jeudi 28 mai 2015

Curiosa : Thémidore de Godart d'Aucourt ou Mon histoire et celle de ma maîtresse, doublement illustré par Kiffer et Léon Courbouleix (1930). Belle illustration d'un érotisme léger et délicat. Exemplaire enrichi de 8 superbes aquarelles originales érotiques des années 1930 par un artiste anonyme.



aquarelle originale

GODART D'AUCOURT

THÉMIDORE OU MON HISTOIRE ET CELLE DE MA MAÎTRESSE. Précédé d'une étude bio-bibliographique de Fernand Mitton.

Se vend à Paris, au Editions d'Art de l'Intermédiaire du Bibliophile, MCM XXX [1930]

1 volume in-8 (20,5 x 15,5 cm), broché, X-176-(2) pages, 6 planches hors-texte en noir à l'eau-forte par Kiffer et 6 planches hors-texte tirées en sanguine par Courbouleix. Excellent état. Tel que paru. Exemplaire enrichi de 8 aquarelles originales libres (17 x 13 cm environ) non signées, de belle facture. Toutes les aquarelles sont de la même main et peuvent être datées des années 1930, en parfait état. Le texte est imprimé sur Annam de Rives tandis que les hors-texte de Courbouleix sont tirés sur Japon ancien, avec légendes imprimées sur calque.


aquarelle originale


UN DES 100 PREMIERS EXEMPLAIRES AVEC UNE SUITE LIBRE DE SIX PLANCHES GRAVÉES A LA POINTE SÈCHE PAR LÉON COURBOULEIX.

8 AQUARELLES ORIGINALES ÉROTIQUES NON SIGNÉES DE BELLE FACTURE.


aquarelle originale


Claude Godard d'Aucour (1716-1795) était né à Langres. Il fut fermier général (1754) puis receveur général des Finances à Alençon (1785). On sait assez peu de choses de sa vie sinon que ce roman libertin, Thémidore ou Mon histoire et celle de ma maîtresse, remporta un grand succès. Une courte préface anonyme donne le ton du roman : "M. Thémidore est un jeune homme riche, beau bienfait, d'un excellent caractère, plein d'esprit, qui aime éperdument le plaisir ; avec ces qualités, il n'est pas étonnant qu'il ait recherché les occasions de s'amuser qu'il les ait rencontrées. (...) C'est un jeune homme qui entre à peine dans le monde, qui s'imagine souvent que le plaisir est une découverte de son invention, qui en conséquence en entretient les autres avec transport : c'est un jeune homme qui par l'usage qu'il a de parler exactement, écrit de même, qui réfléchit quelquefois, donne à ses pensées une tournure qui lui est propre ; enfin c'est un esprit un peu impétueux, qui n'ayant pas encore eu le temps de devenir sage, fait avec feu l'éloge de l'égarement, peint avec force les occasions où il a pu se livrer à la volupté. (...) Nous ne conseillons point aux âmes scrupuleuses de jeter les yeux sur ces aventures, elles sont quelquefois chatouilleuses, capables d'exciter des idées extrêmement éveillées ; elles ne sont faites que pour être lues par les esprits revenus de la bagatelle, ou qui vivent avec elle (...)"

Jules Gay dans sa Bibliographie des ouvrages relatifs à l'amour, aux femmes, au mariage, etc, indique que ce livre contient l'histoire cachée du Président Dubois, non conformiste, et que ne pouvant faire mettre l'auteur à la Bastille, ce fut le libraire qui y entra un temps.

A propos de Godard d'Aucour, qui ne manquait pas d'esprit : "On eût aimé souper en sa compagnie" a écrit Maupassant en 1882 dans sa préface à une des nombreuses rééditions de Thémidore.


aquarelle originale


BEL EXEMPLAIRE D'UNE JOLIE ÉDITION BIBLIOPHILIQUE DE CE CÉLÈBRE TEXTE LIBERTIN DU XVIIIe SIÈCLE, ICI ENRICHI DE 8 TRÈS JOLIES AQUARELLES LIBRES PAR UN ARTISTE DES ANNÉES 1930.

Prix : 1.600 euros


aquarelle originale

mercredi 27 mai 2015

Galanterie XVIIIe s. : Les Aventures singulières du faux Chevalier de Warwick par Dupré d'Aulnay, illustrées par André Collot (1958). Superbe exemplaire. Un des 96 ex. sur Vélin d'Arches avec suite.



DUPRÉ D'AULNAY

LES AVENTURES SINGULIÈRES DU FAUX CHEVALIER DE WARWICK présentées par Jacques Perret et illustrées de 16 compositions originales par André Collot.

La Tradition, Paris (1958)

1 volume in-4 (24,5 x 19,5 cm), en feuilles, 162-(1) pages. sous couverture et emboîtage. 16 illustrations hors-texte en couleurs et 16 illustrations hors-texte en deux tons pour la suite. Texte imprimé en noir avec encadrement d'un filet rose, page de titre imprimée en rose et noir. Exemplaire à l'état proche du neuf.

ÉDITION DE BIBLIOPHILIE.

Le tirage total est de 530 exemplaires.


UN DES 96 EXEMPLAIRES SUR VÉLIN D'ARCHES A LA FORME, AUXQUELS IL A ÉTÉ JOINT LA SUITE DES ILLUSTRATIONS, TIRÉE EN 2 TONS.

Cette édition réalisée par Paul Durupt et Gérard Ribot a été achevée d'imprimer le 15 octobre 1958 sur les presses de Pierre Larrive. Les originaux d'André Collot ont été reproduits par les ateliers Duval à Paris et mis en couleurs par Le Coloris Moderne. Les emboîtages et les reliures sont de la Reliure Randeynes S.A. à Paris.


Cet ouvrage a paru pour la première fois en 1750. Paul Lacroix (Bibliophile Jacob) plaçait ce roman d'aventures galantes au même niveau que la Manon Lescaut de l'abbé Prévost. Il l'a d'ailleurs réédité à la Librairie des Bibliophiles en 1880.

L'illustration est légère et parfois coquine, totalement dans l'esprit XVIIIe s.

TRÈS BEL EXEMPLAIRE, COMME NEUF.

Prix : 350 euros



mardi 26 mai 2015

Les amours d'Eléonore illustrés par Alain Dumond (1963). Un des 18 exemplaires sur Arches avec suites, illustrations refusées, décompositions, dessin original, etc. Rare tirage de ce bel ouvrage à l'esprit libertin très châtié ...



ANONYME

LES AMOURS D’ÉLÉONORE. Illustrations de Alain DUMOND.

Publié par les Editions de l'Ibis, pour un groupe de souscripteurs. [1963]

1 volume in-4 (25,5 x 19 cm), en feuilles, sous couverture crème imprimée en rouge sur le premier plat. Emboîtage de tissu rouge de l'éditeur. Excellent état de l'ensemble malgré un emboîtage légèrement passé par endroit. Intérieur immaculé.


TIRAGE A 700 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, UN DES 18 EXEMPLAIRES SUR VÉLIN D'ARCHES.

Notre exemplaire contient : 

- un dessin original à la mine de plomb d'un hors-texte
- ce même dessin reproduit et aquarellé par l'artiste (signé par l'artiste).
- la suite de 9 planches montrant la décomposition du coloris d'une des 4 planches refusées.
- 3 planches refusées sur 4 coloriées (il manque une planche refusée dans sont état colorié) mais additionnées de l'état en noir (non annoncé) de ces mêmes planches refusées (4 planches en noir).
- la suite des 15 planches hors-texte en couleurs dont 1 planche double (sur vélin de Renage).

On joint :

- la suite des planches hors-texte en couleurs sur vélin de Renage (la planche double n'est présente que sur ce papier).
- la suite complète des 15 illustrations hors-texte en noir dont la planche double. Le coloris a été fait à la main au pochoir, en plusieurs passes.


Références : Pia, Les Livres de l'Enfer, col. 45-46, B.N. Enfer, 1669, Monod, 233.

Le nom de l'auteur de cet ouvrage libertin achevé d'imprimer le 8 mai 1863 n'est pas connu, et personne ne semble s'être penché sur la question.

L'avant propos commence ainsi : "Madame de L... était depuis trois mois dans son vieux château ; sa seule compagnie était un renfrogné parent, antiquaire infatigable, ne s'occupant que de médailles et de vieux livres ; épiant les secrets de la nature ; physicien, botaniste, naturaliste, chimiste, passant pour sorcier dans le pays, mais amusant fort peu sa cousine, qui, jeune et jolie, en voulait beaucoup à son mari de l'avoir reléguée en si maussade lieu, en si triste compagnie. (...)"

Ce texte écrit dans un langage châtié et sobre n'évoque pas moins les tensions du désir entre diverses débauchées dont Eléonore est le maître d'oeuvre. De nombreuses scènes sont anticlérico-lubriques à souhait. Bien que l'histoire se passe dans les siècles passés, sans doute au XVIIIe siècle, au milieu des turpitudes du couvent notamment ... les illustrations de Alain Dumond ne laissent pas de faire planer un doute sur le dénudé très "sixties" de l'héroïne de ce roman libertin d'une lecture très agréable.

"Non, tu n'est point un homme, disait le prieur ; tu n'est point une femme : tu es un ange, sans doute un de ceux qui vinrent sauver Loth. Les habitants de Sodome les préféraient aux pucelles du bonhomme ; ils avaient bien raison : jamais ni femme ni pucelle ne te valut ; aucune ne me fit pousser aussi loin ma carrière amoureuse ; aucune ne me fit éprouver tant et de si vifs plaisirs ; et toi, mon ange, si tu prenais très-bien la chose, dans les derniers moments surtout, j'enviais ta place ; j'aurais voulu tout à la fois recevoir, prendre et donner du plaisir ; j'étais pourtant bien, parfaitement bien, mieux que je ne fus jamais en aucune autre place. Que tu es joli, comme ta bouche est fraîche ! Quelles belles formes ! que tu es blanc ! comme j'aime à voir tes muscles prononcés, mais gracieux ! Tu es ma maîtresse, mon maître, mon idole ; tu m'aimeras, je partagerai ton lit, je mourrai encore sur toi, je te sentirai pâmer dans mes bras ; cette nuit n'est pas finie, nous recommencerons encore ; en attendant, viens dans mes bras, dors sur mon sein ; nous ne nous réveillerons que pour nous livrer à de nouveaux plaisirs !" (extrait)

BEL EXEMPLAIRE DU TIRAGE DE TÊTE SUR ARCHES AVEC SUITES, ILLUSTRATIONS REFUSÉES, DÉCOMPOSITIONS ET DESSIN ORIGINAL.

Prix : 800 euros


jeudi 21 mai 2015

Curiosa : Histoire de Saturnin, Portier des Chartreux écrite par lui-même, par J.-Ch. Gervaise de Latouche, avocat au Parlement de Paris. Edition clandestine donnée par C. Hirsch en 1909 à Paris et illustrée de 10 héliogravures d'après les aquarelles de Paul Avril. 1 des 100 ex. in-8° sur vélin d'Annonay. Rare.



J. CH. GERVAISE DE LATOUCHE - Paul AVRIL, illustrateur

HISTOIRE DE SATURNIN, PORTIER DES CHARTREUX écrite par lui-même (1741). Version complète originale collationnée sur le manuscrit N° 412 B de la Bibliothèque de l'Arsenal (Fonds de la Bastille) et purgée des addenda et variantes apocryphes contenus dans les éditions modernes.

Paris, 1909 [Paris, C. Hirsch]

1 volume in-8 (21,2 x 15,3 cm), broché de 199 pages. Suite de 10 planches hors-texte en héliogravure tirées en noir et en sanguine (20 planches). Couverture beige et page de titre imprimés en rouge et noir. Le texte est imprimé sur un papier vélin d'Annonay. Bien complet du papier de placement des gravures.

ÉDITION PRIVÉE.

TIRAGE A 310 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI 1 DES 100 EXEMPLAIRES IN-8° SUR VÉLIN D'ANNONAY AVEC DOUBLE ÉTAT DES PLANCHES.

Avec 10 ex. in-8° sur Japon impérial et 200 ex. in-16 sur vergé de Rives. Les 10 gravures sont des héliogravures (cuvettes bien visibles) d'après les aquarelles de Paul Avril.


Edition non répertoriée, publiée à Paris en 1909 par C. Hirsch. Elle fut imprimée par C. Renaudie. Il ne faut pas confondre ce beau tirage rare avec les réimpressions ultérieures qui lui ressemblent.

Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1880 et 1920, n°390.

Dom Bougre, ou ici Saturnin, désignerait l'abbé Desfontaines et ses aventures lubriques. “Je suis le fruit de l’incontinence des révérends pères célestins de la ville de R…” Devenu “portier des chartreux”, Saturnin raconte ici – à des fins édifiantes – les aventures rocambolesques, libertines et licencieuses qui remplirent son existence de moine débauché. Dénonciation sur le mode ludique de la luxure du clergé au XVIIIe siècle, ce roman érotique – un des classiques du genre – est avant tout un roman d’initiation au plaisir qui avance, en plein siècle des Lumières, l’idée même d’une liaison étroite entre bonheur et libre expression de la sexualité. Mais par-delà les intentions philosophiques ou moralisantes, c’est l’alacrité du ton, la vivacité des scènes, la fausse naïveté du style et une fascination jubilatoire face au mystère du plaisir qui donnent à ce roman – dont l’auteur n’est pas sûrement identifié – sa force et son pouvoir d’évocation.


Le Portier des Chartreux fait figure de référence chez Michel Foucault dans La Volonté de savoir, introduction à son Histoire de la sexualité. Ce roman libertin, anonyme, relate le parcours d'un jeune homme, fruit d'amours orgiaques entre moines et moniales. Dom Bougre - ainsi se nomme-t-il, entrera dans les ordres: "J'entre dans une nouvelle carrière. Destiné par ma naissance à augmenter le nombre de ces pourceaux sacrés que la piété des fidèles nourrit dans l'abondance, j'avais reçu de la Nature les plus heureuses dispositions pour cet état, et l'expérience avait déjà commencé à perfectionner ses présents." Ces dispositions naturelles auxquelles Dom Bougre fait référence sont celles qui déterminent l'essence même du moine: "Quelles foules de caractères odieux n'aurais-je pas à tracer si je voulais vous peindre ceux de tous les moines! Change-t-on d'inclination pour changer d'habit? Non, le buveur est toujours ivrogne, le voleur est toujours voleur, l'impudent toujours impudent et le fouteur est toujours fouteur."


Le Portier des Chartreux est l'incarnation érotique de la pensée libre de la moitié du XVIIIe siècle. A l'image de ce récit irrévérencieux, voici la dédicace du livre: "Au Sieur Sartine ; qui, sous le titre spécieux de lieutenant de police, est la quintessence de la Méchanceté, que l'Enfer vomit sur la Terre et le vrai Bourreau des Libraires."

BEL EXEMPLAIRE A L’ÉTAT DE PARUTION DU TIRAGE A 100 EX. AVEC LES FIGURES EN 2 ÉTATS.

Prix : 600 euros


mardi 19 mai 2015

Le Trictorneur de Foetus par sa divinité l'Anus Aerocoitt, traduit du Schizoérectile par Christian de ... Curiosa des plus étonnant, oeuvre de fou littéraire ou non ... Impression de 1998. Rare. Tirage probable à petit nombre.





ANONYME [CHRISTIAN DE ... / ANUS AEROCOITT]

LE TRICTORNEUR DE FŒTUS. Traduit du Schizoérectile par Christian de ...

L'Atelier du fond du jardin, Mai 1998 [imprimé par Lienhart à Aubenas]

1 volume in-4 carré (22 x 21 cm), broché, dos carré collé, couverture en papier noir illustrée d'un blason or pale sur le premier plat. 140 pages, texte sur 2 colonnes. Papier ivoire.

ÉDITION UNIQUE [?]

TIRAGE PROBABLE A TRÈS PETIT NOMBRE.

Nous reproduisons l'avertissement aux lecteurs :

"Il ne fut pas facile pour moi, simple traducteur, de surcroît timide, de traduire ce livre écrit par celui qui devient chaque jour davantage un DIEU. Je voudrais remercier l'éditeur de ce singulier ouvrage qui me paya trois voyages au Cocalibon afin que sa nouvelle DIVINITE, ANUS AEROCOITT et moi-même puissions nous concerter pour ce travail de traduction. Je me dois d'avouer aux lecteurs que je suis aujourd'hui converti à la nouvelle religion qui gagne chaque jour du terrain psychique. Je crois devoir cette conversion lente et réfléchie à la force icommensurable qui se dégage de la personnalité de l'auteur de ce livre. Il suffit de l'approcher pour jouir de l'énergie qu'il vit en permanence. Pour faire partager mon enthousiasme, je dirais qu'aujourd'hui je sais lire ma réalité, je ne crois plus en rien et je jouis absolument. Je me permets d'inviter toutes les personnes de bon sens à faire de même. (signé Le Traducteur)."

Que dire de ce livre si ce n'est que nous n'avons jamais lu pareil ouvrage ? Issu du cerveau dérangé d'un fou ? littéraire ? Que comprendre ? Rien. Qu'en tirer ? Rien. Quel enseignement ? Aucun, tous. Ce livre nous semble se rapprocher des expériences d'écriture automatique chère aux surréalistes. Mais est-ce bien le cas ? Quel but à ce texte complètement fou dont on a peine à dégager le moindre sens commun aux hommes d'esprit ? Nous ne savons pas. Nous ne voyons pas meilleure solution pour vous donner une idée du contenu que d'en citer quelques extraits choisis, au hasard ; les voici :

"Ce que vous m'avez offert à regarder et à caresser est une oeuvre d'art. Votre trou du cul est unique ! Il est d'une beauté époustouflante. Jamais et Dieu soit témoin si j'en vis dans ma vie, il ne fut donné d'en voir un pareil. Votre trou du cul est princier ! C'est une bénarde royale. Il faudrait qu'il soit peint par un grand artiste, tout le moins photographié sous différentes lumières afin de rester comme une preuve dans les annales, ce que peut être la beauté d'un cul. [...] Plus que jamais, l'expression populaire mais idéelle, si explicite en avoir plein les couilles, s'appliquait à notre cas. Le professeur s'agenouilla en bordure de son lit. Son chef-d'oeuvre de couvre-pied sur lequel notre dos reposait faisait comme une étole qu'un prêtre, après un service liturgique, aurait posé sur un autel moelleux. Nous écartâmes les jambes et posâmes nos mollets sur les épaules du scientifique afin qu'il fût parfaitement à son aise pour se livrer à son ouvrage. Il embrassa longuement nos couilles (en réalité la peau de Tagnagna), les comparant à celles de l'Apollon de Léocharès bien sûr débarrassées de la feuille de vigne. Pui, il nous suça avec application. Sans être de la catégorie des exceptionnels, il était bon suceur et il nous provoqua un orgasme marqué 6 sur l'échelle de Flasscheur qui comme chacun le sait en compte 11. [...] Ton adorable bouche que nous avons formée à la fellation ainsi que tes mains délicates et douces qui en exercice sont excellentes, tout cela ... Hélas, il n'en est absolument pas de même de ton cul ! Comment dire ?... Imagine la stupeur d'un spéléologue qui venant de s'introduire par un étroit boyau se retrouve dans une caverne aux dimensions si démesurées qu'il ne peut en percevoir les limites. C'est là l'impression que ton cul offre chaque fois à notre bite. Une fois passée la fragile membrane, nous nous retrouvons dans ton cul comme l'on se retrouve dans un parking. C'est vaste, c'est sans limite et le sens même de ce que se doit être une bonne enculade se perd. [...]" (extrait)

Nous arrêtons là l'exposé des extraits pour servir à la compréhension de ce livre-magister. Peut-être l'auteur, caché dans quelque trou de taupe de l'univers intra-cosmique saura nous répondre en mains propres ... Souhaitons-le pour éclairer quelque peu cette sombritude liturgiaque ...

BEL EXEMPLAIRE, TEL QUE PARU.

VENDU

dimanche 17 mai 2015

Petite nouveauté sur le site www.octaveuzanne.com ! Un champ de recherche intégré au site assez performant (plus performant que celui proposé par Blogger dans la Navbar).Petite nouveauté sur le site www.librairie-curiosa.com ! Un champ de recherche intégré au site assez performant (plus performant que celui proposé par Blogger dans la Navbar).




Petite nouveauté sur le site www.librairie-curiosa.com ! Un champ de recherche intégré au site assez performant (plus performant que celui proposé par Blogger dans la Navbar). Vous pouvez trier par pertinence (vous pouvez taper plusieurs mots clé à la suite) ou par date (les articles les plus récents correspondant aux mots clés apparaissent en premier).

Faites un essai ! Vous verrez, c'est efficace !

Bonne navigation !

Bertrand Hugonnard-Roche

samedi 16 mai 2015

La Légende des Sexes du Sire de Chambley (Edmond Haraucourt). Edition rare inconnue à Dutel parue très peu de temps après l'originale de 1883. Reliure moderne plein oasis doublé porc velours.


LE SIRE DE CHAMBLEY (Edmond H...) [Edmond HARAUCOURT]

LA LÉGENDE DES SEXES. POÈMES HYSTÉRIQUES.

Imprimé à Bruxelles pour l'auteur. 1882 (date sur la couverture et le titre). Achevé d'imprimer le 15 avril 1883 (colophon).

1 volume in-8 (23,2 x 14,7 cm) de 147-(1) pages.

Reliure moderne plein oasis bleu pétrole/vert, doublure et première garde de porc velours gris perle, dos à nerfs, auteur, titre et millésime dorés, relié sur brochure, non rogné, couverture conservée (rousseurs et quelques usures). Texte imprimé sur papier vergé.



ÉDITION INCONNUE A DUTEL (CONTREFAÇON) PARUE SANS DOUTE TRÈS PEU DE TEMPS APRES L'ORIGINALE.

Notre exemplaire comporte de nombreuses différences notables par rapport à l'édition originale décrite par Dutel et pourtant par ailleurs très proche. On notera les différences suivantes :

- sur la couverture imprimée le filet maigre sous le nom de l'auteur est différent ainsi que le cartouche qui entoure la date "1882".
- idem pour la page de titre.
- la justification imprimée au verso du titre est ici : "Cet ouvrage a été tiré à deux cents exemplaires non mis dans le commerce." tansdis que dans l'EO décrite par Dutel on lit : "Il a été tiré de cet ouvrage deux cents exemplaires, en deux séries, et douze exemplaires sur Japon. Ces volumes, tous numérotés et paraphés par l'auteur, ne pourront être vendus." Notre exemplaire n'est ni signé ni numéroté par l'auteur.
- Si la mise en page est quasi identique, la justification des lignes de tous les poèmes est différente, ainsi que les petits ornements (filet et petits culs de lampes).
- La pagination est identique ainsi que la date d'achevé d'imprimer : 15 avril 1883.

Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1880 et 1920, n°444 (pour l'EO - Dutel ne cite aucune autre édition à la même date et avec une pagination identique) ; Pia, Les Livres de l'Enfer, 765-766 (qui ne connaît pas non plus notre édition).


La Légende des Sexes est le premier ouvrage de l'auteur. Haraucourt a 26 ans lorsqu'il publie de manière confidentielle à 212 exemplaires seulement (il existe plusieurs contrefaçons publiées ensuite) ces poèmes hystériques, véritable "épopée du bas-ventre". "Donc, dans le coït, rien ; à côté, rien. Avons-nous essayé les premiers la force contractile du sphincter anal ? (...) Avons-nous inventé le travail des langues, et le baiser adultère des taureaux ou des cygnes ? Rien ! nous n'avons rient fait, et nous ne ferons rien ! Il ne nous reste qu'un espoir, qu'un rêve irréalisé encore : l'application de l'envahissante électricité au travail voluptueux de nos sens. Et même doutons-nous, misérables que nous sommes, dans notre espérance dernière : car peut-être l'amour et le désir ne sont-ils que ces phénomènes dynamo-électriques , nos sexes, des accumulateurs ou des piles chargés de voltes et d'ampères, et desquels jaillit, par l'approche d'un pôle contraire, la resplendissante électricité de l'amour. (...)" (extrait de la Préface).



Élaboré en contre pied de la Légende des Siècles du grand Hugo, ce livre eut le succès du soufre. Du coït des atomes en passant par le Sonnet pointu ou le Sonnet honteux, ce volume composé de 39 poèmes est une aventure textuelle au pays des libertés curieuses.


Sonnet honteux

L'anus profond de Dieu s'ouvre sur le Néant,
Et, noir, s'épanouit sous la garde d'un ange.
Assis au bord des cieux qui chantent sa louange,
Dieu fait l'homme, excrément de son ventre géant.
Pleins d'espoir, nous roulons vers le sphincter béant
Notre bol primitif de lumière et de fange ;
Et, las de triturer l'indigeste mélange,
Le Créateur pensif nous pousse en maugréant.
Et un autre…



Sonnet pointu


Reviens sur moi ! Je sens ton amour qui se dresse ;
Viens, j'ouvre mon désir au tien, mon jeune amant.
Là... Tiens... Doucement... Va plus doucement...
Je sens, tout au fond, ta chair qui me presse.
Rythme bien ton ardente caresse
Au gré de mon balancements,
O mon âme... Lentement,
Prolongeons l'instant d'ivresse.
Là... Vite !
Plus longtemps !
Je fonds ! Attends,
Oui, je t'adore...
Va ! va ! va !
Encore.
Ha !



La jeune

J'ai rêvé d'une vierge impécable, aux yeux froids,
Qui d'un bond, émergeant des moiteurs de sa couche,
Vient accrocher le poids de son corps à ma bouche
Et pointe sur mon coeur le roc de ses seins droits.
Longtemps, pieuse et chaste, elle a porté la croix
De l'orgueil vertueux que nul désir ne touche ;
Mais voilà que le rut s'est éveillé, farouche,
Et la chair en révolte a réclamé ses droits...
Elle plaque à ma peau la peau d'un ventre ferme,
Et furieusement crispée, elle m'enferme
Dans l'effort ingénu de sa lubricité.
Ses canines d'enfant mordent ma chair de mâle...
A moi, toute ! Et la fleur de sa nubilité,
Pourpre, s'épanouit sous l'onde baptismale.

BEL EXEMPLAIRE DE CE LIVRE TOUJOURS RECHERCHÉ, ICI DANS UNE ÉDITION PRIMITIVE RARE.

VENDU



jeudi 7 mai 2015

Suite de 40 planches érotico-pornographiques par Tetsu (vers 1960). Les Belles Manières (tirage à 400 exemplaires). Truculent et osé !



TETSU [Roger Testu]

SUITE DE 40 PLANCHES EROTICO-PORNOGRAPHIQUES "LES BELLES MANIÈRES".

40 planches in-folio (32 x 25 cm), S. l. n. d., , S. l. n. d. (vers 1960), en feuilles sous chemise muette.

C'est la suite Les belles manières montrant la sexualité débridée d’un vieux couple. Cette suite a paru à 400 exemplaires réservés aux seuls souscripteurs (ici sans justification de tirage).


" [Tetsu] s'est approprié une optique glauque, molle, malsaine et visqueuse que l'on peut désigner comme une propriété strictement personnelle. Car, ni Dubout, ni Aldebert ne possèdent son dépouillement, son sens de la morne plaisanterie ni surtout son intuition d'un absurde quotidien complètement grisâtre, délavé et pourtant percutant." (Jacques Sternberg).


Tetsu a donné plusieurs portfolio érotiques. Roger Testu, dit Tetsu (1913-2008), est un peintre venu sur le tard, à 40 ans, au dessin d'humour. Son premier dessin parait dans Noir et Blanc en 1951. Très vite, il collabore aux principaux magazines de presse comme France Dimanche, Ici Paris, Jour de France, Le Figaro Magazine, Lui ou VSD. Son ironie grinçante renvoie une image cruelle de l'existence humaine. Auteur de plusieurs recueils de dessins, plusieurs expositions lui sont consacrées en France et en Belgique. Il a obtenu le prix Carrisey en 1955 et le prix de l'Humour noir Grandville en 1964. Il est mort le 2 février 2008 à l'âge de 94 ans.

Référence : Catalogue vente Nordmann I, 403.


BON EXEMPLAIRE.

VENDU


mercredi 6 mai 2015

Nicolas Chorier et les Dialogues de Luisa Sigea dans leur traduction anglaise publiée par Isidore Liseux en 1890. Saphisme, Tribadisme, Lesbianisme, etc.



Nicolas CHORIER

THE DIALOGUES OF LUISA SIGEA (Aloisiae Sigeae Satyra Sotadica de arcanis Amoris et Veneris) literally translated from the latin of Nicolas Chorier. Dialogue I. The Skirmish. - II. Tribadicon. - III. Fabric. - IV. The Duel. - V. Pleasures. - VI. Frolics ans Sports.

Paris, Isidore Liseux, 1890 [imprimé par Ch. Unsiger, Paris].

3 volumes in-8 (20,5 x 14 cm), XX-87, 132 et 98-(2) pages, broché, couverture de papier gris, titre imprimé au dos en long et sur le premier plat, entièrement non coupé (jamais lu). Exemplaire à l'état proche du neuf. Seul le papier de couverture est légèrement insolé aux dos, léger manque de papier en queue d'un dos. Superbe impression sur beau papier vergé.

PREMIÈRE ÉDITION ANGLAISE PAR ISIDORE LISEUX.

C'est faussement que Nicolas Chorier a publié sous son nom le Satyra Sotadica, ensemble de dialogues saphiques et érotiques en latin, traduits en de nombreuses langues sous le titre de Dialogues de Luisa Sigea.


« Entre 1658 et 1660, on se passait curieusement de main en main, parmi les magistrats, les jurisconsultes, les hauts fonctionnaires de Lyon, de Grenoble et de Vienne, un petit volume in-12 de moins de quatre cent pages, écrit en latin d'une rare élégance et destiné à une célébrité que nul sans doute ne prévoyait alor. L'auteur y exposait en six Dialogues d'un intérêt croissant, où la perfection du langage l'emportait encore sur le charme attrayant du sujet, les mystères de l'amour, les secrets raffinements du plaisir. Deux jeunes femmes, couchées ensemble, s'y initiaient mutuellement à la science de la vie par une succession de confidences indiscrètes, de scènes passionnées, de récits voluptueux, et de Latin, un Latin savant, compliqué, jetait comme un voile de gaze sur la nudité lascive des tableaux [...] » (extrait de la préface de l'édition française par Alcide Bonneau)


Cette édition ne contient que la traduction anglaise (sans le texte original latin). Elle est précédée d'une Notice of Nicolas Chorier datée de Paris, november 1889. Il est indiqué par ailleurs en note qu'il n'existe qu'une seule édition correcte de cette correspondance apocryphe : Paris, Liseux, 1881, 4 vol. small 18mo et Paris, Liseux, 1882, 4 vol. 8vo (cette dernière édition imprimée à 100 exemplaires pour Isidore Liseux et ses amis), sous le titre de Les Dialogues de Luisa Sigea sur les arcanes de l'Amour et de Vénus (avec le texte latin et la traduction française en regard).

BEL EXEMPLAIRE TEL QUE PARU CE TEXTE CURIOSA PEU COMMUN DANS CETTE ÉDITION ANGLAISE.

Prix : 400 euros

lundi 4 mai 2015

De Sodomia [De la Sodomie] traité du R. P. Sinistrati par Isidore Liseux (1879). Première édition rare tirée à petit nombre sur beau papier. Reliure de l'époque.



SINISTRATI DE AMENO (R. P.)

DE SODOMIA TRACTATUS [DE LA SODOMIE] in quo exponitur doctrina nova de Sodomia Foeminarum a Tribadismo distincta auctore R. P. Sinistrati de Ameno Ordinis Minorum Observantiae Reformatorum.

Parisiis, Apud Isidorum Liseux, 1879 [Isidore Liseux] [imprimé à Dole par Blind].

1 volume in-16 (15 x 10 cm) de XII-89-(1) pages. Titre imprimé en rouge et noir.

Reliure demi-chagrin caramel, dos à nerfs, tête dorée, non rogné (reliure de l'époque). Les couvertures du brochage n'ont pas été conservées. Belle impression sur papier vergé. Légers frottements à la reliure qui reste solide et décorative.

PREMIÈRE ÉDITION.

TIRAGE A PETIT NOMBRE (non justifié).

Le traité De Sodomia est extrait du grand ouvrage du père Sinistrati, De delictis et voenis, publié à Rome en 1754. Il appartient au genre dit moechialogique ou pornothéologique, dans lequel se sont illustrés, parmi les apôtres de l'Eglise : saint Paul, saint Chrysostome, saint Augustin, et tant d'autres, jusqu'au jésuite Sanchez, dont le Tractatus de Matrimonio fait autorité auprès des confesseurs pour solutionner les si délicats et si complexes questions des rapports sexuels dans le mariage.

C'est ici la première édition séparée de ce traité entièrement consacré à la Sodomie. Divisé en 92 petits chapitres relatifs au péché par le vase postérieur, de l'homme, comme de la femme (tribadisme) : Les femmes douées du clitoris peuvent exercer la sodomie - etc. Sont ensuite énumérées les peines encourues pour crime de sodomie : Celui qui a introduit sa verge dans l'anus et qui a éjaculé dehors doit être torturé - le feu doit être employé pour la punition du sodomite - etc.

Ce petit livre est publié ici par les soins éclairés du savant éditeur Isidore Liseux, uniquement en latin, sans aucun doute pour éviter la censure que ce livre aurait pu engendrer s'il avait été publié en langue vulgaire. Il sera cependant réédité en 1883 par le même Liseux, en latin et en Français. Réédité dans la Bibliothèque des Curieux en 1912.

RARE.

Prix : 650 euros

samedi 2 mai 2015

Un des grands classiques curiosa du XXe siècle : L'amant de Lady Chatterley par D. H. Lawrence (1950) illustré par Edouard Chimot. 1/100 ex. avec pointe-sèche et suite en noir.


D. H. LAWRENCE

LADY CHATTERLEY. Version première traduite de l'anglais. Compositions en couleurs de Edouard Chimot.

Deux-Rives, s.d. (1950)

1 volume in-4 (22,5 x 17,5 cm), en feuillets, sous couverture illustrée en couleurs (premier plat). 18 lithographies en couleurs hors texte et quelques dessins imprimés en sanguine en fin de chapitres.



ÉDITION DE BIBLIOPHILES IMPRIMÉE A 1.025 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, UN DES 100 EXEMPLAIRES CONTENANT UN EXEMPLAIRE DE LA POINTE-SÈCHE ORIGINALE HORS COMMERCE ET UNE SUITE EN NOIR DES ILLUSTRATIONS.



L’histoire est celle d’une jeune femme mariée, Constance, Lady Chatterley, dont le mari, propriétaire terrien, est devenu paralysé et sexuellement impuissant. Une vie monotone, un mari indifférent et la frustration sexuelle poussent Constance à entamer une liaison avec le garde-chasse, Oliver Mellors. Quand le roman se termine, Constance attend un enfant de Mellors. Ils sont provisoirement séparés en attendant d’obtenir le divorce de leurs conjoints respectifs. Le roman est le récit de la rencontre de Lady Chatterley et d'Olivier Mellors, d'un difficile apprivoisement, d'un lent éveil à la sensualité pour elle, d'un long retour à la vie pour lui... ou comment l'amour ne fait qu'un avec l'expérience de la transformation.

EXEMPLAIRE A L’ÉTAT DE NEUF.

Prix : 450 euros

vendredi 24 avril 2015

Curiosa : Les Filles de Loth et autres poésies érotiques (L'Examen de Flora - L'Ode à Priape - Le Compendium Érotique - Le Chapitre des Cordeliers - La Morpionéïde - La Femme à Barbe (de Guy de Maupassant). Mais également : La Madelon - Le Théâtre Erotique de Joseph Prudhomme (La Grisette et l'Etudiant et Les deux Gougnottes). 14 illustrations libres coloriées à la main au crayon de couleur. Rare.



COLLECTIF [MAUPASSANT - PIRON - PRUDHOMME - etc.]

LES FILLES DE LOTH et autres poèmes érotiques recueillis par le Vidame de Bozegy.

A Sodome, imprimerie de la Genèse, 1933

1 volume in-4 (28,5 x 19 cm), broché, 257 pages. 14 illustrations volantes en couleurs (dont 2 sur double-page). Couverture imprimée en or sur papier texturé, légèrement salie, intérieur très frais, le volume se débroche (à relier).

ÉDITION ORIGINALE DE CE RECUEIL DE POÉSIES ÉROTIQUES CÉLÈBRES.



Cet ouvrage n'a pas été mis dans le commerce et était réservé aux seuls souscripteurs.

IMPRIMÉ A 500 EXEMPLAIRES SUR VERGÉ ALFA DE LUXE A LA FORME.

AVEC 14 GRAVURES COLORIÉES A LA MAIN DONT 2 SUR DOUBLE-PAGE.

Les 12 gravures qu'on trouve habituellement dans ce volume ont été remplacées ici par une suite complète de 12 belles gravures libres normalement destinées à illustrer les Dialogues ou Petites scènes amoureuses de Pierre Louÿs (Lorient, sous le manteau, 1943). Tirage plus rare à 153 exemplaires seulement. Ces illustrations très libres sont attribuées à Jean Berque.


Les 2 lithographies libres ajoutées et tirées sur double-page sont également destinées à un autre ouvrage (nous n'avons pas retrouvé lequel). Elles ont également rehaussées au crayon de couleur. L'une des deux porte cette légende : "dame branlant un zazou" (voir photo ci-dessous). Nous croyons des 2 lithographies de Berthommé Saint-André.



Ce volume d'anthologie érotique contient : Les Filles de Loth - L'Examen de Flora - L'Ode à Priape - Le Compendium Erotique - Le Chapitre des Cordeliers - La Morpionéïde - La Femme à Barbe (de Guy de Maupassant). Mais également : La Madelon - Le Théâtre Erotique de Joseph Prudhomme (La Grisette et l'Etudiant et Les deux Gougnottes).



Les illustrations ont été coloriées à la main au crayon de couleurs à l'époque (vérifié).

Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°1575.


TRÈS BON EXEMPLAIRE DE CE CHOIX DE POÉSIES ÉROTIQUES DES PLUS DÉBRIDÉES.

TRÈS BELLE ILLUSTRATION.

LA SUITE ATTRIBUÉE A JEAN BERQUE EST RARE (153 EX. SEULEMENT), ELLE EST ICI COLORIÉE.

VENDU


lundi 20 avril 2015

Une adaptation en bande dessinée au format in-plano de la Juliette du marquis de Sade (1979) par Francis Leroi et Philippe Clavell. Superbe exemplaire (1/470 ex. num.) avec la planche originale numérotée et signée.



Marquis de SADE / Philippe CLAVELL et Francis LEROI

JULIETTE DE SADE [adapté d'après l'oeuvre du marquis de Sade]

Editions Dominique Leroy, Paris, [3e trimestre 1979]

1 volume in-plano (41,5 x 32 cm), 115 pages, bande dessinée, illustrations en noir et en rouge (pour les derniers feuillets). Cartonnage bradel toile rouge avec titre doré sur le premier plat (reliure éditeur). Excellent état. Belle impression de luxe sur papier vergé blanc. Bien complet de la planche originale sur Arches signée et numérotée par Philippe Clavell.


TIRAGE A 500 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, UN DES 470 SUR FLORENTINA ALBÂTRE.


Une illustration moderne très forte, adaptation époustouflante en bande dessinée de la célèbre Juliette du marquis de Sade par Francis Leroi et l'artiste Philippe Clavell. Le roman a été publié originellement en 1796.

"Juliette, ou la Suite de Justine, parut en 1796. Des atrocités, des infamies devant lesquelles l'auteur avait reculé d'abord, lui paraissaient choses tout-à-fait louables ; les maximes de perversité, de scélérature, qu'il avait placées dans la bouche de ses personnages, lui semblaient si judicieuses qu'il regrettait de s'être montré si pusillanime. Pour réparer cette faute, il donna dans "Juliette" libre carrière à son imagination, que ne gênait plus aucun des misérables scrupules auxquels il avait obéi."


"Oh ! ma bonne, ma chère bonne, me dit Olympe en baisant ma bouche avec ardeur, tu es bien putain, je t'adore ; voilà comme il faudrait que fussent toutes les femmes. Qu'elles sont imbéciles celles qui ne sacrifient pas tout à leurs plaisirs : Ah ! qu'elles sont stupides celles qui peuvent avoir d'autres dieux que Vénus ... d'autres moeurs que celles de se prostituer sans cesse à tous les sexes, à tous les âges, à toutes les créatures vivantes. Oh ! Juliette, la plus puissante des lois de mon coeur est le putanisme ; je ne respire que pour répandre du foutre ; je ne connais ni d'autres besoins, ni d'autres plaisirs. (...)" Extrait de Juliette.


SUPERBE EXEMPLAIRE A L'ETAT PROCHE DU NEUF DE CET IMMENSE VOLUME, ET PAR LE FORMAT, ET PAR LA PUISSANCE DE L'ILLUSTRATION SADIENNE.

Prix : 500 euros


Planche originale (lithographie ou sérigraphie originale) numérotée et signée
par l'artiste Philippe Clavell (1979)

jeudi 16 avril 2015

Un des plus beaux livres illustré par Chimot, sinon le plus beau : Parallèlement par Verlaine. 1 des 23 exemplaires d'artiste avec 4 états des planches. Planches et cuivre ajouté. Rare.



Paul VERLAINE - CHIMOT

PARALLÈLEMENT.

Paris, Société des Editions d'Art Devambez, 1931

1 volume grand in-4 (34 x 25,5 cm), (4)-147-(3) pages, en feuilles, emboîtage moderne en papier décoré, doublure décorée, couverture refaite (muette). 23 eaux-fortes originales de Chimot, ici en 4 états. Épreuve ajoutée. Excellent état de l'ensemble.



PREMIER TIRAGE.

TIRAGE LIMITÉ A 213 EXEMPLAIRES SEULEMENT.

CELUI-CI, 1 DES 23 EXEMPLAIRES DE TÊTE SUR PAPIER JAPON ANCIEN A LA FORME RÉSERVÉS A L'ARTISTE ET A SES AMIS.


Ce rare tirage contient normalement le premier état des planches, le deuxième état avec remarques tiré en sanguine, le deuxième état avec remarques tiré en noir, l'état définitif, et, de plus, le dossier complet d'une planche (décomposition des couleurs).

Notre exemplaire porte le numéro IX (imprimé) et est signé au crayon violet par l'artiste. Il contient bien les 4 états des planches, mais il ne contenait pas le dossier complet de la décomposition d'une planche. Une planche ajoutée.


On joint à cet exemplaire la décomposition des couleurs en 3 planches pour Aphrodite de Pierre Louys (par le même artiste) ainsi que le cuivre original rayé pour cette même planche. Le tout étant du format de l'ouvrage de Verlaine.



Magnifique ouvrage illustré, l'un des plus beaux de l'artiste, entièrement conçu et réalisé sous sa direction. Les lettrines et ornements imprimés en rouge qui agrémentent le texte ont été gravés sur bois par André Lambert.

La consécration de Chimot fut son rôle de directeur artistique des Éditions d’Art Devambez. De 1923 à 1931, de son nouvel atelier parisien situé rue Ampère, il supervise l'édition de livres d'art illustrés par des artistes comme Pierre Brissaud, Edgar Chahine, Alméry Lobel-Riche, et Tsugouharu Foujita. Cependant, il se réserva des textes d'exceptions pour les illustrer lui-même, à savoir Les Chansons de Bilitis de Pierre Louÿs (1925), Les Belles de nuit de Maurice Magre (1927), et enfin Parallèlement de Paul Verlaine (1931).



"Pour célébrer la femme, Chimot (1880-1959), va s'inspirer d'œuvres littéraires réalistes ou sulfureuses qui répondent à ses propres aspirations. Leurs poèmes ou leurs textes l'inspirent car ils exaltent la séduction féminine, la passion absolue, le désir exacerbé, il s'y mêle érotisme, beauté sublimée, rêverie, fantasmes, plaisir, triomphe, mais aussi souffrances et humiliations. Derrière l'amour subi ou consenti, il y a une course effrénée à l'oubli. Chimot va devenir le chantre visuel insatiable de la Beauté, de la Volupté et de la Mort." J.-L. Bernard, Édouard Chimot 1880-1959 : bibliographie des œuvres illustrés, 1991.

"Paul Verlaine (1844-1896) publie Parallèlement à Paris, chez Léon Vanier, en 1889. Ce sera l'un des derniers grands recueils du poète, qui n'a plus que sept ans à vivre. Réduit à une misère noire depuis la mort de sa mère, trois ans plus tôt, détruit par l'alcool, il multiplie les séjours dans les hôpitaux. Sa poésie est pourtant reconnue depuis peu. Il est même devenu, à son corps défendant, un maître que se disputent décadents et symbolistes. Dans l'esprit de son auteur, ce volume, dont le projet remonte à 1885, s'inscrit dans un ensemble pensé et signifiant : « „Parallèlement“ à Sagesse, Amour et aussi à Bonheur qui va suivre et conclure » (Préface de l'édition de 1889). Au cœur de cette tétralogie de la conversion, le recueil est censé faire pendant aux trois autres, et notamment à Amour, dont il est contemporain : ainsi, dans l'Avertissement de l'édition de 1894, Verlaine le présente-t-il comme « l'enfer de son Œuvre chrétien ». Il s'agirait donc ici d'évoquer la « part maudite », de se livrer à la « confession de bien des torts sexuels ». D'où le titre, qui renverrait au conflit intérieur entre les deux voies antagonistes et « parallèles » : mysticisme et sensualité. Quant à savoir si cette dernière est vécue comme un péché odieux ou si elle est au contraire exaltée comme l'autre versant d'une personnalité ambivalente, il n'est pas certain que Verlaine n'entretienne pas volontairement l'ambiguïté. En dépit de ces déclarations programmatiques ou de ces constructions rétrospectives, Parallèlement regroupe des pièces d'époques et d'inspirations diverses. Les deux poèmes liminaires, « Dédicace » et « Allégorie », traitent, dans des tonalités différentes, du vieillissement et de la décrépitude, installant, d'emblée, le recueil dans un registre à la fois mélancolique et sarcastique. La première section, « Les Amies », réunit six sonnets érotiques écrits et publiés une première fois en 1867, puis une deuxième en 1884. "(Source : Encyclopédia en ligne).

Référence : Monod, 11116



EN TOUS POINTS SUPERBE ET RARE.

VENDU


Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails