman le plus célèbre de Georges Grassal, alias Hugues Rebell. L'auteur décrit de façon précise et détaillée le monde colonial insulaire, ses cultures et ses mœurs. Enfant, Hugues Rebell, dont les ancêtres étaient armateurs à Nantes, côtoyât les esclaves du Cap français et, plus tard, se passionna pour les récits de voyage de ses contemporains. Il était donc inévitable qu'il consacrât un jour un roman aux mœurs de ces populations d'outre-mer. Tout au long de l'ouvrage, ces dernières se révèlent exclusivement préoccupées à satisfaire leurs plaisirs, ayant condamné toute morale. Comme le précise Raphaël Confiant dans sa préface, on trouve dans ce roman toutes les formes de sexualité décrites dans les œuvres du Marquis de Sade, sadisme, masochisme, ondinisme, onanisme, saphisme... (Présentation des Nuits chaudes du Cap Français, Hugues Rebell, Caraibeditions, 2016).




Bel exemplaire avec suite.

Prix : 235 euros


Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails