lundi 18 novembre 2019

Alphonse Momas (L'Erotin). Satyre ou Mémoires d'un Exhibitionniste. 1907. Rare ouvrage érotique clandestin. Bel exemplaire en reliure de l'époque décorée de fers spéciaux érotiques.


L'ÉROTIN (Alphonse Momas).

Satyre ou Mémoires d'un Exhibitionniste.

Paris, Isidore Liseux, 1907 [Paris, Renaudie imprimeur pour Duringe].

1 volume in-8 (18,8 x 12 cm) de 195 pages.


Reliure cartonnage demi-toile bleue ciel à la bradel, dos lisse orné de jolis fers spéciaux érotiques (regard de satyre, satyre priapique et satyre prenant), pièce de titre en cuir bleu foncé, millésime doré en queue (ce qui est bien le moins ...), tête dorée, non rogné, les deux plats de couverture et le dos du brochage ont été conservés en parfait état. Bon papier teinté (papier vergé à pontuseaux horizontaux). Quelques frottements minimes à la reliures (coins légèrement émoussés). Très bon état général.


Édition originale rare avec la bonne couverture parfaitement conservée.

Références : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1880 et 1920, n°773 (Dutel n'a vu que la couverture qui recouvrait alors le numéro suivant, n°774, même ouvrage mais publié ultérieurement avec sa propre couverture) ; Perceau 255-1 ; Pia, Les livres de l'enfer, 1209 (qui ne décrit pas précisément notre édition qui est en 195 contre 206 pour celle décrite).

Isidore Liseux, l'éditeur sulfureux mort sur la paille pourrie de son grabat d'une sous-pente de la rue Bonparte après avoir publié les très beaux textes anciens et modernes parmi les plus subversifs du point de vue érotique, a bon dos de publier ce roman très érotique (on ne dira pas le mot interdit) écrit par l'Érotin, ou encore Le Nismois, de son vrai nom Alphonse Momas. Cette production de l'inénarrable auteur à la verve (j'allais metter un g pour un v ...) si extravagante et libre a été condamnée à la destruction par arrêt de la cour d'assises de la Seine le 23 décembre 1914. Le prix imprimé sur le dos annonce "20 francs" (1907) ce qui est fort cher.




Alphonse Momas est né en 1846 et est mort à Paris le 6 juin 1933. Fonctionnaire à la Préfecture de la Seine dans les années 1890, il s'est surtout fait remarqué par les très nombreux romans érotiques et .... dont il abreuva l'édition française de 1895 à 1910 environ. Il vira mystique et publia ensuite, à la fin de sa vie, plusieurs opuscules ésotériques. Pour livrer ses orgies verbales au public il utilisa plusieurs pseudonymes : Bébé, Clic-Clac, L'Érotin, Fuckwell, Le Nismois, Léna de Mauregard, Camille Mireille, Mercadette, Pan-Pan, Tap-Tap, Trix, Un journaliste du dernier siècle, Zéphyr.

Ce volume, sans surprise (tout est dans le titre), est un roman qui étale avec moult verdeur les exploits d'un exhibitionniste, c'est à dire de celui qui aime à montrer (toutes) ses parties à la gente féminine ...

Volume rare (le tirage d'autres ouvrages de Momas était de l'ordre de 250 exemplaires seulement). D'autant plus rare bien relié à l'époque avec fers spéciaux et les couvertures imprimées en parfait état.

Bel exemplaire en condition d'époque très désirable.

Prix : 800 euros

Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails