mercredi 29 juillet 2015

Érotisme et poésie : La Montée aux Enfers de Maurice Magre illustrée par Edouard Chimot (1920). Un des 500 ex. sur vergé d'Arches avec des états supplémentaires de quelques eaux-fortes. Belle édition bibliophilique recherchée.


Maurice MAGRE - Edouard CHIMOT, illustrateur

LA MONTÉE AUX ENFERS. POÉSIES. ÉDITION ILLUSTRÉE PAR EDOUARD CHIMOT comprenant douze eaux-fortes originales gravées par l'artiste et vingt-trois dessins au crayon tirés en typographie.

Le Livre du Bibliophile, " L'édition ", Paris, 1920

1 volume in-4 (29 x 21 cm) de 166-(1) pages. Frontispice ajouté en double état (couleurs et sanguine) (planche d'état et variante de "Plaisirs du Sultan". 12 estampes hors-texte dont 4 en double état (noir ou remarque et couleurs), soit au total 18 estampes hors-texte. 23 dessins en noir dont 3 à pleine page.

Reliure demi-maroquin rouge à coins, dos à quatre nerfs sautés, auteur et titre dorés dans les entre-nerfs, tête dorée, relié sur brochure, non rogné, couverture conservée (reliure de l'époque). Bel état, reliure en maroquin à gros grain de bonne tenue très bien conservée. Intérieur très frais.


SUPERBE ÉDITION DE BIBLIOPHILES.

TIRAGE LIMITÉ A 590 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, UN DES 500 EXEMPLAIRES SUR PAPIER VERGÉ D'ARCHES A LA FORME.


Bien que cet exemplaire soit un des 500 exemplaires avec annoncé un seul état des eaux-fortes de Chimot, celui-ci contient 4 eaux-fortes en double état et un frontispice en double état, qui normalement ne s'y trouve pas (variante de l'estampe "Plaisirs du Sultan", planche "sans le Sultan").

EXEMPLAIRE DE DÉDICACE : "à ..., avec tout le plaisir que j'ai à mettre un nom d'aîné, en tête de ce livre. Chimot. 1920" (le nom du dédicataire a été soigneusement gratté).

La Montée aux Enfers est un recueil de poésies sulfureuses sur la femme, son enfer, et le nôtre : celui des hommes ... Le Jardin maudit, L'âne à cornes, Combat de femmes, La première nuit au couvent, Le médecin avorteur, La baleine en rut, Le châtiment du luxurieux, Les éphèbes et la femme hydropique, La prière du soir, Visite matinale, La princesse et les laquais, Le sérail mort, La cathédrale furieuse, L'après-midi du faune, Plaisirs du Sultan, Femme à la panthère, La bouchère nue, La maison des adolescentes, L'incube et la vierge, La chambre de Barbe-Bleue, Les voluptueux, Le dernier spasme, L'arbre de chair, etc.


Cette montée aux enfers est terriblement tentante et périlleuse, affolante et inquiétante aussi. Les illustrations érotiques de Chimot viennent mettre tout cela en scène pour le plus grand plaisir du bibliophile.

Maurice Magre (2 mars 1877 à Toulouse - 11 décembre 1941 à Nice) est un poète, écrivain et dramaturge français. Il fut un défenseur ardent de l'Occitanie, et contribua grandement à faire connaître le martyr des Cathares du xiiie siècle. En ce qui concerne ses romans historiques sur le catharisme, Maurice Magre s'inscrit surtout dans la lignée de l'historien Napoléon Peyrat, dans le sens où l'auteur préfère souvent les légendes et l'épopée romanesque à la vérité historique. Il composa ses premiers poèmes à l'âge de quatorze ans. Ses premiers recueils de vers furent publiés en 1895. À partir de 1898, il fait publier à Paris successivement quatre recueils de poésies. Durant la première partie de sa vie, il mena une vie de bohème et de débauche et devint même opiomane. Il expérimenta toutes les jouissances, rechercha toutes les extases. Malgré une réputation sulfureuse, il devint cependant un auteur célèbre et apprécié. À l'occasion de la parution d'un de ses livres en 1924, Le Figaro écrit : « Magre est un anarchiste, un individualiste, un sadique, un opiomane. Il a tous les défauts, c'est un très grand écrivain. Il faut lire son œuvre ». Dans la seconde partie de sa vie, il s'intéresse à l'ésotérisme et mène une quête spirituelle, mais ne cesse pas pour autant de publier de nombreux ouvrages comme en témoigne la liste de ces œuvres. En 1919, il découvrit La Doctrine Secrète, l'œuvre majeure de Mme Blavatsky, la co-fondatrice de la Société théosophique. En 1935, bien qu'il fût malade, il entreprit un voyage vers les Indes afin de rencontrer Sri Aurobindo dans son ashram de Pondichéry : L'Ashram de Pondichéry. À la poursuite de la sagesse. Il fonda le 26 juillet 1937, avec Francis Rolt-Wheeler, la « Société des Amis de Montségur et du Saint-Graal ». Il repose au cimetière de Terre-Cabade à Toulouse où l'on peut voir sa tombe. (Source : Wikipédia)



BEL EXEMPLAIRE DE CE LIVRE RECHERCHÉ.

VENDU - Prix : 1.200 euros



mardi 21 juillet 2015

Le Keepsake Galant ou les Délassements du foutoir (1924). Curiosa publié par Louis Perceau et Maurice Duflou, illustré de 12 eaux-fortes libres. 1 des 100 ex. sur beau papier pur fil. Jolie reliure de l'époque. Rare.




COLLECTIF - Louis PERCEAU (éditeur compilateur)

LE KEEPSAKE GALANT ou les délassements du foutoir. Ouvrage orné de douze eaux-fortes libres.

Foutropolis, aux dépens du Père Dupanloup, s.d. [Paris, Maurice Duflou, vers 1924]

1 volume in-8 (20 x 13,5 cm), 1 feuillet non chiffré, 204 pages et 1 feuillet non chiffré, couverture de papier crème imprimée en rouge et noir dans un encadrement noir. 12 eaux-fortes hors-texte tirées sur papier vélin crème épais, ornements érotiques dans le texte gravés sur bois.

Reliure de l'époque demi-basane rouge, dos lisse orné de fleurons, filets et guirlandes dorés, petit satyre jouant de la flûte doré, tête dorée, relié sur brochure, non rogné. Très bon état. Infimes frottements peu visibles.



TIRAGE A 800 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI 1 DES 100 EXEMPLAIRES SUR PAPIER PUR FIL LAFUMA BIEN COMPLET DES 12 GRAVURES.

Le tirage courant à 700 ex. est sur papier vergé ordinaire sans les gravures.

Références : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°1828 ; Pia, Les Livres de l'Enfer, 751 ; Perceau, Bibliographie du roman érotique, 327-2  (« l'un des plus curieux ouvrages de ceux qu'on a publiés sous le manteau au XXe siècle »); B.N., Enfer, 885 ; Bertolotti, Curiosa, 59 ; Kearney, 954 ("extremely hard to find.")



Edition imprimée et publiée vers 1924 par Maurice Duflou. Elle est ornée de 12 gravures anciennes (fin XIXe s.) hors-texte. C'est Louis Perceau qui a composé cette anthologie érotique et gaillarde. Il existe une seule autre édition (contrefaçon dénoncée par Perceau) de cet ouvrage rare (publiée en 1928, sans gravures).



Louis Perceau écrit que les 800 exemplaires de l'édition, publiée en 1924 pour utiliser des cuivres gravés un quart de siècle plus tôt, s'épuisèrent en moins de six mois. Pia ajoute que Perceau était certainement bien renseigné car c'est lui qui a procédé à la confection de l'anthologie érotique et gaillarde que constitue ce Keepsake, dont l'éditeur, l'imprimeur Maurice Duflou, était de ses amis (Louis Perceau est donné le plus souvent comme étant l'éminence grise de Duflou).

Les 100 exemplaires sur meilleur papier (pur fil Lafuma) comportent au verso de leur faux-titre la mention suivante : il a été tiré de ce volume 100 exemplaires sur papier pur fil Lafuma (Pia).



On trouve dans ce recueil de pièces en vers ou en prose de Nerciat, Delvau, Gautier, Glatigny, Verlaine, Baudelaire, etc., ainsi que de nombreux anonymes ou pseudonymes du XIXe siècle tels que Edmond Dumoulin, la Vicomtesse de Sain-Luc, etc.

La suite de gravure représente un calendrier de l'année galante, mois par mois, avec des scènes libres et humoristiques. Elles ont été gravées vraisemblablement vers 1880 ou 1890 et tirées à l'époque sur beau papier.



BEL EXEMPLAIRE.

RARE CLANDESTIN JOLIMENT ILLUSTRÉ ET AGRÉABLEMENT RELIÉ A L'ÉPOQUE.

VENDU



lundi 20 juillet 2015

Curiosa et Bibliophilie. Exemplaire unique enrichi de plus de 100 aquarelles originales : Trois Orfèvres à la Saint-Eloi. Du quartier latin à la salle de garde (vers 1930). Tirage à petit nombre pour les souscripteurs. Précieux exemplaire.



COLLECTIF

TROIS ORFÈVRES A LA SAINT-ÉLOI. DU QUARTIER LATIN A LA SALLE DE GARDE.

En Sorbonne, pour l'esbaudissement des Escholiers, 1430 [vers 1930]

2 volume in-8 (21,5 x 14 cm), brochés, 361 pages et 296-(1) pages. Couverture en papier bleue imprimée en noir et rouge. Excellent état. Emboîtage cartonné.


TIRAGE LIMITÉ (NON PRÉCISÉ) NON MIS DANS LE COMMERCE, POUR LES SEULS SOUSCRIPTEURS.

EXEMPLAIRE UNIQUE ENRICHI TOUT AU LONG DES DEUX VOLUMES DE PLUS DE 100 AQUARELLES ORIGINALES ÉROTICO-HUMORISTIQUES.


On trouve 53 aquarelles pour le premier volume et 43 aquarelles pour le second. Elles sont toutes dessinées dans la page, la plupart à pleine page (plusieurs sont sur double-page). Nombreux dessins originaux à caractère anticlérical et scatologique.



ON JOINT LA SUITE DE 25 ILLUSTRATIONS D'HOMUNCULUS ET CELLE DE 16 ILLUSTRATIONS DE DAGOBERT (sous portefeuille toilé de l'époque imprimé or sur le premier plat).



La suite érotique d'Homunculus, d'une puissance dévocation incroyable, est en réalité l'oeuvre de Nicolas Sternberg.

Cet important recueil de chansons de salle de garde est une mine réjouissante !



Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°2530.

SUPERBE EXEMPLAIRE UNIQUE.

VENDU - Prix : 2.200 euros





samedi 18 juillet 2015

Les Mémoires de Casanova illustrés par Jacques Touchet (1949). Exemplaire avec aquarelle originale et suite libre dans une jolie reliure demi-chagrin à coins de l'époque.




Figure de la suite libre


Jacques CASANOVA DE SEINGALT - Jacques TOUCHET, illustrateur

MÉMOIRES DE CASANOVA illustrés d'aquarelles originales par Jacques Touchet. Tome premier à douzième (complet).

Aux éditions du Rameau d'Or, Paul Cotinaud à Paris, s.d. (1947-1949)

12 volumes in-8 (24 x 19,5 cm), environ 200/300 pages par volume, plus de 260 aquarelles coloriées au pochoir, 300 lettres ornées, vignettes et culs-de-lampe.

Reliure demi-chagrin caramel beurre salé à coins, dos lisses ornés, pièces de titre et tomaison de chagrin prune sauvage, auteur, titre et fleuron dorés, tête dorée, reliés sur brochure, plats de couvertures et dos conservés (reliure de l'époque). Exemplaire à l'état proche du neuf. Intérieur frais malgré un pourtour des pages très légèrement bruni inhérent au papier (se retrouve dans tous les exemplaires).


Figure de la suite libre


ÉDITION IMPRIMÉE A 1.200 EXEMPLAIRES TOUS SUR PAPIER VÉLIN.

CELUI-CI, UN DES 1.000 EXEMPLAIRES AUQUEL ON A JOINT LA SUITE LIBRE  NON RETENUE POUR L’ÉDITION ET L'AQUARELLE ORIGINALE (volants sous chemise imprimée), ENSEMBLE NORMALEMENT DESTINÉ A COMPLÉTER LES 200 PREMIERS EXEMPLAIRES.


Figure de la suite libre


L'illustration de Jacques Touchet pour ces célèbres Mémoires de Casanova est abondante et lumineuse. Les aquarelles au pochoir ont été réalisées dans les ateliers de Maurice Beaufumé.

L'édition originale des Mémoires de Casanova parut au complet en 1838. C'est ce texte, enrichi de deux chapitres retrouvés, que reproduit la présente édition.



Reliures de l'époque homogènes, et de belle facture


Les Mémoires de J. Casanova de Seingalt, écrits par lui-même, sont l’ancienne édition des Mémoires de l’aventurier vénitien Giacomo Casanova. Écrits en français entre 1789 et 1798, ils sont publiés à titre posthume autour de 1825 en version censurée. En 1834, l’ouvrage est mis à l’Index des livres interdits avec toutes les œuvres de Casanova. Une nouvelle édition, conforme au manuscrit original, l’a finalement remplacée sous son titre original Histoire de ma vie (1960-1962).



Figure de la suite libre


Le 18 février 2010, la bibliothèque nationale de France a acquis le manuscrit original pour 7 millions d’euros. La vie de Casanova est un roman vécu. Ses Mémoires relatent les aventures à travers l’Europe du célèbre aventurier tour à tour abbé, militaire, historien, antiquaire, publiciste, poète, violoniste, chimiste, magicien, espion, et même industriel. Nul doute que sans son amour effréné des aventures, son inclination invincible au libertinage, ses légèretés de conduite et sa hâblerie, souvent fine, du reste, et spirituelle, Casanova n’eût pu immortaliser un nom considéré dans l’histoire des sciences ou de la diplomatie.


aquarelle originale


BEL EXEMPLAIRE DANS UNE AGRÉABLE RELIURE DÉCORÉE DE L'EPOQUE.

Prix : 950 euros



Figure de la suite libre

mardi 7 juillet 2015

Le Petit Citateur, Notes érotiques et pornographiques (1869). Edition originale du tirage à 50 exemplaires au format petit in-8°. Jolie pleine reliure de l'époque. Rare.



[Jules CHOUX]

LE PETIT CITATEUR. Notes érotiques et pornographiques. Recueil de mots et d'expressions anciens et modernes, sur les choses de l'amour, etc. pour servir de complément au Dictionnaire érotique du professeur de langue verte. Par J.-Ch-X., Bachelier ès-mauvaises langues.

Paphos [Bruxelles], 1869

1 volume petit in-8 (19 x 12 cm), 4 feuillets et 361 pages.

Reliure de l'époque plein veau glacé caramel, dos lisse, faux-nerfs à froid et filets dorés, pièce de titre de maroquin rouge et pièce de maroquin vert avec fleuron doré, filet à froid en encadrement des plats, relié sur brochure. Le feuillet de titre (bruni) a été relié avant le feuillet de faux-titre. Belle reliure ancienne, intérieur frais sans rousseurs. A déplorer seulement la page de titre brunie (voir photo).


ÉDITION ORIGINALE.

1 DES RARES 50 EXEMPLAIRES PETIT IN-8°.

Le détail du tirage est le suivant : 50 ex. petit in-8 (19 x 12 cm) et 250 ex. petit in-12 (16 x 9,5 cm), tous sur vergé. En 1881 il paraîtra une deuxième édition.

Cet excellent ouvrage est le complément par Jules Choux au Dictionnaire érotique moderne publié en 1866 par Alfred Delvau.

Références : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1650 et 1880, n° A-861 ; Gay-Lemmonyer III, 696 ; Perceau, 38-1 ; Léonina 19 ; Bibliothèque érotique Gérard Nordmann, avril 93.

Quelques définitions :

"CON GOULU. s. m. C'est à dire, capable d'avaler les vits les plus gros, et toujours prêt à se gaver de foutre."

"S'ENDORMIR SUR LE ROTI. v. réfl. Etant gris ou mal disposé, baiser sans enthousiasme et débander au bon moment."

"FRAPPART. Le vit, qui souvent frappe à la porte du con."

"LIMAGE. s. m. Action de limer : - le frottement délicat, ... le doux va-et-vient du vit dans la matrice. Voyez-vous d'ici l'image ?"

"FAIRE L'ORAISON JACULATOIRE. Darder son aiguillon et lancer son sperme dans le con d'une femme, pendant qu'elle fait sa prière - sur le dos. (NDLR : à ne pas confondre avec l'expression "FAIRE LA BRESTOISE", femme étendue sur le dos les cuisses et les bras écartés façon étoile de mer, impassible, attendant le foutre).

En 1881 il paraît une deuxième édition.


BEL EXEMPLAIRE AGRÉABLEMENT RELIÉ A L'ÉPOQUE DE CE TIRAGE RARE AU FORMAT PETIT IN-8°.

Prix : 950 euros


samedi 4 juillet 2015

Les Cent Nouvelles Nouvelles du Roi Louis XI illustrées par Edmond Malassis (1931). 1 des 75 exemplaires sur Japon impérial avec 5 états des magistrales compositions de l'artiste. Rare.




LOUIS XI - Edmond MALASSIS, illustrateur

LES CENT NOUVELLES NOUVELLES attribuées au Roy Louis le Onzième. Sensuyt le présent livre des cent nouvelles nouvelles lequel en soy contient cent chapitres ou histoires ou pour mieux dire nouveaux compte à plaisance.

Se trouve chez Javal et Bourdeaux à Paris, 1931

1 volume grand in-4 (30 x 25 cm), en feuilles, XIV-255-(1) pages, couverture imprimée. 16 hors-texte gravés sur cuivre par Lorrain d'après les gouaches et aquarelles d'Edmond Malassis, imprimés en couleurs au repérage. 4 suite de ces 16 mêmes hors-textes (couleurs avec remarque, bistre, sanguine et bleu), soit un total de 80 eaux-fortes en couleurs pleine page. Lettrines et titres imprimées en rouge. Parfait état de l'ensemble.



TIRAGE A 590 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, 1 DES 75 EXEMPLAIRES SUR JAPON IMPÉRIAL AVEC 5 ÉTATS DES COMPOSITIONS DE MALASSIS.

Le détail du tirage est le suivant : 25 ex. sur Japon acien, 75 ex. sur Japon impérial, 150 ex. sur vélin et 300 ex. sur vélin, en outre 40 ex. sur Japon avec 2 interprétations supplémentaires (une par Manuel Orazi et l'autre par C. Farneti).

Edmond Malassis, né en 1874 (mort en 1940), était élève du peintre Gustave Moreau. Aquarelliste renommé ayant richement illustré de nombreux ouvrages pour les bibliophiles, il a laissé un nombre important d'exemplaires ornés d'aquarelles originales. Les Cent Nouvelles Nouvelles sont une de ses plus belles illustrations. Les 16 hors-texte sont de véritables petits tableaux fourmillant de détails pouvant servir à l'histoire du costume et du moyen-âge. Le tout servit par un humour efficace teinté d'érotisme paillard.



Les Cent Nouvelles nouvelles, dites du roi Louis XI, recueil de contes, composés de 1456 à 1461 à la cour du duc de Bourgogne Philippe le Bon, pendant le séjour que fit au château de Genappe le dauphin Louis, fils de Charles VII. Pour distraire les ennuis de l'exil du dauphin, chaque seigneur à son tour faisait un joyeux récit; dans l'édition publiée en 1486 par Ant. Vérard, les Nouvelles portent les noms de ceux qui les contèrent, et celles qui sont attribuées à Monseigneur, sans autre désignation, appartiennent, dit l'éditeur, au dauphin lui-même. Un secrétaire, ajoute la tradition, recueillit et rédigea ces histoires qui égayaient la cour de Bourgogne s'accorde, en effet, à reconnaître aux Cent nouvelles nouvelles un auteur unique, qui recueillit sans doute ses matériaux dans les réunions de Genappe, mais qui donna au livre sa forme et son style. A n'en pas douter, cet auteur est Antoine de La Sale, à qui l'on doit encore Les quinze joyes du mariage et l'Histoire du petit Jehan de Saintré. Il demeurait à Genappe, et son nom figure dans le recueil même, où se trouvent d'ailleurs les formes de pensée et de style particulières à ses autres ouvrages.



Référence : Carteret IV, 94 "Édition recherchée et cotée".



SUPERBE EXEMPLAIRE TEL QUE PARU DU TIRAGE SUR JAPON IMPÉRIAL AVEC 5 ÉTATS DES SPLENDIDES COMPOSITIONS DE MALASSIS.

Prix : 1.400 euros

jeudi 2 juillet 2015

Curiosa et Bibliophilie : Gamiani ou Deux nuits d'excès par Alfred de Musset. Superbe édition clandestine pour un groupe de bibliophiles illustrée de lithographies de Berthommé Saint-André. Bel exemplaire tel que paru.



A. DE M. [Alfred de MUSSET]

GAMIANI ou deux nuits d'excès.

Edition réalisée par le soins et au profit exclusif des "Vrais Amateurs Romantiques" (Groupement de bibliophiles), s.n., s.d. [Vers 1940, Henri Pasquinelli]

1 volume in-8 (24,3 x 19,3 cm), broché, couverture muette de papier gris (éditeur), 101-(2) pages. 20 lithographies hors-texte de Berthommé Saint-André tirées en couleurs et 14 lithographies du même artiste en noir dans le texte.


TIRAGE A 697 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, 1 DES 444 EXEMPLAIRES SUR PAPIER CHIFFON DE RIVES, AVEC LES DEUX SUITES SUR PAPIER VÉLIN.

La suite des 14 planches in-texte tirées à part sur 12 feuillets in-4 repliés avec d'importantes remarques (49 x 38 cm env. dépliées). L'autre suite (20 lithographies hors-texte) est en noir.


Ce roman est l’ouvrage le plus réimprimé au cours du XIXe siècle avec plus de 40 éditions. L'attribution du roman à Alfred de Musset a longtemps été contestée.

Le roman raconte deux nuits de la vie de la comtesse Gamiani marquées par ses ébats avec Fanny et Alcide. Pendant ces deux nuits, les trois personnages vont successivement raconter leur initiation sexuelle ainsi que leurs plus grands exploits dans ce domaine.



Pierre Louÿs dans le Manuel de civilité pour les petites filles à l'usage des maisons d'éducation écrit : « Ne suivez pas l'office sur un exemplaire de Gamiani, surtout s'il est illustré ».


"La première fois que je fus mise à l’épreuve, j’étais dans le délire du vin. Je me précipitai violemment sur la sellette, défiant toutes les nonnes. L’âne fut à l’instant dressé devant moi, à l’aide d’une courroie. Son braquemart terrible, échauffé par les mains des sœurs, battait lourdement sur mon flanc. Je le pris à deux mains, je le plaçai à l’orifice, et, après un chatouillement de quelques secondes, je cherchai à l’introduire. Mes mouvements aidant, ainsi que mes doigts et une pommade dilatante, je fus bientôt maîtresse de cinq pouces au moins. Je voulus pousser encore, mais je manquai de forces, je retombai. Il me semblait que ma peau se déchirait, que j’étais fendue, écartelée ! C’était une douleur sourde, étouffante, à laquelle se mêlait pourtant une irritation chaleureuse, titillante et sensuelle. La bête, remuant toujours, produisait un frottement si vigoureux que toute ma charpente vertébrale était ébranlée. Mes canaux spermatiques s’ouvrirent et débordèrent. Ma cyprine brûlante tressaillit un instant dans mes reins. Oh ! quelle jouissance ! Je la sentais courir en jets de flamme et tomber goutte à goutte au fond de ma matrice. Tout en moi ruisselait d’amour. Je poussai un long cri d’énervement et je fus soulagée… Dans mes élans lubriques, j’avais gagné deux pouces ; toutes les mesures étaient passées, mes compagnes étaient vaincues. Je touchais aux bourrelets sans lesquels on serait éventrée ! Épuisée, endolorie dans tous les membres, je croyais mes voluptés finies lorsque l’intraitable fléau se raidit de plus belle, me sonde, me travaille et me tient presque levée. Mes nerfs se gonflent, mes dents se serrent et grincent ; mes bras se tendent sur mes deux cuisses crispées. Tout à coup un jet violent s’échappe et m’inonde d’une pluie chaude et gluante, si forte, si abondante, qu’elle semble regorger dans mes veines et toucher jusqu’au cœur. Mes chairs lâchées, détendues par ce baume exubérant, ne me laissent plus sentir que des félicités poignantes qui me piquent les os, la moelle, la cervelle et les nerfs, dissolvent mes jointures et me mettent en fusion brûlante… Torture délicieuse !… intolérable volupté qui défait les liens de la vie et vous fait mourir avec ivresse !" (extrait)

De ce superbe livre se dégage une puissance hors du commun.



Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°1650 ; Pia, Le Livres de l'Enfer, 575.

EXEMPLAIRE A L'ETAT DE NEUF, TEL QUE PARU.

TRÈS BELLE ILLUSTRATION FLAMBOYANTE DE LUXURE PAR BERTHOMMÉ SAINT-ANDRÉ.

VENDU - Prix : 650 euros



Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails