mercredi 27 mars 2013

Les Dresseuses d'Hommes illustrées par Luc Lafnet (Jim Black), récit sadomasochiste imprimé à Dijon par Darantière en 1931. Rare.



Florence FULBERT [pseudonyme, auteur non identifié]. Luc LAFNET, illustrateur.

DRESSEUSES D'HOMMES. Dialogues intimes. Illustrations de Jim Black [i.e. Luc LAFNET].

Collection des orties blanches, Paris, s.d. (achevé d'imprimé à Dijon par Darantière en juin 1931).

1 volume in-8 (19,5 x 14 cm), broché, de 210-(1) pages. 8 illustrations hors-texte en noir signées Jim Black alias Luc Lafnet. Sous couverture bleue/vert imprimée en noir et rouge, défraichie. Brochage solide et en assez bon état intérieur. Défauts et salissures à la couverture. Imprimé sur papier bouffant crème. Quelques rousseurs.


ÉDITION ORIGINALE.

"Bien des ménages sont désunis malgré le grand amour mutuel des époux. Presque toujours, la mésentente est provoquée par les défauts ou par les vices du mari. L'homme a de mauvais instincts. Il a rarement la force de caractère nécessaire pour résister aux penchants de sa nature qui le conduisent au mal plutôt qu'au bien ... Et les pauvres épouses souffrent et voient leur ménage en état de guérilla continuelle à cause des multiples errements de leurs maris : le café, le jeu, l'ivrognerie, le cotillon, etc. Les hommes - la plupart - pèchent par faiblesse de volonté. Ils adorent leur femme, mais ils ne peuvent résister aux appels de leurs vices... Après coup, les maris défaillants regrettent leurs mauvaises actions... Ils jurent de ne jamais recommencer, les épouses pardonnent et huit jours après, c'est la même histoire... Comment remédier à ce désastreux état de chose ? (...) Un seul procédé est à votre disposition : le châtiment corporel ... appliqué sévèrement à chaque faute constatée... (...)" (extrait de l'avertissement au lecteur par l'auteur).

Toute la suite du livre n'est que la mise en application de ce précepte simple : tolérance zéro avec les maris volages. Sévérité absolue et châtiments à la hauteur de la faute !

L'éditeur de cet ouvrage, Jean Fort, a commencé sa carrière aux débuts du XXe siècle (1917), il éditait des ouvrages traitant presque exclusivement de la flagellation. Ces publications condamnées l'ont obligé à changer plusieurs fois d'adresse. La dernière connue est au 79 rue de Vaugirard. Il créa alors à cette adresse la « Collection des Orties Blanches », une série de romans sadomasochistes illustrés par certains des plus célèbres dessinateurs de livres libertins de l'époque. Cette collection s'arrête brusquement en 1939.

Luc Lafnet (1899-1939) vécut et travailla à Paris de 1923 à 1939. C'est dans son œuvre érotique qu'il se dévoile et donne le meilleur de lui même en illustrant quelques classiques de la littérature érotique et en réalisant, pour quelques collectionneurs friands de joyeusetés, des ouvrages uniques dont certains furent truffés de dessins et d'aquarelles originales à caractère sulfureux où la part la plus belle est donné à la femme, très présente dans son œuvre gravée. Il fut l'ami de Georges Simenon qui l'encouragea dans cette voie. Il n'hésita pas , à l'instar de Martin Van Maele, d'illustrer des ouvrages traitant de la flagellation et notamment ceux de la célèbre collection des Orties blanches où il signa des compositions sous le nom de Jim Black et Grim. Ses pseudonymes les plus fréquents sont Viset et O. Lucas mais aussi Pol et Luc dans d'autres ouvrages. En 1937, la mort prématurée de sa fille unique, l'acheva et accéléra la sienne qui survint deux ans plus tard en 1939.

Belle impression due au talent de l'imprimeur dijonnais Darantière. Les illustrations sont sur un papier crème et sont en photogravure.


BON EXEMPLAIRE DE CE LIVRE SADOMASOCHISTE ASSEZ RARE.

VENDU

vendredi 22 mars 2013

Le Paris-Canaille de Mac-Orlan (1928) illustré par Gustave Assire. Un des 50 exemplaires de tête sur Japon avec suite et aquarelle originale. Reliure signée René Kieffer.


Aquarelle originale signée GA. (Gustave Assire)


Pierre MAC-ORLAN - Illustrations par ASSIRE

IMAGES SECRÈTES DE PARIS. Vingt eaux-fortes par Assire.

René Kieffer, Paris, s.d. (1928) [imprimé par Duclos et Colas, à Paris]

1 volume in-4 à l'italienne (28 x 22,5 cm) de 84 pages de texte, 20 eaux-fortes en 3 états avec remarques tirées en bistre (une en bleu), soit 60 eaux-fortes hors-texte, suite de 50 aquarelles inédites hors texte tirées en sanguine (reliées in fine), dessin original relié en tête du volume (encre et aquarelle).

Reliure plein maroquin havane, dos à faux-nerfs plats, auteur et titre dorés au dos, fer à froid, plats décorés d'une grande plaque à froid, couverture illustrée conservée (reliure de René Kieffer avec son étiquette). Très bel état de conservation, infimes marques ou traces sans gravité. Légers fendillements en tête et en queue des mors du plat supérieur (sans aucune gravité). Intérieur parfait. Exemplaire à l'état proche du neuf. L'aquarelle originale est montée sur papier vélin (19 x 16 cm).


Eau-forte tirée en bistre avec remarques


ÉDITION ORIGINALE.

UN DES 50 EXEMPLAIRES DE TÊTE SUR JAPON AVEC TROIS ETATS DES EAUX-FORTES ET UNE AQUARELLE INÉDITE D'ASSIRE - AVEC UNE SUITE MONOCHROME DES AQUARELLES INÉDITES D'ASSIRE IMPRIMÉE A 50 EXEMPLAIRES.


Eau-forte tirée en bistre avec remarques


Voici le détails des chapitres illustrés : Bar de La Villette - Grenelle - Ecole Militaire - Les Buttes Chaumont - Ménilmontant - Saint-Georges-Notre-Dame-de-Lorette - Le Moulin Rouge - Un défilé - Les fortifs - Le bois de Boulogne - Le lapin agile -   Bal de l'Olympia - Bal-Musette rue des Anglais - Bal-Musette rue de Lappe - Jazz-Band - Rue de Hanovre ou ... - Le Choix - La java - La belotte.

Superbe ouvrage magistralement illustré par Assire et qui dévoile le Paris-Canaille de Mac-Orlan : bals, bistrots, prostituées, cabarets, prostituées, le Moulin Rouge, etc.

Gustave Assire (1870-1941) donne ici un tableau complet du Paris des prostituées, des virées nocturnes dans les maisons closes et autres coquineries parisiennes des années 1920. Gustave Assire était né à Angers, élève de J.-P. Laurens, Cormon et Gustave Moreau. Il exposa aux artistes français dès 1900 et au salon des Indépendants de 1927 à 1931.


Reliure éditeur plein cuir par René Kieffer


SUPERBE EXEMPLAIRE.


Aquarelle inédite tirée en sanguine


TRÈS RARE TIRAGE DE TÊTE SUR JAPON, AVEC DESSIN ORIGINAL ET SUITE, EN PLEINE RELIURE DE L’ÉDITEUR RENÉ KIEFFER.

VENDU - Prix : 3.500 euros

samedi 16 mars 2013

La trilogie du Dr Julien Besançon : Les jours de l'homme - Le visage de la femme - Ne pas dételer (1976). Illustrations par Albert Dubout. Exemplaire à l'état de neuf.


Docteur Julien BESANÇON - Illustrations d'Albert DUBOUT

TRILOGIE : LES JOURS DE L'HOMME - LE VISAGE DE LA FEMME - NE PAS DÉTELER.

Trinckvel - Paris (1976)

3 ouvrages en 1 volume in-4 (24,5 x 19 cm). Nombreuses illustrations en couleurs dans le texte et hors-texte.

Reliure éditeur plein cuir maroquiné rouge, premier plat orné de la signature de Dubout dorée, tête dorée, emboîtage. Ensemble à l'état de neuf.


UN DES 3.000 EXEMPLAIRES SUR GRAND VÉLIN.


Un premier tirage de ces illustrations avait été fait en 1966 pour l'éditeur Sauret.


Tout le sel de ces trois textes grivois, tant par le texte que par l'image, se résume assez bien dans cette sentence du célèbre docteur Julien Besançon : "On peut très bien avoir soixante ans sur son acte de naissance, quarante à la ville et vingt dans un lit." ou encore celle-ci, du même : "Pour faire l'amour, soignez votre visage, et pour soigner votre visage, faites l'amour."


PARFAIT EXEMPLAIRE, TEL QUE PARU, DE CES TROIS TITRES TRUCULENTS MAGISTRALEMENT ILLUSTRES PAR DUBOUT.

VENDU

La Justine du Marquis de Sade illustrée par Guido Crépax (1980). Premier tirage.


MARQUIS DE SADE - GUIDO CREPAX illustrateur

JUSTINE par Crépax d'après D. A. F. DE SADE

Préface de Pierre-Jean Remy.

Le Square / Albin Michel, s.d. (1980) [achevé d'imprimer en août 1980]

1 volume in-4 (31 x 24 cm) de 164 pages. Bande dessinée adulte en noir et blanc.

Cartonnage illustré de l'éditeur en papier rose pelliculé. Très bon état. Infimes traces et marques sans gravité.


Exemplaire du premier tirage de l'édition française de cette célèbre version de la Justine de Sade revue et corrigée avec tout l'art consommé de l'artiste italien Guido Crépax. L'édition italienne a paru en 1979.


Guido Crepax (1933-2003) est le spécialiste incontesté de l'érotisme des années 1970 à 2000. Il illustrera le Marquis de Sade, Emmanuelle Arsan, Pauline Réage, Sacher Masoch et Georges Bataille. Il s'était lancé dans la BD dès 1959. En 1965, il participe à la toute nouvelle revue Linus, où il publie Neutron, une histoire de science-fiction, dans laquelle on voit déjà apparaître le personnage de Valentina, au physique inspiré de Louise Brooks.


Inutile de revenir ici sur la Justine de Sade ...


Pour public averti et amateur de ficelages en tous genres.


Si ce livre n'est pas rare, les beaux exemplaires très bien conservés, restés frais après plus de 30 ans et du premier tirage, ne sont pas légions.


BEL EXEMPLAIRE.

VENDU

mercredi 6 mars 2013

L'Initiation au Péché et à l'Amour par Edouard Dujardin (1898), figure du mouvement symboliste. Un des rarissimes 5 exemplaires sur papier japon impérial. La bête est la moitié de l'homme, a dit à peu près Pascal ... S'il s'agit d'être sincère, la licence doit avoir sa place, inévitablement ou presque, dans le livre comme dans la vie." (avant-propos)


Edouard DUJARDIN

L'INITIATION AU PÉCHÉ ET A L'AMOUR. ROMAN.

Paris, Société du Mercure de France, 1898 [achevé d'imprimer le 8 juin 1898 par Lucien Marpon, Paris]

1 volume in-18 (19,5 x 16 cm) de 264-(2) pages.

Cartonnage d'attente bradel de papier vergé rose, dos muet (reliure moderne). Exemplaire relié sur brochure, toutes marges conservées, couvertures jaunes imprimées conservées. Extrémités des grandes marges parfois empoussiérées, petites défauts aux bords des couvertures imprimées. Très bon exemplaire par ailleurs.

ÉDITION ORIGINALE EN LIBRAIRIE.

UN DES RARISSIMES 5 EXEMPLAIRES DE TÊTE SUR PAPIER JAPON IMPÉRIAL.

Il n'a été imprimé que 17 exemplaires de luxe (5 japon et 12 hollande).

CELUI-CI SUR JAPON IMPÉRIAL PORTE LE NUMÉRO I.

"L'Initiation au Péché et à l'Amour a paru dans les numéros de mars, avril et mai 1898 du Mercure de France. Ce roman, imaginé d'abord pour n'être qu'un récit, devait s'intituler L'initiation au Rêve et à l'Amour. C'est peu à peu que l'auteur a vu se dégager, des faits qu'il voulait raconter, une idée que le nouveau titre fera comprendre, pour peu qu'on laisse au mot "amour" le sens chrétien qui fait opposition à celui de "péché". L'amour, est-il dit plus loin, c'est le dévouement à quelque rêve de bonté. Le péché, c'est l'oeuvre d'égoïsme, noble ou vil, généreux ou vulgaire, qui est le contraire du sacrifice. En terminant cet avant-propos, l'auteur veut s'excuser de n'avoir pas fait, malgré ses efforts, un livre exempt de ce qu'on appelait autrefois "des peintures licencieuses." Si l'homme tient à la fois de l'ange et de la bête, est-il possible, comme beaucoup d'écrivains l'ont pensé, de considérer comme négligeable et de négliger en effet ce qui vient de la bête ? ou bien est-ce qu'il faut voiler, de façon à ce que les yeux les plus chastes soient satisfaits ? ... Pour qui s'attaque au problème de l'existence, le livre chaste paraît une impossibilité. La bête est la moitié de l'homme, a dit à peu près Pascal ... S'il s'agit d'être sincère, la licence doit avoir sa place, inévitablement ou presque, dans le livre comme dans la vie." (avant-propos)

Édouard Dujardin est né à Saint-Gervais-la-Forêt (Loir-et-Cher) le 10 novembre 1861 et mort à Paris le 31 octobre 1949. Romancier, poète et auteur dramatique français, son roman Les Lauriers sont coupés fit de lui l'un des précurseurs de la technique du courant de conscience. Fils unique du capitaine de marine marchande Théophile Dujardin, il fait ses études au lycée Corneille à Rouen, puis au lycée Louis-le-Grand à Paris. En 1886, il devient rédacteur de la Revue Indépendante où il publia son premier roman, Les Lauriers sont coupés. À la mort de ses parents, il hérite de leur fortune qu'il va dépenser en partie pour financer la mise en scène de ses pièces de théâtre, Le Chevalier du passé en 1882 et Antonia en 1891. Dujardin avait des goûts de luxe en matière vestimentaire et comptait au nombre des dandys et des noctambules parisiens de l'époque. Ses nombreuses liaisons étaient notoires, notamment avec des actrices, des mannequins et autres femmes séduisantes. Il avait plusieurs amies qui faisaient carrière dans les arts et il les a parfois aidées financièrement. Ayant dilapidé sa fortune dans ce train de vie frivole, il doit se lancer dans les entreprises lucratives tels que le jeu et l'immobilier. Il met aussi ses talents littéraires au service des journaux en rédigeant des annonces publicitaires. C'est dans un de ces journaux que la police trouve un article compilé par Dujardin pour lequel il est condamné à une peine de prison qui sera commuée plus tard. En 1885, Dujardin et Téodor de Wyzewa fondent la Revue Wagnérienne, après la Revue Indépendante de Félix Fénéon créée l'année précédente. L'une des innovations du journal consiste à organiser des expositions dans ses locaux. En 1893, Dujardin épouse la belle Germaine dont il se sépare en 1901. À partir de 1917, et jusqu'en 1928), il anime la revue Cahiers idéalistes français. En 1924, Il divorce et épouse en secondes noces Marie Chenou, de trente ans plus jeune que lui. Il auront deux enfants. Au terme d’une vieillesse paisible, il meurt à l'âge de 87 ans. Les Lauriers sont coupés eut très peu de succès par rapport la postérité considérable qu’elle assura à Édouard Dujardin, connu des universitaires du monde entier comme l’inventeur du monologue intérieur. La technique apparaîtra en allemand chez Arthur Schnitzler treize ans plus tard (Le Lieutenant Gustel, 1900) et trouvera son expression considérée comme la plus aboutie dans Ulysse, de James Joyce, en 1922, qui avait lu Les Lauriers. Mais la reconnaissance pour cette œuvre de jeunesse ne vient que tardivement, avec une réédition préfacée par Valéry Larbaud en 1925. C’est dans cette préface qu’apparaît le terme. Dujardin se lance alors dans une étude appelée Le Monologue intérieur, son apparition, ses origines, sa place dans l’oeuvre de James Joyce et dans le roman contemporain, qui paraît alors qu’il a 70 ans et que le paysage littéraire a changé du tout au tout, comparé à celui de l’époque du symbolisme. Le style même des Lauriers paraît alors précieux et désuet, à l’image d’un incipit qui parle des « espaces infiniment en l’oubli d’heures étendus ». Comme le prouvent des auteurs de cet entre-deux-guerres, les phrases soignées du narrateur sont éloignées de ce que peut être un monologue cérébral authentique, heurté, imprévisible, parfois incompréhensible, et familier, voire vulgaire. Néanmoins, Dujardin gardera l’aura d’un précurseur ayant formalisé une intuition importante pour le développement de la littérature. Ses œuvres sont variées et incluent un grand nombre des pièces de théâtre, des poèmes et des romans. Dujardin a aussi laissé des essais de critique littéraire et sociale et des souvenirs. James Joyce reconnaissait l'influence des œuvres de Dujardin sur ses propres recherches littéraires, notamment le monologue intérieur. Le Harry Ransom Humanities Research Center parle de Dujardin comme d'« une voix importante pour les symbolistes ». Ses écrits sur la religion soutiennent l'inexistence de Jésus. (Source : Wikipedia - consulté le 6 mars 2013)

TRÈS BON EXEMPLAIRE DE CE TIRAGE RARISSIME.

VENDU

lundi 4 mars 2013

Paul Avril illustre le De Figuris Veneris ou Manuel d'Erotologie Classique de Forberg (20 planches libres en couleurs). Tirage à très petit nombre.


PAUL AVRIL - DE FIGURIS VENERIS [illustrations pour le MANUEL D'EROTOLOGIE CLASSIQUE DE FORBERG]

SUITE DE 19 GRAVURES EN COULEURS ET UN FRONTISPICE [COUVERTURE].

[Paris, Charles Hirsch, 1906]

Portfolio in-4 (23 x 29 cm) à l'italienne, lacets, dos toilé. Le frontispice a été collé en premier plat de couverture, les 19 planches en couleurs (167 x 119 mm pour l'illustration en couleurs - 190 x 140 mm pour la cuvette) sont toutes recouvertes d'un calque indiquant le numéro de la planche ainsi que quelques vers libres des auteurs anciens classiques latins et grecs, ou modernes (Ovide, Chorier, Spartien, Platon, Suétone,  Martial, Ausone, Juvénal, Moïse, etc.). Bon état général. Beau tirage des planches.


TIRAGE A PART EN COULEURS A TRÈS PETIT NOMBRE.




Cette suite a été dessinée par Paul Avril pour illustrer le De Figuris Veneris ou Manuel d'Erotologie Classique de Forberg publié pour la première fois par Isidore Liseux en 1882 (tiré à 100 exemplaires seulement pour les amis de l'éditeur). Le texte original latin et la traduction française par Alcide Bonneau a été réédité en 1906 par Charles Hirsch avec un frontispice et 19 gravures d'après des dessins de Paul Avril. Toutes les positions d'amour sont évoquées. On note trois scènes homosexuelles masculines et une scène des amies de Lesbos. Une planche montre les amours zoophiles tels que les condamnait Moïse. Le texte du Manuel (qui ne se trouve pas ici) contient : Chapitre I. De la futution. Il s'agit de "l'œuvre qui s'accomplit au moyen de la mentule introduite dans la vulve". Chapitre II. De la pédication. "Maintenant parlons d'un autre genre de plaisir : celui que prend la mentule au moyen de l'anus". Chapitre III. De l'irrumation. "Mettre dans la bouche le membre en érection s'appelle irrumer." Chapitre IV. De la masturbation. Chapitre V. Des cunnilinges. Chapitre VI. Des tribades. Chapitre VII. Du coït avec les bêtes. Chapitre VIII. Des postures spintriennes. "Il arrive pourtant que plus de deux personnes, trois et même davantage, peuvent jouir ensemble; c'est ce que nous appelons, d'après Tibère, le genre spintrien".






Ce tirage à part des illustrations libres en couleurs de Paul Avril aurait été imprimé à 175 exemplaires seulement. Le tirage en couleurs est particulièrement "saisissant" ...

Référence : Pia, col. 870.

BON EXEMPLAIRE.

VENDU

Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails