vendredi 15 novembre 2013

Confessions libertines par Johannes Gros (1931) illustrées par 8 très-belles eaux-fortes par T. Mertens. Curiosa rare sorti des presses de Darantière à Dijon. " - Ah, chérie, tu avais beau ne pas être là, ce que tu as pu nous faire jouir ! Nous nous faisions des langues dans la bouche et nous respirions en même temps là sur les ourlets, l'odeur de ton derrière, de ton chat ... l'odeur affolante de ta pissette. "



COMTESSE DE J... [Johannes GROS] - T. Mertens

CONFESSIONS LIBERTINES. Orné de huit eaux-fortes de T. Mertens.

Partout et nulle part [Imprimerie Darantière, Dijon, 1931]

1 volume in-8 (20 x 13 cm), broché, 211 pages et 2 feuillets, couverture à rabats en papier gris imprimée en noir et rouge. Légers défauts au brochage, un feuillet déchiré dans la marge sans manque. Quelques rousseurs sans importance.


ÉDITION ORIGINALE.

TIRAGE A 500 EXEMPLAIRES (d'après Dutel).

8 BELLES POINTES SÈCHES SUR CUIVRE PAR T. MERTENS.

Dutel indique un tirage à 500 exemplaires sur papier Lafuma, la numérotation étant faite au composteur. Notre exemplaire ne contient aucun justificatif de tirage. Il est fort probable que le tirage ait été inférieur à ce chiffre avancé compte tenu de la difficulté à rencontrer ce titre devenu fort rare.

Ce texte connut une suite intitulée : Les Jeux du Plaisir et de la Volupté.

La très belle suite des 8 eaux-fortes gravées sur cuivre à la pointe sèche a été tirée ici sur papier Japon blanc. Le rendu est de toute beauté. Les dessins sont dans la même veine que ceux exécutés par le même artiste pour Cydalise ou le Péché dans le Miroir (Dijon, Darantière, vers 1930).


" - Ah, chérie, tu avais beau ne pas être là, ce que tu as pu nous faire jouir ! Nous nous faisions des langues dans la bouche et nous respirions en même temps là sur les ourlets, l'odeur de ton derrière, de ton chat ... l'odeur affolante de ta pissette. Ah, il ne faisait pas le dégoûté, je t'assure. Ce que ça pouvait le faire bander ! Ah, chérie, c'est grâce à toi s'il m'a si bien baisée. Et au moment de jouir, c'est toi qu'il a appelée : "Suzy, chérie, tu me pisseras dans la bouche, n'est-ce pas de devant Jeanine ! ... devant ma femme ! " (extrait, p. 176)

Références : Dutel, 1277 ; inconnu à Pia.


BON EXEMPLAIRE DE CE RARE CLANDESTIN MAGISTRALEMENT ILLUSTRÉ PAR MERTENS.

VENDU - Prix : 650 euros





Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails