lundi 27 juin 2016

Bibliophilie Curiosa : Les Chansons secrètes de Bilitis par Pierre Louÿs (1938). 1 des 24 exemplaires sur Japon à la forme avec suite. Rare.


LOUYS, Pierre - BÉCAT, Paul-Emile, illustrateur

LES CHANSONS SECRÈTES DE BILITIS. Avant-propos de G.-C. Serrière. Gravures originales de Paul-Emile Bécat.

Cher Marcel Lubineau, Paris, 1938

1 volume in-4 (29 x 23 cm) en feuilles sous couverture rempliée imprimée en rouge et noir (premier plat), 111-(1) pages, 1 frontispice pleine page et 23 eaux-fortes en couleurs à 3/4 de page. On joint 1 volume de même format contenant 22 sur 23 eaux-fortes avec remarques, 1 fac-similé d'autographe et 1 gravure signée et titrée par l'artiste (tirée sur papier vélin d'Arches à la forme). Très bel état des 2 volumes. Emboîtage éditeur avec dos de parchemin doré en bel état, plats frottés, quelques usures.

TIRAGE A 450 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, 1 DES 24 EXEMPLAIRES SUR JAPON IMPÉRIAL A LA FORME.

Attention ! Il manque à notre exemplaire le cuivre original, le dessin original, une figure de la suite avec remarque et la planche supplémentaire. Il a été ajouté un tirage signé par l'artiste qui n'est pas annoncé.



Ce volume contient des Poésies érotiques apocryphes de Bilitis prétendument traduites du grec. Pierre Louÿs donna une édition des Chansons de Bilitis en 1894. Cette supercherie littéraire eut un complément fort libre de chansons qui n'avaient alors pas été publiées : ce sont ces Chansons secrètes publiées pour la premières fois après le décès de Pierre Louÿs en 1933.



« Ah! que je t’aime Mnasidika, plus que le souvenir de ma vie. Je t’aime parce que tu as une vulve brûlante, et une bouche infatigable pour le baiser que je veux. Ouvre tes genoux: Je te couvre. Donne-moi tes lèvres et ta langue. Crispe tes dix doigts sur mes fesses. Foule tes seins contre mes seins. M’y voici; Nos vulves s’appliquent et se froissent et se heurtent. Étreins-moi comme je t’éteins! Elles clapotent, entends-tu? Mnasidika, nos jouissances se mêlent! Je suis ton amant! Je te possède ! Ah ! Si j’étais fille de Kypris, sans doute elle me donnerait la virilité, et nos tentatives acharnées ne seraient pas jeux de petits enfants. » (extrait)



SUPERBE OUVRAGE ILLUSTRÉ PAR P.-E. BÉCAT.

RARE TIRAGE SUR JAPON.

Prix : 650 euros



Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails