jeudi 29 septembre 2016

Curiosa : Le Bréviaire de l'Amour Expérimental du Docteur Guyot (1882), inventeur de l'expression « Spasme génésique ». Superbe exemplaire relié plein maroquin de l'époque, avec une photographie pornographique de l'époque ajoutée. Rare exemplaire sur papier de Chine.


Jules GUYOT (Docteur)

BRÉVIAIRE DE L'AMOUR EXPÉRIMENTAL  méditations sur le mariage selon la physiologie du genre humain par feu le Dr Jules Guyot, médecin de la Faculté de Paris, publié avec un discours préliminaire, une notice bibliographique et un lexique par les soins de MM. Georges Barral et Ch. Dufaure de la Prade. Edition Elzévirienne.

Paris, Marpon et Flammarion, et Librairie Physiologique, 1882 [achevé d'imprimer le 31 mai 1882 par Ch. Unsiger].

1 volume in-16 (12,5 x 8,5 cm) de 179-(1) pages.

Reliure plein maroquin rouge janséniste, gardes et doublures de papier chromolithographié à la manière des "Petits bréviaires" et autres "Paroissiens Romains" de l'époque, tête dorée (fine reliure de l'époque, non signée). Exemplaire à l'état proche du neuf. Intérieur comme neuf, sans rousseurs. Photographie originale pornographique de l'époque (1900) ajoutée postérieurement au verso de la justification du tirage.



ÉDITION ORIGINALE POSTHUME.

UN DES 50 EXEMPLAIRES SUR PAPIER DE CHINE, SEUL TIRAGE DE LUXE.

ÉPREUVE PHOTOGRAPHIQUE D’ÉPOQUE AJOUTÉE MONTRANT UNE « SCÈNE D'AMOUR EXPÉRIMENTAL » (Dimensions du cliché : 65 x 45 mm)


Voici le compte rendu qui en est fait dans les colonnes du Livre d'Octave Uzanne (livraison du 10 mai 1883) : « Ce n'est pas du meilleur moment des amours qu'il est parlé dans ces quelques pages, écrites naguère à l'usage d'un prince de la maison impériale et publiées aujourd'hui, pour la plus grande garantie des maris contre certaines infortunes, par deux amis de l'auteur. Aux hommes mariés M. le docteur Guyot donne le conseil, - il faut qu'on nous entende à demi-mot, - le conseil d'être et de demeurer amoureux. « Ne soyez pas trop réservés, leur dit-il, ce serait imprudence de votre part. La pratique de toutes les vertus et, en plus, la vertu, sont choses faciles pour la femme qui trouve, en son mari, un amant à la fois passionné et délicat. L'amour fait la famille ou la détruit ; par suite, il perd les nations ou assure leur grandeur. Il faut savoir aimer ; et prouver l'amour, c'est le faire éprouver. »
Se rappelle-t-on cette lettre de Falconet, dans laquelle Diderot a parlé de son amour pour Mlle Volland ? « Entre ses bras, ce n'est pas mon bonheur, c'est le sien que j'ai cherché ! » M. le docteur Jules Guyot ne connaissait sans doute pas cette jolie phrase, expression d'un amour profondément sincère. Quoi qu'il en soit, tous les conseils qu'il formule se pourraient résumer en un seul : Ne recherchez pas votre bonheur, mais celui de votre femme. F.G. [Octave Uzanne ?]

Ouvrage organisé en douze méditations précédées d'un Discours préliminaire à la manière de la Physiologie du goût de Brillat-Savarin, comme suit :  Le mariage selon la physiologie expérimentale - La manière d'habiter et de faire génération - L'appareil générateur du genre humain - Le spasme génésique chez l'homme et chez la femme - La théologie et la fonction génésique - Les intruments de l'amour expérimental - Règles à suivre dans l'art de faire l'amour - Les symphonies conjugales de l'amour - L'épouse incomprise et le mari battu - L'hygiène physique et morale de l'amour - La fécondation de l'épouse - Les devoirs physiologiques de l'époux. Suivi d'une Notice biographique sur le docteur Guyot et d'un Lexique.

« Lorsque l'appareil négatif (matrice) n'est pas éveillé, soit par le besoin naturel, soit par une stimulation artificielle, ou bien lorsqu'il vient d'éprouver le spasme génésique, tous les organes qui le constituent sont mous et tombants. Ils ne représentent qu'un ensemble de muqueuses rapprochées et sans consistance. Tout contact direct, même du clitoris, toute tentative de coït, y exerce une sensation pénible, une répulsion instinctive, un sentiment de dégoût et d'aversion. [...] » (extrait)


SUPERBE EXEMPLAIRE FINEMENT RELIÉ A L'EPOQUE A LA MANIÈRE D'UN PAROISSIEN ROMAIN ... QUI N'EN N'EST PAS UN !

TIRAGE RARE.

JOLIE ÉPREUVE PHOTOGRAPHIQUE D’ÉPOQUE « ILLUSTRATIVE »

Prix : 1.000 euros

mercredi 28 septembre 2016

Bronze érotique. Lèvres de femme ... nue. Pièce exceptionnelle.




NAT [?]

BRONZE ÉROTIQUE.

Milieu XXe siècle. [?]

Dimensions : 21 x 10,5 x 8 cm.

Poids : environ 7 kg.

Sujet : Lèvres de femmes ... buste de femme nue ... (lecture à double sens - horizontal - vertical)

Très belle patine sur la partie socle. Bronze doré poli pour la partie érotique du sujet. Voir photos.

Nous lisons la signature NAT sur le socle, sans certitude. Nous n'avons trouvé aucune pièce équivalente sur le marché.

Autres photographies et renseignements sur demande.

PIÈCE EXCEPTIONNELLE DE TRÈS GRANDE QUALITÉ.

Prix : 2.500 euros



lundi 26 septembre 2016

Curiosa Erotica Photographie : DORIS a photobook by Gunter Rambow (1970) : "The ultimate celebration of female genitalia as conceptual art, or not." (The Photobook, Parr and Badger)


Gunter RAMBOW, photographe (1938 - ) - Berndt HÖPPNER (cover ill.)

DORIS

März Verlag, Frankfurt, 1970.

1 volume grand in-4 (32,5 x 24 cm)

Broché, couverture souple pelliculée imprimée en couleur illustrée par Berndt Höppner. 144 pages non chiffrées de photographies explicites en noir et blanc. Très bon état, quelques légères marques sur les coupes et légers défauts au pelliculage, couleurs de la couverture très fraîches (le dos est intact, sans trace d'ouverture), intérieur parfait. Bel exemplaire.


Tout concourt à faire de ce livre de photographies un livre exceptionnel. Le format tout d'abord, très grand, donne une profondeur et une intensité sans pareil aux prises de vues. Les close-up sur le sexe de la femme qui occupent près de la moitié du volume. Ces photographies ont été réalisées en macro-photo montrant ainsi jusqu'aux moindres replis de chair de ces sexes de femmes devenus quasi abstractions.

Berndt Höppner's cover does not get close to what awaits one on the inside. Wide spread legs in different locations, before Rambow gets closer and closer and even more close. In second hand bookshops the book is sometimes referred to as the "Mösenbuch" (choose your favourite four-letter word for vagina here) and it definitely is. The last pics are shot from a distance as close as a few centimeters. Fascinating, disturbing and still you have to look.


Gunter Rambow is a German graphic designer and photographer, and one of the few remaining poster designers with political edge. His posters contain caustic comments on everyday life. Rambow's use of documentary-style photography actualises the often abstract ideas behind his designs. It has become a defining feature of his work: to confront the imagery of myths and fantasy with the problems and contradictions of contemporary society. Rambow's first book publications between 1968 and 1970 were original photo books in which he participated in the 'sex wave' shortly after relaxation of the old pornography case law of the Federal Republic of Germany.



Référence : Martin Parr and Gerry Badger, The Photobook, A History, Vol. 1, p. 227.


BEL EXEMPLAIRE DE CE LIVRE RARE ET RECHERCHÉ.

Prix : 900 euros


dimanche 25 septembre 2016

Curiosa Erotica Rareté bibliographique : SEXES. QUINZE SONNETS. (vers 1940 ?). Rarissime tirage confidentiel à 28 exemplaires seulement. 15 jolies poésies érotiques.


[Anonyme]

SEXES. QUINZE SONNETS.

A Paris. Aux dépens d'un amateur. S.l.n.d. [vers 1940 ?]

1 plaquette in-4 (24 x 18,5 cm), en feuilles sous couverture imprimée en rouge et noir. 36 pages. 2 pages de table n. ch. (1 feuillet), 1 feuillet blanc. Le faux-titre est marqué uniquement SEXES en grosses lettres au centre de la page, le justificatif du tirage est au verso. Bon état. Quelques légères salissures sur la couverture et quelques légères rousseurs sporadiques dans le texte. Belle impression typographique en deux couleurs.

INCONNU A TOUS LES BIBLIOGRAPHES.

TIRAGE CONFIDENTIEL A SEULEMENT 28 EXEMPLAIRES.

La description matérielle de cette édition rarissime semble ne jamais avoir été faite et mérite d'être faite.

Il est mentionné dans le justificatif imprimé du tirage : "Tirage amical limité à vingt-cinq exemplaires numérotés de 1 à 25 auxquels s'ajoutent trois exemplaires d'auteur numérotés de I à III. Notre exemplaire est numéroté 25 à la plume. La justification du tirage est imprimée en rouge et noir (la première ligne en noir, la suivante en rouge, les deux suivantes en noir, la suivante en rouge, la dernière en noir, la mention N° en noir également. En haut et en bas du justificatif on trouve une ligne composée de petits traits verticaux juxtaposés (hauteur des petits traits : 2 mm - longueur de la ligne : 112 mm.). Le feuillet suivant le faux-titre est blanc. Le feuillet suivant est le feuillet de titre imprimé en rouge et noir et qui reprend exactement la couverture. On note un cercle rouge au centre de la page de titre et de la couverture. Au feuillet paginé 7 au recto commence le premier sonnet intitulé IMAGINATION. Le titre est imprimé en rouge ainsi que la lettrine de début (V). On retrouve en bas et en haut du feuillet la ligne composée de petits traits verticaux juxtaposés. Au verso de ce feuillet (p. 8) on notera, outre la même ligne en haut et en bas, un petit ornement de fin de sonnet composé de petits cercles rouges (vides et pleins alternés). Les Quinze Sonnets se suivent et ont été imprimés selon le même schéma décoratif, seul l'ornement de fin de sonnet varie (cercles, losanges, carrés, etc). Le dernier feuillet non chiffré comprend la table des matières avec la liste des 15 sonnets. En voici la liste : Imagination - Madrigal - Domaine de chair - L'orchidée - Jusqu'à l'âme - La quadrature du cercle - A une jeune mauresque - Au jardin charnel - Désir hypertrophique - Digitalisme - L'homme-serpent - Marins - L'offre saphique - Les inassouvis - Le coquillage. Le dernier feuillet est blanc. La couverture ne possède curieusement qu'un seul rabat au second plat. Aucune autre indication ne vient fournir la moindre indication sur l'impression de son volume et l'auteur de ces poésies érotiques. On peut voir le filigrane du papier qui est un papier vergé sorti des papeteries Vincent de Montgolfier à Tour-Clermont (Charavines) près de Rives (Isère).

Aucune des pièces en vers de ce recueil ne permet de renvoyer à un auteur connu ou à un autre recueil du même genre. Toutes les hypothèses sont permises ...

Nous donnons ci-dessous en intégralité le sonnet intitulé AU JARDIN CHARNEL (sonnet VIII) :

Laisse-moi me pencher, avide, sur ta flore.
Ta rose épanouie, ouverte jusqu'au coeur,
Combla d'ardeur ma bouche et la retente encore ...
Puisant ton suc, abeille ivre de ta liqueur,

Ma langue se promène, amante qu'on adore,
Sur ton corps, ce jardin du dieu Phallus vainqueur
Qu'un sang impétueux amplifie et colore.
Des artères en feu j'entends vibrer le choeur ;

Mais elle sent monter en elle une démence.
Son être tout entier aspire après l'immense
Et vers un infini se propose béan ...

Collant son sexe ouvert contre une cuisse nue,
S'imaginant presser la verge d'un géant,
Elle défaille enfin d'une ardeur inconnue ...

Je ne résiste pas au plaisir de vous citer encore in extenso le sonnet IX intitulé DÉSIR HYPERTROPHIQUE :

Un jour durant ils ont elle et lui forniqué,
Fait l'amour en tous sens jusqu'à rester exsangues,
S'ébattant sans répit des mains et de la langue
En d'érotiques jeux toujours plus compliqués.

Rompu, le cerveau vide et le désir tronqué,
Sur le plumard défait qui s'enfonce et qui tangue,
Ainsi qu'un orateur oubliant sa harangue,
Il reste membres las et muscles disloqués ...

La volupté me baigne ainsi qu'un flot qui monte,
A gonfler sous le rut mes papilles sont promptes ;
Ta paume m'électrise et je deviens de fer.

Un feu sans flamme tord ma chair tumultueuse :
Sous ton toucher subtil aux caresses nerveuses
Mon sperme délivré jaillit comme un geyser !

Ces deux poésies donne assez bien le ton de l'ensemble. Les beaux mots choisis, en apparence anodins jaillissent des saillies d'un ton plus naturaliste et physiologique. Ce sont des jeux des SEXES, comme le titre laissait bien entendre, dont il s'agit.

Entièrement non illustré, ce court volume laisse toute la place aux mots et à l'imagination du lecteur ou de la lectrice.

Ce petit volume mériterait les honneurs d'une réimpression bibliophilique à petit nombre, certes plus élevé cependant que les 28 seuls exemplaires alors imprimés ; et dont il ne reste, c'est plus que probable, qu'un seul ou deux ou trois exemplaires miraculeusement conservés on ne sait où désormais ...

Références : Inconnu à Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en Français entre 1920 et 1970 ; Inconnu à Pia, Les Livres de l'Enfer. Inconnu à toutes les bibliothèque érotiques consultées (Gérard Nordmann et divers)

BON EXEMPLAIRE DE CETTE RARETÉ BIBLIOGRAPHIQUE.

VENDU

mardi 20 septembre 2016

STELIO FENZO artist / Dessins originaux BD érotique italienne. COMIC-ART / BD ADULTES / FUMETTI ITALIEN : LES CORNARDS (Défilé de godes - 1991). Ensemble complet des 91 planches originales à l'encre de Chine sur bristol 23 x 15 cm environ. Une histoire qui se passe Rue du Faubourg St-Honoré à Paris ... la mecque de la mode parisienne ... (scènes gay et lesbien).


Stelio FENZO (1932 -  ), Italie.

LES CORNARDS 116. "DÉFILÉ DE GODES". 91 PLANCHES ORIGINALES.

s.d. (1991) - Version corrigée des planches pour la France.

Ensemble complet des 91 planches originales (23 x 15 cm) à l'encre de Chine sur feuilles doubles bristol 35 x 25 cm  pour la plupart (quelques planches simples). Bulles refaites pour textes français, corrections au blanc, retouches au feutre ou à l'encre. Planches prêtes pour être imprimées en France (version française adaptée).

Les dessins originaux ne sont pas signés mais sont de l'artiste de Fumetti italien Stelio Fenzo. Cette histoire mélange le tout Paris de la Rue du Faubourg St Honoré de la mode avec scènes gay, lesbien etc.



Stelio Fenzo (né à Venise le 3 septembre 1932) est un dessinateur et un scénariste italien de bande dessinée. Après avoir envisagé une carrière d'architecte, Stelio Fenzo se lance dans la bande dessinée en 1947 en rejoignant la revue l' Asso di Pische créée par Mario Faustinelli et Alberto Ongaro, à laquelle collabore notamment Hugo Pratt dont il devient l'assistant et l'ami et ou il publie sa première histoire Indocina. Il entre au Giornale illustrato en 1948 4 puis au Vittorioso en 1950. En 1952, il part en Angleterre et travaille pendant une dizaine d'années avec les maisons d'éditions Fleetway et DC Thompson, dessinant principalement des histoires sentimentales et policières. En 1962, à son retour en Italie, il reprend plusieurs séries animées par Hugo Pratt, telles que Capitaine Cormorant et Kiwi. En 1968, il se tourne vers la bande dessinée érotique, créant notamment le personnage de Jungla pour les éditions Ediperiodici, qu'il dessine jusqu'en 1971, Mario Cubbino lui succédant alors. Il fournit un nombre impressionnant d'histoires pour magazines de bandes dessinées pour adultes dont beaucoup sont adaptées en français par Elvifrance pour ses diverses publications (Contes Satyriques, Culbutant, Histoires Sanglantes, Outre-Tombe…). Parallèlement à cette activité, Stelio Fenzo collabore à compter de 1971 au magazine catholique Giornalino destiné à la jeunesse. Pour ce public, il produit de nombreuses séries dans les genres les plus variés : le western avec I raconti di Saloon, les aventures exotiques avec Amar-Singh… et adapte en bande dessinée des classiques de la littérature tels que Kim ou Le Dernier des Mohicans.


Fumetti est le nom donné en Italie à la bande dessinée. « Fumetti » signifie « petites fumées », en référence à l'aspect des bulles servant à faire parler les personnages. Les Fumetti italiens ont été popularisés en France par la maison d'édition ELVIFRANCE dans les années 70 et jusque dans les années 90.

BEL EXEMPLAIRE COMPLET DE TOUTES LES PLANCHES DE CETTE HISTOIRE.

Les exemplaires complets de toutes les planches originales d'une même histoire deviennent rarissime. La plupart ayant été lamentablement démantelés et vendus à la planche sans aucun scrupule.

RARISSIME ENSEMBLE COMPLET EN 91 PLANCHES A L'ENCRE DE CHINE.

Prix : 1.500 euros


jeudi 8 septembre 2016

Curiosa Erotica : Temple aux miroirs, Photographies d'Irina Ionesco et texte d'Alain Robbe-Grillet (1977). Bel exemplaire.


IRINA IONESCO / ROBBE-GRILLET

TEMPLE AUX MIROIRS.

Paris, Seghers éditeur, 1977

1 volume in-4 (29 x 23 cm), non paginé (environ 120 pages), cartonnage éditeur plein papier noir, jaquette imprimée argentée. Nombreuses photographies en noir et blanc. Légères rayures sur le second plat et quelques traces dû au pelliculage sur le premier plat de la jaquette, sinon bel exemplaire très frais.

ÉDITION ORIGINALE.

Il n'a pas été fait de tirage de luxe pour cette édition. Cet ouvrage n'a jamais été réimprimé.



Photographies d'Irina Ionesco et texte d'Alain Robbe-Grillet. Volume achevé d'imprimé le 20 octobre 1977.

Ce livre d'artiste fait partie des livres d'avant-garde au XXe siècle. Il contient plus de 80 photographies originales d'Irina Ionesco.

"[...] la photographe Irina Ionesco a rassemblé des nus extravagants et des portraits érotiques de sa fille et de femmes nues aux visages tristes, outrageusement maquillées, "habillées" de dentelles et de plumes, arborant des coiffures sophistiquées et d'énormes bagues de pierre précieuse - vestales énigmatiques de quelque cérémonie secrète, dans des pièces surchargées de miroirs, de fleurs, de fauteuils et de divans capitonnés, de tapis orientaux qui traduisent un renouveau manifeste de l'esthétique décadente [...]" (note de l'éditeur).

Ce livre revêt l'aspect du scandale encore très récent avec les procès entre la mère (Irina Ionesco, 85 ans et sa fille Eva (51 ans). "Tenues extravagantes, robes signées ou de dentelles faites main, colifichets, décors surchargés tenant des chambres de curiosité et de l’esthétique des années 1970, maquillage léger ou outrageant, les clichés signés Irina Ionesco sont réellement troublants. Et seraient taxés directement aujourd’hui de pornographie infantile. Simon Liberati, Prix Femina 2011 (Jayne Mansfield 1967, Grasset), rappelle qu’on ne peut juger de notre époque, crier à rebours au scandale. On ne peut dramatiser « en jouant les moralistes à froid » sans tenir compte de l’esprit de l’époque. [...] Mère et fille ont exercé « avec succès l’art du scandale et l’allégorie macabre entre 1971 et 1977 ». Pendant sept ans, une fois semaine, la mère photographiait sa fille, toute la soirée durant. « Des milliers de photographies, souvent pictorialistes, mais parfois brutalement pornographiques, sortirent de ces heures passées ensemble." (Catherine Lalonde).

"Le 27 mai 2015, la septième chambre du pôle de la cour d'appel de Paris rend un arrêt condamnant Irina Ionesco. La cour, rejetant l’argument de celle-ci fondé sur la prescription de l’action, relève qu’à supposer même qu’il ait existé, considère qu'Eva Ionesco n’a pas pu donner un consentement éclairé sur l’utilisation des photographies d'elle prises par sa mère. Écartant le débat de la qualité artistique ou non des photographies visées dans l’instance, la cour estime que les photographies sont « incontestablement attentatoires à la dignité d'Eva Ionesco ». Elle précise que « dénudée ou non, la fixation photographique de l’image sexualisée de façon malsaine, d’une très jeune enfant ou d’une toute jeune fille ne peut qu’être dégradante pour celle-ci, quelle que soit l’intention de l’auteur ou la subjectivité du public auquel elle est destinée. » En conséquence, la cour d'appel prononce une interdiction à Irina Ionesco « concernant la diffusion de toute image de sa fille sans le consentement exprès de celle-ci. Toute infraction à cette prohibition l’exposera à de nouvelles saisies et demandes d’indemnisation. […] » En résumé, la justice considère qu'Irina Ionesco est l'auteur de photos relevant de la pédopornographie et qu'elle ne peut se prévaloir d'aucune qualité artistique concernant les photos de sa fille que la justice reconnaît comme victime des abus de sa mère." (Wikipédia)

Le livre présenté ici est le témoignage de ce chaotique voyage entre art et non-art, selon la loi.

BEL EXEMPLAIRE DE CET OUVRAGE RECHERCHÉ.

Prix : 250 euros



lundi 5 septembre 2016

Sciences et sexologie : Le célèbre rapport "Kinsey" sur le comportement sexuel de la femme (1954). Edition originale française. Bel exemplaire.



Alfred C. KINSEY, Pomeroy, Martin et Gebhard

LE COMPORTEMENT SEXUEL DE LA FEMME. ("SEXUAL BEHAVIOR IN THE HUMAN FEMALE")

Paris, Amiot-Dumont, s.d. (1954)

1 fort volume in-8 (22 x 16 cm), broché, 764 pages. Couverture pleine papier maroquiné (bords passés par endroit). Papier bruni.

ÉDITION ORIGINALE FRANÇAISE.

Sexual Behavior in the Human Female a paru pour la première fois aux Etats-Unis en 1953, l'année suivante en France. Sexual Behavior in the Human Male avait paru dès 1948 aux Etats-Unis (traduit la même année en français).

Le professeur Alfred Charles Kinsey (1894 - 1956) fonde au sein de l'Université de l'Indiana à Bloomington, un Institute for Sex ResearchInstitut pour la recherche sur le sexe »), rebaptisé plus tard Kinsey Institute for Research in Sex, Gender and Reproduction (appelé couramment Kinsey Institute). Les enquêtes menées par Alfred Kinsey au tournant des années 1950 auront entre autres permis de constater qu'homosexualité et hétérosexualité ne sont pas des orientations sexuelles et amoureuses mutuellement exclusives. Elles constituent plutôt deux pôles distinctifs ou complémentaires d'un même continuum sexuel humain. À partir de deux études effectuées sur le comportement sexuel des Américains auprès de quelque 5 300 hommes en 1948 et de 8 000 femmes en 1953, Kinsey établit une échelle portant sur la diversité des orientations sexuelles. Cette échelle, graduée (de 0 à 6) entre hétérosexualité et homosexualité, se proposait d'évaluer les individus à partir de leurs diverses expériences et réactions psychologiques. Ce schéma démontra clairement toute la diversité des orientations sexuelles au sein d'une population donnée. Finalement, toujours selon Kinsey, l'être humain porte en lui une composante, à la fois et tour à tour, soit hétérosexuelle ou homosexuelle lesquelles s’aménageront diversement d’une personne à l’autre selon les circonstances particulières de son vécu. Partant on ne peut donc finalement établir de catégories sexuelles parfaitement définies ou « tranchées au couteau », d'autant plus qu'à l’acte sexuel viendront s'ajouter les traits personnels de sensibilité et de l'affectivité qui complexifieront davantage les comportements de chaque individu.

« Alfred Kinsey devient le grand-prêtre de la sexologie. Aux États-Unis et en Grande- Bretagne, son rapport fera autorité pendant plus de quarante ans. Jusqu'à cette biographie iconoclaste de James Jones, publiée en novembre 1997, qui révèle le jardin secret du « bon » Alfred Kinsey. Car derrière le « Dr Jekyll » se cache un « Mr. Hyde »: un homosexuel sadomasochiste cohabite avec le scientifique respecté, travailleur infatigable, bon père, bon époux. » (Laurent Zecchini).

« Kinsey présume qu’il y a une sorte de signification fondamentale de l’homosexualité dans le fait que quelqu’un qui est pour l’essentiel hétérosexuel, mais qui a eu une expérience homosexuelle, est en réalité homosexuel, ce qui me paraît très contestable… Il a sélectionné des gens qui étaient prêts à parler du sexe selon leurs propres attirances sexuelles. L’un des principaux résultats de son rapport a été de normaliser des attitudes sexuelles très variées. Ce faisant, il a donné une sorte de permission générale faisant disparaître réticences et tabous… » (Edward Laumann)

BEL EXEMPLAIRE.

Prix : 150 euros

vendredi 2 septembre 2016

Bibliophilie Curiosa : Tetsu (caricatures érotiques) : Dessins [queue] des que [cul] des Q. 24 planches érotico-satiriques. Tirage à 275 exemplaires. Rare.



[TETSU]

DESSINS [QUEUE] DES QUE [CUL] DES Q.

Sans lieu, ni date [vers 1960]

Portfolio in-4 (24,5 x 20,5 cm), en feuilles, sous chemise à lacet (papier rouge, doublure de papier noir), non titré. 24 planches + 1 planche de titre + 1 planche de justification de tirage. Quelques frottements et légères usures à la chemise.

TIRAGE A 275 EXEMPLAIRES.




Recueil de 24 dessins publiés par Tetsu au début des années 60. Les affres des vieux culs et des vieilles queues ...

" [Tetsu] s'est approprié une optique glauque, molle, malsaine et visqueuse que l'on peut désigner comme une propriété strictement personnelle. Car, ni Dubout, ni Aldebert ne possèdent son dépouillement, son sens de la morne plaisanterie ni surtout son intuition d'un absurde quotidien complètement grisâtre, délavé et pourtant percutant." (Jacques Sternberg).




Tetsu a donné plusieurs portfolio érotiques ; celui-ci est sans conteste le plus rare. Roger Testu, dit Tetsu (1913-2008), est un peintre venu au dessin d'humour. Son premier dessin parait dans Noir et Blanc en 1951. Très vite, il collabore aux principaux magazines de presse comme France Dimanche, Ici Paris, Jour de France, Le Figaro Magazine, Lui ou VSD. Son ironie grinçante renvoie une image cruelle de l'existence humaine. Auteur de plusieurs recueils de dessins, plusieurs expositions lui sont consacrées en France et en Belgique. Il a obtenu le prix Carrisey en 1955 et le prix de l'Humour noir Grandville en 1964. Il est mort le 2 février 2008 à l'âge de 94 ans.

Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°1379.


TRÈS BON EXEMPLAIRE.

Prix : 500 euros


Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails