jeudi 26 mars 2020

Mirabeau. Le libertin de qualité. Superbe édition clandestine (1929) illustrée de 19 eaux-fortes dont 10 hors-texte. Notice bibliographique par Louis Perceau. Curiosa clandestin de qualité et rare.


MIRABEAU [attribué à] / Louis PERCEAU / Gaston TRILLEAU (illustrateur, attribué à) ou ZYG BRUNNER ?

Le Libertin de qualité par Mirabeau. Nouvelle édition accompagnée d'une notice bibliographique par Helpey, bibliographe poitevin. Ouvrage orné de 19 eaux-fortes.

Alençon, chez Jean-Zacharie Malassis, 1929

1 volume in-4 (23 x 16,5 cm), broché, 245 pages. 10 eaux-fortes hors-texte en noir et 9 eaux-fortes à mi-page en noir. Couverture muette à rabats en papier argenté. Excellent état. Très beau papier et mise en page très esthétique. Brochage solide. Sans emboîtage.

Tirage à 320 exemplaires seulement.

Celui-ci, un des 200 sur vélin d'Arches (numéroté 81 au composteur).

Détail du tirage : 10 ex. sur Japon Impérial avec une suite des eaux-fortes avec remarques, un cuivre (hors-texte) et un dessin original, 10 ex. sur Japon Impérial avec une suite des eaux-fortes avec remarques, un cuivre et un dessin original, 100 ex. sur vélin d'Arches, 200 ex. sur vergé d'Arches.




La notice bibliographique qui se trouve à la fin (pp. 227 à 245) est de Louis Perceau signée de son pseudonyne Helpey bibliographe poitevin.


Pas plus Pascal Pia que Jean-Pierre Dutel ne se sont risqués à essayer d'identifier l'artiste qui a illustré cette très belle édition clandestine. Néanmoins cet ouvrage est à rapprocher de La matinée libertine d'Andréa de Nerciat publiée en 1928 et illustrée par des pointes sèches de Gaston Trilleau (sous le pseudonyme de Jean-Gilles Legendre). Toutefois, certains détails nous font penser au travail de Zyg Brunner qui à la même époque illustre d'autres ouvrages érotiques, selon différentes techniques de gravures.


Le Libertin de qualité a été publié pour la première fois en 1783 (sous le titre de Ma conversion). L'attribution à Mirabeau est restée incertaine. Louis Perceau penche positivement pour une oeuvre du grand Mirabeau. Il détaille, avec son professionnalisme habituel, 17 éditions de ce texte libertin jusqu'en 1912.


Il existe des exemplaires (rares) mis en couleurs à l'aquarelle au pinceau à la main des 10 hors-texte (nous en vendons un exemplaire - présent à notre catalogue).


"Ma déesse était en cornette... Sacredieu, qu'elle avait d'appas ! Son lit à la turque, de damas jonquille, semblait assorti à son teint (car celui du jour était répandu sur dix mouchoirs qui invoquaient la blanchisseuse) ; un sourire qu'elle grimace me fait apercevoir qu'elle ne dort point. Enfin je grimpe sur l'autel. - Bandais-tu ? Hélas ! il fallait bien bander de misère, ou renoncer à Julie, et à cette bourse devenue nécessaire ; car le maudit brelan m'avait arraché les derniers louis qui fussent en ma possession. Que parlais-je de possession ? - J'en ai sacredieu bien une autre. Regarde, mon cher ami, c'est pour toi que je n'abaisse pas la toile. Je parcours des mains et des pieds les vieux charmes de ma dulcinée. De la gorge, je lui en prêterais au besoin. Des bras longs et décharnés ; des cuisses grêles et desséchées ; une motte abattue ; un con flétri et dont l'ambre qui le parfume affaiblit à peine l'odeur naturelle ... Enfin, n'importe : je bande ; je ferme les yeux ; j'arpente ma haridelle et j'enfourne. [...] le diable m'emporte !" (extrait)


Références : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°1853 ; Pia, Les livres de l'Enfer, 806 ; Bnf, Enfer, 1094.


Très bon exemplaire de ce rare clandestin illustré avec talent.

Prix : 700 euros


jeudi 19 mars 2020

André de Nerciat. Félicien Rops. Le Diable au Corps (1865). Avec la suite libre de Félicien Rops (11 figures sur 12). Très bon exemplaire sur papier fort de Hollande.


[Félicien Rops]. [André de Nerciat].

Le Diable au Corps. Oeuvre posthume du très-recommandable docteur Cazzoné (André de Nerciat), membre extraordinaire de la joyeuse faculté phallo-coïro-pygo-glottonomique.

1803-1865 [Bruxelles, Poulet-Malassis, 1865]

3 volumes in-12 (16,7 x 11 cm) de (4)-VIII-225-(1), (4)-258-(1) et (2)-242-(1) pages. 11 figures libres [sur 12] par Félicien Rops (non signées) tirées sur vélin fort blanc. (sans les feuillets du catalogue de la Bibliothèque érotique qui semblent manquer à de nombreux exemplaires). La figure qui manquait (au premier volume) a été reproduite en fac-similé sur papier vergé ancien et est jointe au volume.

Reliure pleine percaline verte légèrement postérieure (vers 1880), pièce de titre en cuir rouge dorées au dos, fleuron doré, filets dorés, non rogné. Pièces de titre légèrement frottées. Très bon état des reliures par ailleurs. Intérieur en très bon état, quelques rousseurs. Belle impression sur papier de Hollande (papier fort).

Tirage à petit nombre (non justifié) sur papier fort de Hollande.

Avec la suite libre de Félicien Rops (11 figures sur 12).




Edition publiée à Bruxelles en 1865 par Poulet Malassis. Elle fut imprimée par Briard et est ornée de "gravures d'après 12 beaux dessins attribués à Monnet, qui ornent un manuscrit appartenant au duc d'A***" (12 gravures de Danse d'après des dessins de Rops, sur vélin fort) (Dutel).

Dutel indique qu'il existe des exemplaires au format in-8 (sur papier fort de Hollande) et des exemplaires au format in-12 (sur papier fin de Hollande), avec quelques exemplaires sur Chine et un tirage courant sur vélin. Notre exemplaire est au format in-12 mais est bien sur papier fort de Hollande contrairement aux indications de Dutel.




"C'est J. Odry qui a pu démontrer grâce à la correspondance en sa possession que les dessins étaient "effectivement de Rops qui les a exécutés d'après des modèles trouvés à la Bibliothèque royale (sic) ou d'après des volumes que Poulet lui prêtait. Notre dessinateur s'était cependant réservé toute liberté à leur sujet et avait précisé qu'il n'interprétait pas les modèles qui ne lui plaisaient pas, mais les remplacerait par d'autres d'une égale gaieté. Il semble que ces dessins aient été confiés ensuite au graveur Danse pour qu'il les réduise au format désiré et qu'il les grave" (in Le Livre et l'Estampe, 1972, num 9). L'attribution se trouve confirmée par la découverte d'un ex. de tête qui contenait des photographies de l'époque des dessins achevés qu'Odry n'avait pu voir (Simonson, 13 décembre 1986, n°27)" (Félicien Rops, Vente publique du 15 décembre 1990, n°25).



Références : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1660 et 1880, III, A-274 ; Exsteens, Rops, 1094 ; Pia, Les Livres de l'Enfer, p. 336 ; Librairie Simonson, Félicien Rops, vente du 15 décembre 1990, n°25 (pour la description de l'identification des figures de Rops)



Très bon exemplaire sur papier fort de Hollande de l'édition Poulet-Malassis, avec la suite libre de Rops (11 figures/12).



VENDU



mercredi 4 mars 2020

Littérature érotique clandestine. Le Journal intime d'une Soubrette. Vers 1934-1935. Editions du Couvre-Feu. Belle impression sur papier vergé. Rare curiosa.


* * * [Anonyme].

Le Journal intime d'une Soubrette.

S.d., Editions Richepanse, 9, Rue Richepanse, Paris [vers 1934-1935, Editions du Couvre-Feu]

1 volume in-8 (19,5 x 13 cm), broché de 145-(1) pages. Couverture crème rempliée, premier plat imprimé en rouge et noir, encadré d'un double-filet rouge, dos imprimé (prix : 50 francs). Belle impression sur beau papier vergé fort, texte encadré d'un double-filet rouge. Très bon état. A noter un petit trou de vers polisson en marge de la couverture et perforant les quatre feuillets suivants (sans conséquence et discret).

Édition originale.

Ce volume est mentionne in fine comme sortant de l'imprimerie spéciale des éditions Richepanse, 17 rue Castagnary (adresse fantaisiste probablement ... ou pas).

On retrouve ce rare ouvrage clandestin cité dans le catalogue de 1935 des éditions du Couvre-Feu : "D'une rare audace il vous fera connaître avec un luxe de détails scabreux les passions, les aventures charnelles d'une jolie soubrette au tempérament de feu."

On trouve également mention de cette ouvrage et de cette édition dans le petit catalogue spécial intitulé L'Amour à travers les livres (1934-1935), sous le n°15 : "LE JOURNAL INTIME D'UNE SOUBRETTE par ***. Ouvrage terriblement osé et tout parfumé de souvenirs amoureux d'une jolie soubrette au tempérament de feu. Jamais aucune femme passionnée ne s'était donnée aussi complètement que dans ces pages brûlantes de baisers, de caresses et de pâmoisons. Présenté dans une édition de grand luxe, c'est un livre très rare pour les bibliophiles. 50 francs."


Il existe un autre tirage de ce livre avec le texte non encadré et sur papier ordinaire.



Ce texte très intelligemment et finement écrit, montrant les étapes initiatiques d'une jeune soubrette, est resté anonyme jusqu'à ce jour.

"Je suis là, étendue, livrée d'avance à son plaisir. Il me contemple, avec une flamme étrange dans les yeux, une flamme de désir mêlée de ferveur. Il bride cependant la sauvagerie animale de son instinct ; et c'est avec des précautions infinies, presque dévotieusement, qu'il relève ma robe. J'apparais à ses yeux extasiés dans la blancheur de mon linge : longuement il me contemple, admirant le galbe de mes jambes fuselées, gaînées de soie, la chair ambrée de mes cuisses que raye le satin noir des jarretelles, la courbe harmonieuse de mon ventre, gonflant comme en une provocation l'étoffe légère de ma culotte. [...]." (extrait)

Référence : Pia, Les livres de l'Enfer, 706.

Ouvrage rare en très bon état.

VENDU

Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails