jeudi 26 novembre 2015

Curiosa : Épices. Réflexions sur quelques à côtés de l'amour destinées à des personnes expérimentées. Suite des 24 illustrations érotiques avec remarques.



ANONYME - André COLLOT, illustrateur (attribué à) ou à Georges HOFFMAN (pseudonyme SANTIPPA).


[ÉPICES. RÉFLEXIONS sur quelques à-côtés de l'amour destinées à des personnes expérimentées. Illustrées de vingt-quatre planches hors-texte.]

SUITE SEULE DES 24 ILLUSTRATIONS LIBRES AVEC REMARQUES IMPRIMÉES SUR BFK RIVES.



[TIRAGE A 110 EXEMPLAIRES SUR BFK RIVES ??]

Edité pour un groupe de bibliophiles. Sans date, sans nom, sans lieu. [vers 1955]

[ÉDITION CLANDESTINE RÉSERVÉE AUX BIBLIOPHILES SOUSCRIPTEURS.


Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement entre 1920 et 1970, n°1491.

Dutel n'indique aucun nom d'artiste pour cette amusante série de compositions au trait, qui se situe à mi-chemin entre délires sexuels et humour cocasse (on est tenté d'attribuer à André Collot cette illustration, de nombreuses similitudes sont assez significatives). Certains attribuent cette suite à Santippa alias Georges Hoffman.

12 feuillets libres avec 2 illustrations par feuille - conservées sous chemise cartonnée de l'époque à lacet. Suite complète.



Tout l'intérêt de cette suite réside dans les nombreuses remarques libres qui entourent le dessin central de chaque composition principale. En tous points réjouissant.

VENDU



mardi 24 novembre 2015

Curiosa & Bibliophilie : La Luciade ou l’Âne de Lucius de Patras, avec le texte grec revue sur plusieurs manuscrits par Paul-Louis Courier. Edition originale de cette traduction. Bien complet des 2 figures libres. Rare.


LUCIEN - Paul-Louis COURIER, traducteur

LA LUCIADE OU L’ÂNE de Lucius de Patras, avec le texte grec revu sur plusieurs manuscrits.

A Paris, de l'imprimerie de A. Bobée, 1818

1 volume petit in-8 (18 x 11 cm), XXII-(1)-321 pages. 1 frontispice gravé, 9 figures hors-texte gravées sur acier dont 2 figures libres.

Reliure légèrement postérieure (vers 1840) pleine toile chagrin rouge, dos lisse orné en long de fers dorés rocaille, Quelques légères usures, dos marqué au milieu, charnières fragiles. Intérieur frais. Petite perforation réparée dans le faux-titre (loin du texte). Bon exemplaire.

ÉDITION ORIGINALE DE LA TRADUCTION DE PAUL-LOUIS COURIER.

Cette édition n'est pas illustrée à l'origine. Cette suite de gravures (dont 2 gravures très libres) a certainement été jointe aux exemplaires restant en vente dans les années 1820 à 1830. On ne sait pas qui est l'auteur de ces estampes. Dans notre exemplaire la page 27 est bien présente et imprimée en plus petit caractère avec un interlignage plus serré (la première figure libre se trouve placée en regard). La seconde figure libre est placée en regard de la page 151. Les 2 figures libres ayant été censurées manquent à la plupart des exemplaires. Exemplaire bien complet du feuillet d'errata.

Le texte de l’Âne se termine à la page 167. Les pages suivantes jusqu'à la fin sont des notes érudites à propos des 7 manuscrits qui ont servi à Paul-Louis Courier pour sa traduction. Edition bilingue (texte en grec à gauche).

"La métamorphose, réelle ou métaphorique, de l’homme en âne, tel est le fil conducteur de ce parcours à travers diverses réécritures d’un texte perdu de Lucius de Patras, connu grâce au récit de Lucien de Samosate et au roman d’Apulée. Que l’âne soit le spectateur des âneries humaines ou lui-même la cible des railleries de l’auteur, la métamorphose, dans ces nouveaux « ânes d’or », ne s’effectue pas à la gloire de l’homme." (Brigitte Urbani)

Référence : L'exemplaire numérisé à la Bibliothèque de Toronto (Canada) ne possède pas les 2 gravures libres. Ref. AHK-3031.

BON EXEMPLAIRE DE CETTE EDITION RARE COMPLÈTE DES 2 FIGURES LIBRES.

VENDU - Prix : 650 euros



dimanche 22 novembre 2015

Curiosa : Les Filles de Loth et autres poésies érotiques (L'Examen de Flora - L'Ode à Priape - Le Compendium Érotique - Le Chapitre des Cordeliers - La Morpionéïde - La Femme à Barbe (de Guy de Maupassant). Mais également : La Madelon - Le Théâtre Erotique de Joseph Prudhomme (La Grisette et l'Etudiant et Les deux Gougnottes). Illustrations attribuées à André Collot (?) coloriées à la main au crayon de couleurs. Rare. Complet.


COLLECTIF [MAUPASSANT - PIRON - PRUDHOMME - etc.]

LES FILLES DE LOTH et autres poèmes érotiques recueillis par le Vidame de Bozegy.

A Sodome, imprimerie de la Genèse, 1933

1 volume in-4 (28,5 x 19 cm), broché, 257 pages. 12 illustrations volantes en couleurs. Couverture imprimée en or sur papie texturé, légèrement salie, intérieur très frais. 



ÉDITION ORIGINALE DE CE RECUEIL DE POÉSIES ÉROTIQUES CÉLÈBRES.

Cet ouvrage n'a pas été mis dans le commerce et était réservé aux seuls souscripteurs.

IMPRIMÉ A 500 EXEMPLAIRES SUR VERGÉ ALFA DE LUXE A LA FORME.

BIEN COMPLET DES 12 GRAVURES COLORIÉES A LA MAIN.



Ce volume d'anthologie érotique contient : Les Filles de Loth - L'Examen de Flora - L'Ode à Priape - Le Compendium Erotique - Le Chapitre des Cordeliers - La Morpionéïde - La Femme à Barbe (de Guy de Maupassant). Mais également : La Madelon - Le Théâtre Erotique de Joseph Prudhomme (La Grisette et l'Etudiant et Les deux Gougnottes).

Il est précisé dans la préface que les illustrations ont été dessinées par le même artiste qui illustra La Trilogie érotique de Verlaine (parue chez le même et par le même en 1931). On trouve cet ouvrage sous deux couvertures différentes. Certains attribuent ces gravures libres à André Collot (il est vrai que la gravure intitulée "Le Matelot" trahi fortement le crayon érotico-burlesque de Collot). Les illustrations semblent cependant sorties de plusieurs mains.



Les illustrations ont été coloriées à la main au crayon de couleurs à l'époque (vérifié).

Jean-Paul Dutel se trompe lorsqu'il écrit qu'il existe une édition similaire avec une couverture imprimée en bleu dans une typographie différente, et dont les illustrations presque identiques sont exécutées d'après des dessins au crayon. Notre exemplaire, avec la couverture grise, contient la suite avec illustrations coloriées à la main au crayon. La page de titre des deux sortes d'exemplaires est identique dans les deux cas. Nous croyons plutôt à un changement de couverture en cours de tirage ou à une nouvelle couverture pour remise en circulation (vente) des exemplaires non souscrits (ce qui devait arriver malgré ce qui est annoncé à la justification).

Référence : Dutel, Dictionnaire des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°1575.



TRÈS BON EXEMPLAIRE DE CE CHOIX DE POÉSIES ÉROTIQUES DES PLUS DÉBRIDÉES.

TRÈS BELLE ILLUSTRATION.

Prix : 600 euros



samedi 21 novembre 2015

Curiosa & Bibliophilie : Justine ou les Infortunes de la vertu par le marquis de Sade (1947), illustré par Lilian Gourari. Tirage à 300 exemplaires. Jolie édition de ce célèbre texte érotique.

 

MARQUIS DE SADE (Donatien Alphonse François)

LES INFORTUNES DE LA VERTU. Illustrations de Lilian Gourari [pseudonyme ?].

Éditions du Globe, Paris, 1947

1 volume in-4 (24 x 19,5 cm), en feuilles, sous couverture imprimée. 324-(1) pages. 21 illustrations hors-texte en noir et 35 lettrines en noir par Lilian Gourari. Emboîtage de l'éditeur. Très bon état. Le dos de la couverture est légèrement insolé.

TIRAGE A  300 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI 1 DES 244 EXEMPLAIRES SUR VÉLIN TEINTÉ AVEC L’ÉTAT DÉFINITIF DES ILLUSTRATIONS.

Il a été tiré en sus quelques exemplaires réservés aux collaborateurs.



Les Infortunes de la vertu est un conte philosophique du marquis de Sade, écrit en 1787. L'ouvrage est écrit entre le 23 juin et le 8 juillet 1787, alors que Sade est emprisonné dans la tour de la Liberté à la Bastille. Justine ou les Malheurs de la vertu, publiée en 1791, est la seconde version de cette histoire, qui sera elle-même suivie d'une troisième version, La Nouvelle Justine ou les Malheurs de la vertu, publiée en 1799. Le prénom de l'héroïne, Justine, est celui qui avait été donné à Catherine Trillet, domestique au château de La Coste en 1776. Le manuscrit des Infortunes de la vertu a été mis au jour en 1909 par Guillaume Apollinaire et a été publié pour la première fois en 1930



"L’ordre fut presque aussitôt exécuté que donné, on me mit un mouchoir sur la bouche, on me fit embrasser étroitement l’arbre, et on m’y garrotta par les épaules et par les jambes, laissant le reste du corps sans liens, pour que rien ne pût le garantir des coups qu’il allait recevoir. Le marquis, étonnamment agité, s’empara d’un nerf de boeuf ; avant de frapper, le cruel voulut observer ma contenance ; on eût dit qu’il repaissait ses yeux et de mes larmes et des caractères de douleur ou d’effroi qui s’imprégnaient sur ma physionomie... Alors il passa derrière moi à environ trois pieds de distance et je me sentis à l’instant frappée de toutes les forces qu’il était possible d’y mettre, depuis le milieu du dos jusqu’au gras des jambes. Mon bourreau s’arrêta une minute, il toucha brutalement de ses mains toutes les parties qu’il venait de meurtrir... Je ne sais ce qu’il dit bas à un de ses satellites, mais dans l’instant on me couvrit la tête d’un mouchoir qui ne me laissa plus le pouvoir d’observer aucun de leurs mouvements, il s’en fit pourtant plusieurs derrière moi avant la reprise des nouvelles scènes sanglantes où j’étais encore destinée. Oui bien, c’est cela , dit le marquis avant de refrapper, et à peine cette parole où je ne comprenais rien fut- elle prononcée, que les coups commencèrent avec plus de violence ; il se fit encore une suspension, les mains se reportèrent une seconde fois sur les parties lacérées, on se parla bas encore... Un des jeunes gens dit haut : Ne suis-je pas mieux ainsi ? ... et ces nouvelles paroles également incompréhensibles pour moi, auxquelles le marquis répondit seulement : Plus près, plus près , furent suivies d’une troisième attaque encore plus vive que les autres, et pendant laquelle Bressac dit à deux ou trois reprises consécutives ces mots, enlacés de jurements affreux : Allez donc, allez donc tous les deux, ne voyez-vous pas bien que je veux la faire mourir de ma main sur la place ? Ces mots prononcés par des gradations toujours plus fortes terminèrent cette insigne boucherie, on se parla encore quelques minutes bas, j’entendis de nouveaux mouvements, et je sentis mes liens se détacher. Alors mon sang dont je vois le gazon couvert m’apprit l’état dans lequel je devais être ; le marquis était seul, ses aides avaient disparu... – Eh bien, catin, me dit-il en m’observant avec cette espèce de dégoût qui suit le délire des passions, trouves-tu que la vertu te coûte un peu cher, et deux mille écus de pension ne valaient-ils pas bien cent coups de nerf de bœuf ?..." (extrait)



L'illustration profuse par Lilian Gourari sert parfaitement le texte du divin marquis. Les compositions, très fouillées, ne sont pas toutes libres, mais de l'ensemble des scènes mises en images se dégage une ambiance indéniablement Sadienne. L’œuvre graphique de Lilian Gourari reste difficile à historier. A bien chercher, on ne trouve d'ailleurs que cet ouvrage dans sa bibliographie d'illustrateur de l'après-guerre. Qui pouvait bien être Lilian Gourari ? Nous n'en savons strictement rien. Le néant de son parcours d'artiste-illustrateur d'un unique livre pourrait laisser supposer un pseudonyme cachant le nom d'un artiste renommé. Illustrer le marquis de Sade en 1945-1947 n'est sans doute pas encore chose facile à avouer publiquement. Son trait est fin et assuré. Il reste à identifier celui qui se cache derrière ce nom. Les gravures, qui semblent être des lithographies reproduites par la photogravure, sont toutes datées dans la planche "L. GOURARI 45" (1945).



BEL EXEMPLAIRE, TEL QUE PARU.

Prix : 600 euros

vendredi 20 novembre 2015

Bibliophilie & Orientalisme : Les Robaïyat d'Omar Khayyâm illustrés par Génia Minache (1957). 1 des 25 exemplaires de tête avec une superbe gouache originale (dessin et suites). Rare. Superbe ouvrage.




OMAR KHAYYÂM - Génia MINACHE illustratrice

LES ROBAÏYAT traduits du persan par Franz Toussaint. Illustrations de Génia Minache.

Marcel Lubineau, éditeur, Paris, 1957

1 volume in-4 (28 x 20 cm), en feuilles, sous couverture imprimée (illustration en couleurs sur le premier plat), titre au dos imprimé en long en noir, 152-(2) pages, 16 superbes compositions hors-texte en couleurs, 1 vignette en couleurs pour la couverture, 1 petite vignette de titre, 1 vignette d'en-tête, 1 vignette en fin d'ouvrage. Emboîtage éditeur. Très bon état, proche du neuf.




TIRAGE A 575 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, 1 DES 25 EXEMPLAIRES DE TÊTE SUR PAPIER VÉLIN PUR FIL DE RIVES AVEC :

- 1 GOUACHE ORIGINALE SIGNÉE D'UN HORS-TEXTE 26,5 X 18 CM SUR VÉLIN VÉRITABLE.
- 1 DESSIN ORIGINAL SIGNÉ (ENCRE DE CHINE).
- 1 SUITE DES ILLUSTRATIONS AU TRAIT (21 PLANCHES EN NOIR).
- 1 COMPOSITION EN COULEURS HORS-TEXTE REFUSÉE.
- 1 SUITE DE LA DÉCOMPOSITION D'UN HORS-TEXTE (9 PLANCHES).
- 1 SUITE EN CAMAÏEU DE TOUTES LES ILLUSTRATIONS (21 PLANCHES).




Cette édition a été achevée d'imprimer le 15 novembre 1957 par Pierre Bouchet. Les illustrations de Génia Minache ont été interprétées en gravure sur bois par Pierre-Jean Mathan.

Génia Minache (1907-1972), née Evgenia Semenovna HADJI-MINACHE à Saint-Petersbourg. Elle est morte à Paris. Après la révolution russe Génia Minache évacue avec l'armée blanche à Constantinople. Sa famille s'installe à Prague, puis à Paris. Dans les années 30, elle étudie à Paris à l’École Nationale des Arts Décoratifs. Durant ses études elle se lie avec les peintre A. Auxente et M. Riabouchinsky. En 1934 elle expose avec A. Auxente à la galerie Berheim. Elle expose en 1936 à la galerie Zak à l'exposition des artistes russes. Sa première exposition personnelle date de 1949 à la galerie J. Allard. Mme Hadji Minache, dont les œuvres, "Les danseuses d’Iran" ou "L’archet", semblent empreintes d’un exotisme propre aux peintres orientalistes européens du XIXème siècle. Dans les années 60, elle participe activement aux ventes de charité au profit de la "Maison pour enfants russes" de Montgeron, près de Paris. Quelques mois après sa mort, ses tableaux ont été dispersés à la salle des ventes Drouot à Paris. Génia Minache est surtout connue comme illustratrice de livres. On lui doit entre autres : La religieuse, Les bijoux indiscrets édité en 1969-1970 chez A. Vial. Le Kama-Sutra en 1960. Les Robaïyat de Omar Khayym en 1957. Les Chansons de Bilitis aux Propylées en 1947, etc.

"Omar Ibn Ibrahim Al Khayyâm naquit dans le Khorossan', près de la ville de Nichapour, vers l'an 1040 de l'ère chrétienne [...] Khayyâm put s'adonner à l'étude des mathématiques et de l'astronomie, qui l'attiraient. Quelques années après, il était le plus célèbre savant de son époque. Il composa divers ouvrages scientifiques, une Méthode pour l'extraction des racines carrées et cubiques, une Démonstration de problèmes d'algèbre et un Traité sur quelques difficultés des définitions d'Euclide. [...] Comme directeur de l'Observatoire de Merv, en 1074, il entreprit et réalisa la réforme du calendrier musulman. [...] Il mourut à Nichapour, âgé de 85 ans. [...] Omar Khayyâm s'est immortalisé par 200 quatrains qu'il a négligemment jetés à la postérité. [...] Khayyâm est un désespéré qui se masque d'un sourire, dès qu'un sanglot l'étrangle. Cette sérénité douloureuse, il ne l'a pas conquise sans efforts, sans blessures. Durant toute son existence, il a cherché la vérité, dans la science, dans la philosophie, dans les plaisirs de la vie. [...]" (extrait de la préface de Franz Toussaint).

On retiendra ce quatrain : 

Le vaste monde : un grain de poussière dans l'espace. Toute la science des hommes : des mots. Les peuples, les bêtes et les fleurs des sept climats : des ombres. Le résultat de ta méditation perpétuelle : rien.

Des pensées profondes qui font encore écho aujourd'hui plus près de mille ans plus tard :

Sur la Terre bariolée, chemine quelqu'un qui n'est ni musulman, ni infidèle, ni riche, ni pauvre. Il ne vénère ni Allah, ni les lois. Il ne croit pas à la vérité. Il n'affirme jamais rien. Sur la Terre bariolée, quel est cet homme brave et triste ?

"Son courage est remarquable. Au mépris du jugement de ses contemporains fanatiques et intolérants, il ose douter de tout ce que l'on vénère autour de lui. Il ose proclamer l'inanité des dogmes religieux et des connaissances humaines." (extrait de la préface).

Dans ces quatrains sont vénérés à tour de rôle : la sagesse, l'amour, les femmes, le vin, la jouissance, les plaisirs, la vie !

L'illustration de Génia Minache, d'un érotisme délicat, apporte à ce texte un luxe esthétique proche du merveilleux.

TRÈS BEL EXEMPLAIRE DU TIRAGE LE PLUS RARE AVEC DESSINS ET SUITES.

VENDU - Prix : 1.400 euros


mardi 17 novembre 2015

Bibliophilie Curiosa & Erotica : Trois filles de leur mère par Pierre Louÿs, illustrées par Jean Berque (1945). Bel exemplaire en reliure de l'époque. Rare.



P. L. [Pierre LOUYS]

TROIS FILLES DE LEUR MÈRE.

A l’enseigne du chat pour chat, MDCCCXCVII, imprimé aux dépens d'un amateur [vers 1945]

1 volume in-4 (29 x 22,5 cm), 193 pages, avec 15 pointes sèches en couleurs (sur 16). Couverture imprimée.

Reliure de l'époque demi-chagrin marron à coins, dos à faux-nerfs, titre doré, fer doré spécial (femme nue). Très bel exemplaire, sobrement mais bien relié. Parfait état.



TIRAGE A PETIT NOMBRE NUMÉROTÉ.

15 CUIVRES EN COULEURS PAR JEAN BERQUE.

Le nombre total d'exemplaires n'est pas indiqué. Notre exemplaire porte le n°369 imprimé. Tirage probable à 500 exemplaires. Imprimé sur beau papier vélin de Lana (papier fort blanc).

Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°2523 (qui annonce 16 gravures) ; Pia, Les Livres de l'Enfer, 1449 ; Catalogue de Patrick Chatelin et Docteur Jean-Paul Fontaine : Jean Berque (1896-1954), illustrateur, Reims, Le Bibliophile Rémois, 1992.



Trois filles de leur mère a été publié pour la première fois en 1926. Louys écrivait en guise d'avis à la lectrice : Ce petit livre n’est pas un roman. C'est une histoire vraie jusqu’aux moindres détails. Je n’ai rien changé, ni le portrait de la mère et des trois jeunes filles, ni leurs âges, ni les circonstances. Inspiré, selon la légende, par les rapports de l'écrivain à la femme de José-Maria de Heredia et ses trois filles (dont la plus jeune, Louise, avait été mariée à Louÿs) aux mœurs réputées alors assez libres, il présente les aventures d'un jeune homme de vingt ans, « X... », qu'une prostituée de trente-six ans, Teresa, et ses trois filles, Mauricette, quatorze ans et demi, Lili, dix ans, et Charlotte, vingt ans, visitent à tour de rôle, avant qu'ils ne se livrent tous ensemble à une grande mise en scène de jeux obscènes. Néanmoins, au-delà de son éventuelle valeur autobiographique, l'ouvrage tire sa puissance, rehaussée par la qualité des dialogues, de sa force de transgression et de profanation de l'univers bourgeois auquel appartenait l'auteur. Selon André Pieyre de Mandiargues, qui écrivit en 1970 une préface pour la première édition en librairie, chez l'Or du Temps, ce « roman se rattache de plusieurs façons à (...) l'idéal du genre [érotique] » et constitue le « chef-d'œuvre de Pierre Louÿs ». Annie Le Brun y voit « un des plus bouleversants livres jamais écrits sur la fatalité des désirs ».

Jean Berque né à Reims en 1896 et est mort à Paris en 1954. Peintre et illustrateur, on lui doit de très belles illustrations libres ou moins libres. Il a illustré plusieurs ouvrages de Pierre Louÿs (Aphrodite, Les Chansons de Bilitis, Trois filles de leur mère). Il était élève des Nabis, Félix Vallotton, Maurice Denis et Paul Sérusier. Il fut un des premiers membres de l’Union rémoise des Arts décoratifs. Il réalisé le chemin de croix de l'église Saint-Nicaise de Reims. Réputé pour ses nus, il exposa au Salon d'automne de 1924 à 1928 et au Salon des Tuileries entre 1927 et 1934. Il est surtout connu comme illustrateur de livres et collabora avec François-Louis Schmied, Philippe Gonin et les frères Gonin, de Lausanne. Il illustra notamment des ouvrages d’André Gide, Pierre Louÿs, Colette, Montherlant, André Maurois, Paul Claudel, Anna de Noailles et Paul-Jean Toulet. L'illustration du livre de poèmes Vers Toi, signé Claude Ramboz, publié par Philippe Gonin en 1935, contient plus de cinquante gouaches originales de nues féminins. Cette superbe illustration très libre pour Trois filles de leur mère est d'une grande puissance de dessin. Les mouvements sont traduits par de belles courbes et l'ensemble est mis en valeur par un coloris délicat des gravures. (source : Wikipédia).

Rare relié à l'époque dans une reliure "franche" (qui annonce clairement ce titre pornographique pourtant publié ici clandestinement).

BEL EXEMPLAIRE.

VENDU - Prix : 850 euros 

jeudi 12 novembre 2015

Bibliophilie Curiosa Erotica : Baignades fin de siècle par Lamothe-Phyne (vers 1950-1960). Ouvrage pornographique clandestin illustré de 12 figures libres au trait. Tirage à 300 exemplaires. Rare.



LAMOTHE-PHYNE

BAIGNADES FIN DE SIÈCLE.

Sans lieu, sans date, sans nom [vers 1950-1960]

1 volume in-8 carré (24 x 18,5 cm), en feuilles, sous couverture grise imprimée, 100 feuillets non chiffrés (le premier et le dernier blancs, 1 feuillet de faux-titre "Baignades fin de siècle" avec le justificatif de tirage imprimé au verso, 1 feuillet de titre imprimé en noir, 12 figures anonymes au trait imprimées en noir sur un beau papier de type Madagascar (protégées individuellement par un papier fin). Etui-chemise de l'éditeur (sans l'emboîtage). Bel exemplaire tel que paru.


TIRAGE A 300 EXEMPLAIRES.

"Cette édition de luxe sur vélin offset de 140 gr. limitée à 300 exemplaires, numérotés, pour un groupe de bibliophiles, est strictement réservée aux souscripteurs. Exemplaire N° ... Les exemplaires ne sont pas numérotés. Ouvrage condamné pour la première fois le 14 février 1961." (Dutel)


Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, III-1085 indique : "Edition originale (groupe B) publiée à la fin des années 1950 à Toulouse par Francis Flores. Elle est ornée de 12 clichés au trait" ; Pia , Les Livres de l'Enfer 112, indique également 12 gravures libres, d'après la notice du catalogue de la vente Degreef à Bruxelles du 10 mars 1979, n°115.


Il n'est même pas certain que les 300 exemplaires annoncés aient été réellement imprimés. A notre connaissance cet ouvrage provincial n'a pas fait l'objet de recherches bibliographiques poussées. Le texte est pornographique à souhait et à l'avenant des illustrations très libres et amusantes. 


BEL EXEMPLAIRE DE CE LIVRE CLANDESTIN RARE.

VENDU - Prix : 650 euros

lundi 9 novembre 2015

Curiosa Erotica. Les Oeuvres libres de Paul Verlaine illustrées de lettrines libres gravées sur bois. Edition bibliophilique imprimée à 400 exemplaires sur Hollande.



Paul VERLAINE

ŒUVRES LIBRES.

S.n.n.d. (Paris ?, vers 1930?) [sous le nom du licencié Pablo de Herlagnez à Ségovie - 1868.]

1 volume in-8 (23 x 14 cm) de 100 pages chiffrées et 2 pages de table, en feuilles sous chemise de papier épais gaufré gris, auteur, titre et adresse imprimés en noir sur le premier plat.



NOUVELLE ÉDITION ILLUSTRÉE DE LETTRINES GRAVÉES SUR BOIS LIBRES (anonymes). Avec quelques culs-de-lampes érotiques également gravés sur bois (anonymes).

Cette édition a été tirée à quatre cent exemplaires pour les souscripteurs (édition non mise dans le commerce). L'exemplaire vendu cent francs.

Nous comptons 31 lettrines à caractère libre, gravées sur bois et qui restent anonymes (le trait nous fait penser à l’œuvre gravée sur bois de Raymond Renefer (1879-1957), sans certitude aucune). Cette édition joliment imprimée sur beau papier vergé de Hollande a dû paraître vers 1930. On trouve parfois jointe une suite de 6 eaux-fortes libres, tirées sur vélin épais, qui ne se trouve pas ici.



La première partie du recueil contient des poésies érotiques à caractère pornographique sur la femme et l'amour hétérosexuel. La seconde partie du recueil contient des poésies érotiques à caractère pornographique sur les relations homosexuelles masculines. On trouve à la fin le très célèbre Sonnet du trou du cul, cosigné par Paul Verlaine et Arthur Rimbaud. L'ensemble compte 39 poèmes libres.

Références : P. Pia, Les livres de l'Enfer, col. 1044. B.N., Enfer, 1348 ; Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°2092.


BEL EXEMPLAIRE TEL QUE PARU.

Prix : 350 euros



samedi 7 novembre 2015

Curiosa & Erotica - Pointe sèche érotique : "sans-dessous" (titre non contractuel) Format de la feuille : env. 32 x 24 cm Format du cuivre : env. 18 x 13 cm Support : papier vélin teinté type Arches (non filigrané) Artiste : inconnu (Luc Lafnet ?) Période : 1930 ? 1940 ? Excellent état.


"sans-dessous"
(titre non contractuel)

Format de la feuille : env. 32 x 24 cm

Format du cuivre : env. 18 x 13 cm

Technique de l'estampe : pointe sèche

Support : papier vélin teinté type Arches (non filigrané)

Artiste : inconnu (peut-être Luc Lafnet dont nous croyons reconnaître la gravure)

Période : 1930 ? 1940 ?

Excellent état.

Prix : 100 euros

Curiosa & Erotica - Pointe sèche érotique : "Le menhir" (titre non contractuel) Format de la feuille : env. 32 x 24 cm Format du cuivre : env. 18 x 13 cm Support : papier vélin teinté type Arches (non filigrané) Artiste : inconnu (Luc Lafnet ?) Période : 1930 ? 1940 ? Excellent état.


"Le menhir"
(titre non contractuel)

Format de la feuille : env. 32 x 24 cm

Format du cuivre : env. 18 x 13 cm

Technique de l'estampe : pointe sèche

Support : papier vélin teinté type Arches (non filigrané)

Artiste : inconnu (peut-être Luc Lafnet dont nous croyons reconnaître la gravure)

Période : 1930 ? 1940 ?

Excellent état.

Prix : 100 euros

Curiosa & Erotica - Pointe sèche érotique : "La source" (titre non contractuel) Format de la feuille : env. 32 x 24 cm Format du cuivre : env. 18 x 13 cm Support : papier vélin teinté type Arches (non filigrané) Artiste : inconnu (Luc Lafnet ?) Période : 1930 ? 1940 ? Excellent état.


"La source"
(titre non contractuel)

Format de la feuille : env. 32 x 24 cm

Format du cuivre : env. 18 x 13 cm

Technique de l'estampe : pointe sèche

Support : papier vélin teinté type Arches (non filigrané)

Artiste : inconnu (peut-être Luc Lafnet dont nous croyons reconnaître la gravure)

Période : 1930 ? 1940 ?

Excellent état.

Prix : 100 euros

Curiosa & Erotica - Pointe sèche érotique : "Le marchand de godemichets" (titre non contractuel) Format de la feuille : env. 32 x 24 cm Format du cuivre : env. 18 x 13 cm Support : papier vélin teinté type Arches (non filigrané) Artiste : inconnu (Luc Lafnet ?) Période : 1930 ? 1940 ? Excellent état.



"Le marchand de godemichets"
(titre non contractuel)

Format de la feuille : env. 32 x 24 cm

Format du cuivre : env. 18 x 13 cm

Technique de l'estampe : pointe sèche

Support : papier vélin teinté type Arches (non filigrané)

Artiste : inconnu (peut-être Luc Lafnet dont nous croyons reconnaître la gravure)

Période : 1930 ? 1940 ?

Excellent état.

VENDU

Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails