mercredi 28 septembre 2011

Physiologie du mariage par H. de Balzac (1834). Seconde édition revue et corrigée par l'auteur. Reliure romantique pastiche de René Kieffer.



Honoré DE BALZAC

PHYSIOLOGIE DU MARIAGE OU MÉDITATIONS DE PHILOSOPHIE ÉCLECTIQUE, SUR LE BONHEUR ET LE MALHEUR CONJUGAL, publiées par DE BALZAC. Deuxième édition.

Paris, Ollivier, libraire-éditeur, 1834. [Saint-Denis. Imprimerie de A. Leclaire].

2 volumes in-8 (22 x 14,5 cm) de (4)-XXVII-(2)-330[i.e. 326] et 20 pages de catalogue de Ollivier, Libraire (très rare) ; et (2)-344 pages et 4, 4 et 4 pages de catalogues (très rare).

Reliure demi-maroquin vert à coins, dos lisses ornés de fers dorés et noirs à la manière des reliures romantiques, filets dorés soulignant les coins, tête dorée, autres tranches ébarbées, reliure sur brochures, les couvertures jaunes imprimées ont été conservées, doublures et gardes marbrées (reliure signée René Kieffer, avec son étiquette, vers 1930). Les dos des reliures sont uniformément passés et ont viré au marron, par ailleurs les reliures sont en excellent état, très fraîches. L'intérieur des volumes est immaculé. Le papier vergé a certainement été soigneusement lavé et réencollé, les plats des couvertures imprimées sont en bon état avec de légères salissures sans gravité. Même les dos des couvertures ont pu être conservés en bon état (quelques petits manques). Condition rare pour ce livre.


SECONDE ÉDITION.

Sans doute l'ouvrage le plus facétieux du jeune Honoré de Balzac. Cet ouvrage a paru pour la première fois sans nom d'auteur, en 1830 chez Levavasseur et Urbain Canel. A la manière de la Physiologie du goût de Brillat Savarin, publiée en 1826, la Physiologie du mariage est divisée en trente méditations souvent émaillées d'aphorismes savoureux du genre : "La femme mariée la plus chaste, peut être aussi la plus voluptueuse." ou encore "Chaque nuit doit avoir son menu" ou "Le mariage doit incessamment combattre un monstre qui dévore tout : l'habitude." ou "La femme mariée est un esclave qu'il faut savoir mettre sur un trône." ou enfin "Il est plus facile d'être amant que mari, par la raison qu'il est plus difficile d'avoir de l'esprit tous les jours que de dire de jolies choses de temps en temps." etc.

La publication de la Physiologie du mariage fit scandale, mais le Tout-Paris le considéra comme un événement et le succès pour Balzac fut sans précédent, d’autant plus qu’on voulait savoir qui se cachait sous la signature anonyme du jeune célibataire qui devint aussitôt un auteur à la mode (1830). A la fois essai, méditation, et récit, le texte oscille entre l’étude de mœurs et le traité analytique. C’est d’ailleurs dans ce dernier genre que la cinquième édition de l’ouvrage (Furne) classera l’œuvre en 1846 dans la section Études analytiques de la Comédie humaine. Mais malgré son caractère osé (pour l’époque), sa structure peu conforme au roman balzacien, la Physiologie jette les fondations de la Comédie humaine.

Cette édition de 1834 porte pour la première fois le nom de l'auteur. Quelques changements notables dans cette édition (notamment l'anecdote de l'attribution de Point de lendemain à Vivant Denon) montre qu'elle a été faite avec l'accord de Balzac et sous son contrôle (II. p. 170 et suiv.). Rare deuxième édition désavouée par l’auteur. Elle « se rencontre moins fréquemment que l’originale » (H. Dirkx. Répertoire des éd. signées de Balzac, originales et remaniées. Bruxelles. « Le Livre de l’Estampe » n° 75-76, (1973).

Références : Vicaire : I, 181-182 ; Barbier : III, 883 ; Gay III, 735.


TRÈS BEL EXEMPLAIRE, PARFAITEMENT ÉTABLI SUR BROCHURE PAR RENÉ KIEFFER, DE CETTE EDITION PEU COMMUNE.
VENDU

Satire contre les femmes de Boileau illustrée par Albert Dubout (1944). Reliure de maroquin avec personnage mosaïqué sur le premier plat. Rare.



Nicolas BOILEAU DESPREAUX - Albert DUBOUT, illustrateur
SATIRE CONTRE LES FEMMES par BOILEAU, illustrations de DUBOUT.

Gibert Jeune, Librairie d'Amateurs, Paris, s.d. (1944)

1 volume in-8 (20,5 x 14 cm) de (6)-45-(1) pages, 29 illustrations dans le texte et hors texte en couleurs.

Reliure plein maroquin noir, dos lisse, titre et auteur dorés, premier plat décoré d'une femme de Dubout en mosaïque (femme ronde de la page 16), bordure de doublure en maroquin noir également encadrée d'un jeu de deux filets dorés et d'un filet à froid, doublures et gardes de papier marbré fait main, tête dorée, autres tranches non rognées, couvertures illustrées en couleurs conservées en très bon état. Reliure de l'époque en parfait état. Curieusement non signée cette fine reliure pourrait être l’œuvre du relieur Maurice Trinckvel, ce livre ayant été acheté en même temps que d'autres reliures signées de ce nom. Trinckvel est connu pour son travail délicat sur les reliures mosaïquées.


PREMIER TIRAGE DES 29 ILLUSTRATIONS EN COULEURS D'ALBERT DUBOUT.

Tirage unique à 2.000 exemplaires tous numérotés et imprimés sur vélin de Navarre. Les coloris ont été exécutés sous la direction de l'artiste par E. Charpentier.

La pétillante illustration d'Albert Dubout s'adapte parfaitement au texte de la Satire X "sur les femmes" de Nicolas Boileau (1636-1711). Nous sommes ici devant le résultat improbable de la rencontre étonnante du plus grand satiriste du Grand Siècle et d'un crayon acerbe du XXe siècle.

Cet exemplaire a été relié avec goût et avec finesse, ce qui en fait un exemplaire de choix pour les bibliophiles exigeants.

SUPERBE EXEMPLAIRE RENDU UNIQUE PAR SA RELIURE ARTISTIQUE.
VENDU

Les roses de Noël de Jules Tardieu, libraire-éditeur et poète de l'amour (1860). Exemplaire unique sur papier jonquille. Reliure de maroquin mosaïqué.



J. T. de SAINT-GERMAIN (Jules-Romain TARDIEU)

LES ROSES DE NOËL. Dernières fleurs par J. T. de Saint-Germain.

Paris, Jules Tardieu et Dentu, 1860. [Paris. - Imprimerie de J. Claye, rue Saint-Benoit, 7]

1 volume in-12 (17 x 11 cm) de (4)-165 pages et 1 feuillet non chiffré avec la marque du libraire Jules Tardieu. Frontispice sur papier de chine collé par E. Veyssier.

Reliure plein maroquin noir, dos à nerfs orné de rose dorées, titre et millésime dorés, grand décor losangé doré au centre des plats avec centre mosaïqué d'un ovale de maroquin rouge avec une rose dorée au centre, filet doré sur les coupes, dentelle dorée en encadrement intérieur des plats, doublures et gardes de papier peigne, tranches dorées sur marbrure (reliure de l'époque signée en pied du dos GAILLARD). Très bel exemplaire d'une fraîcheur remarquable, la reliure et la dorure, d'une exécution parfaite, est l'œuvre d'un maître relieur-doreur, un certain Gaillard, pourtant inconnu de Fléty (Dictionnaire des relieurs français ayant exercé de 1800 à nos jours). Très belle impression sur papier jonquille, exemplaire entièrement réglé à l'encre rose. Pour les plus délicats des bibliophiles qui sauront y être attentif, l'intérieur de ce volume a été anciennement parfumé... on peut supposer de quelque eau de roses... il en reste encore la trace d'une fragrance perceptible et délicate. On atteint là le summum de la préciosité bibliophilique.


EXEMPLAIRE SANS DOUTE UNIQUE IMPRIMÉ SUR PAPIER JONQUILLE.

L'auteur de ce délicat recueil de poésies est "presque un livre d'amour" (...) et "c'est donc un petit livre confidentiel à l'usage de quelques croyants du culte oublié de l'amour, et que d'autres ne sauraient lire." (extrait de l'avertissement).

J. T. de Saint-Germain, de son vrai nom Jules-Romain Tardieu, ou plus connu encore sous son nom de plume de Saint-Germain, est né à Rouen en 1805. Il est issu d'une famille distinguée qui donna plusieurs peintres de talent. Il entra à 17 ans dans la maison d'imprimerie et d'édition de J. Renouard et se forma au métier de libraire. Il gravit progressivement les échelons de la librairie jusqu'au jour où il se lança lui-même dans l'édition. Il est mort en 1868. Il a publié de nombreux ouvrages dont le très rare "Enfer du bibliophile" de Charles Asselineau (1860).

Jules Tardieu édite lui-même ici, en collaboration avec Dentu, et fait imprimer par J. Claye, son propre recueil de poésies. La méthode n'est pas banale. Ce petit livre a certainement été tiré à un très petit nombre d'exemplaires pour l'auteur et ses amis comme le laisse supposer l'avertissement. Il s'agit ici d'un exemplaire probablement unique imprimé sur papier jonquille (jaune clair) et entièrement réglé à la main, exemplaire probablement destiné à l'auteur ou à une amie très proche...


SUPERBE EXEMPLAIRE PARFAITEMENT ÉTABLI A L'ÉPOQUE EN MAROQUIN DÉCORÉ MOSAÏQUÉ. RARETÉ BIBLIOPHILIQUE.

VENDU

Nouveaux contes à rire et aventures plaisantes de ce temps ou récréations françaises (1699). 52 figures à mi-page. Curiosa et historiettes badines.



ANONYME [George Gallet, éditeur]

NOUVEAUX CONTES A RIRE, ET AVENTURES PLAISANTES DE CE TEMPS ; OU RECRÉATIONS FRANÇAISES, enrichies de figures en taille-douce.

A Amsterdam, chez George Gallet, 1699.

1 volume petit in-8 (16 x 9,5 cm) de (13)-303 pages. 52 figures à l'eau-forte à mi-pages, frontispice à l'eau-forte gravé par Penninger. Titre imprimé en rouge et noir.

Reliure demi-veau marron à coins (reliure anglaise du mileu du XIXe siècle). Quelques frottements et épidermures (reliure modeste). Quelques rousseurs. Joli tirage des eaux-fortes.


PREMIÈRE ÉDITION ILLUSTRÉE.

Cette édition contient environ deux cent contes et historiettes en divers genres : gaillard, anticlérical, burlesque, gasconnades, etc.. Quelques titres pris au hasard montre assez bien de quoi il est question tout au long de ces contes gaillards : remède contre les hémorroïdes - les deux curés et leurs servantes - le cocu pacifique - le mari bizarre - le conseiller cocu et moqué - le mal marié - etc. Elle possède en commun avec l'édition de 1722 (2 volumes petits in-8, 65 vignettes) celles de la Caudelée et des Deux aveugles, figures des plus curieuses.

Bien que les amateurs aient toujours préféré l'édition de 1722 par le plus grand nombre de vignettes qu'elle contient (65 au lieu de 52) et du plus grand nombre de pièces contenues, cette édition de 1699 a le mérite de posséder les vignettes bien plus finement gravées (sans doute par Penninger).


BON EXEMPLAIRE DE CETTE ÉDITION RARE.

VENDU

Nouveaux contes à rire et aventures plaisantes ou récréations françaises (1722), avec 65 vignettes à l'eau-forte à mi-pages. Récits gaillards. Rare.



ANONYME [à l'adresse de Roger Bontemps]

NOUVEAUX CONTES A RIRE ET AVENTURES PLAISANTES OU RECRÉATIONS FRANÇAISES. VINGTIÈME EDITION. Enrichie de figures en taille-douce.

A Cologne, chez Roger Bontemps, 1722.

2 volumes petits in-8 (16,5 x 10,5 cm) de (6)-374-(12) et (1)-354-(12) pages. 65 vignettes à l'eau-forte à mi-page par Schouté. 1 frontispice par Schouté identique pour chaque volume.

Reliure plein veau brun granité, dos ornés, tranches mouchetées (reliure de l'époque). Bel exemplaire dans de fraîches reliures de l'époque, à signaler seulement deux petites galeries de vers dont une a été rebouchée, sans gravité. Quelques cicatrices de mouillures claires à quelques feuillets seulement, sans aucune gravité. Intérieur par ailleurs d'une fraîcheur remarquables. Quelques petites déchirures marginales ou angulaires sans incidence sur le texte ou les gravures.


NOUVELLE ÉDITION, LA PLUS COMPLÈTE ET LA PLUS RECHERCHÉE, ORNÉE DE 65 VIGNETTES A MI-PAGES.

Comme le dit Cohen, « celle de la page 273 du premier volume est fort originale » (les deux aveugles), celle de la page 167 (la caudelée), ne l'est pas moins. Ces figures sont dans le genre de celles de Jacques Harrewyn ou Romain de Hooghe. Quelques titres pris au hasard montre assez bien de quoi il est question tout au long de ces contes gaillards : la belle au poil blond - il est aisé de lever la queue - la belle dame par derrière - le cocu de son propre aveu - répartie d'un moine à une demoiselle - ingénuité d'une femme à son mari, la première nuit de ses noces - la sauce meilleure que le poisson - naïveté d'une femme à son mari - etc. On y trouve plus de 500 contes et petites historiettes en divers genres : gaillard, anticlérical, burlesque, gasconnades, etc.


"Les beaux exemplaires sont très rares. — Ce recueil a été imprimé pour faire suite aux Conteurs ornés des figures de Romain de Hooghe." (Cat. biblio. Pixérecourt).

La première édition illustrée de ce recueil a paru en 1699 (Amsterdam, George Gallet, 1 volume petit in-8) et ne contient guère que deux cent contes et 52 gravures à mi-pages.

BEL EXEMPLAIRE DE CE JOLI RECUEIL GAILLARD ILLUSTRÉ.

VENDU

lundi 26 septembre 2011

Bruscambille et ses Prologues tant sérieux que facétieux (1610). Très rare première édition des trente-trois prologues dont le prologue du cul. Rare.



[Jean GRACIEUX, surnommé par lui-même DESLAURIERS pour la comédie et BRUSCAMBILLE pour la farce]

PROLOGUES TANT SÉRIEUX QUE FACÉCIEUX (sic) AVEC PLUSIEURS GALIMATIAS par le Sr D. L.

A Paris, chez Jean Millot, s.d. (1610).

1 volume in-12 (14 x 8 cm - Hauteur des marges : 135 mm) de 1 frontispice gravé à l'eau-forte, 1 feuillet d'avis au lecteur, 133 feuillets chiffrés (sur 134, le dernier feuillet manque), le feuillet d'extrait du privilège manque également.

Reliure demi-veau, dos lisse, plats de papier moucheté marron, tranches mouchetées de rouge, garde blanches. Reliure ancienne, probablement exécutée à la fin du XVIIIe siècle (?), reliure légèrement frottée, titre frotté au dos, solide. Intérieur frais, papier uniformément légèrement jauni sans gravité. Le dernier feuillet de texte manque mais a été remplacé en manuscrit d'une écriture ancienne (XVIIIe s. ?), le feuillet d'extrait du privilège manque (voir ci-dessous).


PREMIÈRE ÉDITION SOUS CE TITRE.

10 prologues avaient déjà parus dans une édition subreptice de l'année précédente (1609), faite "sous la faible conduite de quelque particulier, lequel ayant diversement soustrait les copies, en avait bâti un corps, si corrompu toutefois en toutes ses parties (...)" (extrait de l'avis au lecteur).

L'auteur prévient que ce recueil "pourra servir d'antidote et de préservatif contre le venin de la mélancolie." Il contient 33 prologues (prologue de la tête, de la laideur, de rien, facétieux, de la fortune, du mensonge, de la vérité, en faveur du silence, sur un habit, contre les téméraires, contre l'avarice, contre les censeurs, en faveur de l'âne, des galimatias, sur un chapeau, des fols, des parties naturelles des hommes et des femmes, des cocus et de l'utilité des cornes, de l'étui du cul, du privé, enfin le prologue du cul (incomplet du dernier feuillet, rétabli en manuscrit).

On ne sait presque rien de la vie de Bruscambille autrement dit Des Lauriers ou Deslauriers, il serait né en Champagne vers 1575 et mort en 1634. C'était un comédien de l'Hôtel de Bourgogne qui joua nombre de farces de ce genre licencieux et vulgaire d'avant le temps de Molière et de la rénovation de la langue française.

Toutes les éditions anciennes de cet auteur sont rares et recherchées des bibliophiles et ce depuis le XVIIIe siècle. La plupart des exemplaires que l'on rencontre aujourd'hui ont été reliés à nouveau au cours du XIXe siècle en maroquin.

Exemplaire incomplet du dernier feuillet de texte et du feuillet d'extrait du privilège.

RARE ÉDITION DE 1610 DES TRENTE-TROIS PROLOGUES FACÉTIEUX DE BRUSCAMBILLE.

VENDU

Prostitution : Histoire de la législation sur les femmes publiques et les lieux de débauche (1828). Edition originale peu commune. Bel exemplaire.



M. SABATIER

HISTOIRE DE LA LÉGISLATION SUR LES FEMMES PUBLIQUES ET LES LIEUX DE DÉBAUCHE. Par M. Sabatier, avocat.

Paris, J.-P. Roret, Libraire, 1828. [imprimerie de J. Tastu].

1 volume in-8 (21,5 x 13,5 cm), broché, (4)-266-(1) pages. Couvertures bleues imprimées. Exemplaire à l'état proche du neuf, tel que paru, non rogné. Les couvertures sont parfaitement conservées (dos intact, plats très propres), quelques rousseurs claires aux premiers et derniers feuillets, beau papier vergé chiffon bien blanc.

ÉDITION ORIGINALE.

Ouvrage très intéressant sur le sujet, rédigé par un avocat, il étudie successivement la législation romaine, celle d'avant 1789 et la nouvelle législation (1828). Les premiers mots du livre sont : "La prostitution est aussi ancienne que le monde".

Ouvrage bien écrit et fort bien documenté. L'auteur expose en détail le plan proposé à la fin du XVIIIe siècle par un écrivain "cynique et bizarre", Rétif de la Bretonne, dans son ouvrage intitulé "le pornographe ou la prostitution réformée".

BEL EXEMPLAIRE, TEL QUE PARU EN LIBRAIRIE.

VENDU

dimanche 25 septembre 2011

Recherches sur la vie et la mort de Bichat (1805). « La vie est l'ensemble des fonctions qui résistent à la mort » Troisième édition (posthume).



Xavier BICHAT

RECHERCHES PHYSIOLOGIQUES SUR LA VIE ET LA MORT, par Xav. Bichat, médecin de l'Hôtel-Dieu, professeur d'anatomie, de physiologie et de médecine, membre de plusieurs sociétés savantes. Troisième édition.

A Paris, chez Brosson et Gabon, an XIII - 1805.

1 volume in-8 (21 x 13,5 cm) de XX-347 pages, broché, sous couverture de papier bleu, titre imprimé au dos, non rogné. Quelques salissures en bordures des premiers et derniers feuillets, fente au dos sans gravité, intérieur frais malgré un papier parfois légèrement teinté ou avec quelques rousseurs claires.

TROISIÈME ÉDITION.

Marie François Xavier Bichat (1771-1802) avait demandé a pouvoir disséquer et étudier les cadadres des guillotinés de la Révolution française ; il enchaîne ainsi des centaines d'autopsies.

La première édition de cet ouvrage date de 1800. C'est dans cet ouvrage qu'il décrit de manière saisissante la manière dont la mort se propage entre les organes, et qu'il écrit l'aphorisme bien connut : « La vie est l'ensemble des fonctions qui résistent à la mort ». En d'autres termes, la vie est une énergie inconnue dans son essence et incessamment en lutte contre les influences extérieures qui tendent à la détruire. Ces mêmes idées se retrouvent dans la pathologie de Bichat. Les maladies ne sont pour lui que l'altération des propriétés vitales, et il en résulte qu'elles diffèrent selon les tissus atteints.

BON EXEMPLAIRE, TEL QUE PARU.

VENDU

samedi 24 septembre 2011

Philippe Pinel et Jean-Etienne Esquirol : la médecine clinique rendue plus précise et plus exacte par l'application de l'analyse (1802). EO rare.



Philippe PINEL et Jean-Etienne ESQUIROL

LA MÉDECINE CLINIQUE RENDUE PLUS PRÉCISE ET PLUS EXACTE PAR L'APPLICATION DE L'ANALYSE, ou recueil et résultat d'observations sur les malafies aigües, faites à la Salpétrière, par Ph. Pinel, médecin chef de cet hospice, et professeur à l'école de Médecine de Paris.

A Paris, chez Brosson, Gabon et Cie, an X (1802).

1 fort volume in-8 (21,5 x 14 cm) de (4)-IX à XL et 432 pages ; 3 tableaux dépliants, broché sous couverture de papier rose, couverture usagée, le premier plat et le premier cahier étant presque détaché, idem pour les derniers cahiers qui sont encore cousus mais distendus, couvertures salies, manque de papier au dos, trace de titre presque entièrement effacé. Exemplaire non rogné. Collationné complet. Intérieur frais pratiquement sans rousseurs.

ÉDITION ORIGINALE RARE.

Pinel explique dans son introduction que c'est le citoyen Esquirol qui a été chargé, sous ma révision, "de rédiger d'une manière uniforme et d'après (ses) principes, tous les cas particuliers de clinique (qu'il) publie, et de les rapporter à (son) cadre nosographique" (Dumas, p.86).

On trouve à la suite de l'étude de divers cas cliniques (symptômes, autopsie, etc) des corollaires tirés de ses observations. Pinel s'intéresse beaucoup aux conditions de vie des malades au sein de l'hospice de la Salpétrière. Une seconde section traite de l'influence des saisons et du traitement sur les maladies observées dans ce même hospice.

Pinel fut le premier médecin a traité les aliénés comme des malades et non plus comme de simples prisonniers. Cet ouvrage montre la grande rigueur et la méthode de travail de ce médecin considéré par ailleurs comme le père de la psychiatrie moderne.

L'exemplaire est signé du nom des deux éditeurs Brosson et Gabon au verso du faux-titre. Bien complet des trois tableaux synoptiques (Tableau synoptique des espèces de maladies aiguës, suivant les principes de la nosographie philosophique ; Table synoptique du trimestre de vendémiaire de l'an VIII ; Table synoptique du trimestre de germinal de l'an IX.).

Cette première édition semble rare puisqu'elle n'est pas signalée par la plupart des bibliographies spécialisées (manque à Waller, 2e édition décrite, manque à Osler, Norman etc. ; Semelaigne I,126.)

Bien que cet exemplaire ne comporte aucune mention permettant de le prouver avec certitude, il provient très probablement de la bibliothèque du docteur Cabanis, tout comme l'exemplaire des Recherches et observations sur l'épilepsie par le Docteur Maisonneuve (ouvrage dirigé par Ph. Pinel), édition originale de 1803, et dont nous proposons un exemplaire à la vente (exemplaire Cabanis). Ces deux exemplaires ayant été retrouvés ensemble dans la même bibliothèque.

BON EXEMPLAIRE DE CE LIVRE FONDAMENTAL DE L’ALIÉNISTE PHILIPPE PINEL, ÉCRIT EN COLLABORATION AVEC ESQUIROL, AUTRE GRAND NOM DANS L'HISTOIRE DE LA PSYCHIATRIE MODERNE.

VENDU

jeudi 22 septembre 2011

Recherches et observations sur l'épilepsie par le docteur Maisonneuve (1803), thèse dirigée par Pinel. Exemplaire de la bibliothèque de Cabanis. Rare.



J. G. F. MAISONNEUVE

RECHERCHES ET OBSERVATIONS SUR L’ÉPILEPSIE, présentées à l'école de médecine de Paris, le 11 vendémiaire an XI(I). Par J. G. F. Maisonneuve, de Nantes, département de la Loire-Inférieure, élève de l'école pratique.

A Paris, chez F. Louis, Libraire, s.d. (An XI - 1803). [A Paris, de l'imprimerie de A. Egron].

1 volume in-8 (21 x 13,5 cm) de (4)-299 pages, broché, couverture muette de papier rose (usagée). Intérieur très frais, non rogné, non coupé (jamais lu). Quelques petits manques et plis à la couverture muette de papier rose, fente aux plats, reste solidement broché.

ÉDITION ORIGINALE.

EXEMPLAIRE DE LA BIBLIOTHÈQUE DU MÉDECIN PIERRE JEAN GEORGES CABANIS (1757-1808), AVEC SON NOM SUR LE PREMIER PLAT ET UNE COTE DE BIBLIOTHÈQUE A L'ENCRE AUSSI RÉPÉTÉE SUR LA PAGE DE TITRE (n°385 de sa bibliothèque).

La date est précisée et corrigée à l'encre sur le titre, probablement de la main de Cabanis lui-même. On trouve au verso du titre la liste des professeurs de l'école de médecine de Paris, avec M. Cabanis au poste de professeur d'histoire de la médecine.

L'histoire de l'étude de l'épilepsie tient une place importante dans l'histoire de la médecine. Si le "mal de St-Jean" était connu dès le moyen-âge et que les premiers traités sur le sujet écrits en latin datent du XVIe siècle, celui de Jean Taxil (1602) intitulé Traité de l'Epilepsie, Maladie vulgairement appelée au pays de Provence, la gouttete aux petits enfans et d'autres encore, tous plus ou moins empreints de superstition religieuse. Il faudra attendre le XIXe siècle et l'étude des cas cliniques pour que les premières avancées dans la compréhension de la maladie soient mises en avant. C'est au tout début du XIXe siècle dans l'échelle de cette connaissance de la maladie que se situe l'ouvrage de Maisonneuve. Il y aura ensuite Esquirol avec son livre Des maladies mentales, et le chapitre VI consacré à l'épilepsie (1815). L'aliéniste Pinel et Charcot étudieront également cette maladie en détails. Ce n'est qu'à la fin du XIXe siècle, avec John Hughlings Jackson, que la connaissance sur la maladie épileptique fera d'énormes progrès, en donnant une première classification anatomo-clinique des phénomènes épileptiques. Ensuite, grâce à l'électro-encéphalogramme, les auteurs du XXe siècle feront encore progresser la classification des différentes formes et les différents types d'épilepsie (Lennox, Gastaut, Gibbs, etc.).

Il est curieux de constater que le docteur Cabanis n'a pas pris la peine de lire (volume non coupé) ce livre sorti de la plume de l'un de ses élèves à l'école de médecine de Paris.

Jacques-Gilles-François Maisonneuve était le fils d'un avocat de la ville de Nantes. Il était né dans cette ville en 1776 et il y est mort en 1853 à l'âge de 77 ans. Il fit ses études à Nantes, au collège de l'Oratoire, et y acquit une connaissance approfondie de nos auteurs classiques. Sa mémoire était excessivement heureuse, et, même dans un âge avancé, il possédait encore ses auteurs latins, de manière à étonner beaucoup de ses jeunes confrères. Il étudia la médecine à Paris, et reçut le diplôme de docteur en 1802. Sa thèse inaugurale était intitulée : Recherches et observations sur l'épilepsie. Ce savant travail fut fait sous la direction du célèbre Pinel. C'est une étude consciencieuse de cette terrible maladie, si variée dans ses causes, dans ses formes. On y trouve une grande quantité d'observations rédigées avec beaucoup de soin, et on peut considérer cet ouvrage comme une bonne monographie de l'épilepsie. En arrivant à Nantes, le docteur Maisonneuve se fit recevoir, en 1803, membre de la Société Académique, et devint, en 1824, l'un des fondateurs de la Section de Médecine, dont vos suffrages l'ont nommé Président à deux reprises différentes. M. Maisonneuve père écrivait peu ; les soins à donner à l'éducation d'une nombreuse famille et les exigences d'une clientèle très-étendue, ne lui ont pas permis de faire beaucoup de communications écrites. Il se bornait à faire connaître verbalement les faits intéressants de sa pratique, et prenait part aux savantes discussions. Essentiellement bon et bienveillant, le docteur Maisonneuve était toujours prêt à prodiguer ses soins aux malheureux et aux indigents, et, dans les dernières années de sa vie, quoiqu'il eût, pour ainsi dire, renoncé à l'exercice de la médecine, il n'avait pas abandonné ses pauvres, et ne refusait jamais de répondre à leur appel. Il a été, pendant trente et quelques années, médecin du Petit-Séminaire de Nantes, où j'ai été son collègue pendant douze ans. C'est là, Messieurs, où j'ai été à même de le voir de près , que j'ai pu apprécier la bonté de son cœur et la noblesse de ses procédés. Toujours affable, toujours bienveillant, il savait se faire aimer de tous ceux qui l'approchaient. Aussi, si M. Maisonneuve n'a rien fait pour la renommée, vivra-t-il dans le souvenir de ses enfants qui l'adoraient, et dans le souvenir de tous ceux qui l'ont connu, et qui voyaient en lui le type de l'homme de bien. (Journal de médecine de la Société Académique de Loire-Inférieure, 29e volume, Nantes, 1853, p. 10)


Provenance : Bibliothèque du Docteur Pierre-Jean-Georges Cabanis (1757-1808), médecin, physiologiste et philosophe, connu notamment pour son ouvrage intitulé Rapports du physique et du moral de l'homme (1802). Il y traite de la part des organes dans la formation des idées, de l'influence des âges, des sexes, des tempéraments, des maladies, du régime ; ainsi que de la réaction du moral sur le physique. Il y explique tout par des causes purement physiques, y enseigne le matérialisme, et va jusqu'à dire que le cerveau digère les impressions et sécrète la pensée comme l'estomac digère les aliments.

BON EXEMPLAIRE DE BELLE PROVENANCE, DE LA BIBLIOTHÈQUE DU DOCTEUR CABANIS.

VENDU

De l'orgueil et de la folie par le Docteur Lagardelle, Médecin en chef de l'asile d'aliénés de Marseille (1869). Rare.



Docteur LAGARDELLE
DE L'ORGUEIL ET DE LA FOLIE par le Dr Lagardelle.

Paris, Théodore Morgand, Libraire, 1869. [Saint-Maixent, typ. Ch. Reversé.]

1 plaquette in-12 (18,5 x 12 cm) de 30 pages y compris le titre, broché, sous couverture imprimée de papier rose. Excellent état, proche de l'état de parution.

ÉDITION ORIGINALE.

"Ces quelques pages, écrites sans prétention, n'ont d'autre but que de montrer du doigt une des plaies du XIXe siècle." (exergue)

L'auteur définit brièvement les diverses forment d'orgueil : un orgueil phénomène moral qui tient au sentiment intime des qualité éminentes que nous possédons, un orgueil défini par un amour déréglé de soi-même, peut-être la passion la plus vile (...) vice source d'un grand nombre de passions honteuses (...) qui développe les mauvais instincts et abrutit l'intelligence. L'auteur montre ensuite comment cette passion de soi-même peut conduire à la folie. Il nous introduit au cœur des passions humaines qui conduisent dans les asiles d'aliénés : pulsions, monomanies, etc.

Lagardelle était médecin en chef de l'asile des aliénés de Marseille. Il a notamment publié un ouvrage intitulé : "La folie vue à travers les siècles", en 1877. Pour faire suite à cette plaquette il publia "La mémoire et la folie" en 1870, et la même année "Histoire clinique de la folie avec prédominance du délire des grandeurs, étudiée spécialement au point de vue thérapeutique."

Cette petite plaquette semble fort rare.

TRÈS BON EXEMPLAIRE, TEL QUE PARU EN LIBRAIRIE.

VENDU

mercredi 21 septembre 2011

Curiosa : Superbe suite de 20 compositions symbolistes par Henri Caruchet (1904) : "La flagellation à travers le monde" (Parisienne et Peaux-Rouges).



Jean de VILLIOT

LA FLAGELLATION A TRAVERS LE MONDE * * * PARISIENNE ET PEAUX-ROUGES. Vingt compositions symboliques de Henri Caruchet.

Paris, Librairie des Bibliophiles Parisiens, 1904.

1 fort volume in-8 (24 x 16 cm), broché, de (4)-602-(1) pages. 20 compositions hors texte coloriées au pochoir. Couvertures imprimées (légèrement salies), dos non fendu, texte encadré en rouge. Papier vergé chiffon. Quelques rousseurs. Les hors texte sont imprimés sur papier vélin teinté.


ÉDITION ORIGINALE.

Bien qu'il n'y ait pas de mention de tirage, cet ouvrage a très certainement été imprimé à petit nombre, comme toutes les publications sulfureuses de Carrington. Ce volume renferme un nombre important de chapitres en trois livres (la traite des blanches - la maison close - la chambre verte - une vierge au lupanar - domptée par le fouet - cuisante volupté - viols et tortures - Clara suppliciée - etc.).


Ce volume sort des presses de la Veuve Félix Guy et Cie à Alençon. Il était vendu au prix de 40 francs (imprimé au dos).

Jean de Villiot est un pseudonyme sous lequel se cache peut-être Hugues Rebell voire Charles Carrington lui-même, ou encore Hector France, tous trois soumis à la tentation de la chair fouettée, francs adeptes de la flagellation, thème curiosa auquel ils consacrèrent de nombreux ouvrages dans les années 1890-1910).

La suite des 20 compositions symbolistes coloriées de Henri Caruchet est de toute beauté et dégage une force étrange et imposante.


Vous pouvez voir l'intégralité de la suite des 20 compositions de Henri Caruchet ICI.

BEL EXEMPLAIRE, TEL QUE PARU.

VENDU

mardi 20 septembre 2011

Ferdinand Bac (1895-1900) : Ensemble de 4 albums sur les femmes de Paris. Exemplaire sur Japon (1/30). Rare.

Ferdinand BAC
ENSEMBLE DE 4 ALBUMS DE DESSINS COLORIES REPRODUITS EN PHOTOGRAVURE, VERS 1895-1900, TOUS SUR PAPIER DU JAPON.



1. LES ALCÔVES. Album absolument inédit par Bac. Préface de Richard O'Monroy.

H. Simonis Empis, éditeur, s.d. (vers 1895-1900). (8) pages non chiffrées (faux-titre, titre et préface) et 20 planches hors texte coloriées (coloris de la maison Greningaire, clichés des maisons Rougeron, Vignerot et Sgap).



2. FEMMES DE THÉÂTRE. Album inédit en couleurs par Bac. Prologue de Yvette Guilbert.

H. Simonis Empis, éditeur, s.d. (l'achevé d'imprimer est du 25 octobre 1896 au colophon). (8) pages non chiffrées (faux-titre, titre et préface) et 20 planches hors texte coloriées.



3. BELLES DE NUIT. Album inédit en couleurs par Bac. Préface de Pierre Veber.

H. Simonis Empis, éditeur, s.d. (vers 1895-1900). (8) pages non chiffrées (faux-titre, titre et préface) et 20 planches hors texte coloriées. Imprimé par Lahure, clichés de la maison Puchot.



4. NOS AMOUREUSES. Album inédit et en couleurs par Bac. Chanson-Préface de Xanrof.

H. Simonis Empis, éditeur, s.d. (vers 1895-1900). (8) pages non chiffrées (faux-titre, titre et préface) et 20 planches hors texte coloriées. Imprimé par Chamerot et Renouard, clichés de la maison Cueille et Despréaux. Coloris de la maison Greningaire.

4 albums de format in-folio (35 x 25 cm), brochés, tous en excellent état de conservation, très frais tant au niveau des couvertures qu'à l'intérieur.

UN DES 30 EXEMPLAIRES SUR PAPIER DU JAPON POUR CHAQUE ALBUM.

Le troisième album est numéroté mais n'indique pas de justification de tirage, qui doit cependant être identique aux trois autres. Chaque album (à l'exception du troisième cité) indique à la justification la présence d'une héliogravure pour les exemplaires sur Japon, elles ne se trouvent dans aucun des albums proposés ici.

Chaque album est signé par l'artiste, Ferdinand Bac.

Ferdinand-Sigismond Bach dit Ferdinand Bac, est né à Stuttgart le 15 août 1859 et mort à Compiègne le 18 novembre 1952. C'est un infatigable polygraphe doublé d'un fécond dessinateur. Il a aussi été peintre, ferronnier, paysagiste et lithographe. Par son père, enfant illégitime, il est le petit-neveu de l'empereur Napoléon Ier. En effet, son père, Charles-Henri Bach (1811-1870) était en effet le fils illégitime de Jérôme Bonaparte, roi de Westphalie et de la comtesse de Loewenstein. Il naquit d'un second mariage de son père avec Sabina Ludovica de Stetten, fille du baron Sigismond-Ferdinand de Stetten ; ce dernier, né en 1772, en Bohême, assista au congrès de Vienne et raconta ses souvenirs à son petit-fils. Ferdinand Bac fut élevé en marge de la cour du Second Empire. Il fréquenta Adolphe Thiers, Gambetta, Richard Wagner, Victor Hugo, Taine, Villiers de l'Isle-Adam, Paul Verlaine, Maurice Barrès, Barbey d'Aurevilly, Alphonse Daudet, Guy de Maupassant, Verdi, Gounod, etc.

Il s'est imposé comme un des premiers dessinateurs et caricaturistes de son temps, aussi célèbre qu'Albert Robida, Job, Sem, Jean-Louis Forain ou Caran d'Ache.

BEL ET RARE ENSEMBLE DE 4 ALBUMS DE FERDINAND BAC (AU TOTAL 80 DESSINS REPRODUITS EN PHOTOGRAVURE ET COLORIÉS) SUR PAPIER JAPON.
VENDU

lundi 19 septembre 2011

Entre femmes, Album de 20 dessins coloriés par Madame Lami (1898). Un des très rares 20 ex. numérotés sur papier du Japon.



M. LAMI


ENTRE FEMMES. Album inédit par E. Lami. Préface de François Coppée de l'Académie Française.

H. Simonis Empis, éditeur, s.d. (avril 1898). [imprimé par Lahure]

1 volume in-folio (35 x 28 cm), broché, de 3 feuillets non chiffrés (faux-titre, titre et préface) et 20 planches hors-texte coloriées (coloris de la maison Greningaire), Premier plat de couverture illustré en couleurs. Exemplaire très bien conservé, très frais, première de couverture très fraîche.


ÉDITION ORIGINALE.

UN DES TRÈS RARES 20 EXEMPLAIRES DE TÊTE SUR PAPIER DU JAPON ET SIGNÉ PAR L'ARTISTE.

Bel ensemble de dessins mis en couleurs et montrant la femme dans tous ses états. Cet album inédit a ét publié chez l'éditeur spécialiste du genre H. Simonis Empis. Très rare sur papier du Japon (seulement 25 exemplaires).

Cet album est dû au talent d'une femme-artiste comme l'explique François Coppée dans sa courte préface. "A votre tour, voilà que vous dénoncez une fois de plus dans les élégants dessins et dans les spirituelles légendes de cet Album quelques-unes des "rosseries" du beau sexe." (François Coppée, avril 1898). Nous n'avons pas trouvé d'autres renseignements sur cette artiste.

TRÈS BON EXEMPLAIRE DE CET ALBUM RARE SUR PAPIER DU JAPON.

Prix : 300 euros

Album de caricatures coloriées par Henry Gerbault (vers 1900). Un des très rares 25 ex. numérotés sur papier du Japon.

Henry GERBAULT

BOUM ... VOILA ! Album inédit en couleurs, par H. Gerbault. Préface de Sully Prudhomme de l'Académie Française.

H. Simonis Empis, Editeur. s.d. (vers 1890/1900).

1 volume in-folio (36,5 x 28 cm), broché, de 4 feuillets non chiffrés (faux-titre, titre et préface) et 20 planches hors texte coloriées, 1 feuillet d'achevé d'imprimer (imprimé par Chamerot et Renouard à Paris - coloris de la maison Nervet). Premier plat de couverture illustré en couleurs. Exemplaire très bien conservé, très frais, première de couverture très fraîche malgré une petite déchirure sans manque près du dos du brochage.


ÉDITION ORIGINALE. UN DES TRÈS RARES 25 EXEMPLAIRES DE TÊTE SUR PAPIER DU JAPON ET SIGNÉ PAR L'ARTISTE.

Bel ensemble de caricatures dans divers genres (politiques et coquines) inédit publié en albums chez l'éditeur spécialiste du genre H. Simonis Empis. Très rare sur papier du Japon (seulement 25 exemplaires).

Henry Gerbault, né en 1863, avait fait ses études à l’Ecole des beaux-Arts et s’était lancé sans succès dans la peinture conventionnelle. Il eut alors l’idée d’envoyer des dessins humoristiques aux journaux satiriques de l’époque en croquant les petites femmes qu’il rencontrait lors des soirées mondaines avec sa mère ( fille unique de Sully Prud’homme) ou dans les sorties nocturnes avec d’autres artistes (certaines de ses affiches figurent encore dans un café-restaurant de la Butte Montmartre). Henry Gerbault a connu son heure de gloire de son vivant. On peut lire dans les journaux du début du XXe siècle, des commentaires chaleureux sur son œuvre : « Gerbault fournit, chaque année, un nombre incalculable de dessins aux grands illustrés, mais il aurait tort de s’en plaindre, car c’est le succès qui vaut cela. Il est à la mode, on se l’arrache ! Quoi de plus naturel ? Ses albums, des plus variés, nous montre qu’il possède une rare souplesse de talent ». L’illustre caricaturiste débordait de malice lorsqu’il fallait frôler la grivoiserie sans froisser les dentelles ni les conventions mondaines de la société. Les jeunes femmes affriolantes et un peu volages, les bourgeois fêtards, les maris grincheux, les belle-mères envahissantes peuvent traverser des siècles de plaisanteries, mais restent toujours d’actualité. Henry Gerbault nous fait revivre l’atmosphère de l’époque 1900 avec ses joies de vivre, son insouciance, mais aussi ses travers et ses défauts, et toujours de façon humoristique. Henry Gerbault mourut le 16 octobre 1930 à Roscoff où il s'était retiré dès 1919.


TRÈS BON EXEMPLAIRE DE CET ALBUM RARE SUR PAPIER DU JAPON.

VENDU

Les femmes damnées de Charles Baudelaire illustrées par Emile Bracquemond (1946). Un des 300 exemplaires sur vélin. Saphisme et amoureuses lesbiennes.



Charles BAUDELAIRE

FEMMES DAMNÉES. Gravures de E. Bracquemond.

Réné Kieffer, éditeur, Paris. 1946.

1 volume grand in-4 (35 x 27 cm) de 1 page de titre, 9 pages de texte gravé et 9 pages de gravures hors-texte, 2 pages (justification du tirage et achevé d'imprimer), en feuilles, sous étui cartonné de l'éditeur. Couverture de papier de cuve épais bistre avec une gravure en couleurs contrecollée sur le premier plat.


ÉDITION DE BIBLIOPHILE IMPRIMÉE A 350 EXEMPLAIRES SEULEMENT. CELUI-CI UN DES 300 EXEMPLAIRES SUR VELIN (après 50 exemplaires sur vélin de cuve avec une aquarelle et une suite en bistre).

Superbe illustré par la technique de la gravure sur linoléum par Émile Bracquemond. Les dessins sont puissants et traduisent fort bien la puissance du texte sulfureux de Charles Baudelaire. Femmes damnées est un long poème issu du recueil Les fleurs du mal et condamné en 1857. Les Femmes Damnées sont un chant en l’honneur de l’amour honteux des femmes pour les femmes.

"Le saphisme, c’est, comme la débauche, comme le vice en général, une sorte de fuite de l’âme humaine pour échapper à une poussée qui se fait sentir dans ses profondeurs, vertige, fascination, et l’on se souvient de la phrase de Balzac dans La peau de Chagrin : « La pensée de l’infini existe peut-être dans ces précipices. » (Antoine Adam)

EXEMPLAIRE EN EXCELLENT ÉTAT, TEL QUE PARU.

VENDU

dimanche 18 septembre 2011

La femme à Paris d'Octave Uzanne (1894), illustrations de Pierre Vidal et une couverture "Art Nouveau" par Léon Rudnicki. Exemplaire sur Japon.



Octave UZANNE

LA FEMME A PARIS. NOS CONTEMPORAINES, NOTES SUCCESSIVES SUR LES PARISIENNES DE CE TEMPS DANS LEURS DIVERS MILIEUX, ÉTATS ET CONDITIONS, par Octave Uzanne. Illustrations de Pierre Vidal.

Paris, Ancienne Maison Quantin, Librairies-Imprimeurs réunis, May & Motteroz, 1894.

1 volume grand in-8 (28,5 x 19,5 cm) de (4)-VI-328-(6) pages, broché, couverture illustrée en couleurs dessinées par Léon Rudnicki. Exemplaire à l'état proche du neuf, tel que sorti des presses de l'imprimeur. 20 eaux-fortes hors texte en deux états (en noir avec remarque et coloriées). Exemplaire sur papier du Japon. Les exemplaires du tirage courant "A petit nombre" sont imprimés sur papier vélin teinté filigrané de motifs floraux.


ÉDITION ORIGINALE. UN DES 110 EXEMPLAIRES DE TÊTE SUR PAPIER DU JAPON AVEC DOUBLE SUITE DES GRAVURES HORS TEXTE.

Il s'agit là sans aucun doute possible de l'un des plus beaux ouvrages écrits, conçus et réalisés par Octave Uzanne à la fin du XIXe siècle. Ce volume, destiné aux bibliophiles, a été superbement illustré par Pierre Vidal de très nombreuses vignettes tirées dans le texte (une partie des vignettes dans le texte ayant été coloriées par Albert Charpentier, coloriste à Paris) et de 20 très jolies eaux-fortes hors texte. Il a été achevé d'imprimer le 8 novembre 1893.


Cet ouvrage offre un panorama vivant et complet de "la femme" vue au travers du prisme déformant que pouvait être l’œil d'Octave Uzanne, l"homme qui aimait les femmes, cet éternel dandy célibataire. Divisé en quatre parties, ce volume contient : la physiologie de la contemporaine (la parisienne contemporaine - le nu moderne - la toilette à Paris). La femme à Paris dans ses différents milieux, états et conditions (géographie de la femme à Paris - les domestiques - les ouvrières - les marchandes et boutiquières - demoiselles et employées de magasin - les dames d'administration - femmes artistes et bas-bleus - les femmes de théâtre, comédiennes, chanteuses, danseuses, écuyères, acrobates - les femmes de sport et gynandres - la bourgeoise parisienne). La femme hors des lois morales (la basse prostitution - prostitution bourgeoise - prostitution clandestine - les Phrynées actuelles). Psychologie de la contemporaine (la contemporaine fille, femme et mère). On voit que le panorama peut difficilement être plus complet.

Cet ouvrage se fait remarquer notamment par une très jolie couverture "Art Nouveau" imprimée en couleurs et signée de l'artiste peintre Léon Rudnicki.


BEL EXEMPLAIRE DE CET OUVRAGE EMBLÉMATIQUE DES LIVRES ILLUSTRES DE LA FIN DU XIXe SIÈCLE, ICI DANS SON TIRAGE DE LUXE SUR PAPIER DU JAPON.

VENDU

vendredi 16 septembre 2011

Idylles de Berquin (1775) sur papier de Hollande avec les 24 figures de Marillier avant les numéros et reliées en maroquin de l'époque. Rare.



Arnaud BERQUIN - Illustrations de MARILLIER

IDYLLES, par M. Berquin.

[A Paris, Ruault, 1775]. De l'imprimerie de Quillau, 1775.

2 volumes in-12 (142 x 96 mm - Hauteur des marges : 137 mm) de 1 titre-frontispice, VI-(1)-55 et 2 feuillets non chiffrés (faux-titre et avertissement), 67-(1) pages. Avec 24 figures par Marillier, gravées par Gaucher, de Ghendt, Le Gouaz, Delaunay, Lebeau, Maquelier, Née et Ponce.

Reliure plein maroquin rouge, dos lisses ornés aux petits fers, pièces de titre et tomaison de maroquin vert, filets dorés en encadrement des plats, filet doré sur les coupes, roulette dorée en encadrement intérieur des plats, doublures et gardes de soie bleu ciel, tranches dorées (reliure de l'époque). Reliure fraîche, infimes frottements et ombres au maroquin (petite piqure de vers à la coiffe inférieure du second volume, à peine visible). Intérieur frais, sur grand papier, rares rousseurs.


ÉDITION ORIGINALE.

UN DES BEAUX EXEMPLAIRES SUR PAPIER DE HOLLANDE AVEC LES FIGURES AVANT LES NUMÉROS, ICI DANS SON MAROQUIN ROUGE DE L’ÉPOQUE.

Depuis la fin du XVIIIe siècle, les beaux exemplaires, en grand papier avec les figures avant les numéros en premier tirage, ont fait l'objet de toutes les attentions de la part des plus grands bibliophiles. Archétype du livre illustré raffiné au XVIIIe siècle, les Idylles de Berquin, magnifiquement illustré par le talent de Marillier, ont été convoitées dans les plus grandes ventes de livres, notamment à la fin du XIXe siècle, où certains exemplaires bien établis à l'époque, atteignirent des prix faramineux.

Henri Cohen dans son Guide de l'amateur de livres à gravures du XVIIIe siècle (1912, sixième édition, col. 139-140), indique ces exemplaires de choix (vendus le plus souvent plus de 1.000 francs or à la fin du XIXe siècle). "Un bon exemplaire des Idylles, maroquin rouge ancien, grand papier, figures avant les numéros, adjugé 2.000 francs or à la vente Béhague (n°720) ; un autre semblable, 400 francs (vente Delbergue, n°135), un autre 545 francs à la vente Lignerolles (n°1.098).

Les exemplaires en maroquin de l'époque imprimés sur papier de Hollande avec les figures avant les numéros et parfaitement conservés, comme ici, sont évidemment les plus recherchés.

Référence : H. Cohen, Guide de l'amateur de livres à gravures du XVIIIe siècle (1912, sixième édition, col. 139-140) ; "triumph of miniature illustration" (Ray I, 44-45) ; Quérard I, 296.


SUPERBE EXEMPLAIRE DE CE LIVRE EMBLÉMATIQUE DU LIVRE ILLUSTRÉ DANS LA SECONDE MOITIÉ DU XVIIIe SIÈCLE : "TRIUMPH OF MINIATURE ILLUSTRATION".

VENDU

jeudi 15 septembre 2011

Le Voyage sentimental en France de Sterne (1797). Un des quelques exemplaires sur Hollande justifié in-8 (de l'imprimerie de Frantin à Dijon). Rare.



Laurence STERNE - Impression de Dijon (N. Frantin)

VOYAGE SENTIMENTAL EN FRANCE. Par M. STERNE, sous le nom d'Yorick. Première (et deuxième) partie.

Dijon, de l'imprimerie de L. N. Frantin, 1797.

2 tomes en 1 volume in-8 (21 x 14 cm) de (4)-251 et (4)-243-(2) pages, broché non coupé, sous couverture muette de papier saumon passé, non rogné, à toutes marges, sans rousseurs et imprimé sur beau papier vergé.

NOUVELLE ÉDITION.

RARE IMPRESSION A TRÈS PETIT NOMBRE DONNÉE PAR L'IMPRIMEUR DIJONNAIS L.-N. FRANTIN.

Très belle édition donnée avec le plus grand soin par l'imprimeur dijonnais Louis-Nicolas Frantin. Tout y est beau : le papier, le caractère net et agréable, et la mise en page aérée. Le texte est en effet justifié in-12 (100 x 53 mm) et tiré in-8 sur du papier justifié 210 x 140 mm, le texte est ainsi mis en valeur au milieu d'immense marges. Véritable chef d’œuvre typographique de l'imprimeur Frantin. Tirage non justifié mais à très petit nombre (Cf. Clément-Janin, Les imprimeurs de la Côte d'Or, 1883, p. 76).

On trouve également à la fin les "Lettres d'Yorick à Elisa et d'Elisa à Yorick" précédées d'une éloge d'Elisa Draper par l'abbé Raynal. Cette traduction du Voyage sentimental en France de Sterne est celle de Joseph-Pierre Frenais.

Références : Clément-Janin, Les imprimeurs de la Côte d'Or (1883), p. 76, qui indique un tirage à seulement 24 exemplaires sur papier de Hollande, comme notre exemplaire. Ce nombre de 24 exemplaires nous semble sous estimé.

TRÈS BON EXEMPLAIRE TEL QUE SORTI DES PRESSES DE FRANTIN A DIJON.

VENDU

Révolution française : Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Commentaire sur l'article premier "Tous les hommes naissent libres et égaux."



Monsieur DUGAS

LE PREMIER ARTICLE DE LA DÉCLARATION DES DROITS DE L'HOMME ET DU CITOYEN, expliqué au Peuple, & mis à sa portée. DISCOURS, prononcé au Club des Amis de la Constitution de Marennes, & dans plusieurs Sociétés particulières, par M. Dugas, M.D.S.E, & Membre de la Société des Amis de la Constitution de Marennes.
A Bordeaux, l'an 1791, et le troisième de la liberté.

1 plaquette in-8 (21 x 13,5 cm) de 29 pages y compris le titre et l'avis de l'éditeur, sous couverture de papier de cuve beige (couverture moderne). Intérieur en bon état, un cerne de mouillure sans gravité.

PREMIÈRE ÉDITION.

Comme l'indique l'avis de l'éditeur, ce discours fut fait par un auditoire de campagne, à l'occasion de la Fête Nationale du 14 juillet. La Société des Amis de la Constitution de Marennes, devant laquelle il fut ensuite prononcé, le jugeant propre à instruire le Peuple, pria l'auteur de le lire une seconde fois, dans une séance où tous les citoyens furent invités.

L'auteur débat donc ici de la question de la liberté et de l'égalité de tous en droits de tous les hommes, en prenant soin d'éloigner toutes tentations d'anarchie dans le pays : "Citoyens, vous n'avez point cessé d'être esclaves pour devenir furieux ! Vous avez été sages pour secouer le joug du despotisme, mais vous ne serez pas assez fous pour vivre sans lois ... Vous ne voulez plus de tyrans, mais vous reconnaitrez des chefs ! ..."

Rare impression de Bordeaux sur un commentaire du premier article de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen (26 août 1789) : "Tous les hommes naissent libres et égaux en droits."

Localisation : nous n'avons trouvé aucun exemplaire de ce texte au Catalogue Collectif de France (CCfr).

BON EXEMPLAIRE DE CE TEXTE RARE.

VENDU

mardi 13 septembre 2011

Révolution française : Plan de Constitution des Girondins par Condorcet (février 1793) et Projet de déclaration des droits naturels, civils etc. Rare.



Marie Jean Antoine Nicolas de Caritat, marquis de CONDORCET

PLAN DE CONSTITUTION PRÉSENTÉ A LA CONVENTION NATIONALE, LES 15 & 16 FÉVRIER 1793, L'AN II DE LA RÉPUBLIQUE. Imprimé par ordre de la Convention Nationale.

A Paris, de l'Imprimerie Nationale, 1793. [de l'imprimerie de Baudouin]

1 volume in-8 (19,5 x 12,5 cm) de (1)-48 pages pour la première partie de l'ouvrage et paginé 3 à 48 pour le "Projet de déclaration des droits naturels, civils et politiques des hommes.

Cartonnage bradel moderne plein simili-serpent marron, dos muet. Très bon état. Intérieur en bon état, quelques auréoles claires sans gravité, quelques perforations dans les marges intérieures (ancien brochage).

ÉDITION ORIGINALE.

Ce projet de Constitution Girondine fut presque entièrement rédigé par Condorcet, qui partagea peu après le sort des Girondins (débouté par les Jacobins), puisqu'il fut arrêté en juillet 1793 pour avoir critiqué le nouveau projet de constitution des Jacobins. Les Girondins étaient favorables à une reconstruction pacifique du pays et les que les Jacobins exigeaient une Tabula rasa. En plus d'être un brillant scientifique et mathématicien, Condorcet, après avoir exercé diverses charges publiques, eut une influence certaine sur le développement du Libéralisme. Ce premier texte est suivi du Projet de déclaration des droits naturels, civils et politiques des hommes et du Projet de constitution Française.

Ces deux textes ont été achevés d'imprimer par Baudouin le 20 février 1793, l'an deuxième de la République. L'ensemble été rédigé par Condorcet, Thomas Payne, Pétion, Sieyes….

TRÈS BON EXEMPLAIRE.

VENDU

Les Réflexions d'un citoyen sur la révolution de 1788 par le marquis de Condorcet (1788). Edition originale rare de ce pamphlet annociateur de 1789.



Marie Jean Antoine Nicolas de Caritat, marquis de CONDORCET

RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN, SUR LA RÉVOLUTION DE 1788.

A Londres, s.n., 1788.

1 volume in-8 (20,5 x 14 cm) de 56 pages y compris le titre.

Cartonnage bradel plein papier bleu moderne, dos muet. Cartonnage neuf. Intérieur lavé, quelques cicatrices de mouillure sans gravité, habile réparation à un feuillet sans conséquence. Papier très fin.

ÉDITION ORIGINALE.

Il existe une autre édition parue la même année, en 31 pages. Une édition, à Paris chez Volland, et datée de 1789, est indiquée comme étant la "seconde édition".

La Révolution de 1788 dont il est question c'est l'établissement des Grands-Bailliages et de la Cour plénière. Le 8 mai 1788 un lit de justice tenu à Versailles impose les réformes judiciaires et politiques, tandis que les gouverneurs de province tiennent des lits de justice dans toutes les cours souveraines. 47 tribunaux de grand bailliage, remplacent les Parlements. Ils doivent appliquer un nouveau code d’instruction criminelle qui supprime la « question préalable », torture précédant l'exécution afin d'obtenir le nom des complices du condamné. L’enregistrement des lois passe à une cour plénière dont les membres sont choisis par le roi. Elle se réunit le 9 mai, mais de nombreuses personnalités refusent d’y siéger. Les Parlements résistent à leur mise en vacance et sont soutenus par des émeutes populaires à Paris (19 juin), Toulouse et Rennes.

Condorcet dénonce dans ce pamphlet la répugnance qu'ont eu les chefs du gouvernement envers les Etats Généraux : "Un Roi de France qui aime son Peuple, peut-il se défier de sa fidélité, de sa soumission ? Peut-il, surtout dans les conjonctures difficiles, redouter de s'environner de son zèle ? Courra-t-il jamais aucun danger en quittant un moment le Trône pour descendre auprès de lui ? Un bon père est-il, nulle part, plus en sûreté qu'au milieu de ses enfants ? Ah ! cette place est la plus digne d'un Roi vertueux : elle convenait à Louis XVI." (p. 8). Il décrit les conséquences fâcheuses de ces décisions pour le Peuple de France : "L'établissement des Grands-Bailliages ruinera donc les grandes villes sans enrichir les petites, et cet effet inévitable acquerera bientôt l'influence la plus fâcheuse sur le crédit public et par conséquent, sur la prospérité nationale." (p.11). C'est un plaidoyer pour l'indépendance de la justice aussi. L'ouvrage se termine sur une note optimiste de Condorcet qui est heureux d'apprendre au moment de l'impression de son texte que finalement les États Généraux seront bien réunis, ce qui était son vœu le plus cher.

Ce texte de Condorcet annonce les premiers grondements de la Révolution, émis par l'un des plus grands érudits de son temps, l'un des acteurs principaux qui prit rang parmi les "penseurs" de 1789. Finalement sous le coup d'un décret d'arrestation (8 juillet 1793), il fut contraint de se cacher. Il trouva refuge pendant neuf mois dans la demeure de Mme Vernet, rue de Servandoni, à Paris. Il en profita pour écrire l’un de ses ouvrages les plus appréciés par la postérité, Esquisse d’un tableau historique des progrès de l’esprit humain qui fut publié après sa mort, en 1795. Le 25 mars 1794, il quitta sa cachette, convaincu de ne plus y être en sécurité et d'être un trop grand danger pour Madame Vernet, sa généreuse hôtesse. Il tenta de fuir Paris. Il fut arrêté à Clamart deux jours plus tard, et mis en prison à Bourg-Égalité (Bourg-la-Reine). On le retrouva deux jours plus tard mort, dans sa cellule. Les circonstances de sa mort restent énigmatiques (suicide, meurtre ou maladie).

TRÈS BON EXEMPLAIRE DE CE TEXTE IMPORTANT POUR L'HISTOIRE DE LA RÉVOLUTION FRANÇAISE.

VENDU

lundi 12 septembre 2011

Enfantina : Le conteur amusant et instructif de la jeunesse (1809). Reliure décorée de l'époque. Superbe exemplaire.



LE CONTEUR AMUSANT ET INSTRUCTIF DE LA JEUNESSE, ouvrage historique et moral à la portée des enfants et des adolescents des deux sexes. Orné de douze jolies figures.
A Paris, chez la Veuve Lepetit, Libraire, rue pavée St-André-des-Arcs, n°2. 1809.

2 volumes in-12 (16,5 x 10,5 cm) de VIII-232 et (4)-234 pages.

Reliure pleine basane marron, dos lisses ornés, pièce de titre et tomaison de maroquin rouge, plats mouchetés, roulette dorée en encadrement des plats, doublures et gardes de papier marbré, tranches mouchetées (reliure de l'époque). Reliure très fraîche avec quelques infimes frottements, intérieur frais. Bien complet des 6 planches représentant 12 figures gravées sur acier.

PREMIÈRE ÉDITION RARE.

L'auteur de ce recueil pour la jeunesse de l'Empire semble être resté anonyme.
"les jeunes gens y trouveront des traits dont la naïveté, l'enjouement amuseront et intéresseront leurs cœurs ; ils parcourront, les larmes aux yeux, des pages entières où l'amour filial est peint dans toute sa sublimité, où la vertu brille dans tout son éclat, où la Bienfaisance modeste tend au malheur une main protectrice, où la reconnaissance éclate, où la duplicité est punie, où l'innocence, longtemps persécutée, triomphe enfin de tous ses ennemis, où la tendresse paternelle paraît dans tout son jour. Les faits les plus importants, les plus curieux de l'histoire s'offriront à leur attention ; le désir de la gloire et d'arracher leurs noms à l'oubli des temps, leur inspirera l'envie d'imiter les actions d'éclat, les exemples d'héroïsme dont le récit se présente a chaque ligne. A la lecture de plusieurs traits de cet ouvrage, le sourire naîtra sur leurs lèvres, et la gaîté remplacera pour un instant le sentiment d'admiration qui captivait leurs âmes. Nous pensons donc que ce recueil, dont le public a accueilli la première édition avec faveur, ne peut manquer de fixer de nouveau les regards des pères de famille, des instituteurs et des jeunes gens auxquels on ne peut offrir , soit pour prix , soit pour étrennes, un ouvrage qui, par la nature des faits qui le composent, par sa moralité et surtout par son utilité, leur conviennent davantage." (Télégraphe littéraire ou le correspondant de la libraire, Volume 8, p. 207).

Volume destiné à finir entre les mains d'enfants par essence peu soigneux, ces deux volumes sont ici en quasi parfait état de conservation. Très rare dans cette condition. Par ailleurs les exemplaires de cette première édition semblent fort rares.

Localisation : 1 seul exemplaire de la seconde édition de 1810 à la BNF, aucun autre exemplaire au CCfr (sauf erreur de notre part).

TRÈS BEL EXEMPLAIRE DE CE LIVRE POUR L’ÉDUCATION DES ENFANTS SOUS L'EMPIRE.
VENDU

Liens vers d'autres livres

Related Posts with Thumbnails