dimanche 13 avril 2014

Histoire du roi Gonzalve et des douze princesses par Pierre Louÿs (1935) et illustrée de 6 superbes eaux-fortes de Paul-Emile Bécat mises en couleurs. Rare tirage pour cet superbe illustré clandestin.



Pierre LOUYS / Paul-Emile BÉCAT illustrateur

HISTOIRE DU ROI GONZALVE ET DES DOUZE PRINCESSES.

Liège, Aux dépens d'un dilettante, 1935

1 volume in-4 (24,5 x 19,5 cm), en feuilles, couverture muette, sans emboîtage. 80 pages et 6 eaux-fortes hors-texte mises en couleurs. Texte encadré d'un filet bleu. Excellent état. Couverture muette légèrement passée.

Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n°1706.


NOUVELLE ÉDITION ILLUSTRÉE PAR 6 DÉLICATES EAUX-FORTES DE PAUL-ÉMILE BÉCAT, ICI EN COULEURS.

TIRAGE A 171 EXEMPLAIRES SEULEMENT.

CELUI-CI, UN DES 110 EXEMPLAIRES SUR VÉLIN BLANC D’APRÈS LE JUSTIFICATIF, MAIS EN RÉALITÉ UN DES 35 EXEMPLAIRES COMPORTANT L'ÉTAT EN COULEURS DES GRAVURES.


Ce petit roman libre de Pierre Louÿs est resté inachevé et a été publié pour la première fois en 1927 par René Bonnel. Ce texte se trouvait parmi les papiers personnels de Pierre Louÿs vendus en lot au libraire Edmond Bernard par sa veuve.


" - Ecoute. J'ai cinq cons. Le premier est ma bouche qui voulut cette nuit se remplir de foutre. Le second est fort velu, sous mon bras droit, regarde : je ne te l'offrirai pas aujourd'hui, ni le troisième que voici, qui est mon aisselle gauche, mais je sais les moyens de les rendre aussi doux que ma bouche elle-même. Le quatrième con est entre mes fesses. Le verras-tu cette nuit ? le dépucelleras-tu ? peut-être oui, peut-être non. Et le cinquième est celui sur lequel je suis couchée. [...] - De mes trois plus jeunes soeurs, je ne suis pas amoureuse, et, comme les petites filles aiment tout ce qui est sale, c'est à elles que j'accorde, quand elles sont sages, le droit d'enfoncer la langue dans le derrière. A la langue de ma favorite je donne mon vrai con et chaque soir nous doutons s'il m'est plus agréable de jouir pour elle ou si entre me cuisses elle a plus de plaisir à savourer le foutre qu'elle tire de moi. [...]" (extrait).

Le texte très libre est de la pire espèce d'un Pierre Louÿs obscène au possible, le tout servit par une illustration magistrale attribuée au délicat Paul-Emile Bécat. La mise en couleurs à la main des eaux-fortes rehausse encore ici le côté grandiose de l'ensemble.


BEL EXEMPLAIRE DE CE RARE OUVRAGE ÉROTIQUE ILLUSTRÉ.

VENDU - Prix : 1.100 euros


Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails