mardi 28 novembre 2017

Andréa de Nerciat. Paul-Emile Bécat. Le Doctorat impromptu. Eryx, 1946. Exemplaire hors-commerce avec suites. Bel illustré érotique.


ANDREA DE NERCIAT. Paul-Emile BECAT (illustrateur).

LE DOCTORAT IMPROMPTU. Illustrations de Paul-Emile Bécat.

Editions Eryx, Paris, 1946

1 volume in-4 (26,5 x 20,5 cm), en feuilles, de 101-(2) pages. 8 compositions hors-texte et 10 compositions in-texte mises en couleurs au pochoir. Couverture rempliée crème imprimée en rouge avec vignette. Emboîtage cartonné de l'éditeur (légèrement frotté). Livre à l'état proche du neuf. Avec suites (7 hors-texte + 8 hors-texte refusés x 2). (voir le détail ci-dessous).

Tirage à 695 exemplaires plus 50 exemplaires hors-commerce.

Celui-ci, 1 des 50 exemplaires hors-commerce imprimé sur vélin de Renage et accompagné d'une suite des 8 compositions refusées (en double, soit 16 gravures) et des 7/8 des compostions hors-texte standard. Le tout en coloris au pochoir. 2 gravures présentent de légères traces de plis visibles seulement au verso.


"Ce conte érotique tient en deux missives envoyées par Erosie à son amie restée au couvent : l’héroïne y raconte comment, au lieu de son futur époux, elle trouve dans l’auberge où ce dernier devait l’attendre un petit vicomte qui la guérit de sa haine des hommes, et quels obstacles à sa découverte du plaisir va dresser un abbé jaloux devenu maître chanteur. Le Doctorat impromptu est une leçon de sagesse amoureuse qui, dans le même mouvement, devient une invitation à l’appliquer – autrement dit c’est un livre de philosophie où le gai savoir de l’amour se réalise dans la simple description du plaisir de le faire. Andréa de Nerciat, auteur du Diable au corps, de Felicia ou Mes fredaines, est né à Dijon en 1739 et mort en 1801. Après de solides études, des voyages en Allemagne et en Italie, il se consacre assez tôt à une vie aventureuse faite de vagabondages littéraires – on lui prête aussi une carrière d’espion – et à son oeuvre personnelle." (Présentation de l'édition moderne Babel éditeurs, 2008).


Jolie édition "officiellement vendue" (qui n'est donc pas une édition clandestine) et délicatement illustrée par Paul-Emile Bécat. A noter que dans la suite des 8 compositions refusées le caractère très libre ne s'affirme que pour un seul dessin (voir photo ci-dessous).

Bel exemplaire du tirage hors-commerce avec suites des hors-texte en double (moins une gravure).

Prix : 500 euros


Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails