mercredi 29 juillet 2015

Érotisme et poésie : La Montée aux Enfers de Maurice Magre illustrée par Edouard Chimot (1920). Un des 500 ex. sur vergé d'Arches avec des états supplémentaires de quelques eaux-fortes. Belle édition bibliophilique recherchée.


Maurice MAGRE - Edouard CHIMOT, illustrateur

LA MONTÉE AUX ENFERS. POÉSIES. ÉDITION ILLUSTRÉE PAR EDOUARD CHIMOT comprenant douze eaux-fortes originales gravées par l'artiste et vingt-trois dessins au crayon tirés en typographie.

Le Livre du Bibliophile, " L'édition ", Paris, 1920

1 volume in-4 (29 x 21 cm) de 166-(1) pages. Frontispice ajouté en double état (couleurs et sanguine) (planche d'état et variante de "Plaisirs du Sultan". 12 estampes hors-texte dont 4 en double état (noir ou remarque et couleurs), soit au total 18 estampes hors-texte. 23 dessins en noir dont 3 à pleine page.

Reliure demi-maroquin rouge à coins, dos à quatre nerfs sautés, auteur et titre dorés dans les entre-nerfs, tête dorée, relié sur brochure, non rogné, couverture conservée (reliure de l'époque). Bel état, reliure en maroquin à gros grain de bonne tenue très bien conservée. Intérieur très frais.


SUPERBE ÉDITION DE BIBLIOPHILES.

TIRAGE LIMITÉ A 590 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, UN DES 500 EXEMPLAIRES SUR PAPIER VERGÉ D'ARCHES A LA FORME.


Bien que cet exemplaire soit un des 500 exemplaires avec annoncé un seul état des eaux-fortes de Chimot, celui-ci contient 4 eaux-fortes en double état et un frontispice en double état, qui normalement ne s'y trouve pas (variante de l'estampe "Plaisirs du Sultan", planche "sans le Sultan").

EXEMPLAIRE DE DÉDICACE : "à ..., avec tout le plaisir que j'ai à mettre un nom d'aîné, en tête de ce livre. Chimot. 1920" (le nom du dédicataire a été soigneusement gratté).

La Montée aux Enfers est un recueil de poésies sulfureuses sur la femme, son enfer, et le nôtre : celui des hommes ... Le Jardin maudit, L'âne à cornes, Combat de femmes, La première nuit au couvent, Le médecin avorteur, La baleine en rut, Le châtiment du luxurieux, Les éphèbes et la femme hydropique, La prière du soir, Visite matinale, La princesse et les laquais, Le sérail mort, La cathédrale furieuse, L'après-midi du faune, Plaisirs du Sultan, Femme à la panthère, La bouchère nue, La maison des adolescentes, L'incube et la vierge, La chambre de Barbe-Bleue, Les voluptueux, Le dernier spasme, L'arbre de chair, etc.


Cette montée aux enfers est terriblement tentante et périlleuse, affolante et inquiétante aussi. Les illustrations érotiques de Chimot viennent mettre tout cela en scène pour le plus grand plaisir du bibliophile.

Maurice Magre (2 mars 1877 à Toulouse - 11 décembre 1941 à Nice) est un poète, écrivain et dramaturge français. Il fut un défenseur ardent de l'Occitanie, et contribua grandement à faire connaître le martyr des Cathares du xiiie siècle. En ce qui concerne ses romans historiques sur le catharisme, Maurice Magre s'inscrit surtout dans la lignée de l'historien Napoléon Peyrat, dans le sens où l'auteur préfère souvent les légendes et l'épopée romanesque à la vérité historique. Il composa ses premiers poèmes à l'âge de quatorze ans. Ses premiers recueils de vers furent publiés en 1895. À partir de 1898, il fait publier à Paris successivement quatre recueils de poésies. Durant la première partie de sa vie, il mena une vie de bohème et de débauche et devint même opiomane. Il expérimenta toutes les jouissances, rechercha toutes les extases. Malgré une réputation sulfureuse, il devint cependant un auteur célèbre et apprécié. À l'occasion de la parution d'un de ses livres en 1924, Le Figaro écrit : « Magre est un anarchiste, un individualiste, un sadique, un opiomane. Il a tous les défauts, c'est un très grand écrivain. Il faut lire son œuvre ». Dans la seconde partie de sa vie, il s'intéresse à l'ésotérisme et mène une quête spirituelle, mais ne cesse pas pour autant de publier de nombreux ouvrages comme en témoigne la liste de ces œuvres. En 1919, il découvrit La Doctrine Secrète, l'œuvre majeure de Mme Blavatsky, la co-fondatrice de la Société théosophique. En 1935, bien qu'il fût malade, il entreprit un voyage vers les Indes afin de rencontrer Sri Aurobindo dans son ashram de Pondichéry : L'Ashram de Pondichéry. À la poursuite de la sagesse. Il fonda le 26 juillet 1937, avec Francis Rolt-Wheeler, la « Société des Amis de Montségur et du Saint-Graal ». Il repose au cimetière de Terre-Cabade à Toulouse où l'on peut voir sa tombe. (Source : Wikipédia)



BEL EXEMPLAIRE DE CE LIVRE RECHERCHÉ.

VENDU - Prix : 1.200 euros



Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails