samedi 30 août 2014

Les chansons secrètes de Bilitis, Les filles de Loth, La femme à barbe, Compendium érotique, etc. (1946). Superbe édition clandestine de bibliophiles imprimée à seulement 275 exemplaires. Celui-ci 1/59 ex. sur vélin du Marais. Superbe reliure plein chagrin doublé, gardes de peau.



ANONYME

LES CHANSONS SECRÈTES DE BILITIS nouvellement traduites sur le manuscrit de la Justinienne, suivie de LES FILLES DE LOTH, LA FEMME A BARBE de Guy de Maypassant, L'ETUDIANT ET LA GRISETTE, pièce en un acte de Henry Monnier, LE COMPENDIUM ÉROTIQUE, LA BALLADE MYTHOLOGIQUE. 12 illustrations en hors texte et culs-de-lampe de JEAN JOUY.

Aux dépens d'un amateur et des souscripteurs, s.d. (1946)

1 volume grand in-8 (23,5 x 16,5 cm), 108-(1) pages, 12 illustrations en couleurs au pochoir hors texte et nombreux culs-de-lampes et ornement érotiques imprimés en rose.

Reliure plein chagrin poli rouge tomate, dos lisse, titre et millésime dorés, tranchefiles mains, doublures du même chagrin rouge tomate, gardes de peau velours grise, triples gardes blanches de papier Ingres, tranches rognées, couvertures roses conservées (une vignette érotique en ombre chinoise sur le premier plat de couverture). Reliure récente en excellent état et de belle facture.


TIRAGE A 275 EXEMPLAIRES SEULEMENT.

CELUI-CI, UN DES 59 EXEMPLAIRES SUR VÉLIN PUR CHIFFON A LA FORME DES PAPETERIES DU MARAIS.

(Avec 5 ex. sur vélin pur chiffon avec suite couleurs et noir, aquarelle, 15 ex. vélin de Rives et 196 ex. sur Ingres chair. Tous les ex. sont hors commerce et exclusivement réservés aux souscripteurs.)


Comme le souligne Dutel, ces Chansons secrètes de Bilitis ne sont pas de Pierre Loüys. Les autres textes sont connus et ont été publiés au cours du XIXe siècle.

Un ami libraire me dit que les illustrations pourraient être de Jean Droit ... why not ?



Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°1195 ; Pia, Les Livres de l'Enfer, 221.


SUPERBE EXEMPLAIRE LUXUEUSEMENT RELIÉ D'UN CURIOSA RARE.

VENDU - Prix : 1.200 euros





samedi 23 août 2014

Curiosa Art Déco : Nelly et Jean - Nous deux, simples papiers du tiroir secret. Texte attribué à Marcel Valotaire et gravures de Jean Dulac. Tirage à 295 exemplaires. Bel exemplaire relié à l'époque.




[Marcel VALOTAIRE (texte) / Jean DULAC (estampes)]

Nelly et Jean

NOUS DEUX. Simples papiers du tiroir secret. Première partie (Deuxième partie).

Gravé et imprimé pour les auteurs et leurs amis, s.d. [Marcel Valotaire, imprimé par Coulouma et Vernant, 1929]

2 tomes reliés en 1 volume in-8 (22,5 x 14,5 cm) de 54 feuillets et 40 feuillets (non chiffrés), couvertures ornées d'une gravure coloriée (premier plat de chaque tome). 19 planches pour le premier tome. 27 planches pour le deuxième tome. Soit 46 planches (pointes sèches rehaussées en couleurs à l'aquarelle au pinceau).

Reliure demi-chagrin olive, dos lisse orné de fers rocailles (reliure de l'époque). Très bon état. Couvertures conservées. Infimes rousseurs à quelques feuillets, rares salissures sans gravité.



ÉDITION ORIGINALE ET PREMIER TIRAGE DES CUIVRES DE JEAN DULAC.

TIRAGE A 295 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, 1 DES 240 EXEMPLAIRES IN-8 CARRÉ SUR VÉLIN D'ARCHES.



Cette édition fut la plus chère des éditions clandestines de l'époque (4.000 francs en 1930 soit dix fois le prix des exemplaires sur Japon de l'édition originale du Con d'Irène). Dutel souligne la contre-pétrie probable du titre "Nous Deux" (pour "Doux Nœuds").

Superbe édition curiosa clandestine dans le plus pur style Art Déco. Les gravures de Jean Dulac sont d'une finesse et d'un raffinement subtil. Se rencontre très rarement bien relié à l'époque.

Ce roman érotique très bien écrit est composé de fragments de journaux intimes et de lettres échangées entre Nelly et Jean. L'illustration dans le texte et hors texte s'insère parfaitement dans l'histoire.

Références : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°2054 ; Pia, Les livres de l'Enfer, n°983

BEL EXEMPLAIRE D'UN DES PLUS BEAUX CURIOSA DE CETTE PÉRIODE.

VENDU - Prix : 1.200 euros



vendredi 22 août 2014

Curiosa : Thémidore ou Mon histoire et celle de ma maîtresse (1948). Edition illustrée par Jacques Touchet. Un des 20 ex. de tête sur Annam avec suites, dessin original, bon à tirer, patron, décomposition du frontispice, prospectus, suite avant coloris. Bel exemplaire, tel que paru.



Claude GODARD D'AUCOURT - TOUCHET Jacques, illustrateur

THÉMIDORE OU MON HISTOIRE ET CELLE DE MA MAÎTRESSE. Texte original d'après la première édition publiée en 1745. Aquarelles originales de Jacques Touchet.

Editions ERYX, Paris, s.d. (1948)

1 volume in-4 (27 x 20 cm), feuilles, sous emboîtage de l'éditeur. Excellent état de conservation, proche du neuf.




ÉDITION
 DE BIBLIOPHILES LIMITÉE A 595 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, UN DES 20 EXEMPLAIRES DE TÊTE SUR ANNAM (après 1 ex. unique), CONTENANT UNE AQUARELLE ORIGINALE, UNE SUITE DES ILLUSTRATIONS AVANT COLORIS, UNE SUITE DE HUIT DESSINS EN NOIR AVEC REMARQUES, UN PATRON, UN BON A TIRER SIGNE PAR JACQUES TOUCHET.


Notre exemplaire porte le n°2 et est un exemplaire offert à titre d'hommage par l'illustrateur (signé par l'artiste au bas de la feuille de justification de tirage). On joint également le prospectus illustré.

Claude Godard d'Aucour (1716-1795) était né à Langres. Il fut fermier général (1754) puis receveur général des Finances à Alençon (1785). On sait assez peu de choses de sa vie sinon que ce roman libertin, Thémidore ou Mon histoire et celle de ma maîtresse, remporta un grand succès.


"M. Thémidore est un jeune homme riche, beau bienfait, d'un excellent caractère, plein d'esprit, qui aime éperdument le plaisir ; avec ces qualités, il n'est pas étonnant qu'il ait recherché les occasions de s'amuser, qu'il les ait rencontrées. (...) C'est un jeune homme qui entre à peine dans le monde, qui s'imagine souvent que le plaisir est une découverte de son invention, qui en conséquence en entretient les autres avec transport : c'est un jeune homme qui par l'usage qu'il a de parler exactement, écrit de même, qui réfléchit quelquefois, donne à ses pensées une tournure qui lui est propre, enfin c'est un esprit un peu impétueux, qui n'ayant pas encore eu le temps de devenir sage, fait avec feu l'éloge de l'égarement, peint avec force les occasions où il a pu se livrer à la volupté. (...) Nous ne conseillons point aux âmes scrupuleuses de jeter les yeux sur ces aventures, elles sont quelquefois chatouilleuses et capables d'exciter des idées extrêmement éveillées ; elles ne sont faites que pour être lues par les esprits revenus de la bagatelle, ou qui vivent avec elle (...)" (Préface)

A propos de Godard d'Aucour, qui ne manquait pas d'esprit : "On eût aimé souper en sa compagnie" a écrit Maupassant en 1882 dans sa préface à une des nombreuses rééditions de Thémidore.


BEL EXEMPLAIRE DE CE JOLI LIVRE ILLUSTRE, ICI DANS LE RARE TIRAGE DE TÊTE.

VENDU - Prix : 1.000 euros

dimanche 3 août 2014

La mère et la fille par Annie Mahle (vers 1965), roman pornographique clandestin par Pierre Goetz et édité par Pierre Delalu. Complet des 16 photographies originales collées pleine page. Rare.


Annie MAHLE [Pierre Goetz]

LA MÈRE ET LA FILLE.

Editions PASSE-PARTOUT, Nice, s.d. (dépôt légal 1er trimestre 1958) (vers 1965) [Pierre Delalu]

1 volume in-8 (18,5 x 13,5 cm), broché, 95-(1) pages. Couverture cartonnée jaune, dos de papier doré (couverture probablement anciennement refaite). Pas de page de titre (fac-similé du texte de couverture). Complet du texte et des 16 photographies originales collées (pleine page - env. 18 x 12 cm).

ÉDITION ORIGINALE.


Il s'agit là de la concurrence forcément déloyale entre une mère et sa fille pour séduire un homme par tous moyens ... Finalement elles réussirent toutes deux ... en même temps !


"Les seins nus de la jeune fille se hérissaient de la chair de poule, et au centre de leurs mamelons ocre-rose s'érigeaient, durcies, deux véritables tétines. A certain moment, n'en pouvant plus, en transes, hypersensibilisé, la face douloureuse, à court d'haleine, le dos rond et les jambes flageolantes, Alex supplia : - Je t'en supplie, Violette, "finis-moi ! La collégienne eut d'autant plus pitié de son amant qu'elle ne tenait plus elle-même de se délivrer. Alors, faisant naviguer sa bouche avec véhémence le long du boute-joie frémissant, elle s'entra deux doigts dans la vulve, les agita avec passion, tandis que de son pouce tournoyant elle comblait de bonheur son clitoris survolté." (extrait)

La série des 16 photographies originales colle au texte et montre la mère ... et la fille ... et l'amant.

Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°1966.

BON EXEMPLAIRE CE CLANDESTIN PHOTOGRAPHIQUE RARE.

VENDU - Prix : 400 euros


samedi 2 août 2014

Prostitution et Maisons closes : La Maison Philibert par Jean Lorrain (1904), illustrée de 88 aquarelles par Dignimont reproduites au pochoir par Charpentier (coloriste). 1 des 300 exemplaires sur papier de Rives.



Jean LORRAIN - DIGNIMONT (illustrateur)

LA MAISON PHILIBERT. Illustré de quatre-vignt-huit aquarelles de Dignimont.

Paris, Collection des Arts, Editions Crès et Cie, 1925

1 volume in-4 (25,5 x 20 cm), broché, (4)-254-(1) pages. 88 aquarelles dans le texte et hors texte mises en couleurs au pochoir. Excellent état.

ÉDITION DE BIBLIOPHILE IMPRIMÉE A 365 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, UN DES 300 EXEMPLAIRES SUR PAPIER DE RIVES. (sans numérotation).


« La maison Philibert est en province, un ancien couvent et un nouveau pensionnat. Les jeunes personnes y écossent des petits pois sur des bancs de jardins avec des gloussements de poules couveuses. Toute la tendresse de la nature les entoure ; elles sont au vert dans un coin de petite ville silencieuse ; elles représentent, parmi les sots, les médisants ; les pimbêches, ce que la nature a encore de meilleur pour l'homme. Elles ne sont ni trop belles ni trop cruelles ; elles ont des philosophies qui viennent de loin, d'un peu plus loin que leur premier amant. À suivre leurs ébats d'un œil point prévenu, on finit par s'attendrir, car ce sont des femmes comme les autres, moins compliquées que les autres, possédant, à défaut d'odeur de vertu, certains sachets remplis d'espérance qui leur valent bien le plus collet monté des costumes de bourgeoises. Juliette, Rébecca, Myrille, types retroussés avec un soin exquis par l'auteur, sont des bonnes sœurs de charité prêtes à tous les dévouements ; elles bordent les poivrots dans leur lit, déniaisent les jeunes paysans en quête de savants soupirs & apprennent la littérature de Willy pour en bercer les nouvelles aspirations poétiques des receveurs des contributions célibataires. Ça ne tourne mal qu'à partir du moment où le patron Philibert cherche des éléments de corruption genre parisien. Oh ! alors, Jean Lorrain se déchaîne ! Toute la tourbe du grand monde va épaissir le pur cloaque. [...] On voit rappliquer [...] les belles Madames de tous les cinq à sept un peu courus, les hétaïres de lettres, mâles ; femelles, le gratin des antichambres gouvernementales ; le dessus de la corbeille des agents de change... » Compte rendu de La Maison Philibert par Rachilde, publié dans Le Mercure de France, n° 177, septembre 1904 (extrait).


Paul Alexandre Martin Duval, dit Jean Lorrain, est un écrivain français à très forte tendance parnassienne, né à Fécamp le 9 août 1855 et mort à Paris le 30 juin 1906. Jean Lorrain a été l'un des écrivains scandaleux de la Belle Époque, au même titre que Rachilde, Hugues Rebell et Fabrice Delphi. Ses œuvres peuvent être rapprochées de la littérature fin de siècle. C'est en 1904, pour payer la très lourde amende à laquelle il a été condamné à la suite du procès perdu contre Jeanne Jacquemin, qu'il publie La Maison Philibert.

TRÈS BELLE ÉDITION ILLUSTRÉE PAR DIGNIMONT.

VENDU


CE LIVRE

EST EGALEMENT VISIBLE SUR


(abonnez-vous aux nouveautés)

BONNE VISITE DE NOTRE SITE DE

LIBRAIRIE GÉNÉRALISTE !

vendredi 1 août 2014

La Nouvelle Justine du Marquis de Sade illustrée par Gilbert Garnon (1979). Le sadisme dans toute son obscénité et toute sa violence interprété d'une façon magistrale.



D. A. F. DE SADE, MARQUIS DE SADE

LA NOUVELLE JUSTINE. Illustrations de G. Garnon. Préface de A. Robbe-Grillet.

Editions Borderie, 1979

1 volume in-folio (24,5 x 25,5 cm), 101 pages. Illustrations à toutes les pages / Bande dessinée.

Cartonnage pleine toile noire de l'éditeur avec vignette imprimée contrecollée sur le premier plat. Imprimé sur beau papier vergé crème.

TIRAGE COURANT.

PARFAIT ÉTAT.



L'édition originale (très rare) est constituée par un tirage de 99 exemplaires sur Arches numérotés et accompagnés d'un dessin original de Gilbert Garnon.

Superbe ouvrage magistralement et sadiquement illustré par Gilbert Garnon.

La Nouvelle Justine ou les Malheurs de la vertu du marquis de Sade est la troisième version du roman de Justine, publiée durant l’été 1799 et suivie début 1800 par l'histoire de Juliette, sa sœur. La première édition du roman se compose de dix volumes illustrés de cent gravures obscènes, ce qui en fait la plus vaste entreprise pornographique réalisée à l'époque. Cette spéculation de librairie, basée sur le succès de la version de 1791 et la licence générale qui régnait à l’époque du Directoire, vaudra à son auteur, sous le Consulat, une arrestation sans inculpation et sans jugement, puis un enfermement à vie à l'asile de fous de Charenton.

TRÈS BEL EXEMPLAIRE, COMME NEUF.

Prix : 200 euros


Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails