vendredi 28 octobre 2016

BDSM / FETISH / BONDAGE / DOMINATION / SOUMISSION. SEINS & CORDAGES. Ensemble de 16 photographies originales argentiques (vers 1960). Rare.

PHOTOGRAPHIE [Anonyme]

[SEINS & CORDAGES - BDSM - BONDAGE - FETISH - DOMINATION - SOUMISSION]

LOT DE 16 PHOTOGRAPHIES ORIGINALES VINTAGE (VERS 1960). Tirages argentiques d'époque de format 13,5 x 8,5 cm environ. Bon état de l'ensemble. Quelques usures sur les bords. Voir photos.

Prix de l'ensemble : 350 euros















jeudi 27 octobre 2016

Curiosa Erotica par le Comte de Caylus : La Fée Paillardine ou la Princesse ratée (1931) avec des illustrations libres d'André Collot. Rare tirage à 160 exemplaires seulement. Bel exemplaire tel que paru.


CAYLUS, Comte de

LA FÉE PAILLARDINE OU LA PRINCESSE RATÉE. CONTE INÉDIT.

Londres, 1931 [Paris, Robert Télin]

1 volume in-4 (24,5 x 19,5 cm), en feuilles, sous couverture de feutrine bleue (armoiries dorées sur le premier plat), (4)-116-(2) pages. 10 illustrations hors-texte rehaussées au crayon de couleurs, 1 frontispice légèrement rehaussé de bleu au crayon, 4 vignettes tirées en doré pour chaque chapitre. Emboîtage de l'éditeur en placage de bois. Excellent état de l'ensemble. Rares rousseurs. Superbe papier de cuve.

PREMIÈRE ÉDITION.

TIRAGE A 160 EXEMPLAIRES SEULEMENT.

Celui-ci 1 des 150 exemplaires sur vélin d'Arches (après 10 ex. sur Japon).



La notice bibliographique qui se trouve à la fin est signée Sylvestre Bonnard (en réalité Pierre Dufay). Comme l'indique Dutel il s'agit d'un texte inédit provenant d'un manuscrit du XVIIIe siècle ayant appartenu à Pierre Louÿs.



"Il était une fois une fée qui se nommait Paillardine. Elle était bien faite, grande et ferme ; ses cheveux étaient bruns et son teint était un peu bis ; en un mot, c'était une foutée délicieuse, puisqu'elle tenait plus qu'elle ne promettait encore pour la jouissance. Elle joignait un tempérament aussi prodigieux qu'immanquable aux yeux les plus paillards et par conséquent les plus beaux. Sa peau était aussi douce qu'elle était unie. Le mouvement de son cul était si recommandable et si parfait qu'il paraissait nouveau à chaque coup qu'on lui mettait. La nature départ rarement en nos pays ces heureux talents et ces véritables dons du Ciel, car enfin (l'on n'y peut penser sans gémir) combien peu nos femmes déchargent-elles en France ! Paillardine ajoutait à tant de perfections celle d'être au moins au coup pour le coup. Quelle foutée ! L'idée seule non seulement me fait bander, mais encore elle est riante du côté de l'esprit, puisque les brouilleries sont courtes avec une semblable femme, qu'une arcée produit seule le raccommodement et que seule elle épargne cent protestations plus gentilles les unes que les autres. Quoi qu'il en soit, Paillardine, qui joignait le pouvoir au désir, foutait, comme l'on peut croire, avec un succès et une abondance merveilleuse. Quand elle n'eût été que femme du monde, étant telle que je l'ai décrite avec vérité, eût-elle jamais manqué de fouteurs ? Non, sans doute. Aussi n'en manquait-elle jamais. Indépendamment des fouteurs réglés dont elle avait toujours une douzaine de garde auprès d'elle, du plus petit coup de sa baguette il eût paru cinquante vits[1] en état de satisfaire la paillardise qu'elle ressentait et qu'elle inspirait. Mais elle ne voulait point faire d'éclat ; elle aimait mieux envoyer par le monde trois ou quatre femmes dont elle était sûre et qui lui rendaient un compte fidèle des grands vits qui paraissaient et de leur bonne ou mauvaise qualité. Ces émissaires avaient chacune une mesure très exacte aux armes de la fée. Elle voulait que la taille des vits que l'on choisissait pour elle fût au moins dix pouces de roi. Au-dessous de cette taille un vit n'était seulement pas regardé ; c'était même la plus petite mesure à laquelle Paillardine n'aimait pas trop se réduire." (extrait des premières lignes du conte ...).



Références : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°1554 ; Pia, Les Livres de l'Enfer, 485

BEL EXEMPLAIRE DE CET AMUSANT LIVRE ÉROTIQUE ILLUSTRÉ RARE.

Prix : 650 euros

 

samedi 22 octobre 2016

BDSM Bondage Soumission Domination Sado-Masochisme : Dressage par Bernard Montorgeuil (1970). 28 lithographies érotiques BDSM. Tirage à 500 exemplaires. Bel ouvrage peu commun.


MONTORGEUIL, Bernard [pseudonyme supposé ou auteur/illustrateur fictif ?]

[BDSM] DRESSAGE. LES JARDINS DES DÉLICES DES SUPPLICES. Illustré avec 28 lithographies de Bernard Montorgeuil.

Editions Bel-Rose, Rotterdam, 1970

1 volume in-4 (28,5 x 21 cm) de 41 pages + 28 illustrations pleines pages en noir (dont 1 double-page).

Cartonnage éditeur pleine toile verte, premier plat doré représentant une fleur-fesses. Très bon état. Un trait de stylo en bordure du premier plat, sans gravité. Intérieur neuf. Très belle impression en fac-similé sur beau papier teinté ivoire épais.


ÉDITION ORIGINALE.

TIRAGE LIMITÉ A 500 EXEMPLAIRES NUMÉROTÉS ET SIGNÉS A LA MAIN.


Cet ouvrage fait partie d'une série de 4 volumes : Les Quat'Jeudis - Barbara - Dressage - Une bune piquante. Tous illustrés et accompagnés d'un texte calligraphié reproduit en fac-similé, tous sensés avoir été exécutés par Bernard Montorgeuil (et non Montorgueil comme on lit souvent) dans les années 30.


Tout est incertain à propos de cet artiste supposé de l'entre-deux guerres. Il est même douteux qu'il ait jamais existé, ou seulement dans l'imagination des éditeurs hollandais Bel-Rose. Dressage est le volume qui est le plus illustré des quatre.

Il a été fait simultanément une édition en Allemand de ces 4 volumes avec un tirage supérieur (1.000 exemplaires).


C'est un univers fétichiste où la femme est maîtresse de jeunes hommes torturés et soumis aux caprices de celle-ci. On notera la présence récurrente de femmes-hommes transexuelles et vice-versa. Quelques scènes gay. Voir photos.


BEL EXEMPLAIRE.

Prix : 200 euros


jeudi 20 octobre 2016

Renée Dunan : Les Caprices du Sexe ou les Audaces érotiques de Mademoiselle Louise de B. Roman inédit. Rare édition clandestine illustrée en couleur (vers 1930).



DUNAN, Renée [sous le pseudonyme de Louise Dormienne]

LES CAPRICES DU SEXE OU LES AUDACES ÉROTIQUES DE MADEMOISELLE LOUISE DE B... ROMAN INÉDIT.

Orléans, Aux dépens des Amis de la Galanterie [vers 1930]

1 volume in-12 (19,3 x 14 cm), broché de 163 pages chiffrées (le verso de la page 163 est blanc). Couverture muette de papier corail. 8 illustrations hors-texte dont 7 mises en couleurs à l'impression et 1 restée en noir. Bon état. Une petite déchirure sans gravité dans la marge de trois feuillets et des traces laissées par du vieux scotch sur les pages de garde blanches.

TIRAGE A 350 EXEMPLAIRES SUR PUR FIL LAFUMA.

Notre exemplaire n'est pas numéroté. Ouvrage destiné "aux seuls souscripteurs".




Ce roman est le premier texte érotique écrit par une femme au XXe siècle (Dutel). Son auteur, Renée Dunan s'est travestie sous le pseudonyme de Louise de Dormienne pour échapper aux poursuites. Ce livre a paru pour la première fois chez Maurice Duflou en 1928, il était alors orné de 12 très-belles eaux-fortes signées Viset (Luc Lafnet). Cette réimpression est ornée de 8 illustrations dont les scènes ont été librement inspirées de ces premières illustrations. Curieusement dans notre exemplaire une illustration est restée en noir.

Pour reconnaître cette édition Dutel indique que la page 8 comporte une erreur d'impression (à savoir que la page 8 a été imprimée à l'envers - il faut la lire dans un miroir - il s'agit de la fin de l'avis de l'éditeur). Notre éditeur comporte bien cette particularité. L'exemplaire décrit par Dutel était recouvert d'une couverture muette de papier gris quand le notre est recouvert d'une couverture de papier corail (couverture d'origine).




Les Caprices du sexe est un roman qui se divise en 3 parties : s'offrir - se vendre - aimer. « …roman, dont l'auteur, dissimulé sous le pseudonyme de Louise Dormienne, était une femme de lettres assez connue entre les deux guerres mondiales, Mme Renée Dunan. » Pascal Pia (qui connut Renée Dunan personnellement).

Alexandrian, dans son Histoire de la littérature érotique donne le ton du livre : « Ce roman conte les « audaces érotiques » de son héroïne en trois parties : « S'offrir - Se vendre - Aimer. » Louise de Bescé, fille d'un marquis, habitant un château au bord de la Loire est troublée de surprendre un couple de paysans se possédant furieusement, et de recevoir les confidences de la maîtresse de son frère. Insatisfaite par ses premières expériences villageoises, elle décide de s'enfuir à Paris. Elle va aller d'aventures en aventures, en passant par la prostitution. Forte de ses connaissances, elle décide alors d'être souverainement perverse. « Au sortir d'une débauche, Louise retrouve son premier amant, toujours amoureux d'elle, qui lui propose de l'épouser. Elle se récrie : « J'ai été aimée par tous les bouts, ou plutôt par tous les orifices, et devant et derrière, et en haut et en bas. » Il répond: « Que m'importe. C'est l'âme que je veux en vous et le corps offert comme âme et chair. Alors je vous aurai toute neuve… « Si bien que Louise se marie… ».

Renée Dunan a écrit : « Il faut oser dire n'importe quoi ! La morale est ailleurs que là où on l'imagine. » et aussi : « Qu'est-ce qu'un homme ? une virilité.. Mais combien faut-il de temps pour qu'une femme habile fasse de la plus fière des verges mâles... un chiffon ? ».

Certaines sources indiquent que Renée Dunan aurait pu être un homme ... un certain Georges Dunan ... ce qui changerait bien des choses ! quant à l'interprétation de son œuvre littéraire. Tout semble encore à ce jour très flou dans sa biographie, même si depuis quelques années les choses avancent bien sur son histoire littéraire tant que personnelle.

Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en française entre 1920 et 1970, n°1144.

BON EXEMPLAIRE DE CE LIVRE CLANDESTIN JOLIMENT ILLUSTRÉ DEVENU INTROUVABLE.


Prix : 650 euros

mardi 18 octobre 2016

Curiosa Erotica : Rare édition clandestine publiée par Eric Losfeld (vers 1955). Invitation à l'amour, par Roland Brévannes. 4 photographies argentiques érotiques de l'époque ajoutées. Rare.



[ANONYME / BREVANNES, Roland]

INVITATION A L'AMOUR.

Spazolli, Italie [s.d., Paris, Eric Losfeld, vers 1950 - 1955]

1 volume in-12 (19,2 x 14,1 cm), broché de 135 pages. Couverture marron à rabats imprimée en rouge et vert sur le premier plat, titre imprimé en vert au dos, papier teinté. Très bon état.

ON JOINT 4 TIRAGES ARGENTIQUES DE L’ÉPOQUE 14 x 9 CM. (voir photos)




Il s'agit de la réédition d'un texte charmant de Roland Brévannes Une séduction paru vers 1902. Ouvrage condamné pour la première fois le 26 avril 1956.

"Marc voulut d'abord explorer ce petit trou, car c'était chose nouvelle pour lui. Denise lui expliqua la bonne manière et se retournant, elle se mit à genoux, le corps penché en avant, la tête dans l'oreiller, écartant les cuisses et présentant le plus joli cul que l'on puisse voir, Marc à genoux derrière elle admira et caressa ses belles fesses. Il humecta de salive le petit orifice, ainsi que son gland, de manière à y faciliter l'entrée, présentant ce dernier à l'étroite porte, écartant un peu les fesses de ses mains, poussa lentement et sentit son membre pénétrer doucement, dilatant l'anus, et disparaître bientôt jusqu'aux poils dans l'étroit couloir." (extrait)

Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°1763 ; Pia, Les Livres de l'Enfer, 677.

BEL EXEMPLAIRE TEL QUE PARU DE CE RARE CLANDESTIN.

VENDU

samedi 15 octobre 2016

Bibliophilie érotique Curiosa - Croisière amoureuse par Claude de Launies (pseudonyme), édition Maurice Duflou, 12 illustrations libres en couleurs. Tirage à 352 ex. Rare.



Claude de LAUNIES

CROISIÈRE AMOUREUSE.

New-York-Paris [Paris], sous le signe du Grand Ecart [Maurice Duflou], s.d. [vers 1937]

1 volume petit in-4 (21,5 x 15 cm), broché, couverture rempliée muette moderne de papier vergé de couleur crème pâtissière, 2 feuillets, 152 pages et 2 feuillets. 12 illustrations libres (photogravures) en couleurs et nombreux ornements libres tirés en bistre (bandeau, culs de lampes). Exemplaire frais.

TIRAGE A 352 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, 1 DES 350 EXEMPLAIRES SUR VÉLIN PUR FIL.


Le détail du tirage est le suivant : 350 ex. sur vélin pur fil et 2 ex. sur papier Ingres teinté.

Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°1317. Dutel indique que les culs-de-lampe ont été dessinés par Louis Berthommé Saint-André. Pas dans Pia, Les Livres de l'enfer.

Ce rare ouvrage érotique est à rapprocher, par la "façon", de deux ouvrages également publiés par Maurice Duflou : Colette ou les Amusements du bon ton (vers 1937 également) et Une Jeune fille à la page (vers 1937 également). Dans le cas de ces deux derniers ouvrages, l'artiste a été identifié comme étant Paul-Emile Bécat (Dutel, 1252 et 2562). Or aucun bibliographe ne se risque à fournir un nom pour l'artiste qui illustre magnifiquement (il faut le souligner) cette Croisière amoureuse. A qui peut-on attribuer cette jolie suite de 12 illustrations érotiques ? Paul-Emile Bécat pourrait être un candidat de choix, il ne faut pas l'écarter. Quels autres noms d'artiste évoquer ? Fontana ? Dagy ? Belotti ? Luc Lafnet ? Le trait est assuré et de l'ensemble se dégage une impression très artistique de déjà vu. Quant à l'auteur, personne ne s'y est risqué non plus ! Johannes Gros ? Renée Dunan ?


A propos de l'éditeur : « J'ai connu Maurice Duflou à Paris en 1947, quand j'étais un surréaliste de vingt ans, et je l'ai fréquenté jusqu'à sa mort. C'était alors un vieil anarchiste fort distingué, se rendant à son imprimerie habillé en grand bourgeois, avec un chapeau à bord roulés, un foulard de soie bleu marine à pois blancs, un pardessus bien coupé, tenant d'une main sa canne, de l'autre sa serviette bourrée de livres érotiques qu'il proposait aux libraires spécialisés. Il avait une femme et une fille qui se désintéressaient complètement de son activité ; lui-même il l'accomplissait plutôt par conviction libertaire que par salacité. Il avait horreur des ouvrages mal écrits, des obscénités insupportables. Maurice Duflou possédait, dans une traversière de la rue de la Goutte-d'Or, une petite imprimerie où il travaillait tout seul à sa presse, tel un artisan d'autrefois ; en blouse grise, il bavardait avec moi devant sa fenêtre aux parisiennes à demi fermées, tout en surveillant sa cour comme s'il s'attendait à subir un assaut. En effet, la police avait fait plusieurs fois des descentes chez lui, abîmant son outil de travail, raflant ses livres. » Alexandrian, Histoire de la littérature érotique, Paris, Seghers, 1989, pp. 314-15.



TRÈS BON EXEMPLAIRE DE CET OUVRAGE RARE.

Prix : 1.600 euros 

dimanche 9 octobre 2016

Curiosa Erotica : Les Mémoires d'une chanteuse allemande illustrés par Georges Pichard (1978). Format grand in-folio avec 50 illustrations hors-texte. Une des plus belles illustrations érotico-pornographique de ce texte savoureux redécouvert et publié par Guillaume Apollinaire en 1913. Exemplaire enrichi d'une épreuve signée par G. Pichard.

Wilhelmine Schroeder-Devrient [cantratrice allemande] / Guillaume APOLLINAIRE - Georges PICHARD, illustrateur

MÉMOIRES D'UNE CHANTEUSE ALLEMANDE. Illustrations originales de Georges Pichard.

L'Hérésiarque, Paris, 1978

1 volume grand in-folio (43 x 31 cm), 242-(1) pages. 50 illustrations à pleine page en noir dont 1 en frontispice. Feuillets de garde et doublure en papier illustré de compositions de G. Pichard également. Vignettes érotiques dans le texte (lettrines, bandeaux, culs-de-lampe) par le même artiste.

Reliure éditeur bradel toile bleue illustrée sur le premier plat d'une composition en couleurs par G. Pichard (20 x 14 cm en rectangle), titre doré au dos du volume. A noter que l'exemplaire est à l'état extérieur et intérieur proche du de neuf.


PREMIER TIRAGE DES ILLUSTRATIONS ÉROTIQUES DE GEORGES PICHARD.

TIRAGE DE LUXE A 2.015 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, UN DES 1.900 EXEMPLAIRES SUR PAPIER A GRAIN DE RIVES IVOIRE 170 GRAMMES.

EXEMPLAIRE ENRICHI D'UNE ÉPREUVE PLEINE PAGE SIGNÉE AUTOGRAPHE PAR L'ARTISTE. (papier teinté).


Il s'agit du premier volume de la collection Plein Folio de la maison d'édition l'Hérésiarque (le second volume (publié fin 1979 - janvier 1980), également illustré par G. Pichard est Trois filles de leur mère. Ce  premier volume donne l'intégralité du célèbre texte érotique découvert et publié par Guillaume Apollinaire peu avant la première guerre mondiale et publié pour la première fois en 1868-1875.

Le livre majeur de la littérature érotique allemande, les Mémoires d'une Chanteuse allemande, a été attribué à une célèbre cantatrice du XIXème siècle, Wilhelmine Schroeder-Devrient, qui défraya la chronique par ses mœurs dissolues et ses très nombreux amants et amantes. Dans sa version originale, ce roman épistolaire en deux volumes fut publié pour la première partie en 1868, soit huit ans après la mort de la chanteuse lyrique, et pour la seconde partie en 1875. Guillaume Apollinaire découvrit ces deux ouvrages lors d'un voyage à Strasbourg et fut si enthousiasmé par sa lecture qu'il décida d'éditer le texte. C'est ainsi que parurent en France deux éditions en 1913, l'une, édulcorée, aux « Maîtres de l'Amour », collection que dirigeait Apollinaire qui avait assuré la traduction du livre avec l'aide de Blaise Cendrars. Les préfaces des différentes éditions sont reproduites, et Guillaume Apollinaire, qui signa la préface à l'édition clandestine « Dr H. E. », semble persuadé que l'auteur est bien une femme. Dans ses premières lettres, la narratrice conte son éducation sexuelle. Les dernières lettres de Wilhelmine Schroeder-Devrient, qui constituent le second volume, narrent sa vie sexuelle de femme, d'autant qu'après avoir lu Nerciat, la chaude soprano a découvert Sade et perfectionné ses expériences. Tout y est, dans un crescendo déchaîné prenant pour cadre les plus grandes capitales d'Europe.


Les illustrations in-folio dues au talent de Georges Pichard (1920-2003) en font une des plus belles versions illustrées de ce célèbre texte. C'est seulement à partir de 1977 (soit un an seulement avant les Mémoires d'une chanteuse Allemande et deux ans avant Trois filles de leur mère) que Georges Pichard se tourne presque exclusivement vers l'illustration érotique (pornographique dirons certains). Il avait commencé cependant plusieurs années auparavant avec la série des Paulette (1971-1984) et Blanche Epiphanie. Georges Pichard avait commencé dans la publicité pour le compte de l'agence Drager puis déssinateur d'humour il travailla de longues années pour Le Rire et Le Fou-Rire. Ses premières bandes-dessinées sont publiées dans Pilote, Charlie Mensuel et France Soir. L'un des principaux représentants de la bande dessinée pour adultes de son époque, Pichard aime surtout mettre en scène des femmes bien en chair aux prises avec l'adversité, comme Blanche Épiphanie, Ténébrax et Paulette sur des scénarios de Georges Wolinski. C'est cette série, publiée pendant des années dans les premières pages de Charlie Mensuel, qui le fait réellement connaître en France. Ce sera ensuite Caroline Choléra, et Marie-Gabrielle de Saint-Eutrope, dont le graphisme reste l'un des plus élaborés jamais entrepris par l'auteur. Son dessin est influencé par l'art nouveau, Robert Crumb et le marquis de Sade pour la thématique. (Source Wikipédia).


BEL EXEMPLAIRE DE CETTE ÉDITION TRÈS GRAND FORMAT AU TIRAGE LIMITÉ AVEC UNE ÉPREUVE SIGNÉE AUTOGRAPHE PAR L'ARTISTE.

TRÈS RECHERCHÉ.

Prix : 650 euros

samedi 8 octobre 2016

Curiosa Erotica : La Nonne de Losfeld illustrée "malgré lui" par Foujita (vers 1950) - Curiosa anti-clérical très réjouissant où les scènes plus libres les unes que les autres se succèdent à un rythme effrené !



COMTE D'IRANCY [Eric LOSFELD] - Illustrations de Pierre-Mac (attribuées à FOUJITA)

LA NONNE.

Sans lieu, ni nom ni date [Losfeld, vers 1950].

In-4 en feuilles (33,5 x 25 cm) de 56 feuillets. Couverture muette de papier noir, telle que décrite par Dutel, sans chemise ni emboîtage (déchirures au dos de la couverture). Intérieur très frais.

ÉDITION ORIGINALE.

TIRAGE A 250 EXEMPLAIRES SUR PAPIER HYMEN DE COLOMBE (celui-ci ne porte pas de numéro)




Publiée dans le milieu des années 50 par Eric Losfeld, cette édition est ornée de 20 illustrations en noir dont 12 dans le texte (4 sont répétés).

Dutel indique : Dans ses mémoires (page 79) Losfeld nous montre encore une fois tout son humour : "Pour rester parmi les grands noms de la peinture érotique, j'ai écrit moi-même un livre que j'ai illustré de dessins d'un célèbre "Montparno". Il ne l'a jamais su d'ailleurs, parce que c'étaient des dessins qu'il avait fait probablement d'une façon vénale, avant sa fameuse conversion au catholicisme, mais c'étaient tout de même des dessins signés Foujita, où l'on ne voyait que des bonnes sœurs en train de forniquer". (Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°2052).

Ouvrage condamné pour la première fois le 6 février 1954.










"Il y avait une nonne qui durant six semaines s'était uniquement nourrie de sperme... Un régiment cantonnait dans les environs et chaque soir elle épongeait trois bataillons. Les piou-pious se mettaient en rang et chacun à tour de rôle était délesté d'une pinte de précieuse liqueur ... La nonne engraissa de vingt livres en un mois." (extrait)

BON EXEMPLAIRE DE CE FOUJITA "EROTICO-MYSTIQUE" ...

Prix : 450 euros

jeudi 6 octobre 2016

Les Petites Cousines de Pierre Mac Orlan illustrées par Léon Courbouleix (1934). Superbe curiosa. Rare tirage à 175 exemplaires sur vélin teinté. Bel exemplaire.

ANONYME [Pierre MAC ORLAN] [Illustrations par Léon COURBOULEIX]

PETITES COUSINES. Souvenirs érotiques d'un homme de qualité touchant les jolies petites cousines ... les bonnes à tout faire ... les femmes du monde et les belles filles de province.

Aux dépens d'un amateur, 1934

1 volume in-8 (24,5 x 19,5 cm), 92 pages, sous couverture de papier vert marbré à rabats imprimée (titre imprimé en ocre sur le premier plat uniquement), 10 illustrations hors-texte en couleurs (pochoirs), texte encadré d'un filet gras de couleur ocre. Quelques petits ornements imprimés de couleur ocre également. Joli fleuron de titre à caractère érotique. Très bel exemplaire, tel que paru.



ÉDITION BIBLIOPHILIQUE IMPRIMÉE A SEULEMENT 175 EXEMPLAIRES TOUS SUR PAPIER VÉLIN TEINTÉ.



Il s'agit d'une réédition d'un texte érotique de Pierre Mac Orlan publié pour la première fois en 1919. Elle est ornée d'illustrations en couleurs (photogravures) d'après les 10 eaux-fortes de Léon Courbouleix (édition Paul Cotinaud, 1933, tirage à 270 ex.).

Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°2179.



Le texte, très libre, est à la hauteur de l'illustration.



"Marcelle, ma sœur, fut aussi mon inspiratrice. Je l'ai baisée ; à quinze ans j'ai eu son pucelage, comme j'eus le pucelage d'Alice et de quelques autres. Je devrais dire le double pucelage, car par une étrange perversion de nos sens, c'est dans le derrière de l'une et de l'autre de ces demoiselles que j'appris à jouir en homme. Jusqu'alors ma main m'avait suffi pour me donner la sensation vertigineuse qui accélérait les mouvements de mon poignet, m'obligeait à tendre le ventre en avant, pour voir jaillir la blanche ligueur dont je fus toujours étonnamment prolifique." (extrait)



BEL EXEMPLAIRE DE CE TIRAGE RARE. TRÈS BEAU CURIOSA.

Prix : 700 euros

Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails