vendredi 1 juillet 2016

Bibliophilie & Orientalisme : Les Robaïyat d'Omar Khayyâm illustrés par Génia Minache (1957). 1 des 475 exemplaires accompagné du dessin original du frontispice et de l'épreuve d'un hors-texte signée par l'artiste. Superbe exemplaire.



Frontispice gravé et tiré en couleurs.


OMAR KHAYYÂM - Génia MINACHE illustratrice

LES ROBAÏYAT traduits du persan par Franz Toussaint. Illustrations de Génia Minache.

Marcel Lubineau, éditeur, Paris, 1957

1 volume in-4 (28 x 20 cm), en feuilles, sous couverture imprimée (illustration en couleurs sur le premier plat), titre au dos imprimé en long en noir, 152-(2) pages, 16 superbes compositions hors-texte en couleurs, 1 vignette en couleurs pour la couverture, 1 petite vignette de titre, 1 vignette d'en-tête, 1 vignette en fin d'ouvrage. Emboîtage éditeur. Très bon état, proche du neuf.



TIRAGE A 575 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, 1 DES 475 EXEMPLAIRES SUR PAPIER VÉLIN PUR FIL DE RIVES.

ON JOINT :

- DESSIN ORIGINAL QUI A SERVI POUR LE FRONTISPICE DE L'OUVRAGE (23,3 x 17 cm, contrecollée sur carton fort, marges recoupées). Parfait état. Dessin original à l'encre de Chine, lavis d'or et rehauts de blanc, signé en bas à droite. Voir photo.

- ÉPREUVE D'UN HORS TEXTE EN COULEURS SIGNÉ PAR GÉNIA MINACHE.



Cette édition a été achevée d'imprimer le 15 novembre 1957 par Pierre Bouchet. Les illustrations de Génia Minache ont été interprétées en gravure sur bois par Pierre-Jean Mathan.

Génia Minache (1907-1972), née Evgenia Semenovna HADJI-MINACHE à Saint-Petersbourg. Elle est morte à Paris. Après la révolution russe Génia Minache évacue avec l'armée blanche à Constantinople. Sa famille s'installe à Prague, puis à Paris. Dans les années 30, elle étudie à Paris à l’École Nationale des Arts Décoratifs. Durant ses études elle se lie avec les peintre A. Auxente et M. Riabouchinsky. En 1934 elle expose avec A. Auxente à la galerie Berheim. Elle expose en 1936 à la galerie Zak à l'exposition des artistes russes. Sa première exposition personnelle date de 1949 à la galerie J. Allard. Mme Hadji Minache, dont les œuvres, "Les danseuses d’Iran" ou "L’archet", semblent empreintes d’un exotisme propre aux peintres orientalistes européens du XIXème siècle. Dans les années 60, elle participe activement aux ventes de charité au profit de la "Maison pour enfants russes" de Montgeron, près de Paris. Quelques mois après sa mort, ses tableaux ont été dispersés à la salle des ventes Drouot à Paris. Génia Minache est surtout connue comme illustratrice de livres. On lui doit entre autres : La religieuse, Les bijoux indiscrets édité en 1969-1970 chez A. Vial. Le Kama-Sutra en 1960. Les Robaïyat de Omar Khayym en 1957. Les Chansons de Bilitis aux Propylées en 1947, etc.



Dessin original du frontispice,
encre de Chine, lavis d'or et rehauts de blanc,
signé en bas à droite


"Omar Ibn Ibrahim Al Khayyâm naquit dans le Khorossan', près de la ville de Nichapour, vers l'an 1040 de l'ère chrétienne [...] Khayyâm put s'adonner à l'étude des mathématiques et de l'astronomie, qui l'attiraient. Quelques années après, il était le plus célèbre savant de son époque. Il composa divers ouvrages scientifiques, une Méthode pour l'extraction des racines carrées et cubiques, une Démonstration de problèmes d'algèbre et un Traité sur quelques difficultés des définitions d'Euclide. [...] Comme directeur de l'Observatoire de Merv, en 1074, il entreprit et réalisa la réforme du calendrier musulman. [...] Il mourut à Nichapour, âgé de 85 ans. [...] Omar Khayyâm s'est immortalisé par 200 quatrains qu'il a négligemment jetés à la postérité. [...] Khayyâm est un désespéré qui se masque d'un sourire, dès qu'un sanglot l'étrangle. Cette sérénité douloureuse, il ne l'a pas conquise sans efforts, sans blessures. Durant toute son existence, il a cherché la vérité, dans la science, dans la philosophie, dans les plaisirs de la vie. [...]" (extrait de la préface de Franz Toussaint).

On retiendra ce quatrain : 

Le vaste monde : un grain de poussière dans l'espace. Toute la science des hommes : des mots. Les peuples, les bêtes et les fleurs des sept climats : des ombres. Le résultat de ta méditation perpétuelle : rien.

Des pensées profondes qui font encore écho aujourd'hui plus près de mille ans plus tard :

Sur la Terre bariolée, chemine quelqu'un qui n'est ni musulman, ni infidèle, ni riche, ni pauvre. Il ne vénère ni Allah, ni les lois. Il ne croit pas à la vérité. Il n'affirme jamais rien. Sur la Terre bariolée, quel est cet homme brave et triste ?

"Son courage est remarquable. Au mépris du jugement de ses contemporains fanatiques et intolérants, il ose douter de tout ce que l'on vénère autour de lui. Il ose proclamer l'inanité des dogmes religieux et des connaissances humaines." (extrait de la préface).

Dans ces quatrains sont vénérés à tour de rôle : la sagesse, l'amour, les femmes, le vin, la jouissance, les plaisirs, la vie !

L'illustration de Génia Minache, d'un érotisme délicat, apporte à ce texte un luxe esthétique proche du merveilleux.

TRÈS BEL EXEMPLAIRE AVEC LE DESSIN ORIGINAL DU FRONTISPICE SIGNÉ PAR L'ARTISTE.

Prix : 950 euros


Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails