lundi 29 octobre 2012

La Dame aux camélias d'Alexandre Dumas fils illustrée par Paul-Emile Bécat. Un des 80 exemplaires sur Hollande Van Gelder, relié par Hautecoeur. Bel illustré d'avant-guerre.


Alexandre DUMAS fils - Paul-Emile Bécat, illustrateur

LA DAME AUX CAMELIAS. Illustrations en couleurs de Paul-Emile Bécat.

Paris, L'édition d'Art H. Piazza, s.d. (1935)

1 volume in-8 (20,5 x 15 cm) de XX-322-(1) pages. 26 illustrations in-texte et hors-texte pleine page par Paul-Emile Bécart en couleurs rehaussées à la main.

Reliure demi-maroquin marron à grain long à coins, dos à faux-nerfs plats ornés, filets dorés, tête dorée, relié sur brochure, non rogné, couvertures conservées (reliure de l'époque signée HAUTECOEUR). Bel exemplaire, très frais, dos et bords des mors éclairci uniformément. Intérieur en très bon état.


NOUVELLE ÉDITION ILLUSTRÉE.

Tirage à 3.000 exemplaires,

CELUI-CI, UN DES 80 EXEMPLAIRES SUR (VÉLIN) HOLLANDE VAN GELDER CONTENANT UNE SUITE EN COULEURS ET UNE SUITE EN NOIR, ET UN FRONTISPICE SUPPLÉMENTAIRE.

Il y eut 20 ex. sur Japon, 80 ex. sur Hollande, 500 ex. sur vélin de Rives et 2.400 ex. vélin chiffon.


BEL EXEMPLAIRE PARFAITEMENT ÉTABLI PAR UN RELIEUR RÉPUTÉ.

VENDU

mercredi 24 octobre 2012

La Leçon d'amour dans un parc (1923) suivie des Nouvelles Leçons d'amour dans un parc (1930) de René Boylesve, illustrées par René Lelong. Beaux exemplaires sur Japon et sur Vélin de cuve. "Une des meilleures illustrations de l'artiste, qui a rendu agréablement le texte de l'auteur ; l'ouvrage est très coté" (Carteret)


René BOYLESVE - René LELONG, illustrateur

LA LEÇON D'AMOUR DANS UN PARC. Compositions et ornements de René Lelong.

Librairie de la Collection des Dix, Veuve Romagnol, A. Ciavarri, directeur, 1923

1 volume in-4 (27 x 20 cm), broché, 158-(1) pages. 20 illustrations hors-texte en couleurs, 20 têtes de chapitres en noir à l'eau-forte, 20 ornements et 20 lettrines en noir et or, couverture illustrée. Bel exemplaire très frais.

Tirage à 300 exemplaires seulement.

CELUI-CI UN DES 100 EXEMPLAIRES SUR JAPON.

Les exemplaires sur Japon sont annoncés avec 3 états des hors-texte et 2 états des vignettes. Notre exemplaire ne contient que l'état définitif en couleurs des hors-texte et l'état définitif des vignettes et ornements dans le texte.





ON JOINT :

LES NOUVELLES LEÇONS D'AMOUR DANS UN PARC. Compositions et ornements de René Lelong.

Librairie de la Collection des Dix, Veuve Romagnol, A. Ciavarri, directeur, 1930

1 volume in-4 (27 x 20,5 cm), en feuilles sous couverture illustrée, 135-(1) pages. 18 illustrations hors-texte en couleurs, 7 têtes de chapitres en noir à l'eau-forte, ornements et lettrines en noir et or, couverture illustrée. Bel exemplaire très frais.

Tirage à 301 exemplaires seulement.

CELUI-CI UN DES 150 EXEMPLAIRES SUR VÉLIN DE CUVE CONTENANT UN SEUL ÉTAT DE TOUTES LES ILLUSTRATIONS.

Ensemble 2 volumes. Très bel état.



"Une des meilleures illustrations de l'artiste, qui a rendu agréablement le texte de l'auteur ; l'ouvrage est très coté" (Carteret, IV, 80).

René Lelong (1871-1933) a réalisé des affiches publicitaires et illustré de nombreux livres et textes, notamment dans la collection Nelson ou les revues Je sais tout, l’Illustration et Fémina. Il fait partie en 1925 du jury pour le Concours du grand prix Gustave Doré, aux côtés de Georges Auriol, Carlègle, Maxime Dethomas, Raymond Escholier, Abel Faivre, Renefer, Roubille, Clément Serveau et René Vincent.



BEL EXEMPLAIRE DE CES DEUX BEAUX LIVRES ILLUSTRÉS DÉLICATEMENT ÉROTISANT.

VENDU

mardi 23 octobre 2012

Le chef-d'oeuvre de Charles Eisen : Contes de la Fontaine (réimpression de l'édition dite des Fermiers Généraux de 1762) par Barraud en 1874. Un des 100 exemplaires sur papier de Chine. Jolie reliure plein maroquin de l'époque.


LA FONTAINE (Jean de) - Charles EISEN illustrateur

CONTES ET NOUVELLES EN VERS PAR M. DE LA FONTAINE. Tome premier (et deuxième).

Paris, A. Barraud, 1874.

2 volumes in-8 (23 x 15 cm) de XLVI-xij-268-(1) et xj-320 pages.

Reliure plein maroquin janséniste marron, dos à nerfs, dentelle dorée en encadrement intérieur des plats, filet doré perlé sur les coupes, gardes décorées (reliure de l’époque). Quelques légers frottements aux mors et coins légèrement frottés, sans gravité. Bel exemplaire finement relié.



RÉIMPRESSION DE L’ÉDITION DITE DES FERMIERS GÉNÉRAUX (1762) ILLUSTRÉE DE 85 ESTAMPES D’APRES LES CUIVRES ORIGINAUX.

Édition de bibliophilie tirée à 1.004 exemplaires.




CELUI-CI UN DES 100 EXEMPLAIRES SUR PAPIER DE CHINE.

Portrait d'après Rigault, gravé par Ficquet ; figures d'Eisen, vignettes et culs-de-lampe tirés sur les cuivres originaux retouchés. On y a ajouté trois planches refusées.

Cette édition, autorisée en 1874, fut pourtant poursuivie en 1875 par le parquet, à cause de suites de gravures vendues séparément et des trois gravures ajoutées, considérées comme licencieuses. Barraud fut condamné à 500 francs d’amende, Delâtre, imprimeur des gravures, à 100 francs, et les cuivrent furent détruits.

Exemplaire pratiquement sans rousseurs ce qui est rare pour ce papier fragile. Le tirage des estampes est parfait, net et bien encré.

Références : Rochambeau, Bibliographie des ouvrages de Jean de La Fontaine, 167. 


Provenance : Bibliothèque du Vicomte de Pelleport-Burète, baron de l’Empire (ex libris gravé). Les Pelleport étaient une branche collatérale de la famille du général Pierre Pelleport, baron de l'Empire, père du vicomte de Pelleport-Burète, maire de Bordeaux en 1874.



BEL EXEMPLAIRE DE CE JOLI LIVRE RELIÉ EN MAROQUIN PLEIN A L’ÉPOQUE.

TIRAGE RARE.

VENDU

lundi 22 octobre 2012

L'Aminte pastorale du Tasse imitée en vers par Baour Lormian. Bel exemplaire relié à l'époque dans le goût de Thouvenin. 6 figures d'après les dessins de Desenne gravées sur acier par Roger.


LE TASSE (Torquato TASSO, en français) - BAOUR LORMIAN - DESENNE illustrateur

L'AMINTE PASTORALE DU TASSE imitée en vers français par Baour de Lormian.

A Paris, chez Klostermann fils, libraire, s.d. (1813)

1 volume in-16 (14,5 x 10 cm) de X-194 pages. Titre-frontispice gravé sur acier pzar B. Roger d'après Alex. Desenne, vignette aquarellée à la main à l'époque ; 6 belles et fines gravures sur acier hors-texte avant la lettre, par les mêmes artistes (seule la première estampe a les noms gravés au bas).

Reliure demi-veau rouge, dos à faux-nerfs, filets à froid, filets noirs et dorés, petits coins de veau rouge de même, plats de papier marbré (reliure de l'époque non signée mais tout à fait dans le goût des productions de Thouvenin ou Simier). Bel exemplaire. Coins légèrement usés. Très frais. Papier vergé fin.



ÉDITION ORIGINALE.

AVEC 6 FIGURES DE DESENNE AVANT LA LETTRE.


Tous les exemplaires rencontrés ne possèdent que 5 figures hors-texte tandis que le nôtre en possède 6. Elles semblent toutes avoir été dessinées par Alex. Desenne et gravées sur acier par B. Roger. Brunet, dans son Manuel du libraire indique bien 6 gravures mais pour les exemplaires en papier vélin (?). Notre exemplaire est imprimé sur papier vergé fin.


BEL EXEMPLAIRE FINEMENT RELIÉ A L'ÉPOQUE AVEC LA VIGNETTE DE TITRE DÉLICATEMENT AQUARÉLLÉE A L'ÉPOQUE ET COMPLET DES 6 FIGURES DE DESENNE.

VENDU

Le véritable oracle des dames ou le Prophète et le moniteur du beau sexe (vers 1850). Bel exemplaire en reliure décorée de l'époque. Rare.


ANONYME

LE VÉRITABLE ORACLE DES DAMES, OU LE PROPHÈTE ET LE MONITEUR DU BEAU SEXE, répondant à toutes les questions qui peuvent l'intéresser dans les divers âges de la vie.

Paris, Librairie populaire des villes et des campagnes, s.d. (vers 1850) [Paris, imprimerie Gerdès, rue Bonaparte 42]

1 volume in-16 (16,5 x 11 cm) de 72 pages. Frontispice gravé sur bois. Vignette gravée sur bois sur le titre.

Reliure demi-chagrin rouge, dos à nerfs, filets dorés, filets à froid, plats richement décorés d'une plaque dorée de fers rocailles avec au centre du premier plat les initiales M. J. (non identifiées), plats de papier chagriné rouge (reliure strictement de l'époque). Bon état, reliure solide et décorative malgré quelques frottements au papier des plats, deux coins frottés, dos intact. Intérieur complet et en bon état.


RARE ÉDITION POPULAIRE DE COLPORTAGE.

Cachet de colportage sur le titre. Ce curieux petit livre consiste en un jeu de prédictions fantaisistes selon tirage au hasard "il faut, les yeux fermés, pique(r) avec une épingle le tableau ci-dessous" ; répondant à une série de questions du genre : Suis-je aimée ? Serai-je riche un jour ? Me trompe-t-on ? Dois-je me marier ? Me croit-on sage ? Resterai-je fille ? Dois-je me marier ? Mon marie me croit-il fidèle ? Quel est celui de mes amants qui m'aime le mieux ? ... Une série de tableau permet de faire coïncider des centaines de réponses possibles, du genre : Épouse le si tu veux expier tes fautes - Tu vivras dans la médiocrité - Ton mari aura l'oeil sûr, la main leste, et la bourse vide - Ne te marie jamais si tu crains la misère - On te trompe le soir, quand tu as trompé le matin - Le mariage ne t'apprendra rien de nouveau - Marie-toi si tu es folle, reste fille si tu es sage - Il t'épousera sans maire ni curé, etc.


BEL EXEMPLAIRE, ASSEZ RARE DANS UNE AUSSI PLAISANTE RELIURE DE L'EPOQUE.

VENDU

Le Diable amoureux de Jacques Cazotte (édition Jouaust de 1877). Un des rares exemplaires sur papier Whatman (30 ex.). Tirage rare pour ce texte classique considéré comme le précurseur du récit fantastique.


Jacques CAZOTTE

LE DIABLE AMOUREUX avec une introduction par Alexandre Piedagnel.

Paris, Librairie des Bibliophiles (D. Jouaust), 1877

1 volume in-16 (17,5 x 15 cm), broché, XI-119-(1) pages. Très bon état. Intérieur immaculé. Exemplaire à toutes marges.

NOUVELLE ÉDITION.

TIRAGE A PETIT NOMBRE AVEC EN SUS UN TIRAGE SPÉCIAL A 60 EXEMPLAIRES SEULEMENT.


CELUI-CI UN DES 30 EXEMPLAIRES SUR PAPIER WHATMAN.

Il a été également tiré 30 exemplaires sur papier de Chine.

De la Collection des Petits Chefs-d'oeuvre publiée par D. Jouaust. L'édition originale du Diable amoureux date de 1772 (Paris, Lejay), au format in-8 et orné de figures sur bois très-bizarres et même grotesques.

Jacques Cazotte (1719-1792) est né à Dijon en Bourgogne. Cazotte entra de bonne heure dans l'administration de la marine, après avoir étudié le droit chez un procureur, sur le conseil de Maurepas, son protecteur. Successivement écrivain principal en 1747, contrôleur en 1749, commissaire en 1750, il remplit pendant quatorze ans ces dernières fonctions aux Iles du Vent et à la Martinique, où il se maria, et se retira en 1760 avec le brevet de commissaire général; mais ni sous Choiseul, ni sous aucun de ses successeurs il ne put obtenir la liquidation de sa pension de retraite. Le P. La Valette, supérieur de la mission des jésuites à la Martinique, avait racheté de Cazotte, au moment où il quitta la colonie, ses propriétés au moyen de lettres de change que les supérieurs du P. La Valette à Paris refusèrent d'acquitter, alléguant que cette spéculation n'avait pas été autorisée par eux. Il s'ensuivit un long et retentissant procès que Cazotte finit par gagner. Lors de son retour en France, il habita tour à tour, avec sa femme et ses trois enfants, Paris et une maison de campagne à Pierry, près d'Epernay. Jusqu'alors il ne s'était fait connaître que par quelques poésies fugitives et par des chansons. Le véritable début de Cazotte fut Olivier (1762, 2 vol. in-12), poème en douze chants et en prose, mêlée de vers, sorte d'imitation de l'Arioste. Vers 1775, une transformation s'opéra dans l'esprit de Cazotte. Attiré de tout temps vers les sciences occultes, il devint l'un des adeptes de la secte des martinistes et s'adonna, dans sa retraite de Pierry, en compagnie de sa fille et de ses deux fils, qu'il avait également initiés, à toutes les pratiques des illuminés. Fervent royaliste, il épanchait ses inquiétudes sur la marche des événements dans une correspondance intime adressée à son ami Pouteau, secrétaire de de Laporte, intendant de la liste civile. Saisie aux Tuileries après la journée du 10 août, cette Correspondance mystique (titre parfaitement justifié de la réimpression de 1798, in-18) fut le motif de l'arrestation de Cazotte. A peine venait-il, grâce au dévouement de sa fille, d'échapper aux massacres de Septembre qu'il fut traduit devant le tribunal dit du 17 août. Ses lettres à Pouteau, publiées pour la première fois dans le Bulletin même du tribunal, furent la seule charge qu'on pût relever contre lui, mais elle suffit pour provoquer une sentence de mort. Après la lui avoir signifiée, le président du tribunal, Lavaux, qui était lui-même, dit-on, un initié, exhorta Cazotte à la mort par une allocution des plus singulières et tout au moins inutile, car la fermeté du vieillard ne se démentit ni devant ses juges, ni devant l'échafaud. (Maurice Tourneux).

Le Diable amoureux a été écrit en 1772 par Jacques Cazotte ; considéré comme le précurseur du récit fantastique. Cette œuvre est à la croisée du roman d'apprentissage et de la nouvelle fantastique. Mais elle est surtout le premier grand récit fantastique français. n jeune homme, Alvare, décide par forfanterie de convoquer le diable en compagnie de deux amis. Le diable lui apparaît d'abord sous les traits d'un chameau, puis d'un épagneul et enfin sous les traits gracieux de Biondetta, dont il accepte les services. Alvare s'efforce de résister aux séductions et aux agaceries de Biondetta. Il décide enfin de présenter Biondetta à sa mère pour pouvoir l'épouser. En chemin, ils s'arrêtent pour participer à une noce et comme on les a pris pour mari et femme, ils se retrouvent dans la même chambre. Au moment ultime, Biondetta jette le masque pour rappeler qu'elle est Belzébuth.

BON EXEMPLAIRE.

TIRAGE DE LUXE RARE.

Prix : 250 euros

Un vieillard doit-il se marier ? par Le Pogge traduit du latin par Alcide Bonneau (1877). Jolie petite édition Isidore Liseux. Reliure de l'époque.


POGGE (Gian Francesco Poggio Bracciolini ou Poggio Bracciolini dit en français Le Pogge) - Alcide BONNEAU

UN VIEILLARD DOIT-IL SE MARIER ? Dialogue de Pogge, florentin, traduit en français pour la première fois par Alcide Bonneau. Texte latin en regard.

Paris Isidore Liseux, 1877 [imprimé par C. Motteroz]

1 volume in-16 (15,5 x 9,5 cm) de XXIV-73-(1) pages.

Reliure demi-chagrin rouge de l'époque, dos à nerfs, relié sur brochure, non rogné, couvertures du brochage conservées en parfait état. Très bon état. Belle impression sur papier vergé de Hollande.

ÉDITION ORIGINALE.

"Après quelques péripéties, Pogge, qui vivait avec une maîtresse dont il eut quatorze enfants, se maria à cinquante-cinq ans avec une jouvencelle de dix-huit, ce qui nous vaudra le dialogue An seni sit uxor ducenda (Un vieillard doit-il se marier ?), traduit pour la première fois par Alcide Bonneau et édité par Liseux en 1877." (Isidore Liseux, un grand "petit éditeur", par Paule Adamy, Bassac, Plein Chant éd., 2009, p. 178).

Ce volume fait partie de la Petite Collection Elzévirienne donnée par Liseux. Le volume était vendu 3 francs. Le tirage de cette collection était en général limité à 500 exemplaires.

Référence : Isidore Liseux, un grand "petit éditeur", par Paule Adamy, Bassac, Plein Chant éd., 2009, p. 480.

TRÈS BON EXEMPLAIRE.

VENDU

Curiosa : Les Contes Nouveaux et Nouvelles nouvelles d'Henri Pajon (1928). Avec la suite de 6 pointes sèches libres de Léon Courbouleix.


Henri PAJON - Etude bio-bibliographique de Fernand MITTON - Léon COURBOULEIX, illustrateur

CONTES NOUVEAUX ET NOUVELLES NOUVELLES EN VERS précédés d'une étude bio-bibliographique de Fernand Mitton.

Se vend à Paris, aux éditions d'Art de l'Intermédiaire du Bibliophile, 1928

1 volume in-12 (15,5 x 10,5 cm), broché, 139 pages. Suite de 6 planches libres gravées à la pointe sèche par Léon Courbouleix. Très bon état. Petits plis au papier du dos. Très frais.

TIRAGE A 1.000 EXEMPLAIRES.



CELUI-CI UN DES 975 EXEMPLAIRES SUR ANNAM DE RIVES AVEC LA SUITE DE 6 POINTES SÈCHES LIBRES PAR LÉON COURBOULEIX TIRÉE A 100 EXEMPLAIRES SEULEMENT.

Cet ouvrage, le deuxième des "Conteurs libertins du temps passé", a été achevé d'imprimer le 17 septembre 1928. Joliment imprimé en noir dans un encadrement double-fileté rouge.

Henri Pajon était avocat au Parlement de Paris. Aujourd'hui oublié, il a pourtant donné ces jolis contes libertins au goût de ceux de La Fontaine et ses suiveurs. Il est mort en 1776. Ces contes ont été publiés pour la première fois en 1753 et réimprimés plusieurs fois depuis.

Les 6 gravures libres qu'on trouve ici (alors qu'elles sont normalement réservées aux 100 premiers exemplaires) sont de Léon Courbouleix d'après la justification du tirage, mais ne sont pas signées. Elles sont tout à fait dans le style de Jean-Emile Laboureur à qui ont les aurait volontiers attribuées.


TRÈS BON EXEMPLAIRE AVEC LA SUITE LIBRE.

VENDU

Curiosa : Histoires d'hommes et de dames (1913) attribué à Louis Perceau, avec une très belle eau-forte libre par Lobel-Riche. Anecdotes, blagues, historiettes, contrepèteries salées.


ANONYME [attribué à Louis PERCEAU] [eau-forte par LOBEL-RICHE]

HISTOIRES D'HOMMES ET DE DAMES. Frontispice à l'eau-forte.

Sans lieu, ni nom, MCMXIII (1913) [Paris, J. Chevrel ?]

1 volume in-12 (17 x 10,5 cm), broché, 142 pages. Frontispice à l'eau-forte non signé par Lobel-Riche.

ÉDITION ORIGINALE.

TIRAGE LIMITÉ A 600 EXEMPLAIRES POUR UN GROUPE DE BIBLIOPHILES.

UN DES 500 EXEMPLAIRES SUR VERGÉ A LA FORME.

SUPERBE EAU-FORTE DE LOBEL-RICHE.

Il a été imprimé un exemplaire unique sur Japon accompagné du dessin original et de deux épreuves de l'eau-forte et 99 exemplaires sur Japon avec deux épreuves de l'eau-forte. Très jolie impression en noir et rouge.

Cet agréable petit volume rassemble toute une série d'anecdotes, devinettes, contrepéteries, historiettes, charades, blagues, etc, toutes sur le même thème de la gaudriole et des choses du sexe. Le joli frontispice de Lobel-Riche montre deux hommes en train de se faire faire une fellation chacun de leur côté par deux femmes vues de dos.

Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement entre 1880 et 1920, n°397 ; atribué à Louis Perceau par G. Legman dans The Horn Book (NY: University Books, 1964), mais de forts doutes persistent quant à cet acte de paternité. J.-P. Dutel se garde bien de toute attribution.

BON EXEMPLAIRE.

Prix : 200 euros

dimanche 21 octobre 2012

Les Sonnets luxurieux de l'Arétin (Pietro Aretino). Edition clandestine publiée vers 1940 pour un groupe de bibliophiles (250 ex.) illustrée d'après les dessins de Paul Avril. Curiosa classique et toujours recherché.


Pierre l'Arétin (Pietro ARETINO)

LES SONNETS LUXURIEUX DU DIVIN ARETIN.

Sans lieu ni date ni nom [vers 1940 ?]

1 volume in-8 à l'italienne (25 x 16 cm), en feuilles, de 1 feuillet de titre photogravé, 16 reproductions photogravées en noir et blanc d'aquarelles, texte non paginé (22 ff.), suite des hors-textes photogravés imprimés en sépia. Couverture grise imprimée en noir sur le premier plat.

La présente édition a été réalisée pour un groupe de bibliophiles d'après les éléments de l'édition originale existant au musée secret de Naples. Le texte en a été tiré sur papier d'Auvergne à la cuve, ainsi qu'en témoignent les filigranes. Les 250 exemplaires sont numérotés à la presse.


UN DES 250 EXEMPLAIRES SUR AUVERGNE.

Outre la Vie de l'Arétin on trouve XVI sonnets luxurieux. Les illustrations sont d'après les dessins de Paul Avril (le premier tirage, rarissime datant de 1892).

Ecarte les genoux, et permets-moi de voir
Ton ventre de très près, et ton con bien en face.
Oh ! ventre, qui ne peut laisser mon vit de glace !
Oh ! con, qui sur les coeurs possède un tel pouvoir !

Tout en te caressant, je me sens émouvoir
Du désir de te prendre, et sur l'heure, et sur place.
Narcisse même semble un vaniteux sans grâce
Quand mon vit, dans ton con, trouve un plaisant miroir

Sonnet XI (extrait)


Pierre l’Arétin est né en 1492 à Arezzo (l’Arétin signifiant « venant d’Arezzo »). Banni de sa ville natale, il passe une décennie à Pérouse avant d’être envoyé à Rome, où le riche banquier Agostino Chigi, mécène de Raphaël le prend sous son aile. L’Arétin fait parler de lui à Rome à travers ses satires mordantes et les Sonetti lussuriosi (Sonnets luxurieux), pièces assez crues qui servirent d’accompagnement textuel à 16 illustrations pornographiques de Giulio Romano (Jules Romain). Cet écart lui vaut de perdre la protection du pape Léon X. Ses Ragionamenti, propos d’une prostituée à divers interlocuteurs composés comme des raisonnements en forme de dialogue platonicien, tournent en dérision la société de son temps et particulièrement les sacrements religieux (vœux monastiques, mariage). Un des personnages est la Nanna, une ancienne courtisane qui évoque son expérience. Après une tentative d’assassinat sur sa personne, l’Arétin part vivre à Mantoue, puis enfin à Venise (la ville italienne la plus opposée au pape) en 1527, où il demeure jusqu’à sa mort. L’Arétin est l’auteur de cinq comédies (dont La Cortigiana et La Talenta) et de la tragédie Les Horaces (1546). Lors de son séjour à Venise, il publie également sa correspondance, mettant ainsi sous pression tout ce que l’Italie comptait de notables. Il n’épargne pas dans ses écrits satiriques les princes et les grands, ce qui le fait surnommer « le fléau des Princes » : la plupart, pour éviter les traits de sa satire, lui font des présents considérables, quelques-uns, cependant, ne le payent qu’avec le bâton. C’est ainsi que François Ier et l’empereur Charles Quint le subventionnent en même temps, chacun espérant quelque dommage pour son rival. Par orgueil, il s’appelle lui-même le « divin Arétin ». Sur la fin de sa vie, l’Arétin publie par ailleurs diverses œuvres pieuses (une traduction italienne des Psaumes de David, trois livres « sur l’humanité de Jésus Christ » ainsi qu’un livre sur la passion du Christ). D’après la tradition, la mort de l’Arétin aurait été à son image : on raconte que, au cours d’un copieux repas, une plaisanterie particulièrement obscène provoqua chez l’Arétin une incroyable crise de rire, au point qu’il tomba à la renverse et se fendit le crâne. L’Arétin était un ami personnel du Titien, qui fit au moins trois portraits de lui. Après sa mort, le pape Paul IV mit ses livres à l’Index. Il fut un proche de Giuseppe Betussi.

Référence : Dutel, Bibliographie des ouvrages érotiques publiés clandestinement en français entre 1920 et 1970, n° 2422.


BON EXEMPLAIRE, TEL QUE PARU, DE CETTE EDITION CLANDESTINE PEU COMMUNE.

VENDU

mardi 16 octobre 2012

L'art dans la décoration extérieure des livres en France et à l'Etranger, les couvertures illustrées, les cartonnages d'éditeurs, la reliure d'art, par Octave Uzanne (1898). Superbe exemplaire du rarissime tirage sur Japon (60 ex.) dans un cartonnage moderne japonisant.



Octave UZANNE - Ornementations par Léon RUDNICKI, couverture illustrée par Louis RHEAD

L'ART DANS LA DÉCORATION EXTÉRIEURE DES LIVRES EN FRANCE ET A L'ETRANGER. LES COUVERTURES ILLUSTRÉES  LES CARTONNAGES D'EDITEURS. LA RELIURE D'ART. Par Octave Uzanne.

Paris, Société Française d'Editions d'Art, L.-Henry May, 1898 [achevé d'imprimer le 25 novembre 1897 surs les presses de la maison Lahure à Paris]

1 volume in-4 (29,5 x 21 cm) de VI-272-(3) pages. Nombreuses illustrations dans le texte et hors-texte.

Cartonnage bradel plein papier japonais réalisé en patchwork de petits carrés (70 carrés de 5 x 5 cm  de papiers tous différents courant sur la totalité de la surface des deux plats et du dos, dos muet, tête dorée, tranchefiles main, non rogné (reliure moderne). La superbe couverture illustrée par Louis Rhead a été conservée en parfait état (les deux plats seulement).


ÉDITION ORIGINALE.

UN DES RARISSIMES 60 EXEMPLAIRES SUR JAPON (N°3)

Le tirage total se compose de 1.000 exemplaires sur vélin et 60 exemplaires sur Japon, seul grand papier de luxe.

C'est avec la Reliure moderne artistique et de fantaisie publié en 1887, le deuxième ouvrage entièrement consacré à la reliure d'art par Octave Uzanne. Le volume se divise selon les chapitres suivants : Du goût actuel dans la décoration extérieure des livres. Essai sur les couvertures illustrées des livres contemporains. La reliure industrielle, les cartonnages décoratifs d'éditeurs. La reliure d'art et les maîtres relieurs de ce temps. Table des gravures contenues dans le texte de cet ouvrage et nomenclature des gravures hors-texte.

Livre richement illustré en couleurs (différents tons selon les couvertures reproduites), qui a demandé à Uzanne une minutieusement enquête de terrain. Nous avons connaissance d'une lettre dans laquelle Uzanne demande à tous ses contacts bibliophiles les plus avertis dans le domaine des livres contemporains de 1890-1895 de bien vouloir leur envoyer les couvertures de livres qu'ils découvriront sur leur chemin. C'est ainsi qu'Uzanne s'est retrouvé à la tête d'une immense collection de couvertures illustrées. Ceci est confirmé d'ailleurs par le dernier numéro de la vente de ses livres contemporains passés en vente à Paris le 24 avril 1899. Le numéro 135 représente une collection unique d'environ 515 pièces choisies. On y trouve des essais uniques de couvertures, etc. Comme l'indique le catalogue : "elle sera mise sur table sur une mise à prix qui sera fixée au moment de la vente ... s'il ne se présente point d'acquéreur la collection sera divisée." Nous ne savons pas si elle a été vendue ou non, de quelle manière et pour quel montant.

C'est aussi dans ce livre qu'il faut chercher la plupart des superbes exemplaires de la collection Uzanne, pris en photographie et photogravés pour l'occasion.


BEL EXEMPLAIRE EN RELIURE DE FANTAISIE JAPONISANTE COMME LES APPRÉCIAIT UZANNE DU PLUS BEL OUVRAGE SUR LE SUJET. (Reliure signée Elsa Rambour)



TIRAGE RARE ET EXEMPLAIRE ARTISTIQUE HABILLÉ.

Prix : 3.500 euros

dimanche 14 octobre 2012

Divorçons ! par Victorien Sardou et Emile de Najac (1883). Un des rares exemplaires sur Hollande (1/30). Exemplaire unique enrichi de 60 aquarelles originales signées V. Mortand. Reliure en vélin décorée et signée V. Champs. Unica.


Reliure bradel plein vélin signé V. Champs
avec aquarelles originales signées V. Mortand


Victorien SARDOU et Emile de NAJAC

DIVORÇONS ! Comédie en trois actes par Victorien Sardou et Emile de Najac.

Paris, Calmann Lévy, ancienne Maison Michel Lévy frères, 1883

1 volume in-18 réimposé in-8 (26,5 x 16 cm) de (2)-185 pages.

Reliure bradel plein vélin blanc (reliure de l'époque signée V. CHAMPS). Reliure décorée d'une grande aquarelle signée sur le premier plat, d'une petite aquarelle sur le dos avec auteur, titre calligraphiés, millésime en queue du dos à l'encre. Très bon état, à noter quelques minimes accrocs au vélin de l'ordre du millimètre sur une coupe et au dos (dont un dans l'aquarelle du dos). Couvertures jaunes imprimées conservées en parfait état. Relié sur brochure, non rogné.

ÉDITION ORIGINALE.

UN DES 30 EXEMPLAIRES SUR PAPIER DE HOLLANDE.



Aquarelle originale sur le premier plat de la reliure


EXEMPLAIRE UNIQUE ENRICHI DE 60 AQUARELLES ORIGINALES SIGNÉES V. MORTAND.

AUTOGRAPHE DE VICTORIEN SARDOU SUR LE FEUILLET DE GARDE : "JE RÊVAIS CYPRIENNE PLUS SÉDUISANTE QUE CA."

Nous n'avons trouvé pratiquement aucune information sur l'artiste qui enlumina ce volume de 60 très-jolies aquarelles originales, toutes de qualité, certaines presque à pleine pages, la plupart dans les marges ou dans le texte. Il devait faire partie de cette clique d'artistes menée par Henriot et d'autres, qui, dans les années 1880, pour quelques amateurs, remplissaient les marges de leur talent multicolore. Ce Mortand a ce talent au meilleur niveau qui soit : l'illustration colle impeccablement au texte et les coloris, la morphologie fidèle des portraits tout au long de l'histoire, les scénettes reproduites et choisies, donnent à ce volume des airs d'exceptionnel. En tous points superbe !

Divorçons ! est un vaudeville délirant en 3 actes. « Du Labiche avec un zeste de Feydeau » (Catherine Lemire). Une histoire de paresse conjugale. Monsieur ronronne au foyer. Madame s'ennuie et se lamente de son mariage. La solution ? Divorcer. Et la simple idée d'un divorce possible les pousse l'un vers l'autre jusqu'à leur démontrer qu'ils se plaisent encore ... (la pièce a été recréée à la Comédie Française en 2008)

Provenance : Ex libris Louise Ward Watkins (gravé sur bois par Anthony Euwer). Lire à propos de cette femme célèbre américaine l'article intitulé Louise Ward Watkins (1871-1974) : Bibliophile, Patriot and Politician, by Jane Apostol. Southern California Quarterly Vol. 88, No. 4 (Winter 2006-2007), pp. 409-429 Published by : University of California Press. Elle fut leader du mouvement pour le droit des femmes aux Etats-Unis d'Amérique. Mrs. Watkins was active in the cause of woman suffrage, women's clubs, the Japan American Society, and Republican politics. She served on several state commissions, founded the Southern California Republican Women (1935), and ran for the U.S. Senate in 1938. Ce livre intitulé Divorçons ! n'était donc pas par hasard dans sa bibliothèque de bibliophile avertie.

Référence : Vicaire VIII, 379-380. Les exemplaires ordinaires étaient vendus 4 francs, les exexemplaires sur Hollande 20 francs. Les 30 exemplaires sur Hollande sont le seul grand papier.











Quelques aquarelles originales


BEL EXEMPLAIRE DE CET EXEMPLAIRE UNIQUE ENRICHI DE 60 AQUARELLES ET RECOUVERT D'UN CARTONNAGE EN VÉLIN PEINT PAR L'ARTISTE ET SIGNÉ DU RELIEUR DE L'EPOQUE VICTOR CHAMPS.

BELLE PROVENANCE.

UNIQUE.

VENDU

Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails