mercredi 20 janvier 2016

Bibliophilie Curiosa Exemplaire unique : Le Portier des Chartreux, ou l'Histoire de Saturnin par lui-même, par Gervaise de La Touche. Edition clandestine de 1954 enrichie de 7 très belles aquarelles originales érotiques et anticléricales. Reliure de création moderne pleine chevrette blanche.


[Jean-charles GERVAISE DE LA TOUCHE]

LE PORTIER DES CHARTREUX.

1954, s.l.n.n. (achevé d'imprimer le 30 janvier 1954)

1 volumes in-4 (24,5 x 19,5 cm) de 197-(1) pages, avec 7 aquarelles originales érotiques.

Reliure moderne pleine chevrette blanche, dos lisse muet, premier plat avec grande aquarelle originale (15,5 x 12 cm) incrustée au centre, doublures et gardes de parchemin huilé teinté veiné rouge sang, doubles gardes de papier vergé gris, tranchefiles tricolores brodés main, couvertures et dos du brochage conservés, relié sur brochure (reliure signée ELSA RAMBOUR, 2015).

ÉDITION CLANDESTINE IMPRIMÉE A 250 EXEMPLAIRES SEULEMENT.

Tous les exemplaires sont numérotés au composteur et imprimés sur le même papier (papier d'Alfa ?).




EXEMPLAIRE UNIQUE ENRICHI DE 7 TRÈS BELLES AQUARELLES ORIGINALES ÉROTIQUES ANTICLÉRICALES.

Ces aquarelles de très belle facture, restées anonymes mais d'une belle main artiste des années 1935-1945 (?), de dimensions 15,5 x 12 cm à 16 x 12,5 cm environ, ont été réenmargées sur papier vergé antique, l'aquarelle incrustée sur le premier plat de la reliure est sagement dissimulées des regards indiscrets grâce à un étui coulissant fait sur mesure.

Dom Bougre, ou ici Saturnin, désignerait l'abbé Desfontaines et ses aventures lubriques. “Je suis le fruit de l’incontinence des révérends pères célestins de la ville de R…” Devenu “portier des chartreux”, Saturnin raconte ici – à des fins édifiantes – les aventures rocambolesques, libertines et licencieuses qui remplirent son existence de moine débauché. Dénonciation sur le mode ludique de la luxure du clergé au XVIIIe siècle, ce roman érotique – un des classiques du genre – est avant tout un roman d’initiation au plaisir qui avance, en plein siècle des Lumières, l’idée même d’une liaison étroite entre bonheur et libre expression de la sexualité. Mais par-delà les intentions philosophiques ou moralisantes, c’est l’alacrité du ton, la vivacité des scènes, la fausse naïveté du style et une fascination jubilatoire face au mystère du plaisir qui donnent à ce roman – dont l’auteur n’est pas sûrement identifié – sa force et son pouvoir d’évocation.




Le Portier des Chartreux fait figure de référence chez Michel Foucault dans La Volonté de savoir, introduction à son Histoire de la sexualité. Ce roman libertin, anonyme, relate le parcours d'un jeune homme, fruit d'amours orgiaques entre moines et moniales. Dom Bougre - ainsi se nomme-t-il, entrera dans les ordres: "J'entre dans une nouvelle carrière. Destiné par ma naissance à augmenter le nombre de ces pourceaux sacrés que la piété des fidèles nourrit dans l'abondance, j'avais reçu de la Nature les plus heureuses dispositions pour cet état, et l'expérience avait déjà commencé à perfectionner ses présents." Ces dispositions naturelles auxquelles Dom Bougre fait référence sont celles qui déterminent l'essence même du moine: "Quelles foules de caractères odieux n'aurais-je pas à tracer si je voulais vous peindre ceux de tous les moines! Change-t-on d'inclination pour changer d'habit? Non, le buveur est toujours ivrogne, le voleur est toujours voleur, l'impudent toujours impudent et le fouteur est toujours fouteur."

Le Portier des Chartreux est l'incarnation érotique de la pensée libre de la moitié du XVIIIe siècle. A l'image de ce récit irrévérencieux, voici la dédicace du livre: "Au Sieur Sartine ; qui, sous le titre spécieux de lieutenant de police, est la quintessence de la Méchanceté, que l'Enfer vomit sur la Terre et le vrai Bourreau des Libraires."

Références : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1650 et 1880, n°2242.




SUPERBE EXEMPLAIRE UNIQUE.

Prix : 2.200 euros



Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails