mardi 29 avril 2014

Curiosa champêtre ... Odor di femina. Amours naturalistes, par Edmond Dumoulin (1932). 10 illustrations libres en couleurs et nombreux ornements érotiques au trait. Tirage annoncé à 350 exemplaires. Un clandestin rarissime publié par Maurice Duflou.



E. D. [Edmond Dumoulin]

ODOR DI FEMINA. AMOURS NATURALISTES.

A Pompignan, pour les amants de la nature. S.d. [Maurice Duflou, vers 1932]

1 volume in-8 (22 x 14 cm), broché, couverture illustrée rempliée en papier vert pâle imprimée en vert foncé. Très bon état. Une petit tâche sur la couverture sans gravité. Intérieur et extérieur très frais. Nombreux ornements au trait (érotiques) et 10 illustrations hors-texte en couleurs. Belle typographie et mise en page.



PREMIÈRE ÉDITION ILLUSTRÉE.


TIRAGE ANNONCÉ A 350 EXEMPLAIRES SUR PUR FIL.


La notice est de Louis Perceau. Il s'agit d'une réédition d'un texte d'Edmond Dumoulin paru en 1890. "Les ouvrages signés E.D sont devenus très rares" (Jean-Jacques Pauvert). L'illustrateur reste à découvrir.



Références : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°2079 ; Pia, Les livres de l'Enfer, 1003 ; Bnf, Enfer, 1149.



« Le narrateur, las des femmes à la mode de Paris, s'en va à la campagne goûter à des amours plus nature, retrouver chez les fermières, fâneuses, moissonneuses, vendangeuses, toutes les odeurs inhérentes à leur sexe, la véritable odor di femina. Colette, Madelon, Janine la Roussote, Suzanne, Rose se succèdent dans ces élans campagnards » (préface de la réédition par La Musardine, 2001).



« J'ai connu Maurice Duflou à Paris en 1947, quand j'étais un surréaliste de vingt ans, et je l'ai fréquenté jusqu'à sa mort. C'était alors un vieil anarchiste fort distingué, se rendant à son imprimerie habillé en grand bourgeois, avec un chapeau à bord roulés, un foulard de soie bleu marine à pois blancs, un pardessus bien coupé, tenant d'une main sa canne, de l'autre sa serviette bourrée de livres érotiques qu'il proposait aux libraires spécialisés. Il avait une femme et une fille qui se désintéressaient complètement de son activité ; lui-même il l'accomplissait plutôt par conviction libertaire que par salacité. Il avait horreur des ouvrages mal écrits, des obscénités insupportables. Maurice Duflou possédait, dans une traversière de la rue de la Goutte-d'Or, une petite imprimerie où il travaillait tout seul à sa presse, tel un artisan d'autrefois ; en blouse grise, il bavardait avec moi devant sa fenêtre aux parisiennes à demi fermées, tout en surveillant sa cour comme s'il s'attendait à subir un assaut. En effet, la police avait fait plusieurs fois des descentes chez lui, abîmant son outil de travail, raflant ses livres. » Alexandrian, Histoire de la littérature érotique, Paris, Seghers, 1989, pp. 314-15.



Compte tenu de la rareté de cette édition sur le marché des livres érotiques, on peut supposer que le tirage annoncé à 350 exemplaires a été en réalité bien moindre, ou bien qu'une grande partie des exemplaires ont été détruits.

Ce joli volume est devenu pour ainsi dire quasi introuvable.

TRÈS BON EXEMPLAIRE.

VENDU



dimanche 27 avril 2014

Curiosa & Erotisme : Point de lendemain par Dominique Vivant Denon, illustré librement par Jean Traynier (1957). Tirage à 153 exemplaires seulement, celui-ci 1/20 ex. de tête avec croquis original et suites.



Dominique VIVANT DENON - Jean TRAYNIER illustrateur

POINT DE LENDEMAIN OU LA NUIT MERVEILLEUSE, par Vivant Denon. Ouvrage orné de nombreuses gravures gravées à l'eau-forte au burin par un artiste excellent [Jean Traynier].

A Brusselles, se trouve chez l'imprimeur, derrière le marché aux herbes, au vase fleuri, 1957, sans privilèges.

1 volume grand in-8 (26 x 17 cm), en feuilles, couverture imprimée vert d'eau, étui, emboîtage de l'éditeur. Légères usures sans importance à l'emboîtage, quelques rousseurs au papier. 20 eaux-fortes hors-texte et dans le texte en noir dont 3 double-page, 19/20 eaux-fortes tirées à part en vert (il manque une eau-forte, celle de la page 68). L'eau-forte en fronstispice se trouve ajoutée. Suite libre (encore plus libre que les autres qui le sont déjà ...) de 6 pointes sèches (et 4 qui font doublon - erreur au moment de la mise en train des exemplaires). 1 esquisse originale (encre et lavis - photo sur demande).


TIRAGE A 153 EXEMPLAIRES SEULEMENT SUR GRAND CHIFFON VÉLIN DE LANA.


CELUI-CI, UN DES RARES 20 EXEMPLAIRES DE TÊTE COMPRENANT UN CROQUIS ORIGINAL, UNE SUITE DES GRAVURES EN TEINTE ET UNE SUITE LIBRE.

Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°2236 (annonce 8 pointes sèches pour la suite libre, nous en avons 6 différentes et 4 qui font doublon).


Il s'agit d'une des deux éditions érotiques très osées du conte libertin de Vivant Denon. La première a paru vers 1935 et est ornée de 12 illustrations coloriées par Léo Fontan. Cette édition de 1957 est illustrée par Jean Traynier. L'éditeur est le même que celui de Cydalise et Le Tableau, illustrés par le même artiste.


Point de lendemain est un court roman de Vivant Denon (deux versions : l'une en 1777, l'autre en 1812). Les premières aventures amoureuses d'un jeune homme ignorant tout des subtilités du monde aristocratique sont ici racontées. Quand il se rend à l'Opéra, il n'y arrive pas en retard comme il se doit, croyant ingénument y aller pour assister à une représentation, quand personne n'y vient que pour observer, s'informer des nouvelles, entreprendre quelque discussion dans le monde : certainement pas pour voir un spectacle. S'étonnant de tout, le narrateur (qui endosse le personnage du héros) est manipulé par la comtesse de ..., bien plus au fait que lui du code implicite du libertinage, et influencée par tout ce qui l'entoure : décors ou ameublement érotiques et luxuriants, ambiance d'alcôve, jardins à l'écart et pièces secrètes. En effet tout au long de ce récit les personnages ont des rôles bien définis par Mme de T... C'est une femme qui sait manipuler parfaitement les hommes et obtenir d'eux ce qu'elle désire. Le narrateur, si naïf qu'il soit, subit un changement à la fin du conte. Après sa délicieuse nuit avec Mme de T..., il apprend qu'il n'était qu'un leurre, qu'il n'a été invité chez M. de T... que pour faire croire qu'il était l'amant de sa femme. Le marquis, l'amant "officiel" de Mme de T... le remercie donc de son dévouement à faire croire cela: il va pouvoir être bien reçu chez le mari de son amante. Le marquis est persuadé de la fidélité de sa maîtresse. S'ensuit un moment extrêmement ironique, puisque le narrateur sait bien que ce n'est qu'un mensonge. Les rôles sont donc redistribués. Cela illustre bien évidemment la maîtrise de Mme de T... sur les hommes: grâce à elle, personne ne perd la face. Elle garde son semblant de "décence" et aucun des trois hommes n'est humilié. Le mari est heureux de persifler le faux amant, le marquis se satisfait d'être si bien reçu chez le mari de sa maîtresse, et le jeune narrateur, enchanté de sa nuit avec Mme de T. Cette dernière est la grande gagnante de ce petit jeu libertin: en plus d'une nuit d'amour avec un jeune homme, elle est certaine que le narrateur ne dévoilera à personne l’infidélité faite au marquis, puisque le narrateur est lui-même coupable d'infidélité à l'égard de sa maîtresse, la comtesse de... (Source : Wikipédia)


TRÈS BON EXEMPLAIRE DE CE RARE CURIOSA COTÉ ET RECHERCHÉ.


RARE TIRAGE DE TÊTE, BIEN COMPLET DU CROQUIS ORIGINAL ET AVEC SUITES.

VENDU


samedi 26 avril 2014

Les Carnets d'un obsédé par Alain Paucard (1977) : Contrat de plaisir - De la putain - Du plaisir mutuel - Éloge du cul - Sur le vice - Lettre ouverte à un amateur de prostituées. Un des 15 rares exemplaires de tête avec une eau-forte érotique signée du peintre Joseph Ghin.



Alains PAUCARD / Joseph GHIN illustrateur

CARNETS D'UN OBSÉDÉ.

Chez l'auteur, Paris, 1977

1 volume in-4 (29 x 19,5 cm), en feuilles, couverture imprimée en noir (premier plat), XXXII pages et 1 frontispice volant (eau-forte) numéroté et signé par l'artiste. Très bon état. A noter une légère déchirure sans manque et sans gravité en haut du dos sur le premier plat. Belle impression sur papier fort bien blanc.

ÉDITION ORIGINALE.

TIRAGE A 300 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, UN DES 15 EXEMPLAIRES DE TÊTE COMPRENANT UNE GRAVURE ORIGINALE DE JOSEPH GHIN.


Seuls les 30 premiers exemplaires possèdent une gravure originale (chacune tirée à 15 ex. seulement).

Joseph Ghin, né en 1926 à Hornu (Belgique) est un peintre engagé, libertaire, voyageur et paradoxal, pétri d'art populaire, naïf et surréaliste.

Ces Carnets d'un obsédé contiennent les petits textes suivants : Contrat de plaisir - De la putain - Du plaisir mutuel - Éloge du cul - Sur le vice - Lettre ouverte à un amateur de prostituées.

Alain Paucard est né le 6 avril 1945, de parents connus, dans la coquette localité de Paris Xe. Il est donc de nationalité parisienne. Ancien élève des écoles primaires du VIIe, il se désintéresse très vite des études pour devenir, successivement, à partir de 1962 : chanteur de rock n’roll, appelé du contingent (dans le XVe-1965), chanteur de folk, chanteur rive-gauche, libraire, auteur de romans érotiques (1970), révolutionnaire professionnel (mal payé, y compris de retour – 1970-1972), travailleur social et, à partir de 1978, écrivain. Il publie d’abord des « polars » sous le pseudonyme farceur de Humphrey Paucard (dont L’horreur d’été, 1979, qui eut droit aux « trois interdictions »). Également chroniqueur à Métal Hurlant, Lui, etc. (1978-82), scénariste de bandes-dessinées (notamment avec Denis Sire), il publie régulièrement depuis 1983. En 1986, il fonde le club des ronchons, dont la devise est « En arrière, toute ! »; l’objet : « étudier l’horreur du bonheur » et dont les réunions sont interdites « aux femmes, aux enfants, aux animaux et aux plantes vertes ». À ce jour le club des ronchons a publié 7 ouvrages collectifs. « À l'aube du XXIème siècle », Alain Paucard compte bien persévérer dans son être. Dans une époque de blague, les gens sérieux sont des blagueurs et les blagueurs, comme lui, sont les seuls gens sérieux. Alain Paucard a développé une certaine idée de la contradiction et du paradoxe dans 33 ouvrages à ce jour, notamment : Les Criminels du béton (1991) ; La crétinisation par la culture (1998) : Éloge du cul (2006) ; Manuel de résistance à l’art contemporain (2009) (notice France Inter, décembre 2012)

Ces Carnets d'un obsédé sont l"oeuvre de l'homme de 30 ans. L’Éloge du cul qu'on y trouve est une pré-originale non développée de l’Éloge du cul qui ne paraîtra qu'en 2006.

"La femme, c'est clair, c'est net, je la veux soumise, je la veux servante, je la veux esclave. Bien évidemment, elle ne subira aucun sévice sérieux de ma part [...] Je la veux esclave parce que, dans le moment même où l'idée de mon plaisir naît dans une quelconque parcelle de mon cerveau, rien n'existe plus que l'accomplissement de ce désir, dans les limites n'offensant pas la conscience humaine. [...] Je la méprise ? Absolument pas. Pour le prouver, prenons le problème de son point de vue. Vous avez sans doute beaucoup de plaisir à la sucer, je parle de son clitoris. N'imaginez pas un instant qu'elle puisse s'intéresser à vous pendant que ses pensées deviennent incohérentes sous les coups de boutoir de l'électricité orgasmique. Soyez certains que, dans ces moments là, et bien qu'elle se signale à votre attention en vous griffant, en vous insultant, vous n'existez plus. [...] Alors, s'il vous plaît, point de retenue, point de honte. Quand elle vous suce, ne pensez qu'à vous. Quand vous la baisez ne pensez pas à elle, pensez à vous." extrait de Du plaisir mutuel.

TRÈS BON EXEMPLAIRE DE CE RARE TIRAGE DE TÊTE.

VENDU - Prix : 450 euros

vendredi 25 avril 2014

La Nymphomanie ou Traité de la fureur utérine par le Dr Bienville (1771). Edition originale de ce célèbre ouvrage décrivant les affres des femmes soumises aux chaleurs extrêmes de la matrice et de ses environs ... Bel exemplaire en reliure décorative.



BIENVILLE (M. D. T., Docteur en Médecine)

LA NYMPHOMANIE OU TRAITÉ DE LA FUREUR UTÉRINE dans lequel on explique, avec autant de clarté que de méthode, les commencements et les progrès de cette cruelle maladie, dont on développe les différentes causes. Ensuite on propose les moyens de conduite dans les divers périodes, et les spécifiques les plus éprouvés pour la curation. Par M. D. T. de Bienville, Docteur en Médecine.

A Amsterdam, chez Marc-Michel Rey, 1771 

1 volume in-8 (20,5 x 12,5 cm) de (2)-XV-(1)-164 pages.

Reliure demi-veau brun à petits coins, plats de papier marbré, doublures et gardes de papier blanc, tranches citron, filets dorés au dos, roulette dorée en queue, pièce de titre en cuir noir doré (reliure de l'époque ou de l'extrême fin du XVIIIe siècle). Bel état de conservation, infimes frottements sans importance. Intérieur frais, rares rousseurs claires.

ÉDITION ORIGINALE IN-12



Il existe chez le même éditeur et la même année une édition in-8 (20,5 x 12,5 cm). La page de titre est ornée d'un fleuron différent, le nombre de page est également différent (164 pages et XV pages d'avant-propos pour le format in-8). On note dans le tirage in-12 la présence d'un court errata situé à la page XX de l'avant-propos. Cela laisserait supposer que l'édition in-12 a paru légèrement avant le tirage in-8, sans certitudes.

J.D.T. de Bienville (1726, Cévennes - 1813, Paris), de son vrai nom Jean Baptiste Louis de Thesacq, médecin français du XVIIIe siècle, a exerçé en France et aux Provinces-Unies, notamment à La Haye et Rotterdam. Il est l'auteur de différents traités de médecine. L'un de ses ouvrages, La Nymphomanie, publié en 1771, se pose comme le pendant du célèbre traité sur l'onanisme de Samuel-Auguste Tissot. Il a rencontré un certain succès, comme en témoignent les nombreuses rééditions et traductions dont il a fait l'objet. C'est l'un des premiers traité de sexologie "moderne".

« La tendance d'un sexe à l'autre vient d'un besoin aussi naturel que difficile à supprimer. Il n'est point de moyens moraux capables d'imposer silence à la nature. [...] La maladie que je traite n'est point une chimère, elle n'est que trop réellement existante dans le Sexe [féminin], elle n'y fait tous les jours que des progrès trop rapide. [...] On entend par Nymphomanie un mouvement déréglé des fibres dans les parties organiques de la femme. [...] Cette maladie surprend quelquefois les jeunes filles nubiles [...] filles débauchées [...] Les femmes mariées n'en sont point exemptes, surtout celles qui se trouvent unies à des époux d'un tempérament faible, qui exige de la sobriété dans les plaisirs, ou à un homme froid, peu sensible aux délices de la jouissance. Enfin les jeunes veuves y sont souvent exposées surtout si la mort les a privées d'un homme fort & vigoureux [...] etc » (extrait)

Principal remède : distraire la malade de ses pensées obscènes ! la saignée n'est point à exclure ! Pour les plus Métromaniaques, une once d'hydromel vineux à la sortie d'un bain fera l'affaire ! Bref ! Pour « celles qui se déshonorent sans cesse en secret par des pollutions habituelles dont elles sont elles-mêmes les infortunées ouvrières » il faut tout mettre en oeuvre pour faire cesser les comportements honteux de celles qui n'ont que trop « d'imagination ».

BEL EXEMPLAIRE DE CET OUVRAGE CÉLÈBRE.

Prix : 800 euros

lundi 21 avril 2014

Les Caprices du Sexe ou les audaces érotiques de Mademoiselle Louise de B... par Renée Dunan (vers 1935). Dessin original érotique ajouté. Edition peu commune de ce célèbre roman érotique, le premier écrit par une femme au XXe siècle.



Louise DORMIENNE (pseudonyme de Renée DUNAN)

LES CAPRICES DU SEXE ou LES AUDACES ÉROTIQUES DE MADEMOISELLE LOUISE DE B... Roman inédit.

Orléans, Au dépens des Amis de la Galanterie, s.d. (vers 1935)

1 volume in-8 (19,3 x 13 cm), broché, (3)-181 pages. Titre imprimé en rouge et noir. Couverture muette plein papier gris. Quelques rousseurs aux deux premiers et deux derniers feuillets, sans gravité. Très bon exemplaire. Petit accroc en haut du dos de la couverture et sur un bord.

TIRAGE A 350 EXEMPLAIRES SUR ALFA.

EXEMPLAIRE DE PASSE.

EXEMPLAIRE ENRICHI D'UN JOLI DESSIN ORIGINAL ÉROTIQUE A LA MINE DE PLOMB 85 x 63 MM. (contrecollé au verso blanc d'un feuillet au commencement de l'ouvrage)


Dessin original


Cet exemplaire ne porte pas de numéro. Il est mentionné imprimé : "Cet ouvrage, destiné aux seuls souscripteurs, a été tiré à 350 exemplaires sur papier Alfa, numérotés à la presse de 1 à 350. D'après Dutel, dans sa Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°1145, cette édition est ornée de 6 bois de Rik van Straaten qui ne se trouvent pas ici (notre exemplaire, non numéroté est très certainement un exemplaire de passe dans lequel les illustrations n'ont pas été ajoutées - il n'y a aucune trace de manque ou d'arrachage dans notre exemplaire).

Ce célèbre ouvrage érotico-pornographique, l'un des mieux écrit du genre, a été publié pour la première fois en 1928 par Maurice Duflou avec 12 eaux-fortes de Viset (Luc Lafnet). Ce roman est la premier texte érotique écrit par une femme au XXe siècle (Dutel).

Dutel décrit 4 éditions pour ce texte sous les n°1143 à 1146.

Références : Dutel, 1145 ; Pia, 167

Les Caprices du sexe est un roman qui se divise en 3 parties : s'offrir - se vendre - aimer.

« …roman, dont l'auteur, dissimulé sous le pseudonyme de Louise Dormienne, était une femme de lettres assez connue entre les deux guerres mondiales, Mme Renée Dunan. » Pascal Pia (qui connut Renée Dunan personnellement).

Alexandrian, dans son Histoire de la littérature érotique donne le ton du livre : « Ce roman conte les « audaces érotiques » de son héroïne en trois parties: « S'offrir - Se vendre - Aimer. » Louise de Bescé, fille d'un marquis, habitant un château au bord de la Loire est troublée de surprendre un couple de paysans se possédant furieusement, et de recevoir les confidences de la maîtresse de son frère. Insatisfaite par ses premières expériences villageoises, elle décide de s'enfuir à Paris. Elle va aller d'aventures en aventures, en passant par la prostitution. Forte de ses connaissances, elle décide alors d'être souverainement perverse. « Au sortir d'une débauche, Louise retrouve son premier amant, toujours amoureux d'elle, qui lui propose de l'épouser. Elle se récrie : « J'ai été aimée par tous les bouts, ou plutôt par tous les orifices, et devant et derrière, et en haut et en bas. » Il répond: « Que m'importe. C'est l'âme que je veux en vous et le corps offert comme âme et chair. Alors je vous aurai toute neuve… « Si bien que Louise se marie… ».

Renée Dunan a écrit : « Il faut oser dire n'importe quoi ! La morale est ailleurs que là où on l'imagine. » et aussi : « Qu'est-ce qu'un homme ? une virilité.. Mais combien faut-il de temps pour qu'une femme habile fasse de la plus fière des verges mâles... un chiffon ? ».

Certaines sources indiquent que Renée Dunan aurait pu être un homme ... un certain Georges Dunan ... ce qui changerait bien des choses ! quant à l'interprétation de son oeuvre littéraire. Tout semble encore à ce jour très flou dans sa biographie.

TRÈS BON EXEMPLAIRE DE CETTE EDITION PEU COMMUNE.

VENDU - Prix : 400 euros

dimanche 20 avril 2014

Fétichisme et curiosa photo. Henri Maccheroni et ses Cent photographies choisies dans la série Deux mille photographies du sexe d'une femme (1978). Le sexe d'une femme sous la loupe d'un photographe artiste qui transcende les tabous.



Henri MACCHERONI (Photographe)

CENT PHOTOGRAPHIES choisies dans la série DEUX MILLE PHOTOGRAPHIES DU SEXE D'UNE FEMME.

Images obliques, Editions Borderie, décembre 1978


1 volume in-8 (21,5 x 14 cm), 4 pages de texte intitulée "Le calligraphe du sacrum" par Michel Camus (mai 1978), 100 photographies noir et blanc imprimées sur papier couché fort sur fond noir. Toutes les photographies montrent le sexe d'une femme, le même sexe dans tous ses états .... avec dentelle, avec doigts, ou sans .... Cartonnage toile gris foncé imprimé en rouge de l'éditeur. Très bon état.

ÉDITION ORIGINALE DU TIRAGE COURANT (il a été tiré 50 ex. de luxe hors commerce).


Dans les années 1960, Henri Maccheroni peint de grandes toiles post-surréalistes. Travaillant par séries (comme Les Mondes inachevés ou Les Nocturnes), il explore les mythes de la peinture occidentale : Éros, Thanatos, la Crucifixion, la Ville et la peinture elle-même comme fondement d’une écriture esthétique. À partir de 1968, la photographie prend une place importante dans son œuvre. Ici encore, l’approche en « séries » domine (2 000 photographies du sexe d’une femme, des Crânes-Vanités, ou encore de Grandes Suites archéologiques). La photographie se mêle à de nombreux collages et découpages (Manhattan-gris). Henri Maccheroni pratique également la gravure (eau-forte, pointe sèche, manière-noire). Durant les années 1970, il participe à l’avènement de l’art « socio-critique » (L’Armoire aux bocaux, Cadeau pour les partisans de la peine de mort). En 1982, avec Michel Butor, il fonde le Centre national d’art contemporain (Villa Arson) à Nice. Henri Maccheroni travaille régulièrement avec des écrivains pour des œuvres croisées (Michel Butor, Raymond Jean, Bernard Noël, Pierre Bourgeade, Bernard Vargaftig, Claude Louis-Combet, Jean-François Lyotard, Béatrice Bonhomme). Cent-vingt livres jalonnent son parcours de peintre, photographe et graveur, qui témoignent de ses nombreuses collaborations. Il a aussi collaboré à plusieurs revues, notamment Artitudes internationales, Opus international, Silec, Obliques.

Les photographies du sexe d'une femme d'Henri Maccheroni posent la question : peut-on se lasser d'admirer le sexe d'une femme ? peut-on atteindre l'over-dose anatomique esthétique ? Je vous laisse répondre à cette épineuse question. Pour ma part j'ai la réponse en feuilletant ce délicieux volume et en ne m'en lassant pas. Émane de ce livre la mystique et mystérieuse alchimie de l'Odor di femina ... on aurait presque envie d'écrire : in vulvo veritas !

Avis aux collectionneurs ...


VOLUME TOUJOURS RECHERCHÉ.

BEL EXEMPLAIRE.

Prix : 300 euros


jeudi 17 avril 2014

Hilda, Souvenirs humides d'une Dame du temps jadis (1982). 2 fascicules illustrés de 32 reproductions de dessins des années 1920. Curiosa mêlant domination et excès de chair croustillants à souhait.



Lucy MAROGER (publié par) / Jim (illustrateur)

HILDA. Souvenirs humides d'une Dame du temps jadis.

Promo-Edition, Toulon, 1982.

2 fascicules in-4 (27 x 20 cm), broché, dos collé, couvertures imprimées en couleurs. 93 pages et 32 illustrations pleine page (16 illustrations en noir et 16 illustrations en couleurs sur papier glacé). Texte imprimé sur papier bouffant. La bande promotionnelle est restée collée sur le premier plat du premier fascicule. Excellent état. Très frais.


TIRAGE UNIQUE DE CETTE HISTOIRE ÉROTIQUE ILLUSTRÉE.

La préface indique : "Texte érotique - voire pornographique - ou peinture de moeurs ? les deux sans doute ... Hilda est une véritable saga des années folles débutant à l'immédiat après-guerre, la vraie, celle de 14/18. Les souvenirs rassemblés et mis en forme par Lucy Maroger sont issus d'un journal intime authentique. [...]."


Chaque fascicule était vendu 45 francs en 1982. La bande indique 80 francs (sans doute le prix de souscription). Une illustration est signée Jim et sont issues d'une collection privée (années 20).


BEL EXEMPLAIRE.


ENSEMBLE DEVENU RARE.

Prix : 200 euros


lundi 14 avril 2014

Amours des dames illustres de nostre siècle, à Cologne chez Jean Le Blanc (1680). Superbe exemplaire relié plein maroquin par Duru (1857). Edition rare de ces Histoires amoureuses de la cour de Louis XIV.



Roger de RABUTIN, comte de BUSSY, dit BUSSY-RABUTIN - Gatien COURTILZ DE SANDRAS

AMOURS DES DAMES ILLUSTRES DE NOSTRE SIÈCLE.

Cologne, Jean Le Blanc, 1680

1 volume in-12 (140 x 85 mm - Hauteur des marges : 137 mm), 384 pages. Page de titre imprimée en noir avec un bois gravé (vignette carrée portant la légende "Illustrando"). Un avis au lecteur occupe les 3 premiers feuillets non chiffrés, suivi d'une table des "Intrigues amoureuses" en 1 feuillet (2 pages).


Reliure plein maroquin bleu nuit, dos à nerfs orné aux petits fers dorés, triple-filet doré en encadrement des plats, double-filet doré sur les coupes, roulettes dorées en encadrement intérieur des plats, doublures et gardes de papier peigne, non rogné (relié à toutes marges sur brochure). Reliure signée et datée : DURU 1857. Exemplaire à l'état proche du neuf.

Le présent volume contient les Histoires Amoureuses suivantes : Alosie, ou les Amours de M. T. P. (Madame de Montespan) - Le Palais Royal, ou les Amours de Madame de La Vallière - Histoire de l'amour feinte du Roi pour Madame - Le Perroquet, ou les Amours de Mademoiselle - Junonie, ou les Amours de Madame de Bagneux - Les fausses prudes, ou les Amours de Madame de Brancas, et autres dames de la cour - La déroute, et l'adieu des filles de joie, de la ville, et des faubourgs de Paris. Avec leur nom, leur nombre, les particularités de leur prise, et de leur emprisonnement, et requête à Madame La Vallière.

Il ne contient pas Le Passe-temps Royal ou les amours de Mademoiselle de Fontange, ni l'Histoire amoureuse des Gaules. Ce recueil a paru pour la première fois à la même adresse en 1680 avec un frontispice gravé (toujours daté 1681). Il y aura des rééditions sous ce même titre en 1685, 1690, 1691, 1694, 1700, 1703, 1708, 1709, 1717, 1728, (1737) et 1740, ce qui prouve assez combien cet ouvrage a été recherché de son temps et même bien après. On avait donné l’Histoire amoureuse des gaules à l’insue de Bussy-Rabutin dès 1665. On lui attribua à peu près toutes les productions scandaleuses de son temps. Dans le recueil de Jean Le Blanc il n’est pas certain qu’il y ait un seul mot de la plume de Bussy. Bussy-Rabutin vivra 18 années en exil sur ses terres de Bourgogne. Certaines pièces seraient de Gatien de Courtilz de Sandras.

Provenance : bibliophile de la seconde moitié du XIXe siècle ayant pour ex libris une croix de Malte de gueules sur fond d'or (non identifié) dans un ovale cerclé d'or (ex libris poussé sur cuir bleu nuit).


SUPERBE EXEMPLAIRE DE CETTE ÉDITION RARE.

Prix : 2.500 euros

dimanche 13 avril 2014

Histoire du roi Gonzalve et des douze princesses par Pierre Louÿs (1935) et illustrée de 6 superbes eaux-fortes de Paul-Emile Bécat mises en couleurs. Rare tirage pour cet superbe illustré clandestin.



Pierre LOUYS / Paul-Emile BÉCAT illustrateur

HISTOIRE DU ROI GONZALVE ET DES DOUZE PRINCESSES.

Liège, Aux dépens d'un dilettante, 1935

1 volume in-4 (24,5 x 19,5 cm), en feuilles, couverture muette, sans emboîtage. 80 pages et 6 eaux-fortes hors-texte mises en couleurs. Texte encadré d'un filet bleu. Excellent état. Couverture muette légèrement passée.

Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°1706.


NOUVELLE ÉDITION ILLUSTRÉE PAR 6 DÉLICATES EAUX-FORTES DE PAUL-ÉMILE BÉCAT, ICI EN COULEURS.

TIRAGE A 171 EXEMPLAIRES SEULEMENT.

CELUI-CI, UN DES 110 EXEMPLAIRES SUR VÉLIN BLANC D’APRÈS LE JUSTIFICATIF, MAIS EN RÉALITÉ UN DES 35 EXEMPLAIRES COMPORTANT L'ÉTAT EN COULEURS DES GRAVURES.


Ce petit roman libre de Pierre Louÿs est resté inachevé et a été publié pour la première fois en 1927 par René Bonnel. Ce texte se trouvait parmi les papiers personnels de Pierre Louÿs vendus en lot au libraire Edmond Bernard par sa veuve.


" - Ecoute. J'ai cinq cons. Le premier est ma bouche qui voulut cette nuit se remplir de foutre. Le second est fort velu, sous mon bras droit, regarde : je ne te l'offrirai pas aujourd'hui, ni le troisième que voici, qui est mon aisselle gauche, mais je sais les moyens de les rendre aussi doux que ma bouche elle-même. Le quatrième con est entre mes fesses. Le verras-tu cette nuit ? le dépucelleras-tu ? peut-être oui, peut-être non. Et le cinquième est celui sur lequel je suis couchée. [...] - De mes trois plus jeunes soeurs, je ne suis pas amoureuse, et, comme les petites filles aiment tout ce qui est sale, c'est à elles que j'accorde, quand elles sont sages, le droit d'enfoncer la langue dans le derrière. A la langue de ma favorite je donne mon vrai con et chaque soir nous doutons s'il m'est plus agréable de jouir pour elle ou si entre me cuisses elle a plus de plaisir à savourer le foutre qu'elle tire de moi. [...]" (extrait).

Le texte très libre est de la pire espèce d'un Pierre Louÿs obscène au possible, le tout servit par une illustration magistrale attribuée au délicat Paul-Emile Bécat. La mise en couleurs à la main des eaux-fortes rehausse encore ici le côté grandiose de l'ensemble.


BEL EXEMPLAIRE DE CE RARE OUVRAGE ÉROTIQUE ILLUSTRÉ.

VENDU - Prix : 1.100 euros


samedi 12 avril 2014

Paysage nuptial par Gaston Puel avec un frontispice de Hans Bellmer (1947). Un des 8 rarissimes exemplaires de tête sur vélin d'Arches. Érotisme et surréalisme conjugués en poésie.



Gaston PUEL / Hans BELLMER

PAYSAGE NUPTIAL. Frontispice de Hans Bellmer.

G. L. M. (Guy Lévis Mano), Paris, (novembre 1947).

1 plaquette in-8 (19,4 x 14,5 cm), broché, (6)-VIII-(5) pages. Frontispice de Hans Bellmer. Exemplaire à l'état proche du neuf.

ÉDITION ORIGINALE.

TIRAGE A 218 EXEMPLAIRES.

CELUI-CI, UN DES 8 EXEMPLAIRES DE TÊTE SUR VÉLIN D'ARCHES.

EXEMPLAIRE DE DÉDICACE OFFERT PAR L'AUTEUR A ANDRÉ GARALON "avec toute l'amitié qu'il sait, avec ma confiance pour tout ce qu'il couve. Gaston Fuel. 16 janvier 1948."

Le papier est filigrané EDITIONS JEANNE WALTER.

La poésie de Gaston Fuel est enracinée dans le Sud, écrit Robert Sabatier dans son Histoire de la Poésie française du XXe siècle (tome 3), celui de René Nelli, de Joe Bousquet, de René Char. A la croisée d'une Fenêtre ardente (nom d'une collection qu'il a créée, publiant Malrieu, Fondane, Nelli), il a le regard posé sur la nature solaire, pour en distinguer le visible et ce qu'elle porte d'énigme et de mystère. Il en écoute la musique secrète qui devient celle de poèmes riches de pensées lumineuses quand "la lumière ouvre une route de pollen"

Gaston Puel était un ami proche d'André Breton a qui d'ailleurs il a dédicacé un exemplaire de ce même livre. Il est né en 1924 à Castres. A la Libération, il rencontre et correspond avec Joë Bousquet, René Char, André Breton. Il participe en 1947 aux activités du groupe surréaliste. Après un séjour au sanatorium, il fonde en 1959 les éditions de la Fenêtre ardente qui publieront René Char, Pierre Albert-Birot, Pierre André Benoit, Joë Bousquet, Jean Grenier, Jean Malrieu, Pierre Gabriel, René Nelli, etc. ainsi que de nombreux livres d’artistes (Arp, Bajen, Ernst, Carrade, Miro, Dax, Dubuffet, Ubac, Tapies, Staritsky, Héraud, etc.). En 1971, il dirige à l’Université de Maryland (USA) deux séminaires sur Claude Simon et René Char. Il vit à Veilhes (Tarn).

Ce recueil en vers est son troisième ouvrage après Poèmes (Confluences) et Le Chiendent (Sagittaire).

Ce mince recueil illustré par un frontispice femina de Hans Bellmer est un hymne poétique à la beauté, à la femme et à l'amour, teinté d'érotisme aux accents surréalistes.

Montre-toi. Montre le bleu vivace de cet amour que tu portes jusqu'au bout des ongles. [...] Viens nous n'allons rien capturer : L'amour ne se compte plus sur les doigts. Nous allons dormir l'un dans l'autre en repoussant le poing des nuages jusqu'à l'aube de tous nos jours. [...] La chute de ta jupe éclipse ton sourire, escamote tes yeux. Ton visage disparaît. Mon désir drapé de noir L'illusionniste drapé de noir Il ne reste que ton corps luisant comme une pomme. Je t'aime dans l'espace de deux miroirs parallèles qui répètent ton image à l'infini tandis que ton nom de cristal se redit à mi-voix dans la torpeur des heures invalides. [...] (extraits)

BEL EXEMPLAIRE DU RARISSIME TIRAGE DE TÊTE A 8 EXEMPLAIRES SEULEMENT.

VENDU

Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails