dimanche 11 mai 2014

La légende de Béguinette par René Préjelan (1903). Un des 10 exemplaires sur papier de Chine avec dessin original. Superbe exemplaire de ce livre illustré 1900 dans la lignée des Forain, Caran d'Ache, Gerbault et autres Ferdinand Bac.



René PRÉJELAN

LA LEGENDE DE BEGUINETTE. Préface de Pierre Veber.

Paris, H. Simonis, 1903

1 volume grand in-8 (26,5 x 17 cm) de (3)-3 pages chiffrées de texte (préface) et environ 100 feuillets non chiffrés de dessins reproduis en noir et légendés. Certains feuillets ont un petit dessin imprimé au verso (comme une remarque en quelque sorte).

Cartonnage bradel plein papier à lignes verticales rouge, or et violine, dos muet, doublures et gardes de papier japonais rouge, relié sur brichure, non rogné, les deux plats de couverture conservés en très bon état (premier plat illustré en couleurs), dessin original à la mine de plomb et au crayon de couleurs orange sur un feuillet blanc du début (reliure neuve). Excellent état. Quelques faibles rousseurs aux feuillets de titre et préface, sinon papier de chine immaculé pour la presque totalité du volume.

ÉDITION ORIGINALE.

Il a été tiré de cet ouvrage 20 exemplaires sur papier du Japon et 10 exemplaires sur papier de Chine, chacun de ces exemplaires contient un croquis original de l'auteur. Les exemplaires sur papier de Chine ont été souscrits par la librairie Melet Galerie Vivienne, Paris.


CELUI-CI UN DES 10 EXEMPLAIRES SUR PAPIER DE CHINE, AVEC UN DESSIN ORIGINAL SIGNÉ ET DATÉ JUILLET 1903.

Ce livre illustré est l'emblème même d'une finesse rosse et charmante époque 1900 s'il en est ! Qui est Béguinette ? "Béguinette est la dernière venue parmi ces jeunes personnes (...) Et quand on voudra écrire l'histoire de la parisienne de ce temps, il faudra passer en revue l'exquise Grisette-Colombine de Willette, la "petite poison" de Forain, l'hystérique de Bac, la mondaine de Caran d'Ache, la théâtreuse de Guillaume, la bonne fille de Gerbault et enfin la Béguinette de Préjelan. (...) Elle excelle dans l'art féminin de faire souffrir les vieux messieurs trop jeunes, ou les jeunes messieurs déjà vieux ; elle a compris que sa véritable carrière était l'amour, et que pour y réussir il importait de ne pouvoir aimer. Elle a médité cette maxime profonde : "Qu'est-ce qu'une femme désintéressée ? C'est la maîtresse d'un homme intéressé !" Elle a donc résolu de n'être point cette femme-là, car a dit Verlaine : "Il faut n'être pas dupe en ce farceur de monde..."

L'auteur de la préface poursuit : "L'égoïsme et la cruauté, chez les hommes, sont horribles ; mais qu'ils sont charmants chez les femmes ! sans doute parce que, chez elles, ces défauts ne sont gâtés ni aggravés par le raisonnement ; ils ont la grâce des jolis instincts libres. (...) Béguinette était trottin (...) Béguinette arrive tout d'un coup à la fortune ; elle garde de son passé une confuse rancune contre la société (...) Et c'est sans doute par antiphrase qu'on lui a donné ce surnom de Béguinette ; personne ne fut moins capable du béguin, cette jolie surprise des sens. Béguinette n'est pas très sensuelle ; elle n'en est que plus dangereuse. Cette petite créature pratique est une fausse voluptueuse comme elle est une fausse maigre ; elle n'a point de désirs ; elle n'a que des curiosités. (...)"

L'ouvrage se poursuit par une suite de 13 dessins légendés titrés : LA LÉGENDE DE BÉGUINETTE. Béguinette s'ennuyait ... de jouer avec les vieux messieurs et les jeunes amants ... madame la mort vint la prendre ... l'âme de Béguinette s'envole vers le bleu du Paradis ... mais au jugement le bon dieu enjôlé par ses charmes prend peur qu'elle ne débauche ses saints ... en route pour les enfers ... Satan la reçoit à bras ouverts ... Béguinette devint Madame Satan ... Hélas Madame Satan ne fut pas plus fidèle que ne l'avait été Mademoiselle Béguinette ! ... Satan la renvoie ...sur Terre ! Reine exquise de jeunesse et de charme, elle suit son chemin fleuri de désirs et de roses. Son châtiment : ni Dieu ni Diable ne t'ont punie ; la vie se chargera de ce soin et te donnera ton enfer : TU VIEILLIRAS.

La suite des dessins montre Béguinette dans tous ses états.

Ce petit livre entièrement illustré est une petite perle savoureuse en pays de bibliophilie. L'exemplaire proposé ici, un des rares exemplaires sur papier de Chine, est un met délicat pour palais difficiles es sciences amoureuses. Relié de couleurs chatoyantes à la façon d'un bonbon sucré ou d'un paquet cadeau offert au plaisir et à la fête.

SUPERBE EXEMPLAIRE.

Prix : 550 euros

Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails