jeudi 27 février 2020

Clayton's College illustré de 12 lithographies libres (vers 1955). Très beau curiosa érotico-policier. 1/472 sur grand vélin de Rives à la forme. Bel exemplaire.


ANONYME [José André LACOUR]

CLAYTON'S COLLEGE. Illustré de 12 lithographies originales en couleurs.

Sans lieu ni date [vers 1955], Sous le signe d'Eros.

1 volume in-4 (24 x 19 cm), en feuilles, sous étui et emboîtage de l'éditeur (muet), couverture de papier main (muette). 139 pages. 12 lithographies hors-texte en couleurs. Très bon état, très frais. Sans emboîtage.


TIRAGE A 525 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, UN DES 472 EXEMPLAIRES SUR GRAND VÉLIN DE RIVES A LA FORME, AVEC LES LITHOGRAPHIES EN COULEURS.


Clayton’s College, publié pour la première fois à la fin des années 1940, a été condamné trois fois par la 17e chambre correctionnelle de la Seine, en 1950, 1953 et 1957, chacune de ces condamnations ayant été maintenue en appel. Ce roman érotico-policier brûlant est un classique. On ne sait rien de l'illustrateur de cette édition. Les lithographies sont ici en deux tons, grisaille et ocre. Orné de 21 lettrines érotiques imprimées en noir et surimprimées en bleu (lettre).

Références : Dutel, 1243 ; Edition inconnue à Pia (227 pour l'édition de Losfeld, vers 1955)


ÉDITION CLANDESTINE RARE IMPRIMÉE AVEC LUXE.

Prix : 650 euros


vendredi 21 février 2020

Histoires d'hommes et de dames (1913) attribué à Louis Perceau, avec une très belle eau-forte libre par Lobel-Riche. Un des 99 exemplaires sur papier du Japon. Double état du frontispice.


Anonyme [attribué à Louis PERCEAU] [eau-forte par LOBEL-RICHE]

HISTOIRES D'HOMMES ET DE DAMES. Frontispice à l'eau-forte.

Sans lieu, ni nom, MCMXIII (1913) [Paris, J. Chevrel ?]

1 volume in-12 (18,5 x 13,5 cm), broché, 142 pages. Frontispice à l'eau-forte non signé par Lobel-Riche (ici en 2 états). Légères usures à la couverture qui reste fraîche.


Édition originale.

Tirage limité à 600 exemplaires pour un groupe de bibliophiles.

Celui-ci, un des 99 exemplaires sur papier du Japon avec deux états du frontispice libre de Lobel-Riche.

Il a été imprimé un exemplaire unique sur Japon accompagné du dessin original et de deux épreuves de l'eau-forte et 99 exemplaires sur Japon avec deux épreuves de l'eau-forte. Très jolie impression en noir et rouge.


Cet agréable petit volume rassemble toute une série d'anecdotes, devinettes, contrepèteries, historiettes, charades, blagues, etc, toutes sur le même thème de la gaudriole et des choses du sexe. Le joli frontispice de Lobel-Riche montre deux hommes en train de se faire faire une fellation chacun de leur côté par deux femmes vues de dos.

Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement entre 1880 et 1920, n°397 ; atribué à Louis Perceau par G. Legman dans The Horn Book (NY: University Books, 1964), mais de forts doutes persistent quant à cet acte de paternité. J.-P. Dutel se garde bien de toute attribution.


Rare sur papier du Japon avec double état du frontispice de Lobel-Riche.

Prix : 850 euros

mardi 18 février 2020

Sappho. Quatorze burins par Espérance (Sylvain Sauvage), éditions du Raisin (Imprimerie Nationale, 1944). Tirage à 150 exemplaires. Bel exemplaire.


ESPÉRANCE [i.e. Sylvain SAUVAGE]

Sappho. Quatorze burins par Espérance (Sylvain Sauvage).

Les Éditions du Raisin, s.d. [Imprimerie Nationale, décembre 1944]

1 volume in-folio (33 x 25 cm), en feuilles, sous couverture imprimée à rabats sur papier chiné, non paginé (14 burins en deux états + feuillets de texte (vers en grec et en français), feuillet de titre, de justification de tirage et d'achevé d'imprimer. Excellent état. Emboîtage de l'éditeur (quelques usures).

Tirage unique à 150 exemplaires.

Celui-ci porte le numéro XII (imprimé) et est sur papier chamois.




La maquette typographique est de Maurice Darantière (imprimeur renommé à Dijon). Le tirage de ce livre a été terminé par l'Imprimerie Nationale le 22 décembre 1944. Les 14 burins ont été gravés par Espérance (Sylvain Sauvage). Ils ont été tirés sur la presse à bras de Raymond Haasen. Le passage du texte grec au texte français a été réalisé par Rolande Canudo. Ces fragments éoliens de Sappho ont été composés à la main à Paris à l'Imprimerie Nationale en caractères grecs et italiques de Claude Garamond.



Le trait de Sylvain Sauvage (1888-1948) est pur et ample. On pourrait trouver quelques similitudes avec celui de Jean Cocteau dans la forme, mais il en est très éloigné dans le fond. Il y a ici une parfaite maîtrise du trait dépouillé poussée jusqu'à la sensualité lesbienne la plus poétique. Ce livre n'est finalement que courbes propices à toutes les imaginations. L'exemplaire de la bibliothèque nationale porte la signature de Sylvain Sauvage.



"Ce livre illustré est le plus délicat, le plus poétique, à mon avis de tous ces ouvrages illustrés." (Edith Mora, Sappho, histoire d'un poète, p. 460, éd. Flammarion, 1966).


Superbe livre d'artiste publié par l'imprimerie nationale. Rare.

Prix : 800 euros



lundi 10 février 2020

Ce qu'il faut dire et ne pas dire !... 60 lithographies. Recueil savoureux de contrepèteries érotiques de premier choix. Tirage à 500 ex. Bel exemplaire.


ANONYME - SCHEM [Raoul SERRES] ?


CE QU'IL FAUT DIRE ET NE PAS DIRE !... EN 60 LITHOGRAPHIES.

S.l.n.d. [vers 1945 ? 1955 ?]

1 volume in-4 (28,5 x 22,5 cm), en feuilles, sous couverture muette crème rempliée, 60 lithographies dont 29 sur page de gauche (non érotiques), 29 sur page de droite (érotiques), 1 vignette de titre érotique et une illustration placée au dessus de la justification du tirage. Complet. Très bon état.

Tirage à 500 exemplaires sur vélin d'Arches numérotés au composteur.



Véritable chef-d'oeuvre de la contrepèterie illustrée ! En page de gauche on trouve un bon mot suivi de sa contrepèterie. Pour exemple nous en donnons quelques uns :

Il faut dire : Il passait son temps à sucer le jonc de sa canne. E non pas : Il passait son temps à sucer le con de sa Jeanne.

Il faut dire : Sylvie avait une pierre fine au doigt. Et non pas : Sylvie avait une fière pine aux doigts.

Il faut dire : La cantinière fait laver les topinambours. Et non pas : La cantinière fait lever la pine au tambour.

Il faut dire : La marquis a bêché 3 allées. Et non pas : La marquise à léché 3 abbés.

Il faut dire : La femme de l'archéologue enfouissait sans ses caisses les fouilles curieuses de son mari. Et non pas : La femme de l'archéologue enfouissait dans ses fesses les couilles furieuses de son mari.







Etc. Jubilatoire en tous points ! L'artiste reste un mystère. On aurait envie d'attribuer cette suite pleine de rondeurs et d'humour à Schem (Raoul Serres), célèbre officiant dans cette science ès érostatique.

Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°1164. Dutel indique le milieu des années 1950 comme date de parution, d'autres indiquent le milieu des années 1940.



Bel exemplaire.

Prix : 295 euros

vendredi 7 février 2020

La Matinée libertine d'Andréa de Nerciat (1928) avec 9 pointes sèches et 72 dessins au trait rehaussés en couleurs par Gaston Trilleau. Très bel illustré curiosa.


Nerciat (Andréa de) - Gaston TRILLEAU, illustrateur.

La matinée libertine ou les moments bien employés. Pointes sèches et dessins de Jean-Gilles LEGENDRE (Gaston Trilleau).

Paris, s.n. [Maurice Duflou], 1928

1 volume in-8 (23 x 17,5 cm) broché de 118 pages. 9 pointes sèches en couleurs hors texte dont 1 en titre-frontispice et 72 dessins au trait dans les marges rehaussés en couleurs au pochoir. Premier plat de couverture illustré d'une vignette coloriée. Bel état général. Rares rousseurs.


Jolie édition illustrée de 9 très belles pointes sèches de Gaston Trilleau.

Tirage limité à 196 exemplaires, celui-ci, un des 175 exemplaires sur vélin à la forme.


Jean-Pierre Dutel dans sa Bibliogaphie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en Français entre 1920 et 1970 indique : "Édition imprimée en 1928 par Maurice Duflou. Elle est ornée d'un titre et de 8 pointes-sèches en couleurs ainsi que de 72 dessins."

Il existe une autre édition, parue peu de temps après, qui reprend celle-ci, mais n'en n'a pas la beauté.

Jean-Gilles LEGENDRE est le pseudonyme de Gaston TRILLEAU (1874 - 1945), humoriste et graveur qui collabora à plusieurs revues humoristiques avant la guerre de 1914-1918. Il illustra notamment le Vieux cahier de chansons, la Lanterne magique, la Nouvelle méthode pour apprendre l'anglais, l'Art et manière de découper le poulet.




La Matinée libertine ou les moments bien employés a été publié anonymement sous l'adresse de Cythère, 1787, 144 pages. C’est un écrit qui se situe dans la même veine et dans le même style que ceux du Diable et des Aphrodites. Comme le titre le laisse pressentir, il s’agit de la description d’une matinée passée agréablement par une jeune Comtesse. Le récit se compose de quatre dialogues où règnent frivolité et libertinage. L'attribution à de Nerciat reste incertaine. En ce qui concerne la Matinée, les avis des critiques restent partagés. D’un côté Vital-Puissant, Poulet-Malassis et Marion Toebbens l’attribueraient plutôt à Mérard de Saint-Just, tandis qu'Apollinaire, Kearney, Denise Miège, Hubert Juin et Sarane Alexandrian l’octroieraient à Nerciat.




Beau livre illustré érotique clandestin des plus charmants, et rare.

Prix : 1.150 euros



Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails