jeudi 15 août 2019

Johannes Gros. Moi, Poupée (1930). Clandestin érotique publié par Maurice Duflou et illustré de 9 superbes eaux-fortes libres attribuées à P. Belotti. Un des quelques exemplaires avec les gravures aquarellées à l'époque. Bel exemplaire bien relié à l'époque. Rareté parmi les raretés !


[Johannes GROS, aussi un temps attribué à Renée DUNAN] - P. BELOTTI, illustrateur (?)


MOI, POUPÉE. Texte et eaux-fortes d'une Jeune fille à la page.

A l'enseigne "des petites vertus", s.d. (1930). [Maurice Duflou, Darantière imprimeur]

1 volume in-8 (19,5 x 15 cm) de 255-(1) pages. 1 eau-forte en frontispice et 8 eaux-fortes hors-texte aquarellées à la main à l'époque.

Reliure demi-maroquin vieux rouge à larges coins, dos à nerfs, tête poncée, autres tranches non rognées, couverture de papier gris-bleu imprimée en rose-rouge sur le premier plat (titre et fleuron) conservée (les deux plats). Belle reliure que qualité parfaitement conservée. Intérieur très frais, sans rousseurs.


Édition originale clandestine.

Tirage annoncé à 400 exemplaires (sans doute moins en réalité).

Celui-ci, un des 350 exemplaires sur vergé antique (numéroté au composteur) MAIS qui contient la suite des 9 eaux-fortes mises en couleurs à l'époque (aquarelle) et non en noir et blanc comme on trouve généralement pour les exemplaires sur vergé.

Ouvrage publié clandestinement par Maurice Duflou et réservé aux seuls souscripteurs et non mis dans le commerce. Volume annoncé achevé d'imprimer le 20 octobre 1930 (sans doute chez Darantière à Dijon).


Dutel, dans sa Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970 indique Johannes Gros comme auteur de cet "excellent texte" publié "vers 1930". On trouve également le nom de Renée Dunan adjoint parfois à cet ouvrage sous le pseudonyme de SpaddyC'est Jean-Jacques Pauvert, dans la présentation de la réédition récente aux éditions La Musardine, qui donne les explications les plus complètes au sujet de ce livre : "Voici encore une découverte. Découverte d'un livre pratiquement inconnu, infiniment rare, qui ne figure sans aucune bibliographie spécialisée (Dutel désormais), à part l'excellent Private Case de Patrick J. Kearney, ni dans aucune (à notre connaissance) bibliothèque publique. On ne le trouve que dans de rares collections privées. Il est mentionné chez Alexandrian, sans aucun commentaire. Le livre fut publié (clandestinement, cela va sans dire) chez Maurice Duflou. Sa typographie est très reconnaissable. De même que son auteur, dont le style est également très personnel, est incontestablement Johannès Gros, comme l'appelle Alexandrian, ou Jean Gros, comme chez Patrick Kearney... A ce sujet, Patrick J. Kearney, apporte une confirmation intéressante à Alexandrian, page 198 de son Private Case, à la mention de Moi, Poupée, il écrit : "Dans une liste de livres offerts à la vente en 1977 par le collectionneur M. Alain Kahn-Sriber de Paris, il est énoncé que le pseudonyme "Spaddy" cache l'identité de Renée Dunan. Mon attribution à Jean Gros est prise du catalogue manuscrit de la collection C.R. Dawes, dans lequel M. Daves sous-entend qu'il a connu l'auteur de ces livres." Il est probable qu'Alain Kahn-Sriber, collectionneur averti, mais nullement bibliographe, s'était contenté de recopier ce que beaucoup croyaient à l'époque... Les témoignages d'Alexandrian et de C.R. Dawes sont beaucoup plus probants. Nous avons dit de Johannès Gros ou Jean Gros tout ce qu'on peut en dire. C'est-à-dire à peu près tout ce que l'on sait. Alexandrian, pour qui Johannès Gros est "l'héritier spirituel d'Andréa de Nerciat au XXe siècle", écrit très justement à son sujet que "[sa] perversité exaspérée, [son] style à la fois précieux et cru sont peu communs." Car "l'auteur se plait justement au contraste du maniérisme et de l'obscénité dans les propos et les actions de ses personnages.", et "Associant toujours le vice au luxe, se plaisant à imaginer des mondaines ravissantes se conduisant salement, Johannès Gros est le chantre de la beauté polluée qui sort intacte de ses souillures." Dans Moi, Poupée, on peut dire que Gros pousse à son maximum la volupté de se rêver dans les dentelles, les frous-frous et les robes soulevées à la moindre occasion d'une jolie mondaine, jusqu'à s'imaginer en être véritablement une, ce qui semble avoir été sa principale obsession. Nul doute, qu'il se trouvera beaucoup de lecteurs pour partager ce fantasme." (Jean-Jacques Pauvert, Préface à Moi, Poupée, ed. La Musardine, 2012).


Exemplaire bien complet des 9 eaux-fortes ici finement aquarellées.

Ni Dutel (qui les cite simplement) ni les autres bibliographes (Alexandrian, Pauvert, Kearney) n'évoquent les illustrations qui ornent ce volume. Nous croyons reconnaître pour auteur de ces jolies eaux-fortes libres P. BELOTTI qui illustra à la même époque plusieurs ouvrages érotiques publiés clandestinement (Jacinthe ou les images du péché).


Références : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°2003. Dutel précise que les gravures aquarellées se trouvent dans les exemplaires sur pur fil Lafuma (limité à 50 exemplaires donc). Dans le cas de notre volume, le texte est bien sur vergé antique et les gravures en couleurs. Volume qui manque aux principales collections de livres érotiques clandestins (Nordmann, etc). Le dernier exemplaire que nous avons croisé (broché, avec les gravures en noir) remonte à 2014.


Superbe clandestin illustré de la plus grande rareté, d'autant plus avec les gravures aquarellées et bien relié.






Curiosa de choix devenu introuvable dans cette condition.

Prix : 2.200 euros


mardi 6 août 2019

André Collot. 31 devises à l'usage des grands (1945). 31 compositions érotiques gravées. Très beau curiosa artistique tiré à 215 exemplaires seulement.


André Collot (illustrateur).

31 devises à l'usage des grands.

S.l.n.n., 1945

1 volume 22,5 x 14,5 cm, en feuilles, non paginé, entièrement gravé. 31 devises imprimées au recto de feuillets-doubles. 31 gravures en noir et 1 titre illustré. Complet. Couverture imprimée en papier beige. Etui et emboîtage de qualité par un artisan relieur. Parfait état de l'ensemble.

Edition originale.


Cette édition des "31 devises à l'usage des grands" a été entièrement gravée sur cuivre. Non mise dans le commerce elle a été strictement limitée à 200 exemplaires sur vélin de Rives à la forme (30 exemplaires contenant un croquis original et 170 exemplaires numérotés). Il a été tiré en outre 15 exemplaires de collaborateurs.

Celui-ci, un des 170 exemplaires numérotés sur vélin de Rives à la forme.


Chaque devise bienséante et fort juste est illustrée d'une composition érotique ad hoc à 2/3 de page. Chaque devise a pour titre les qualités d'une dame telles que : La bien-faisante, la désolée, la bien-conseillée, la badine, l'éventée, l'espiègle, la polissonne, la friande, l'isolée, la curieuse, l'avertie, la langoureuse, la voluptueuse, la dévote, la charitable, la frileuse, etc. Chaque composition est comme un petit tableau très vivant et très leste.


Ces compositions libres sont attribuées à André Collot. 


Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement entre 1920 et 1970, n°2512 (Dutel décrit un exemplaire avec les gravures en couleurs ce qui n'est pas le cas de notre exemplaires et des exemplaires rencontrés - il semblerait que ce soit une erreur et que tous les exemplaires, sauf peut-être quelques-uns, soient en noir).

Très beau curiosa illustré par un maître-artiste du genre.

Prix : 600 euros


lundi 5 août 2019

Chansons. Chansons paillardes (vers 1940). 20 compositions érotiques par un artiste anonyme. Tirage à 540 exemplaires. Rare. Inconnu des bibliographies usuelles.


Anonyme.

Chansons. [chansons paillardes].

S.d. [vers 1940 ?]

1 volume 25,5 x 19 cm, broché, non paginé (68 feuillets dont 20 illustrations hors-texte). Couverture de papier chiné marron imprimée en noir (premier plat titré en noir avec vignette "hypocampe" et second plat illustré d'une vignette ronde "chanteur"). Bon état général. Quelques pages mal coupées en marge, sans atteinte au texte. Quelques légères salissures sans gravité. Légère pliure au premier plat de couverture.

Edition originale. Tirage unique.

Tirage à 540 exemplaires.

Celui-ci, un des 500 exemplaires sur vélin pur fil avec les illustrations hors-texte tirées sur Madagascar Lafuma.

Il a été tiré 40 exemplaires sur Japon impérial d'après la justification du tirage.

Notre exemplaire est numéroté au composteur et poste le numéro 208.


Voici le cas d'école qui arrive parfois au libraire ou à l'amateur : un livre qui résiste à toutes nos investigations, sur lequel on ne trouve rien, un livre qui n'est référencé nulle part ... sauf erreur et omission de notre part bien évidemment (il faut savoir rester prudent). Pas dans Dutel (Bibliographie des livres érotiques publiés clandestinement). Pas dans Pia (livres de l'Enfer). Pas dans la vente Gérard Nordmann - nous n'avons rien trouvé qui ressemble dans les résultats de vente aux enchères - nous n'avons jamais croisé auparavant cet "illustrateur" dont le style est affirmé. Bref. Nada !

Le premier plat de la couverture est imprimé en noir du simple titre "Chansons" et orné d'une illustration en noir également (deux hippocampes se tournant le dos). Le dos de la couverture est muet. La quatrième de couverture est ornée d'une vignette ronde de 40 mm de diamètre (un chanteur en train de chanter), vignette qui est sans conteste de la même main que les illustrations hors-texte dans le volume. Le volume s'ouvre sur un feuillet blanc. Vient ensuite la page de titre qui est identique à la couverture. Vient ensuite un feuillet de justification du tirage imprimé au recto unique, en bas à droite on lit : il a été tiré de cet ouvrage quarante exemplaires numérotés de 1 à 40 sur papier Japon Impérial et cinq cents exemplaires numérotés de 41 à 540 sur vélin pur fil et Madagascar Lafuma. Vient ensuite un feuillet comportant la numérotation avec imprimé : Exemplaire numéro 208. 208 étant imprimé au composteur. Viennent ensuite les feuillets de texte en commençant par la chanson initulée Les Filles de Camaret. Voici la liste complète des chansons comprises dans ce volume : - Les filles de Camaret - Les trois orfèvres - Le plaisir des dieux - Les moines de Saint-Bernardin - La femme du vidangeur - Vivre sans souci - La patrouille - A Gennevilliers - La femme du roulier - Le père Dupanloup - Le cordonnier Pamphile - Jean Gilles - Chanson de Lourcine - La ceinture - O mon berger fidèle - Les cent louis d'or - Le grenadier de Flandre - Les poils du cul - En revenant de Lonjumeau - Le brick goélette. Soit 20 chansons auxquelles répondent 20 illustrations hors-texte imprimées en noir au trait. Les illustrations hors-texte sont toutes de la même main, évidemment non signées. Elles mesurent environ 16,3 x 11,3 cm et sont circonscrites dans un cadre rectangle de cette dimension, bien défini. Concernant le texte des chansons qui précède chaque illustration hors-texte, il n'est pas paginé et peut varier de 4 pages à 6 pages environ. La première page de chaque chanson donne la partition avec les paroles, les feuillets suivant uniquement les paroles. Chaque début de page de texte de chanson est illustré d'une lettrine, qui n'est pas érotique (ou si peu). A noter que dans notre exemplaire (1 des 500 exemplaires sur vélin pur fil) les pages de texte sont imprimées effectivement sur papier vélin pur fil ivoire tandis que les hors-texte sont imprimés sur papier Madagascar Lafuma. Le volume s'achève sur un feuillet blanc. Aucune autre indication.


Vous pouvez juger du style de l'illustrateur et de la mise en page caractéristique par les quelques photos de cette notice. Que dire de plus ? Qu'on n'est pas plus avancé ! Mais aussi que ce livre est assez joli. Les illustrations sont franchement érotiques avec une certaine dose de gigantisme dans la mise en image du sexe masculin. Un indice ? Ces illustrations sont-elles à la base des gravures sur bois ? sur linoléum ? Nous ne savons pas. Ce qui ressort de ces illustrations typiques est que l'artiste me semble très influencé par l'imagerie rabelaisienne. On y retrouve des influences de Gustave Doré (Contes drolatiques de Balzac). L'artiste abuse des hachures pour donner du relief et des ombres à ses dessins. Je laisse à chacun se faire une idée plus précise sur cet artiste dont nous n'avons retrouvé le trait dans aucun des livres érotiques illustrés que nous connaissons.


Ce recueil de chansons paillardes, chansons à boire pour les uns, chansons cochonnes pour les autres, est intéressant à plus d'un titre comme nous pouvons le voir en admirant le talent de l'artiste qui l'a illustré.

Référence : référencé nulle part ! absent de toutes les bibliographies usuelles !

Bon exemplaire. Evidemment rare. Inconnu des bibliographies usuelles.

Curiosa en dehors des sentiers battus qui doit avoir sa place dans toute bonne bibliothèque sur ce thème.

Prix : 650 euros


vendredi 2 août 2019

Les Sonnets luxurieux de Pierre Arétin (Pietro Aretino) illustrés de 16 pointes sèches coloriées par André Collot. Tirage unique sur papier du Japon à 150 exemplaires seulement. Rare.


Pierre ARETIN / Pietro ARETINO - André COLLOT, illustrateur

LES SONNETS LUXURIEUX.

Paris, MCMXXX [1931]

1 volume in-8 (18 x 14 cm), 32 pages, 16 gravures coloriées à la main par André Collot. 1 vignette dorée sur la page de titre. Angelots dorés en tête de chaque sonnet (16 en tout). En feuilles, sous couverture de papier fort crème avec titre imprimé or sur le plat supérieur.

TIRAGE UNIQUE A 150 EXEMPLAIRES SUR JAPON NACRÉ.

Cette édition reprend les codes et le format d'un volume publié l'année précédente, également pour un ouvrage de l'Arétin, La Putain errante, aussi illustré par André Collot (12 illustrations).


Pierre l’Arétin est né en 1492 à Arezzo (l’Arétin signifiant « venant d’Arezzo »). Banni de sa ville natale, il passe une décennie à Pérouse avant d’être envoyé à Rome, où le riche banquier Agostino Chigi, mécène de Raphaël le prend sous son aile. L’Arétin fait parler de lui à Rome à travers ses satires mordantes et les Sonetti lussuriosi (Sonnets luxurieux), pièces assez crues qui servirent d’accompagnement textuel à 16 illustrations pornographiques de Giulio Romano (Jules Romain). Cet écart lui vaut de perdre la protection du pape Léon X. Ses Ragionamenti, propos d’une prostituée à divers interlocuteurs composés comme des raisonnements en forme de dialogue platonicien, tournent en dérision la société de son temps et particulièrement les sacrements religieux (vœux monastiques, mariage). Un des personnages est la Nanna, une ancienne courtisane qui évoque son expérience. Après une tentative d’assassinat sur sa personne, l’Arétin part vivre à Mantoue, puis enfin à Venise (la ville italienne la plus opposée au pape) en 1527, où il demeure jusqu’à sa mort. L’Arétin est l’auteur de cinq comédies (dont La Cortigiana et La Talenta) et de la tragédie Les Horaces (1546). Lors de son séjour à Venise, il publie également sa correspondance, mettant ainsi sous pression tout ce que l’Italie comptait de notables. Il n’épargne pas dans ses écrits satiriques les princes et les grands, ce qui le fait surnommer « le fléau des Princes » : la plupart, pour éviter les traits de sa satire, lui font des présents considérables, quelques-uns, cependant, ne le payent qu’avec le bâton. C’est ainsi que François Ier et l’empereur Charles Quint le subventionnent en même temps, chacun espérant quelque dommage pour son rival. Par orgueil, il s’appelle lui-même le « divin Arétin ». Sur la fin de sa vie, l’Arétin publie par ailleurs diverses œuvres pieuses (une traduction italienne des Psaumes de David, trois livres « sur l’humanité de Jésus Christ » ainsi qu’un livre sur la passion du Christ). D’après la tradition, la mort de l’Arétin aurait été à son image : on raconte que, au cours d’un copieux repas, une plaisanterie particulièrement obscène provoqua chez l’Arétin une incroyable crise de rire, au point qu’il tomba à la renverse et se fendit le crâne. L’Arétin était un ami personnel du Titien, qui fit au moins trois portraits de lui. Après sa mort, le pape Paul IV mit ses livres à l’Index. Il fut un proche de Giuseppe Betussi.


Ouvre les cuisses, afin que je voie
Ton cul charmant et ton con bien de face.
O cul à faire changer un vit de méthode !
O con qui distille les cœurs par les veines !

Pendant que je vous caresse, voici qu'il me vient
Un caprice de vous baiser à l'improviste,
Et je me parais beaucoup plus beau que Narcisse
Dans le miroir qui s'offre à mon vit,
tout guilleret.

[...]

Sonnet XI (extrait)


Les illustrations de ce volume ainsi que celles de la Putain errante (1930) sont sans aucun doute d'André Collot comme l'indique Dutel, on y reconnait sans conteste son trait et son style.


Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement entre 1920 et 1970, n°2416.


Bel illustré moderne clandestin à tirage très restreint.

Prix : 600 euros


jeudi 1 août 2019

Miss Vaginelle est de retour (1972). Roman-photos érotique BDSM (fessée). Très bon état.


Annie Bel.

Miss Vaginelle est de retour.

Editions du Condor, Paris, 1972

1 volume 21 x 14, broché, 236 pages. Couverture illustrée en noir par la photographie. Nombreuses photographies en noir à l'intérieur. Photos censurées ne montrant pas le sexe masculin ni les scènes de pénétration en intégral.

Roman-photos érotique sur le thème BDSM (fessée, flagellation, spanking). Littérature de sex-shop.

Très bon état malgré quelques feuillets proprement détachés. Volume pas ou très peu manipulé.

Prix : 50 euros

Mon cul (1975). Roman-photos érotique explicite. Bel exemplaire.


Paul Strondjoëm.

Mon cul.

Editions du cratère, 1975, Paris

1 volume 21 x 15 broché, 186 pages. Couverture illustrée en couleurs par la photographie explicite. Nombreuses photographies en noir et en couleurs à l'intérieur. Photos non censurées explicites. Tout est visible.

Roman-photos érotique. Littérature de sex-shop.

Superbe état. Volume pas ou très peu manipulé.

Prix : 60 euros

Quand les bites pleurent (1975). Roman-photos érotique. Très bel exemplaire.


Don Giacomo.

Quand les bites pleurent.

Don Giacomo, auteur-éditeur, 1975

1 volume 21 x 14,5, broché, 190 pages. Couverture illustrée en couleurs par la photographie explicite. Nombreuses photographies en noir et en couleurs à l'intérieur. Photos non censurées explicites. Tout est visible.

Roman-photos érotique. Littérature de sex-shop.

Superbe état. Volume pas ou très peu manipulé.

Prix : 60 euros

Les pignolles de la bignolle (1974). Roman-photos érotique vintage. Superbe état.


Gérard Basile.

Les pignolles de la bignolle.

Gérard Basile, auteur-éditeur, 1974

1 volume 21 x 15 broché, 253 pages. Couverture illustrée en couleurs par la photographie. Nombreuses photographies en noir et en couleurs à l'intérieur. Photos censurées ne montrant pas le sexe masculin ni les scènes de pénétration en intégral.

Roman-photos érotique. Littérature de sex-shop.

Superbe état. Volume pas ou très peu manipulé.

Prix : 70 euros


Jocelyne ou les débauches d'un couple (1973). Roman-photos érotique. Très bon état.


Solange Mathé.

Jocelyne ou les débauches d'un couple.

Editions La Madonette, 1973

1 volume 21 x 15, broché, 190 pages. Couverture illustrée en couleurs par la photographie. Nombreuses photographies en noir à l'intérieur. Photos censurées ne montrant pas le sexe masculin ni les scènes de pénétration en intégral.

Roman-photos érotique. Littérature de sex-shop.

Très bon état. Volume peu manipulé. 

Prix : 60 euros


Les bestiales (1974). Roman-photos érotique. Très bon état.


D. Vaudex

Les bestiales.

D. Vaudex, Rosay par Prouais, Eure-et-Loir), 1974

1 volume 21 x 15 broché, non paginé (environ 200 pages). Couverture illustrée en couleurs par la photographie. Nombreuses photographies en noir et en couleurs à l'intérieur. Photos censurées ne montrant pas le sexe masculin ni les scènes de pénétration en intégral.

Roman-photos érotique. Littérature de sex-shop.

Très bon état. Volume peu manipulé. 

Prix : 60 euros

C'est bon (1973). Roman-photos érotique. Très bon état.


Karl Grant

C'est bon.

Editions Virgule, 1973

1 volume 20 x 15 broché, non paginé (environ 180 pages). Couverture illustrée en couleurs par la photographie. Nombreuses photographies en noir et en couleurs à l'intérieur. Photos censurées ne montrant pas le sexe masculin ni les scènes de pénétration en intégral.

Roman-photos érotique. Littérature de sex-shop.

Très bon état. Volume peu manipulé. 

Prix : 60 euros

Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails