vendredi 21 février 2014

Paul-Emile Bécat et son érotisme réaliste envoûtant : La Leçon d'amour dans un parc (1951) suivie des Nouvelles Leçons d'amour dans un parc (1952) de René Boylesve, illustrés de 40 pointes sèches par Paul-Emile Bécat.



René BOYLESVE - Paul-Emile Bécat, illustrateur

LA LEÇON D'AMOUR DANS UN PARC. Pointes sèches de Paul-Emile Bécat.

Les Heures Claires, Paris, 1951

1 volume in-4 (28,5 x 23 cm), en feuilles, sous couverture imprimée et emboîtage éditeur, 187-(1) pages. Parfait état. 20 pointes sèches dont 6 pleine page et 14 à mi-page ou deux-tiers de page.

TIRAGE A 350 EXEMPLAIRE.

CELUI-CI UN DES 270 EXEMPLAIRES SUR VÉLIN PUR FIL DE RIVES.


Avec


LES NOUVELLES LEÇONS D'AMOUR DANS UN PARC. Pointes sèches de Paul-Emile Bécat.

Les Heures Claires, Paris, 1952

1 volume in-4 (28,5 x 23 cm), en feuilles, sous couverture imprimée et emboîtage éditeur, 178-(1) pages. Parfait état. 20 pointes sèches dont 6 pleine page et 14 à mi-page ou deux-tiers de page.

TIRAGE A 350 EXEMPLAIRE.

CELUI-CI UN DES 270 EXEMPLAIRES SUR VÉLIN PUR FIL DE RIVES.


Ensemble 2 volumes. Exemplaire à l'état proche du neuf.

Les pointes sèches ont été tirées sur les presses du très renommé maître-graveur imprimeur Manuel Robbe.


La Leçon d'amour dans un parc a paru pour la première fois en 1902 tandis que Les nouvelles leçons d'amour dans un parc ont paru pour la première fois en 1924 seulement, vingt-deux ans plus tard. Alcindor ou suite à la leçon d'amour dans un parc avait paru en 1920.


"On avait, au XVIIIe siècle, le goût des beaux jardins. Le sieur Lemeunier de Fontevrault en planta autour de son château sis sur un coteau de Touraine et, quand son héritière Ninon épousa le marquis de Chamarante, rien ne manquait au charme du parc qui dévalait jusqu'à la Loire à la lisière de la plaine d'Anjou. Ninon ne devait y faire qu'une addition: une statue de Cupidon qu'en témoignage de gratitude pour son bonheur elle commanda à Paris. C'est par la pose de cette statue, d'un gracieux réalisme, que débute toute l'aventure. Qu'il soit précisé que la marquise a deux pages à sa dévotion et un cercle d'amis, puis qu'une fille lui naît, nommée Jacquette. Qu'il soit dit aussi que les murs aimables du temps n'incitent guère les gens à brider leurs gestes ou leur langage et, si l'on ajoute que Jacquette est plus curieuse que la belle Zébute sa chatte, on comprendra les affres de Ninon à l'idée d'élever sa fille selon la bienséance en pareil climat. La solution ? Engager une gouvernante, lui conseille-t-on. Entre la sage Mlle de Quinconas et sa poupée Pomme d'api, Jacquette grandira dans l'innocence qui sied aux enfants. Ainsi proposent la marquise et ses amis. Le sort en dispose autrement, mais en dire plus gâcherait le plaisir de lire ce conte malicieux écrit d'une plume délicate et légère." (résumé)


"Pris dans l' âge incertain où l' être pourvu de l' attribut viril semble encore l' ignorer et hésiter entre un geste d' enfant et celui d' une femme, Cupidon décochait une flèche au hasard. Et l' exquise particularité de cette figure était que, au lieu de fixer le but où va voler la pointe mortelle, l' adolescent, les paupières basses,regardait avec une surprise ingénue cette autre menue flèche suspendue au bas de son ventre, et qui, pour la première fois, révélait son usage. Je vous laisse à penser s' il y eut des exclamations et des " oh ! " et des "ah ! " à croire que tout ce monde, prévenu qu' il allait voir l' amour, était à cent lieues de se douter qu' il pût être ainsi fait. [...] On a beau faire pour garantir l' innocence d' une jeune fille ; entassez gouvernantes, murs de clôture, in−folio édifiants, voire curés et capucins, le démon subtil de l' amour est partout, s' infiltre en tout lieu ; et, à s' acharner à détourner de lui nos enfants, on perd son temps et sa peine ; autant leur dire : jusqu' à vingt ans, mes petits, bouchez−vous les yeux à l' aide de vos deux poings;il ne faut pas connaître la lumière !" (extrait de la Leçon d'amour dans un parc).


TRÈS BEL EXEMPLAIRE DE CES DEUX BEAUX VOLUMES, DÉLICATEMENT ILLUSTRÉS PAR PAUL-EMILE BÉCAT, D'UN ÉROTISME RÉALISTE ENVOÛTANT.

VENDU - Prix : 800 euros


Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails