samedi 13 mars 2021

Georges-Louis ARLAUD. Vingt études de nu en plein air. Préface de Saint Pol Roux. Horos éditions, Paris, s.d. (1920). Tirage à de luxe à 100 exemplaires avec 21 planches. On joint un portrait de femme grand format (tirage argentique original signé).


Georges-Louis ARLAUD.

Vingt études de nu en plein air. Préface de Saint Pol Roux. 

Horos éditions, Paris, s.d. (1920 ou 1921)

1 portfolio grand in-folio (42 x 27 cm) composé de 1 feuillet de faux-titre (recto) et justification du tirage (verso), 1 feuillet de titre, 2 feuillets (poème-préface intitulé Hosanna par Saint-Pol-Roux), 21 planches en héliogravure tirées en divers tons, 1 feuillet (table des planches). Chemise cartonnée souple à rabats imprimée en noir et rouge. Petits accrocs à la chemise (bas du dos et haut du premier plat) et légères salissures (empoussiérée) néanmoins en bon état. Planches et feuillets en excellent état. Quelques rousseurs dans les marges. Beau tirage sur papier vélin d'Arches.

Un des 100 exemplaires du tirage de luxe sur papier vélin d'Arches à la forme signés par l'auteur contenant XXI planches ; chaque planche étant également signée par lui.

Superbe et rare portfolio naturiste, véritable hymne poétique et photographique à la femme. La table des planches donne le détail des XXI planches avec le titre et quand cela est nécessaire la localisation de la prise de vue. Le tirage ordinaire ne contient que XX planches (la planche XXI - L'Alpe est ici en supplément).

Arlaud a photographié Saint-Pol-Roux devant son manoir à Camaret en 1935. "Cette photographie a été reproduite en septembre 1935 dans le n° 5 (7e série), consacré à Camaret, de la revue Ciels et sourires de France, dirigée par Georges-Louis Arlaud. Saint-Pol-Roux et le photographe s’étaient liés d’amitié à la toute fin des années 1920 ou au cours de l’année 1930. Le poète donnera huit quatrains d’alexandrins, sous le titre de « Hosanna », en guise de préface à l’album Vingt études de nu en plein air d’Arlaud (Paris, éd. Horos, sd)." (Les Amis de Saint-pol-Roux, en ligne).

Plusieurs photos ont été prises par Arlaud aux Baux de Provence (V, VI, VII, VIII, IX et XIX). Les autres photographies ont été prises en plein nature à l'Alpe d'Ayer-sur-Servoz, Glacier d'Argentière, Carry-le-Rouet (IV et X), Lac Vert de Servoz, La Flégère, Provence, Alpilles de Provence.

Georges-Louis Arlaud est né à Genève (Suisse) en 1869. C'est après avoir repris l'entreprise familiale de céramique qu'il s’intéresse à la photographie afin de garder la trace des œuvres vendues. Il reprend par la suite, sur le conseil de son ami le photographe suisse Frédéric Boissonnas, un atelier à Lyon au 3 place Meissonier qui devient bientôt une sorte de salon mondain des artistes et bourgeois de la ville, Particulièrement attiré par la nature il participe en 1925 à l'illustration d'une série de dix-huit fascicules mensuels ayant pour titre Le Visage de la France. Parallèlement il s’intéresse au nu et va le plus souvent placer ses modèles au milieu de paysages, de montagne en particulier. Vingt Études de Nu en Plein Air aux éditions Horos paru en 1920 connu un grand succès à l’époque et reste très recherché par les amateurs aujourd'hui. L’album de la femme publié en 1936 connaîtra un égal succès. Arlaud connait une fin tragique. Réinstallé à partir de 1942 à La Ciotat, en 1944 au lendemain de la libération de la ville, son corps étant retrouvé dans une calanque après qu'il a été assassiné, sa villa pillée et son œuvre dispersée.










ON JOINT :

Photographie originale signée Arlaud.

Tirage argentique grand format 21,7 x 15,8 contrecollé sur carton 38,5 x 27 cm. Visage de femme de face (vers 1910-1920). Epreuve signée au crayon sur le tirage. Nom de l'atelier gravé sur le carton. Très belle épreuve d'une grande intensité.

Très bel ensemble, très désirable dans ce tirage et cette condition.

Prix : 2.200 euros

Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails